Castries (Herault)

Castries (Herault)

Castries (Hérault)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Castries.
Le château de Castries.
Castries
Carte de localisation de Castries
Pays France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Arrondissement Arrondissement de Montpellier
Canton Canton de Castries
Code Insee 34058
Code postal 34160
Maire
Mandat en cours
Gilbert Pastor
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération Montpellier Agglomération
Latitude
Longitude
43° 40′ 47″ Nord
       3° 58′ 56″ Est
/ 43.6797222222, 3.98222222222
Altitude 20 m (mini) – 154 m (maxi)
Superficie 24,05 km²
Population sans
doubles comptes
5 423 hab.
(2006)
Densité 213 hab./km²

Castries en occitan Càstias est une commune française, située dans le département de l'Hérault et la région Languedoc-Roussillon. Ses habitants sont appelés les Castriotes.

Sommaire

Géographie

Castries est une ville située à 12 km à l'est de Montpellier.

Les environs de Castries sont parsemés de carrières. La roche extraite est un calcaire de 20 millions d'années (au Miocène) d'une belle couleur jaune pâle. Cette pierre est utilisée à de nombreux endroits du département : au Peyrou à Montpellier, ou encore à la cathédrale de Maguelone... C'est une pierre riche en fossiles (coquillages, dents de requins, etc.). Au Miocène, le littoral languedocien était sous l'eau, ce qui englobe les régions actuelles de Narbonne, Béziers, Montpellier et Nîmes. La sédimentation des squelettes et coquilles de cette mer donnera cette roche tendre, utilisée comme matériau de construction.

La ville est traversée par l'ancienne route nationale 110 (Montpellier-Alès) déclassée en janvier 2006 sous le nom de route départementale 610. À cette date, ce sont entre 13 000 et 15 000 véhicules qui traversent le centre de la ville. Un projet du Conseil général de l'Hérault prévoit la construction d'une déviation au sud de Castries, avec enquête publique en 2008[1].

Préhistoire et histoire

La région montre des traces (pointe de flèche, silex) d'une occupation néolithique et calcholitique.

Dès le Ier siècle, un poste de garde romain (castra) est installé au sommet de la colline pour surveiller la voie romaine (via domitia).

Suit une zone d'ombre jusqu'au Xe siècle où le nom de Castra apparaît dans les recueils d'histoire locale. Le premier seigneur connu du chateau féodal se nomme Dalmace (venu de Catalogne et du Bitérois). La ville comporte deux accès (XVe siècle) : la porte de Sommières et la porte de Montpellier.

Le puissant seigneur Dalmace, chevalier croisé, participe à la 1re Croisade et meurt en Palestine. Le fief de Castries entre alors, par mariage (ermessende) et testaments, dans la seigneurie de Guilhem VII, seigneur de Montpellier. Au XIIIe siècle et XIVe siècle : calamités avec la peste, des famines et des guerres. À la fin du XIVe siècle, on comptait à Castries onze feux (cinq personnes par feu, soit 55 personnes).

En 1495, la famille de la Croix achète la baronnie de Castries à Balthazard de Saint-Étienne, qui l'avait lui-même achetée à René d'Hérail dit de Pierrefort, fils Anne de Peyre, dame héritière de Pierrefort et de Ganges.
Vers 1520, l'ancien château fort est rasé et reconstruit sur les bases du château actuel, dont l'histoire pendant cinq siècles va être étroitement liée à celle du village.

Suivirent des années de paix fragile et de guerres brutales jusqu'à l'année terrible de 1622 où le duc de Rohan, chef des Églises réformées ordonne la démolition des murailles et le comblement des fossés, pour mieux défendre Montpellier, place de sûreté protestante, dont les troupes de Louis XII s'approchaient.

En 1985, le Château, classé Monument Historique depuis 1966, a été légué à l'Académie française, sur décision du propriétaire, le duc René de Castries de la Maison de Castries.

Administration

La liste des maires successifs est extraite du livre d'André Tiano, qui a eu accès aux archives municipales.

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
décembre 1791 décembre 1792 Delon Maire
décembre 1792 mars 1794 Antoine Redier Maire
3 décembre 1794 1er semestre 1795 Barthélémy Lafon Maire
1er semestre 1795 juin 1795 Pierre Julien Maire
juin 1795 mars 1798 Antoine Redier Maire
mars 1798 1800 Jean Estève Maire
1800 1804 Antoine Redier Maire
1804 1808 Etienne Lafon Maire
1808 1811 J. Coste Maire
1811 juin 1815 Jean Valgalier Maire
juin 1815 juillet 1815 Pierre Lafon Maire
juin 1815 décembre 1822 Jean-Jacques Redier Maire
1822 1825 Jean-Anne-Eulalie Lacroix Maire
mars 1825 janvier 1826 Laurent Ricome Maire
1826 1829 François Négret Maire
juillet 1829 juillet 1830 Jean Bastide Maire
1830 1840 Joseph Peysson Maire
1941 1950 René de La Croix de Castries Maire
mars 1951 mars 1977 Hippolyte Paulet Divers Gauche Maire
mars 1977 mars 1995 Paul Brunel Divers Gauche Maire
mars 1995 mars 2001 Maurice Andrieux Divers Droite Maire
mars 2001 ... Gilbert Pastor PS Maire
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[2] et INSEE[3])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
511 558 615 787 715 798 954 1 017 1 126
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 150 1 213 1 386 1 415 1 212 1 044 1 080 1 168 1 280
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 339 1 336 1 242 1 368 1 364 1 430 1 234 1 090 1 247
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
1 368 1 791 2 461 3 419 3 992 5 146 5 423 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Économie

Éducation

  • Le collège Les Pins
  • L'école primaire Marcel Pagnol
  • L'école primaire et maternelle de La Guesse
  • L'école maternelle Le Chat Perché
  • L'école primaire Sainte Marie

Lieux et monuments

  • Le château de Castries.
  • La vieille église Saint-Étienne.
  • l'église paroissiale de la seconde moitié du 19ème surmontée d'une flèche .
  • Le moulin à huile.
  • Le square Coste (rue du Château).
  • Le château de Fontmagne
  • Le mas de Rou.
  • Le mas de Moulinas.
  • Le mas de Fondespierres.
  • Le mas de Fontmarie.
  • Le mas de Cadenet.
  • Le mas Naud.
  • Le mas de Bannière.
  • Le mas de Saint-Antoine;
  • La médiathèque d'agglomération Françoise Giroud construite en 2007 à l'emplacement de l'ancienne cave coopérative
  • la première tuilerie et le four à chaud.
  • Le pont des Tourilles.
  • Le pont de Cadoule.
  • Le pont de Bannière.
  • Les carrières de pierres.
  • La voie secondaire romaine entre Castries et Sussargues
  • L'ancienne gare PLM-SNCF

Personnalités liées à la commune

La famille du Duc de Castries de la Maison de Castries est une famille issue de la noblesse.

Notes et références

  1. « Castries. Le contournement routier de la ville dévoilé », article publié dans l'édition montpelliéraine de Midi libre, 10 juillet 2007. Ce projet de déviation doit s'inscrire dans le paysage du château de Castries ; les Architectes des bâtiments de France ont donc été consultés.
  2. http://cassini.ehess.fr/ Population par commune avant 1962 (résultats publiés au journal officiel ou conservés aux archives départementales)
  3. INSEE : Population depuis le recensement de 1962

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Le progrès au village: Castries depuis la Révolution, d'André Tiano, professeur honoraire à l'Université Montpellier-I. Pour réaliser son ouvrage, l'auteur a également eu accès aux archives municipales.

Liens externes


  • Portail de l’Hérault Portail de l’Hérault
  • Portail du Languedoc-Roussillon Portail du Languedoc-Roussillon
Ce document provient de « Castries (H%C3%A9rault) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Castries (Herault) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Castries (Hérault) — Saltar a navegación, búsqueda Para otros usos de este término, véase Castries (desambiguación). Castries Càstias …   Wikipedia Español

  • Castries, Hérault — Castries …   Wikipedia

  • Castries (Hérault) — Pour les articles homonymes, voir Castries. 43° 40′ 47″ N 3° 58′ 56″ E …   Wikipédia en Français

  • Castries (Begriffsklärung) — Castries bezeichnet folgende geographische Objekte: Castries, die Hauptstadt des karibischen Inselstaats St. Lucia Castries (Quarter), ein Verwaltungsbezirk (Quarter) auf der Insel St. Lucia Castries (Hérault), eine französische Gemeinde im… …   Deutsch Wikipedia

  • Castries (desambiguación) — Saltar a navegación, búsqueda Castries puede referirse a: Castries, comuna francesa en Hérault. Castries, capital de Santa Lucía. Isla de Castries, en el archipiélago de Kerguelen. Obtenido de Castries (desambiguaci%C3%B3n) Categoría:… …   Wikipedia Español

  • Castries [1] — Castries (spr. kastri), Marktflecken im franz. Depart. Hérault, Arrond. Montpellier, an der Cadoule und der Lyoner Bahn, mit einem Schloß, Steinbrüchen, Ölfabrikation und (1901) 1209 Einw. – C. ist Geburtsort des ehemaligen französischen… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Castries — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Toponymes 2 Patronyme 3 Pseudonyme …   Wikipédia en Français

  • Hérault (département) — Pour les articles homonymes, voir Hérault. Hérault …   Wikipédia en Français

  • Armorial des communes de l'Hérault — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes de l Hérault. Sur les autres projets Wikimedia : « Armorial des communes de l Hérault », sur Wikimedia Commons (ressources multimédia) Sommaire : Haut A B… …   Wikipédia en Français

  • Armorial Des Communes De L'Hérault — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes de l Hérault. Sommaire  …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.