7440-06-4

Platine

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'élément chimique. Pour les autres significations du mot « platine », voir Platine (homonymie).
Pix.gif Platine Nuvola apps edu science.svg
IridiumPlatineOr
Nb
  Cubic-face-centered.svg
 
78
Pt
 
               
               
                                   
                                   
                                                               
                                                               
                                                               
                                   
Pt
Ds
Table complèteTable étendue
Informations générales
Nom, Symbole, Numéro Platine, Pt, 78
Série chimique métal de transition
Groupe, Période, Bloc 10, 6, d
Masse volumique 21 090 kg/m3
Couleur blanc-gris
N° CAS 7440-06-4
N° EINECS 231-116-1
Propriétés atomiques
Masse atomique 195,078 u
Rayon atomique (calc) 135 (177) pm
Rayon de covalence 128 pm
Rayon de van der Waals 175 pm
Configuration électronique [Xe]4f145d96s1
Électrons par niveau d'énergie 2, 8, 18, 32, 17, 1
État(s) d'oxydation 2, 4
Oxyde basique
Structure cristalline cubique face centrée
Propriétés physiques
État ordinaire solide
Température de fusion 1 768,3 °C, 2041,4 K
Température d'ébullition 3 824,9 °C, 4098 K
Énergie de fusion 19,6 kJ/mol
Énergie de vaporisation 510 kJ/mol
Température critique  K
Pression critique  Pa
Volume molaire 9,09×10-6 m3/mol
Pression de vapeur 31,2 mPa
Vitesse du son 2680 m/s à 20 °C
Divers
Électronégativité (Pauling) 2,28
Chaleur massique 130 J/(kg·K)
Conductivité électrique 9,66×106 S/m
Conductivité thermique 71,6 W/(m·K)
1e Énergie d'ionisation 870 kJ/mol
2e Énergie d'ionisation 1791 kJ/mol
3e Énergie d'ionisation {{{potentiel_ionisation3}}} kJ/mol
4e Énergie d'ionisation {{{potentiel_ionisation4}}} kJ/mol
5e Énergie d'ionisation {{{potentiel_ionisation5}}} kJ/mol
6e Énergie d'ionisation {{{potentiel_ionisation6}}} kJ/mol
7e Énergie d'ionisation {{{potentiel_ionisation7}}} kJ/mol
8e Énergie d'ionisation {{{potentiel_ionisation8}}} kJ/mol
9e Énergie d'ionisation {{{potentiel_ionisation9}}} kJ/mol
10e Énergie d'ionisation {{{potentiel_ionisation10}}} kJ/mol
Isotopes les plus stables
iso AN Période MD Ed PD
MeV
190Pt 0,01 % 650×109 a α 3,249 186Os
192Pt 0,79 % stable avec 114 neutrons
193Pt {syn.} 50 a ε 0,057 193Ir
194Pt 32,9 % stable avec 116 neutrons
195Pt 33,8 % stable avec 117 neutrons
196Pt 25,3 % stable avec 118 neutrons
198Pt 7,2 % stable avec 120 neutrons
Précautions
NFPA 704
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le platine est un élément chimique de symbole Pt et de numéro atomique 78.

C'est un métal de transition dur, malléable, ductile, précieux de couleur gris-blanc. Le platine est un métal noble résistant à la corrosion, et on le trouve dans certains minerais de cuivre ou de nickel, ainsi que sous forme de dépôt natif. Le platine est utilisé en bijouterie, dans les équipements de laboratoire, en médecine dentaire, pour certains contacts électriques et dans les pots catalytiques des véhicules.

Sommaire

Histoire

Présent dans la nature, le platine et ses alliages sont connus depuis longtemps.

Ce métal était utilisé par les Indiens précolombiens, et la première référence européenne apparut en 1557 dans les écrits de l'humaniste italien Julius Caesar Scaligero (1484-1558) qui le décrivit comme un métal mystérieux venant de mines situées entre Darién (Panama) et Mexico.

Les Espagnols nommèrent le métal platina (petit argent) quand ils le découvrirent en Colombie. Ils le considéraient alors comme une impureté de l'argent et ne le conservaient pas.

Le platine fut découvert par les astronomes Antonio de Ulloa et don Jorge Juan y Santacilia (1713-1773), qui tous deux avaient été appointés par le roi Philippe V d'Espagne pour rejoindre une expédition géographique au Pérou qui dura de 1735 à 1745. Parmi d'autres choses, Ulloa observa le platina del pinto, un métal inexploitable trouvé avec l'or de Nouvelle-Grenade (Colombie).

Des corsaires britanniques interceptèrent le navire d'Ulloa sur le chemin du retour. Bien qu'il fût bien traité en Angleterre et admis comme membre de la Royal Society, on l'empêcha de publier une référence aux métaux inconnus avant 1748. Avant que cela ne puisse arriver, Charles Wood isola indépendamment l'élément en 1741.

Symbole alchimique du platine

Le symbole alchimique du platine (ci-contre) a été créé par fusion des symboles de l'argent et de l'or.

Le platine est maintenant considéré comme un métal plus précieux que l'or, de telle sorte qu'une récompense de platine est meilleure qu'une récompense d'or. Le prix du platine varie en fonction de sa disponibilité, mais normalement il coûte environ deux fois plus cher que l'or.

La définition standard d'un mètre fut longtemps basée sur la distance entre deux marques sur une barre de platine iridié conservée au Bureau international des poids et mesures à Sèvres en France. Aujourd'hui un cylindre de platine iridié, également conservé au BIPM, sert de prototype au kilogramme.

Le platine est également utilisé dans la définition de l'électrode standard à hydrogène.

Propriétés

Platine natif

Ce métal a une couleur argent-blanc lorsqu'il est pur, il est malléable, ductile et très résistant à la corrosion.

Sa résistance à l'abrasion et au ternissement font qu'il est apprécié en bijouterie.

Le platine interagit avec de nombreuses molécules, ce qui en fait un catalyseur très recherché. À température ambiante, il résiste cependant à de nombreuses attaques chimiques : il ne s'oxyde pas à l'air libre, et n'est corrodé que par les cyanures, les halogènes, le soufre et les métaux alcalins caustiques. Sauf à l'état de micro- ou nanoparticules, il est insoluble dans l'acide chlorhydrique et dans l'acide nitrique, mais il se dissout dans l'eau régale (mélange de ces deux acides). À haute température (à partir de 600 °C), il réagit avec le dioxygène de l'air pour former un oxyde volatil (PtO2) ; oxyde lamellaire stable[1], qui a également un pouvoir catalytique (catalyseur d'Adams), et qui peut être réduit en platine colloïdal par le dihydrogène in situ

Les caractéristiques catalytiques du platine, comme celles des six autres métaux du groupe du platine, sont exceptionnelles.

Par exemple, un mélange de dihydrogène et de dioxygène explose en présence de platine : le platine catalyse la réaction qui est exothermique, l'élévation de température consécutive provoque alors un emballement de la réaction, d'où l'explosion. Sous certaines formes, le platine est un puissant toxique (il détruit l'ADN en empêchant la double hélice de se dérouler), ce pourquoi il est utilisé pour traiter certains cancers (chimiothérapie, mais en bloquant le processus de division rapide normal de certaines cellules (dont celles qui font pousser les cheveux, d'où une chute des cheveux lors de certaines chimiothérapies).

Isotopes

Le platine naturel est un mélange de cinq isotopes stables et d'un isotope radioactif, le 190Pt, de très longue période radioactive (650 millions d'années). Il existe aussi de nombreux autres radioisotopes dont le plus stable est le 193Pt dont la période est de 50 ans.

Gisements et production

Le platine se trouve en général à l'état natif et le minerai de sperrylite (arséniure de platine, PtAs2) est la source principale du métal. L'alliage platine/iridium naturel est le platiniridium et se trouve aussi dans le coopérite minéral (sulfure de platine, PtS).

Le platine, souvent accompagné de faibles quantités d'autres métaux de la famille du platine, peut être trouvé dans certaines alluvions ; en Afrique du Sud, Colombie, en Ontario, dans l'Oural et dans certains états de l'ouest des États-Unis d'Amérique. En Europe, il est extrait dans le grand nord de la Russie, dans les gisements de cuivre et nickel de la presqu'île de Taïmyr, dans le complexe métallurgique et minier de Norilsk créé par la Russie soviétique en 1935 (En 1953, on y produisait déjà 35 % du nickel de l'Union Soviétique, 30 % du cobalt et 90 % des métaux du groupe du platine, ou « platinoïdes »). Cette activité est à l'origine de la ville de Norilsk (175 000 habitants) et d'une voie ferrée qui transporte le minerai vers le port de Dudunka sur l'Ienisseï puis vers l'usine Severonickel dans la presqu'île de Kola. 330 000 t de nickel ont été extraites du sol rien qu'en 2003 (c'est 23,6 % de la production mondiale. C'est du même minerai qu'est tiré le platine, qui y est présent en faible quantité)[2].

Le platine est le plus souvent produit commercialement comme sous-produit du traitement du minerai de nickel, qui en contient deux grammes par tonne.

Minerai de platine
Pays Tonnes  % du total
Afrique du Sud 148,3 75,8
Russie 29,6 15,1
Canada 7,4 3,8
Zimbabwe 4,4 2,2
États-Unis 4,1 2,1
Total 5 pays 193,8 99,0
Total monde 195,7 100,0

Chiffres de 2003, métal contenue dans les minerais et concentrées, source : L'état du monde 2005

Utilisation

Le platine est très utilisé en bijouterie, dans les contacts électriques, dans les creusets et dans les fourneaux électriques à haute-température. Avec deux autres métaux du groupe du platine, il est souvent utilisé comme catalyseur chimique (dans les pots catalytiques de moteurs à explosion des véhicules et dans différents procédés industriels). Voici d'autres utilisations :

Les qualités du platine en font l'une des huit matières premières stratégiques considérées comme indispensables en temps de guerre comme en temps de paix[3].

Economie

Production

Les principaux producteurs mondiaux de platine sont [4]:

  • Anglo American : près de 2,5 millions d'onces produites en 2007,
  • Impala Platinum (Afrique du sud) : près de 2 millions,
  • Lonmin (ex-Lonrho) : environ 0,8 million,
  • Norilsk Nickel : environ 0,7 million.


Environnement

Ce métal, peu réactif lorsqu'il est pur, ne pose normalement pas de problèmes de santé et d'environnement, mais tous ses composés doivent être considérés comme hautement toxiques. Or, ces composés rares dans la nature, sont produits en grandes quantités par l'industrie et répandus dans l'environnement, via l'incinération et la dégradation des pots catalytiques notamment. Le taux de platine mesuré dans les glaces du pôle Nord a fortement augmenté entre 1990 et 2000. On en trouve aussi une quantité croissante dans les poussières des zones où la circulation automobile est importante.

Symbolique

  • Les noces de platine symbolisent les 70 ans de mariage dans la tradition française (symbole de stabilité).
  • Le platine est le 12e niveau dans la progression de la sarbacane sportive.
  • Le disque de platine est une récompense honorifique remise aux artistes ayant atteint le million d'albums vendus.
  • Platine est une édition du jeux vidéo Pokémon, Pokémon Platine

Autres significations

Dans le monde financier, le terme platine fait référence au téléphone utilise dans une salle de trading ou d'arbitrage par les opérateurs de marchés financiers (traders). Ils permettent de communiquer avec un grand nombre de contre-parties (60) sur des systèmes combinant haut-parleurs et micro ainsi que sur 2 à 6 combinés. Cette industrie traverse une révolution technologique passant de systèmes digitaux a des systèmes de type IP (Internet Protocol). De nouveaux leaders émergent, tels IP Trade, qui font concurrence aux acteurs en place : Etrali, IPC et BT.

Voir aussi

Articles connexes

Références

  1. Extrait de la thèse Équilibres oxydo-réducteurs dans les dichalcogénures de platine et de palladium. Influence de la pression sur la redistribution du nuage électronique de Céline Sortais-Soulard
  2. Note du BRGM pour le ministère de l'Industrie français
  3. Avec le Germanium (électronique avancée) ; titane (sous-marins de chasse, alliage extrêmement résistant ; magnésium (explosifs) ; platine (contacts aussi conducteurs que l'or pour l'aviation, circuits avec contacts rapides) ; mercure (chimie nucléaire, instruments de mesure) ; molybdène (acier) ; cobalt (chimie nucléaire) ; colombium (alliages spéciaux extrêmement rares). (Christine Ockrent, comte de Marenches, Dans le secret des princes, éd. Stock, 1986, p; 193.)
  4. Financial Times, 7 août 2008,page 14

Commons-logo.svg

Wiktprintable without text.svg

Voir « platine » sur le Wiktionnaire.

Liens externes

Animation présentant l’action de destruction de l’ADN d’une cellule (cancéreuse) par un oxyde de platine


  s1 s2 g f1 f2 f3 f4 f5 f6 f7 f8 f9 f10 f11 f12 f13 f14 d1 d2 d3 d4 d5 d6 d7 d8 d9 d10 p1 p2 p3 p4 p5 p6
1 H He
2 Li Be B C N O F Ne
3 Na Mg Al Si P S Cl Ar
4 K Ca Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zn Ga Ge As Se Br Kr
5 Rb Sr Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe
6 Cs Ba   La Ce Pr Nd Pm Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn
7 Fr Ra   Ac Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Cf Es Fm Md No Lr Rf Db Sg Bh Hs Mt Ds Rg Cp Uut Uuq Uup Uuh Uus Uuo
8 Uue Ubn * Ute Uqn Uqu Uqb Uqt Uqq Uqp Uqh Uqs Uqo Uqe Upn Upu Upb Upt Upq Upp Uph Ups Upo Upe Uhn Uhu Uhb Uht Uhq Uhp Uhh Uhs Uho
   
  g1 g2 g3 g4 g5 g6 g7 g8 g9 g10 g11 g12 g13 g14 g15 g16 g17 g18  
  * Ubu Ubb Ubt Ubq Ubp Ubh Ubs Ubo Ube Utn Utu Utb Utt Utq Utp Uth Uts Uto  


Métalloïdes Non-métaux Halogènes Gaz rares
Métaux alcalins  Métaux alcalino-terreux  Métaux de transition Métaux pauvres
Lanthanides Actinides Superactinides Éléments non classés
  • Portail de la chimie Portail de la chimie
Ce document provient de « Platine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 7440-06-4 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 7440-63-3 — Xénon Pour les articles homonymes, voir Xenon. Xénon …   Wikipédia en Français

  • 7440-09-7 — Potassium Potassium …   Wikipédia en Français

  • 7440-59-7 — Hélium Traduction à relire Helium → …   Wikipédia en Français

  • 7440-07-5 — Plutonium Plutonium Neptuni …   Wikipédia en Français

  • 7440-21-3 — Silicium Silicium Aluminium …   Wikipédia en Français

  • 7440-58-6 — Hafnium Hafnium Lutécium …   Wikipédia en Français

  • 7440-62-2 — Vanadium Vanadium Titane …   Wikipédia en Français

  • 7440-65-5 — Yttrium Yttrium Strontium …   Wikipédia en Français

  • Call of Duty 4: Modern Warfare — For the Nintendo DS game, see Call of Duty 4: Modern Warfare (Nintendo DS). Call of Duty 4: Modern Warfare Developer(s) Infinity Ward …   Wikipedia

  • Hélium 4 — Hélium Traduction à relire Helium → …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”