75016

16e arrondissement de Paris

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 16e arrondissement.
16e arrondissement
de Paris

« arrondissement de Passy »
Blason de Paris
Chronologie de Paris ·Lutèce ·Histoire de Paris
Latitude
Longitude
48° 51′ 46″ N 2° 16′ 34″ E / 48.8627777778, 2.27611111111
Maire
Mandat en cours
Claude Goasguen
2008-2014
Quartiers
administratifs
Auteuil
Muette
Porte-Dauphine
Chaillot
16e arrondissement de Paris
Carte de localisation de 16e arrondissement de Paris
Pays France France
Région Île-de-France
Département Paris
Arrondissement Paris
Canton -
Code Insee 75116
Code postal 75116 et 75016
Maire
Mandat en cours
Claude Goasguen
2008-2014
Intercommunalité -
Latitude
Longitude
48° 51′ 46″ Nord
       2° 16′ 34″ Est
/ 48.8627777778, 2.27611111111
Altitude 27 m (mini) – 67 m (maxi)
Superficie 16,37 km²
Population sans
doubles comptes
153 920 hab.
(2006)
Densité 9 403 hab./km²

Le 16e arrondissement de Paris, l’un des vingt arrondissements de Paris, est situé sur la rive droite de la Seine, à l’ouest de la ville, il est essentiellement habité par une population bourgeoise, et est bordé à l’est par la Seine et à l’ouest par le périphérique parisien, exception faite du bois de Boulogne qui se situe de l’autre coté de cette voie.

Le feuilleton quotidien de M6, Paris 16ème est diffusé depuis le 9 mars 2009 et est tourné dans ce quartier.

Sommaire

Géographie

Il est bordé à l’ouest par les communes de Neuilly-sur-Seine et de Boulogne-Billancourt et par la Seine via le bois de Boulogne, lequel fait intégralement partie de l’arrondissement. Au nord, il est bordé par le 17e et le 8e arrondissements et à l’est par la Seine. Cette dernière le sépare du 7e et du 15e arrondissements et au sud-est d’Issy-les-Moulineaux.

À l’instar des autres arrondissements parisiens, il est densément urbanisé, malgré la présence de plusieurs jardins. Le bois de Boulogne est quant à lui quasiment entièrement boisé, traversé par de larges voies carrossables et quelques bâtiments ou installations sportives y sont implantés, notamment Roland Garros et le Jardin d'acclimatation.

Les principales voies d’accès terrestres sont le périphérique parisien à l’ouest (en grande partie souterrain), le quai Georges-Pompidou à l’est, le long de la Seine, les ponts le reliant aux 7e et 15e arrondissements ainsi que les rues et grandes artères le reliant aux 8e et 17e arrondissements.

L’arrondissement est traversé par les lignes de métro 2, 6, 9 et 10, par le RER C et par un grand nombre de lignes de bus.

Il fait face à l’imposante tour Eiffel et comprend la maison de Radio France, la place du Trocadéro, la rue de Passy, ou encore l’avenue Victor-Hugo, le Parc des Princes, la rue d’Auteuil, l’avenue du Président-Kennedy, le boulevard Exelmans, la rue Michel-Ange, la rue Molitor, l’avenue Foch, l’avenue Kleber et une partie de la place de l’Étoile pour ne citer que les plus connus.

Le nord de l’arrondissement abrite des villas et hameaux charmants. Il est un des quartiers les plus chics et les plus chers de la ville.

16e arrondissement de Paris

.

Il est, de par sa grande taille, le seul arrondissement de Paris à avoir deux codes postaux différents. On y trouvera donc :

  • Au sud : 32, avenue Raphaël 75016 Paris
  • Au nord : 57, avenue Marceau 75116 Paris

Cet arrondissement est parfois nommé l’arrondissement de Passy, du nom d’une ancienne commune annexée par Paris en 1860.

Histoire

Histoire de l'arrondissement

Avant de se plonger dans l’histoire du 16e arrondissement de Paris, il est très important de comprendre que, pendant des centaines d’années, Paris n’avait pas la taille actuelle. Ainsi, pendant plus de 1 000 ans, tout le 16e arrondissement était situé en dehors de Paris et n’était constitué en réalité que de plusieurs villages collés les uns aux autres.

du VIIe au XIIe siècle

Tout commence au VIIe siècle. À l’époque, sur la rive droite de la Seine s’étendant du quartier de Chaillot actuel à Boulogne, existait une forêt du nom de Rouvray et un village du nom de Nimio. L’évêque du Mans, saint Bertram, possédait le domaine et une villa. À sa mort en 623, conformément à son testament, l’ensemble de son domaine (incluant le village de Nimio, renommé depuis Nijon) avec les vignes afférentes est légué au diocèse de Paris. Il y précise que ses vignes sont situées dans un lieu, où il existe de petites sources, du nom de Fontanitum. Avec le temps, les habitants de Nimio se séparèrent. Une partie alla vers les sources et les marais, formant ainsi le village d’Auteuil (prairie en celte). Les autres se rapprochèrent de Paris là où une partie de la forêt de Rouvray (renommée depuis bois de Boulogne) avait été abattue, formant le village de Chaillot (dérivant a priori de Chal ou Chail, signifiant destruction d’arbres). Ses deux villages dépendaient donc de deux paroisses distinctes. Avec le temps, celle d’Auteuil étant trop étendue, on la divisa en deux entre Auteuil et Passy.

Avant le XIe siècle, on ne trouve aucune référence aux noms actuels des quartiers de l’arrondissement (Passy, Auteuil, Chaillot). Et si l’arrondissement avait bien trois paroisses distinctes, il n’y a toujours eu que deux villages en termes administratifs à savoir Auteuil et Passy. Chaillot apparaissait en effet comme un faubourg de Paris. Pour Auteuil, il faut attendre 1192 pour que le nouveau village ait une structure de village avec une paroisse. En 1109 déjà, les abbés Génofains d’Auteuil avaient échangé leurs terres normandes contres les terres d’Auteuil, alors possédées par les abbés du Bec Hellouin. Le nom de Passy, appelé Passicium (ou Paciacum), apparaît pour la première fois dans une charte en 1250. Le premier seigneur de Passy fut Jeanne de Paillard en 1416.

Du XIIe siècle à celui de la Révolution française, l’arrondissement constitue un coin de verdure tranquille avec des vignes et de la forêt, tout à la fois loin de l’urbanisme et du bruit ambiant et très près par la distance.

du XVIIe siècle à l'intégration à Paris

En 1627, Louis XIII transfère la Manufacture royale de tapis, créée par Henri IV, du Louvre à l’actuel emplacement du Palais de Tokyo. En 1702, Chaillot, 2 000 habitants à ce moment-là, devient officiellement un faubourg de Paris appelé Faubourg de la Conférence, sur une décision de Louis XIV. Seule la barrière de Passy aussi appelé Conférence, un mur de 3,3 mètres de haut avec des passages à péage, sépare Paris de Chaillot.

Le village de Passy était composé :

  • du château de Boulainvilliers (nom adopté à partir de 1747). Ce domaine allait de l’actuelle Maison de Radio France jusqu’à l’avenue Mozart. C’est au banquier Samuel Bernard que l’on doit les dimensions du domaine de Boulainvilliers.
  • de la plaine de Passy, où de nombreux moulins à vent fonctionnèrent jusqu’au XIXe siècle.
  • d’un troisième domaine descendant jusqu’à la Seine où l’on pouvait y admirer l’hôtel de Lamballe, siège de l’actuelle ambassade de Turquie.

Claude Chahu, Seigneur de Passy, financier et conseiller du roi, fit ériger une chapelle en 1666, Notre-Dame-de-Grâce, qui devint une paroisse indépendante en 1672. Le Marquis de Boulainvilliers en fut le dernier seigneur.

Le village d’Auteuil : De 1109 à la Révolution, les moines entretiennent les terres et font don du vin issu des vignes à l’évêque de Paris. Le village d’Auteuil est très tôt apparu comme un lieu paisible en comparaison de Paris, ville bruyante et peu agréable à vivre. Boileau et Molière furent parmi les premières personnalités à s’y installer. Dès lors, Racine, La Fontaine, Lully, La Bruyère et d’autres fréquentent le salon de Molière. Plus tard, Anne-Catherine de Ligniville Helvétius tient à Auteuil un salon très réputé auprès des nombreux écrivains et intellectuels de Paris au XVIIIe siècle. Diderot, d'Alembert, Condillac, Malesherbes, Turgot et bien d’autres y défilent.

Les sources : Leur existence a joué un rôle majeur dans le développement des villages Passy et Auteuil à une époque où la présence de sources d’eau était un facteur clé dans le développement d’une ville. En 1650, on trouve une première source d’eau claire à Passy. On en trouva d’autres à Auteuil. Les sources furent exploitées et nombreux sont ceux qui allaient faire une cure thermale à Passy ou Auteuil. La source de Passy se tarit cependant assez vite mais celles d’Auteuil, bien que moins importante, durèrent jusqu’en 1925 pour certaines. Aujourd’hui subsiste encore l’ancien puits artésien du square Lamartine.

L'intégration des villages dans Paris

nothumb

Avec Napoléon III et le baron Haussmann, les villages d’Auteuil et Passy ainsi que Chaillot vont être définitivement intégrés à la ville de Paris en 1860. Le Mur des Fermiers Généraux qui séparait l’actuel 16e arrondissement du reste de Paris est alors abattu. La place de l'Étoile a finalement 12 embranchements. Les grandes avenues sont élargies à l’instar de l’avenue de Saint-Cloud, actuelle avenue Victor-Hugo, (+ 36 m de large) ou de l’avenue du Roi de Rome, actuelle avenue Kléber, ou de l’avenue d'Iéna. Auteuil est désenclavé grâce à l’ouverture de l’avenue Mozart, pour être relié au village Passy, et de la rue Michel Ange, pour être relié à la porte de Saint-Cloud. Les grands domaines disparaissent. Seuls quelques hôtels particuliers, villas (villa Molitor, villa Mozart, villa Boileau, villa Erlanger, villa George Sand, villa Eugène Manuel) et voies privées demeurent, signe d’un temps révolu.

Personnages célèbres

Personnages célèbres nés dans l'arrondissement

Personnages célèbres liés à l'arrondissement

  • Benjamin Franklin vécut 10 ans au village de Passy. Il était hébergé par Monsieur de Chaumont. Il travailla entre autres au laboratoire installé par Louis XV dans le château de la Muette.
  • Au XIXe siècle, après de nombreuses acquisitions, Benjamin Delessert était devenu propriétaire de tous les terrains longeant la Seine et remontant jusqu’à l’actuelle rue Raynouard. Il s’en servit pour y installer une filature de coton puis une fabrique de sucre de betteraves. Quand il mourut en 1847, on remplaça les industries par des habitations.
  • Honoré de Balzac vécut de 1840 à 1847 dans le village de Passy[1] sous un pseudonyme pour échapper à ses créanciers. Il est possible de visiter sa maison située dans l’actuelle rue Raynouard.
  • Le général Appert, ancien commandant de corps d’armée, grand croix de la Légion d’honneur et ancien ambassadeur de France en Russie est mort dans l’arrondissement, dans l’ancien village de Passy.
  • L’architecte français, Hector Guimard, a marqué de son empreinte l’architecture de l’arrondissement en réalisant de nombreux immeubles. Il était le principal représentant de l’Art nouveau en France.
  • Le réalisateur français, Emil-Edwin Reinert a vécu de 1948 à 1953, année de son décès, au 25, avenue de Versailles.
  • L’auteur dramatique Eugène Ionesco a habité au 38, rue Claude-Terrasse.
  • L’ancien Premier ministre, Édouard Balladur habite boulevard Delessert.
  • Boniface de Castellane et Anna Gould qui firent construire le palais Rose de l’avenue Foch.
  • Brigitte Bardot

Démographie

En 2006, l’arrondissement était peuplé de 153 920 habitants sur 791 hectares, soit 19 459 hab./km2 (bois de Boulogne exclu).[réf. souhaitée]

Année
(recensement national)
Population Densité
(hab. par km2)
1962 (pic de population) 227 418 28 985
1968 214 120 27 290
1975 193 590 24 674
1982 179 446 22 871
1990 169 863 21 650
1999 161 773 20 452
2006 153 920 19 459

Note : Bois de Boulogne exclu dans le calcul de la densité

Administration

Établissements scolaires

Enseignement public 
  • L’arrondissement compte :
    • 16 maternelles publiques
    • 16 écoles primaires publiques
    • 8 collèges et lycées dont un lycée d’enseignement professionnel un lycée d’enseignement commercial, René-Cassin, et cinq collèges/lycées publics, Janson-de-Sailly, Jean-Baptiste Say, La Fontaine , Molière et Claude-Bernard. Il y a aussi le collège Eugène-Delacroix, public également, qui ne fait pas office de lycée.
Enseignement privé sous contrat 
  • L’arrondissement compte :
    • 4 maternelles privées
    • 12 écoles primaires privées
    • 2 collèges privés
    • 1 lycée privé
    • 8 collèges/lycées privés
Enseignement privé hors contrat 
  • L’arrondissement compte :
    • 1 maternelle privée hors contrat
    • 2 écoles primaires privées hors contrat
    • 2 collèges privés hors contrat
    • 2 lycées privés hors contrat

Députés

L’arrondissement est divisé en deux circonscriptions législatives, les 14e et 15e circonscriptions de Paris.

Elles correspondent respectivement aux parties sud et nord de l’arrondissement, et en sont respectivement députés MM. Claude Goasguen, UMP, Conseiller de Paris, et Bernard Debré, UMP. Ils sont tous deux anciens ministres (Réforme de l’État de mai à novembre 1995, gouvernement Juppé I, et Coopération, de décembre 1994 à mai 1995, gouvernement Balladur).

Liste des députés successifs de la 14e circonscription de Paris (16e Sud)
Période Identité Parti Qualité
1958 1962 Michel Habib-Deloncle UNR  
1962 1963 Michel Habib-Deloncle UNR-UDT  
1963 1967      
1967 1968 Michel Habib-Deloncle Union démocratique pour la Ve République  
1968 1973 Michel Habib-Deloncle Union des démocrates pour la République  
1973 1978 Georges Mesmin Réformateurs démocrates sociaux  
1978 1981 Georges Mesmin UDF  
1981 1986 Georges Mesmin UDF  
1986 1988 Georges Mesmin UDF  
1988 1993 Georges Mesmin UDF  
1993 1997 Georges Mesmin UDF  
1997 2002 Claude Goasguen DL  
2002 2007 Claude Goasguen UMP  
2007 2012 Claude Goasguen UMP  
Liste des députés successifs de la 15e circonscription de Paris (16e Nord)
Période Identité Parti Qualité
1968 1973 Paul Stehlin Progrès et démocratie moderne  
1973 1975 Paul Stehlin Réformateurs démocrates sociaux  
1975 1978 Gilbert Gantier Union centriste  
1978 1981 Gilbert Gantier UDF  
1981 1986 Gilbert Gantier UDF  
1986 1988 Gilbert Gantier UDF  
1988 1993 Gilbert Gantier UDF  
1993 1997 Gilbert Gantier UDF  
1997 2002 Gilbert Gantier UDF  
2002 2004 Gilbert Gantier UDF  
2004 2007 Bernard Debré Apparenté UMP  
2007 2012 Bernard Debré UMP  

Maires

nothumb
nothumb

Maires successifs :

Nom Date du mandat Parti
Henri de Bonnemains 1860-1870
Henri Martin 1870-1871
Gustave Girod 1871-1880
Henri Martin 1880-1883
Henri Marmottan 1883-1906
Paul Gerente 1906-1913
Favre 1913-1914
Pierre Bovillet 1914-1940
Dard d'Espinay 1940-1944
Gabriel Warluzel 1944-1945
Sébastien Sicé 1946-1951
Henri Graux 1952-1963
Georges Arzel 1963-1977
1977-1983
Georges Mesmin 1983-1989 (UDF)
Pierre-Christian Taittinger 1989-2008 (UMP)
Claude Goasguen 2008- (UMP)

Conseillers de Paris du 16e arrondissement

Suite aux élections de mars 2008, les 13 conseillers de Paris élus dans le 16e arrondissement sont :

Politique nationale

Lors du premier tour de l’élection présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy arriva largement en tête des candidats sur l’arrondissement avec 64,02 % des voix devant François Bayrou (16,43 %), Ségolène Royal (11,27 %) et Jean-Marie Le Pen (4,43 %).

Au second tour, le 6 mai 2007, Nicolas Sarkozy y obtint 80,81 % des voix (dont 84,41 % dans la 15e circonscription) contre 19,19 % à Ségolène Royal, soit le meilleur score obtenu par lui dans les arrondissements de la ville (50,19 %).

Économie

Parc des Princes
  • Au 1er janvier 2006, l’arrondissement comptait 26 909 entreprises, soit 8,7 % des entreprises actives à Paris (+ 4,5 % en un an). Les trois secteurs dominants sont :
    • l’immobilier et la location (48,27 % des entreprises)
    • les services aux entreprises (22,77 %)
    • le commerce (11,35 %)
  • La structure des sociétés est répartie de la façon suivante :
    • 41,5 % de sociétés civiles
    • 36 % de SARL
    • 12,5 % de sociétés par actions actives
  • La moyenne des entrepreneurs de l’arrondissement est de 51 ans (- 2 ans et 8 mois en un an) dont 26,4 % de femmes, chiffre supérieur à la moyenne parisienne qui est de 24,68 %. 89 % des nouveaux entrepreneurs sont français, chiffre très nettement supérieur à la moyenne parisienne qui est de 83,55 %. Les défaillances d’entreprises ont diminué de 18,5 % en un an.
  • Le nombre de créations d’entreprises a diminué de 2,6 % en 2005, par rapport à 2004, atteignant ainsi les 2 347 entreprises créées en un an. La durée de vie moyenne des entreprises est de 9 ans et 7 mois (10 ans et 3 mois en moyenne à Paris).
  • 1 401 entreprises ont disparu de l’arrondissement en 2005 soit 5,21 % des entreprises actives de l’arrondissement. Parmi celles-ci, 19,5 % avaient moins de 3 ans et 31,25 % avaient entre 5 et 10 ans. 61 % ont arrêté pour cause de cessation d’activité et 32 % en raison d’un déménagement de l’entreprise dans un autre département. 31 % de ces sociétés étaient des sociétés de services aux entreprises, 25 % étaient dans l’immobilier et la location et 17,4 % dans le commerce de détail.

Tourisme et patrimoine

Bâtiments officiels

  • Le siège mondial de l’OCDE se trouve dans le 16e arrondissement, au niveau de la porte de la Muette. Il borde le jardin du Ranelagh.

L’arrondissement compte plus de 90 représentations diplomatiques soit plus de 40 % des représentations diplomatiques présentes en France.

Monuments et lieux importants

Existants

Viaduc de Passy

Disparus

Hippodromes

Complexes sportifs

Lieux de cultes

Parc du Ranelagh
Église anglicane 
Églises catholiques 

L’arrondissement compte :

  • 7 églises catholiques (Notre-Dame de Grâce de Passy, Notre-Dame de l’Assomption de Passy, Saint-Honoré d’Eylau, Saint-Pierre de Chaillot, Notre-Dame d’Auteuil, Sainte-Jeanne de Chantal, Saint-François de Molitor)
  • 3 chapelles (Sainte-Thérèse-Orphelins d’Auteuil, couvent des Carmes, couvent Marie-Réparatrice)

ainsi que l’abbaye Sainte-Marie de Paris.

Églises catholiques orientales 

Il y en a deux : l’une suit le culte catholique russe (Église catholique russe) et l’autre le culte catholique byzantin (rite catholique byzantin roumain Saint-Georges).

Églises orthodoxes 

Il y en a trois dans l’arrondissement (Église orthodoxe russe, Église orthodoxe grecque, Église orthodoxe russe à l’étranger).

Missions catholiques étrangères 

Il y en a une espagnole (Mission du Cœur immaculé de Marie) et une allemande (Mission Saint-Albert le Grand).

Synagogues 

Il y en a deux (Union libérale israélite de France et Culte traditionnel israélite)

Temples protestants 

Il y en a deux (Église réformée d’Auteuil et Église réformée de l’Annonciation).

Espaces verts

Parcs et bois

Les serres d’Auteuil

Jardins

L’Allée des Cygnes

Squares

Voir aussi

Place de l’Étoile

Quartiers

  1. Quartier d'Auteuil (61e quartier de Paris)
  2. Quartier de la Muette (62e quartier de Paris)
  3. Quartier de la Porte-Dauphine (63e quartier de Paris)
  4. Quartier de Chaillot (64e quartier de Paris)

Liens externes

Commons-logo.svg

Notes

  1. Balzac en dira dans ses notes retrouvées sur son bureau après sa mort : « Ô, doux Passy, où peut songer, en sondant l’abîme, l’étranger solitaire ; tout y est la tranquillité et la surabondance. »
  • Portail de Paris Portail de Paris
Ce document provient de « 16e arrondissement de Paris ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 75016 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 75016 — Irving, Tx (Miscellaneous » ZIP Codes) …   Abbreviations dictionary

  • Apt Luxe Exelmans 75016 — (Париж,Франция) Категория отеля: Адрес: 108 Boulevard Exelmans, 16 й округ …   Каталог отелей

  • Paris 75016 — Hell (roman) Pour les articles homonymes, voir Hell. Hell (ou Paris 75016 pour les versions anglophones) publié en 2003, est le premier roman de Lolita Pille. A l époque de sa parution, Lolita Pille n a que 19 ans. Sommaire 1 Résumé …   Wikipédia en Français

  • Glumpy — Glump y (gl[u^]mp [y^]), a. Glum; sullen; sulky. [Colloq.] He was glumpy enough. T. Hook. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Aunis — geographical name former province W France on Gironde Estuary & Bay of Biscay capital La Rochelle …   New Collegiate Dictionary

  • Любомиров, Трифон — д р мед. при Александре I. {Венгеров}  Любомиров, Трифон доктор медиц. при Ал. I. {Половцов} …   Большая биографическая энциклопедия

  • 唐年 — 即 唐堯 時代。 借稱太平盛世。 晉 束晰 《玄居釋》: “當 唐 年而慕 長沮 , 邦有道而反 甯武 。” 北周 庾信 《變宮調》詩: “移風慶軒曆, 崇德盛唐年。” …   Большая китайская энциклопедия

  • Влоцлавек — (Włocławek)         город в Польше, на нижней Висле, в Быдгощском воеводстве. 74 тыс. жителей (1969). Предприятия химической (азотнотуковое производство, производство лакокрасочных изделий), целлюлозно бумажной, фаянсовой и пищевой промышленности …   Большая советская энциклопедия

  • Smith Mills, Massachusetts — Infobox Settlement official name = Smith Mills, Massachusetts settlement type = CDP nickname = motto = imagesize = image caption = image mapsize = map caption = mapsize1 = map caption1 = subdivision type = Country subdivision name = United States …   Wikipedia

  • Опекушин — (Александр Михайлович) скульптор, род. в 1840 г., образование получил под руководством проф. Д. Иенсена, после чего занимался в Имп. акд. худ., которая, в 1864 г., присудила ему звание неклассного художника за скульптурные эскизы Велизарий и Амур …   Энциклопедический словарь Ф.А. Брокгауза и И.А. Ефрона

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”