Cassis (Bouches-du-Rhone)

Cassis (Bouches-du-Rhône)

43° 13′ 12″ N 5° 31′ 48″ E / 43.219939, 5.530071

Cassis
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissement arrondissement de Marseille
Canton Canton d’Aubagne-Est
Code Insee abr. 13022
Code postal 13260
Maire
Mandat en cours
Danielle Milon Vivanti
2008-2014
Intercommunalité Communauté urbaine Marseille Provence Métropole
Site internet www.cassis.fr
Démographie
Population 7 788 hab. (2006)
Densité 290 hab./km²
Gentilé Cassisdain(e)
Géographie
Coordonnées 43° 13′ 00″ Nord
       5° 32′ 20″ Est
/ 43.2166666667, 5.53888888889
Altitudes mini. 0 m — maxi. 416 m
Superficie 26,86 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Cassis (en occitan provençal Cassís selon la norme classique ou Cassis selon la norme mistralienne) est une ville touristique du département des Bouches-du-Rhône en France. Célèbre pour ses falaises et calanques, elle est également connue pour les vins de Cassis (blanc, mais aussi rosé) produits dans la région.

Sommaire

Géographie

Vue aérienne de Cassis. À gauche, le Cap Canaille, à droite, les Calanques.

La ville se situe sur le pourtour méditerranéen, à environ 20 km à l'est de Marseille. Le Cap Canaille, situé entre Cassis et La Ciotat est l'une des plus hautes falaises maritimes d'Europe. Il culmine du haut de ses 394 mètres (voir). Cassis, c'est 11 km de côtes et 2 sites classés : le massif des Calanques depuis 1975 et le Cap Canaille depuis 1989. On pourra admirer ces deux sites, ainsi que la ville, du haut de la route des Crêtes reliant Cassis à La Ciotat

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1995 2008 Jean-Pierre Teisseire UMP
2008 2009 Danielle Milon-Vivanti Divers droite
2009 2014 Danielle Milon-Vivanti[1] UMP
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

sources : [2] [3]

Évolution démographique
1800 1821 1841 1861 1881 1901 1911 1921 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
1 878 1 846 2 093 2 038 1 907 1 972 1 990 2 193 2 434 2 528 2 769 3 152 3 611 4 852 5 831 6 304 7 967 8 001 7 788
Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes

Héraldique

Armes de Cassis

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

d'azur à la crosse d'or accompagnée de deux poissons affrontés d'argent posés en pal.

Histoire et Patrimoine

Port de Cassis

Les premiers témoignages

Les premiers témoignages de l'occupation du site remontent à 500 ou 600 ans avant J-C. On a retrouvé sur les hauteurs du Baou Redon les vestiges d'un habitat fortifié élevé par les Ligures qui vivaient de pêche, de chasse et d'agriculture. Des liens avec Massilia (Marseille), ville fondée par les Phocéens, laissent supposer qu'il aurait pu y avoir également une présence grecque à Cassis.

Au temps des Romains

À l'époque romaine, Cassis fait partie de l'itinéraire maritime de l'Empereur Antonin le Pieux. Le port avance jusqu'à la place Baragnon. C'est déjà une petite bourgade, implantée principalement autour des plages de l'Arène et du Corton, vivant de la pêche, du corail et du commerce maritime avec l'Afrique du Nord et le Moyen Orient, comme l'attestent plusieurs découvertes archéologiques.

Du seigneur des Baux... au roi René

Du Vème au Xe siècle, les invasions barbares conduisent la population à se réfugier sur les hauteurs à l'intérieur du castrum une cité fortifiée, qui deviendra en 1223 possession de la Seigneurie des Baux de Provence.

Au XVe siècle, Cassis est rattaché au Comté de Provence, puis le Roi René transmet la Cité aux évêques de Marseille qui exerceront leurs droits jusqu'à la Révolution de 1789. Les armoiries de la ville, où figure une crosse épiscopale, témoignent de cette époque.

L'expansion de la cité

Au XVIIIe siècle, Cassis sort de ses remparts et se développe autour du port. Après la Restauration, de nouvelles activités se développent : sécheries de morues, confection de scourtins servant à la fabrication de l'huile d'olive, travail du corail, extension de la vigne, exploitation des carrières (ciment, chaux, pierre).

La pierre de Cassis, qui était exploitée dès l'Antiquité a fait la renommée de ce petit port de pêche dans le monde. Les quais des grands ports de Méditerranée en sont bâti, (Alexandrie, Alger, Le Pirée, Marseille, Port-Saïd, le socle de la Statue de la Liberté à New York).

Au XXe siècle, ces industries disparaissent, relayées par une viticulture toujours plus florissante (Cassis fut l'un des trois premiers vignobles à bénéficier de l'Appellation d'origine contrôlée en 1936) et par le tourisme.

Cassis à travers les artistes et personnalités

De nombreux poètes et écrivains ont trouvé l'inspiration à Cassis. Au nombre de ceux-ci le poète, et capitaine de navire, Jérémy de Cassis qui prit le nom de la cité après être tombé amoureux de la Ville et, d'une cassidaine nommée Elisa qui devint sa muse, aux pieds de la statue de Calendal, personnage emblématique du roman de Frédéric Mistral, y écrivit nombre de ses poèmes dédiés à l'Amour et à la Mer. Faisant sienne la devise « Humble avec les humbles et, plus fier que les fiers », immortalisée sur le socle de la statue en pierre de Cassis du légendaire pêcheur, celui-ci porta les couleurs de la ville de Cassis, de ses calanques et du Cap Canaille, jusqu'au Québec et même New-York. Car comme le dit si bien un proverbe provençal : « Qui a vist Paris, se noun a vis Cassis, a ren vist » (« Qui a vu Paris, et non Cassis, n'a rien vu ! »)

Cassis et les peintres

De nombreux peintres ont été attirés par le charme de Cassis et sa lumière. Des œuvres représentant le port, le village, les calanques, la nature environnante figurent dans les plus grands musées.

Chaque année, l'association L'Art et la Manière[4] organise l'exposition Place aux Peintres depuis 1995. C'est une exposition intimiste en extérieur qui regroupe environ 35 artistes, peintres, sculpteurs de talent. Elle se déroule un dimanche par mois d’avril à octobre.

Autres personnalités liées à la commune

  • Jean-Jacques Barthélemy (1716-1795), natif de Cassis. Ecclésiastique, archéologue, littérateur et numismate, auteur du Voyage du jeune Anacharsis, et membre de l'Académie française.
  • Henri Crémieux, est un acteur et scénariste français décédé le 10 mai 1980 à Aubagne. L'acte officiel fut cependant rédigé à Cassis où sa dépouille avait été transportée.

Les fêtes traditionnelles de Cassis

Les fêtes de Noël

En Provence, les fêtes de Noël ont toujours un éclat particulier. Cela est particulièrement vrai à Cassis où les traditions demeurent fortes et bien ancrées.

Parmi les évènements de cette période:

  • La célébration de la Sainte-Barbe où le blé qui décorera la table de Noël est planté dans toutes les familles[5] qui se déroule pendant quatre jours au cœur du village, sur la place Baragnon. Ce marché permet aux visiteurs de remplir leur « hotte » de belles et bonnes choses, auprès des meilleurs artisans et producteurs venus de toute la région.
  • Le concert de Noël où sont interprétés les chants traditionnels.
  • Les crèches qui fleurissent dans les lieux publics - le jardin public, la mairie et dans toutes les maisons.
  • La messe de minuit point d’orgue et de recueillement de cette saison festive.
  • La Pastorale Maurel interprétée chaque année à Cassis depuis les années 1930. Cette pièce jouée et chantée en provençal raconte la « marche de l’étoile », le départ des Provençaux vers Bethléem, après que l’ange Boufareu leur a annoncé « la bonne nouvelle », celle de la nativité.

La fête des pêcheurs et de la mer (dernier week-end de juin)

Deux journées entièrement consacrées à la pêche et à la mer. L’évènement majeur de cette fête est la bénédiction de Saint-Pierre en l’église Saint Michel[6] le dimanche matin. La messe est suivie du défilé des Prud’Hommes et de la bénédiction des bateaux en mer. Tout au long du week-end de nombreuses animations liées à la mer se succèdent.

La fête du vin de Cassis et des vendanges (début septembre)

Cette fête qui se déroule chaque année en septembre, honore le vignoble cassidain selon un programme bien établi :

  • Messe en provençal en l’église Saint Michel
  • Danse de la souche sur le parvis de l’église avec les groupes folkloriques locaux
  • Départ de la Grande Cavalcade de la Saint-Éloi avec bénédiction des attelages
  • Défilé des attelages et des groupes folkloriques de la région
  • Dégustation et vente des vins de Cassis (AOC), organisée par les vignerons cassidains

Sites culturels de Cassis

Calanques de Cassis.


La ville de Cassis comporte également un certain nombre de sites culturels[7] :

  • La presqu'île de Port-Miou
  • Le Musée d'art et traditions populaires
  • La chapelle Notre-Dame du Bon Voyage
  • Le port de Cassis

Galerie

Voir aussi

Notes et références

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail des Bouches-du-Rhône Portail des Bouches-du-Rhône
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Cassis (Bouches-du-Rh%C3%B4ne) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cassis (Bouches-du-Rhone) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”