7758-98-7

Sulfate de cuivre

Sulfate de cuivre
cristal de sulfate de cuivre hydraté
cristal de sulfate de cuivre hydraté
Général
Nom IUPAC Sulfate de cuivre (II)
Synonymes Couperose
Sulfate cuprique
No CAS anhydre 7758-98-7 pentahydrate 7758-99-8
No EINECS 231-847-6
No E E519
Apparence cristaux blancs hygroscopiques. (anhydre)[1],
solide bleu de forme variable. (pentahydrate)[2]
Propriétés chimiques
Formule brute CuO4SCuSO4
CuSO4,5H2O (hydraté)
Masse molaire 159,609 gmol-1
Cu 39,81 %, O 40,1 %, S 20,09 %,
249,6 g/mol (pentahydrate)
Propriétés physiques
T° fusion (décomposition) : 110 °C (pentahydrate)[2]
T° ébullition Se décompose au-dessous du point d'ébullition à 650 °C (anhydre)[1]
Solubilité dans l'eau à 20 °C : 20.3 g/100 ml (anhydre)[1],
dans l'eau à °C : 31.7 g/100 ml (pentahydrate)[2]
Masse volumique 3.6 g/cm³ (anhydre)[1],
2.3 g/cm³ (pentahydrate)[2]
Thermochimie
S0solide 109,05 JK-1mol-1
ΔfH0solide -769,98 kJ/mol
Propriétés optiques
Spectre d’absorption λmax = 800 nm
Précautions
Directive 67/548/EEC
Nocif
Xn
Dangereux pour l`environnement
N
Phrases R : 22, 36/38, 50/53,
Phrases S : 2, 22, 60, 61, [3]
Transport
90
   3077   
SIMDUT[4]
D2B : Matière toxique ayant d'autres effets toxiques
D2B,
SGH[5]
SGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Attention
H302, H315, H319, H410,
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le sulfate de cuivre est formé par la combinaison d'un ion cuivre (Cu2+) et d'un ion sulfate (SO42- ). Il a donc pour formule : CuSO4.

Sommaire

Fabrication

Il est fabriqué généralement par attaque, pendant quelques heures, du cuivre cuivrique[6] par l'acide sulfurique concentré.

L'acide sulfurique n'attaque pas le cuivre : si on attaque du cuivre de récupération, c'est la forme cuivrique (niveau d'oxydation II, présent sous forme de carbonate de cuivre, ou vert de gris, à la surface du métal) qui sera transformée en CuSO4 et le cuivre non attaqué se retrouvera tout propre !

Pour le cristalliser, on place la solution obtenue dans des bacs (en cuivre) dans lesquels plongent des barres (en cuivre également). Les cristaux de sulfate de cuivre hydraté - d'un beau bleu profond - se forment en quelques heures à la surface du récipient et des barres. La couche de cristaux peut atteindre plusieurs centimètres d'épaisseur (5 à 15 ou plus). Ces cristaux sont récupérés et broyés. Lorsqu'ils sont broyés assez fin (1 à 3 mm de diamètre environ), une chose curieuse se produit : leur couleur passe au bleu pâle terne. Ils sont vendus sous cette forme sous l'appellation « sulfate de cuivre neige ».

Utilisation

Il est préconisé dès le début du XIXe siècle en traitement des semences, puis utilisé vers le milieu du siècle, sous une forme proche de la bouillie bordelaise, pour décourager les voleurs de raisin, puis comme fongicide anti-mildiou, sur vigne, à partir de 1880.

Le sulfate de cuivre et l'acide sulfurique étaient jadis appelés « vitriol ». Il a été longtemps utilisé comme désherbant chimique (en particulier des pommes de terre). On peut également l'utiliser comme « algicide » pour les piscines puisque, à raison de gm-3, il est relativement inoffensif pour l'homme. Cependant, il est corrosif pour les yeux en cas d'exposition prolongée et très nocif pour l'environnement et ne doit donc être utilisé qu'en tout dernier recours. De plus, il attaque les métaux et les revêtements en matière plastique (type liner) et annule la garantie offerte par la plupart des pisciniers.

Aujourd'hui encore, les cristaux sont généralement broyés et vendus sous l'appellation « sulfate de cuivre neige », qui est utilisé pour fabriquer (industriellement ou non) la bouillie bordelaise. Celle-ci est employée comme fongicide et bactéricide en agriculture, y compris biologique.

Le sulfate de cuivre est aussi employé comme apport d'oligo-élément (cuivre), aussi bien en cas de carence en cuivre des végétaux, que des animaux (maladie du tour de l'œil blanc des bovins par exemple). Dans les élevages de porcs, il est régulièrement employé en complément minéral dans la nourriture, pour favoriser la prise de poids. C'est un additif alimentaire autorisé dans les aliments comme fixateur de la couleur et conservateur alimentaire[7] (numéro E519).

Le sulfate de cuivre anhydre est blanc (grisâtre) et redevient bleu au contact de l'eau ou de la vapeur d'eau.

Il est aussi utilisé pour tester la présence d'eau dans un produit.

Danger

Le sulfate de cuivre étant un produit toxique, il est à manipuler avec attention. Il faut utiliser des gants, un masque et des lunettes de protection à chaque utilisation. C’est un produit nocif en cas d'ingestion. Irritant pour les yeux et la peau. Très toxique pour les organismes aquatiques. Peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l'environnement aquatique. [8]

Illustrations

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références

  1. a , b , c  et d SULFATE DE CUIVRE, ANHYDRE, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. a , b , c  et d SULFATE DE CUIVRE (II) PENTAHYDRATE, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  3. « sulfate de cuivre » sur ESIS, consulté le 25 février 2009
  4. « Sulfate de cuivre (II) pentahydraté » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme canadien responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  5. Numéro index 029-004-00-0 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)
  6. On emploie généralement des déchets industriels tels que conducteurs électriques réformés, caténaires de chemin de fer et tout objet de récupération en cuivre oxydé.
  7. (en) Noms de catégorie et système international de numérotation des additifs alimentaires - Codex Alimentarius
  8. PROLABO - CUIVRE KEEP.COMMON KEEP.COMMON SULFATE A 5 H2O PURIFIE
  • Portail de la chimie Portail de la chimie
  • Portail de l’agriculture et l’agronomie Portail de l’agriculture et l’agronomie
  • Portail de la mycologie Portail de la mycologie
Ce document provient de « Sulfate de cuivre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 7758-98-7 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 7758-99-8 — Sulfate de cuivre Sulfate de cuivre cristal de sulfate de cuivre hydraté Général Nom IUPAC Sulfate de cuivre (II) …   Wikipédia en Français

  • Dictionary of chemical formulas — This is a list of chemical compounds with chemical formulas and CAS numbers, indexed by formula. This complements alternative listings to be found at list of inorganic compounds, list of organic compounds and inorganic compounds by element. Table …   Wikipedia

  • Liste de composés inorganiques C — Sommaire 1 Carbone 2 Calcium 3 Cadmium 4 Cérium 5 …   Wikipédia en Français

  • Liste des composés inorganiques C — Liste de composés inorganiques C Sommaire 1 Carbone 2 Calcium 3 Cadmium 4 Cérium 5 …   Wikipédia en Français

  • Словарь химических формул — Здесь приведён список химических веществ с их химическими формулами (обычно брутто) и номером CAS, по алфавиту формулы. Оглавление: A B C Ca Cu D E F G H I K L M N O P R S T U V W X Y Z …   Википедия

  • Blauer Galitzenstein — Kristallstruktur Cu2+      …   Deutsch Wikipedia

  • Blauer Vitriol — Kristallstruktur Cu2+      …   Deutsch Wikipedia

  • CuSO4 — Kristallstruktur Cu2+      …   Deutsch Wikipedia

  • Kupfer(II)-Sulfat — Kristallstruktur Cu2+      …   Deutsch Wikipedia

  • Kupfer(II)-sulfat — Kristallstruktur Cu2+      …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”