Carbonari
Drapeau de Carbonari

Carbonaro, c-à-d. charbonniers, société politique et secrète qui parait s'être formée en Italie au commencement du XIXe siècle, après la chute des nouvelles républiques italiennes et se rattachant au courant du Carbonarisme.

Sommaire

Description

Elle avait pour but l'établissement d'un gouvernement démocratique (c'est une société secrète ayant pour objectif la réalisation de l'unité italienne et l'instauration de libertés garanties par une constitution); elle provoqua dans le royaume de Naples, en 1820, une insurrection qui fut bientôt réprimée. Elle se répandit en France vers 1818 ; elle y compta bientôt un grand nombre d'affiliés et devint redoutable au gouvernement de la Restauration, dont elle prépara la chute ; on lui attribue les mouvements insurrectionnels qui eurent lieu de 1819 à 1822.

Les Carbonari se divisaient en petites compagnies de 20 membres, nommées ventes, qui envoyaient des députés à une assemblée centrale, nommée vente suprême ou grande vente.

Le nom de Carbonaro parait avoir été appliqué primitivement en Italie à des conspirateurs Guelfes, qui, pour tromper la surveillance des Gibelins, maîtres du pays, se réunissaient au fond des bois dans des cabanes de charbonniers.

La conspiration de la Haute-Vente

Article détaillé : Alta Vendita.

Les carbonari étaient généralement considérés comme étant farouchement anticléricaux, et plusieurs affaires de l'époque mettent en relief l'opposition farouche entre ce mouvement et l'Eglise catholique, dont la plus célèbre demeure l'hypothétique "conspiratioon de la Haute-Vente". Le document La Formation Permanente de la Alta Vendita (Haute Vente), était un document attribué aux Carbonari par leurs adversaires politiques, qui dressait tout un plan d'infiltration et de corruption de l'Église catholique. Ces papiers tombèrent entre les mains de Grégoire XVI. Ce document fut publié à la requête du Pape Pie IX par Jacques Crétineau-Joly dans son livre: L'Eglise Romaine en face de la Révolution. Par son bref d'approbation du 25 février 1861 adressé à l'auteur, le Pape Pie IX a garanti l'authenticité des documents révélés mais il n'a autorisé personne à divulguer les vrais noms des membres de la Alta Vendita impliqués dans les documents, dont le pseudonyme de Nubius[1]. Après cette affaire, l'abbé George Dillon dénoncera les liens entre la Franc-maçonnerie et les carbonari[2]. Parmi les documents mis à la disposition de Crétineau-Joly pour écrire son livre figure une lettre attribuée à un membre de la Haute-Vente, nommé Piccolo-Tigre, fondateur lui-même d'une Vente, qui aurait écrit à ses membre le 18 janvier 1822 des instructions sur les moyens à prendre pour racoler des membres importants[3].

Voir aussi

Source

Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Notes et références

  1. Jacques Crétineau-Joly, L'Église romaine en face de la Révolution, tome II, Henri Plon, Paris, 1859, Texte en ligne tome II
  2. George Dillon, La guerre de l'antéchrist contre la civilisation chrétienne, Texte en ligne (en anglais)
  3. Paul Copin-Albancelli, Le drame maçonnique. Le Pouvoir occulte contre la France, 1908, p.56-57

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Carbonari de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Carbonari — • The name of a secret political society, which played an important part, chiefly in France and Italy, during the first decades of the nineteenth century Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Carbonari     Carbonari …   Catholic encyclopedia

  • Carbonāri — (»Köhler«), Name einer geheimen politischen Gesellschaft in Italien, die in der Zeit der französischen Herrschaft über Neapel entstand und mit dem Freimaurerbund zusammenhing, von dem sie manche Formen ihrer Organisation entlehnte. Ihr Ritual war …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Carbonari — (ital. Kohlenbrenner), die, geheime ital. Gesellschaft, C. genannt, weil sie vom Köhlerhandwerk ihre Symbole führen. Als ihren Zweck bezeichnen sie »die Reinigung des Waldes von den Wölfen« d.h. Vertreibung der Fremden; sie entstanden in Neapel… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Carbonari — Carbonari,   die Mitglieder des italienischen Geheimbundes Carboneria …   Universal-Lexikon

  • Carbonari — [kär΄bō̂ nä′rē] pl.n. sing. Carbonaro [kär′bo nä′rō̂] [It, pl. of carbonaro, charcoal burner (< L carbonarius < carbo: see CARBON): said to be so named from meeting among the charcoal burners and using their jargon] an Italian… …   English World dictionary

  • Carbonari — The Carbonari ( charcoal burners CARBONARI (an Italian word meaning charcoal burners) from the [http://encyclopedia.jrank.org/CAL CAR/CARBONARI an Italian word meani.html Carbonari article] in the 1911 Encyclopedia Britannica] ) were groups of… …   Wikipedia

  • Carbonari — Die Carbonari (italienisch für Köhler) waren der bedeutendste der an der Fortentwicklung der italienischen Einigungsbewegung des Risorgimento in den italienischen Staaten des 19. Jahrhunderts beteiligten Geheimbünde. Sie entwickelten als… …   Deutsch Wikipedia

  • Carbonari — Carbonaro Car bo*na ro, n.; pl. {Carbonari}. [It., a coal man.] A member of a secret political association in Italy, organized in the early part of the nineteenth centry for the purpose of changing the government into a republic. [1913 Webster]… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Carbonari — Carbonarism, n. Carbonarist, n., adj. /kahr beuh nahr ee/; It. /kahrdd baw nah rddee/, n.pl., sing. Carbonaro / nahr oh/; It. / nah rddaw/. Europ. Hist. the members of a secret political society in the early part of the 19th century, active in… …   Universalium

  • carbonari — ● carbonaro, carbonari ou carbonaros nom masculin (italien carbonaro, charbonnier) Partisan du carbonarisme …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”