6e millénaire av. J.-C.

VIe millénaire av. J.-C.


  • Portail de la Préhistoire Portail de la Préhistoire
  • Portail de l’Égypte antique Portail de l’Égypte antique

../.. | VIIe millénaire av. J.-C. | VIe millénaire av. J.-C. | Ve millénaire av. J.-C. | ../..

LXe siècle av. J.-C. | siècle av. J.-C. | LVIIIe siècle av. J.-C. | LVIIe siècle av. J.-C. | siècle av. J.-C.
LVe siècle av. J.-C. | LIVe siècle av. J.-C. | siècle av. J.-C. | LIIe siècle av. J.-C. | siècle av. J.-C.

Liste des millénaires | Liste des siècles


Le VIe millénaire av. J.-C. couvre la période allant de l'an −6000 à l'an −5001 inclus. Ceci n'est pas à prendre au sens strict, aucune date de cette période ne pouvant être estimée avec suffisamment de précision.

Le VIe millénaire av. J.-C. appartient au mésolithique, qui est une période de transition s'étendant du XIe millénaire av. J.-C. au Néolithique (vers le Ve millénaire av. J.-C.).

Sommaire

Évènements

  • La population humaine mondiale serait passée d’environ 7 millions en −6000 à près de 100 millions en −2000.

Afrique

  • Domestication du millet, céréale indigène, au Sahara.
  • En Afrique du Sud, début de l'utilisation de l'outillage microlithique.
    • Civilisation néolithique de pasteurs de Bovidés dans le Tibesti et l’Ennedi (Tchad) et de pêcheurs au sud du Tibesti (−6000 à −3000).
    • Les pasteurs de Bovidés seraient venus de l’est, de la région de Khartoum. Ils avancent en suivant les grands lacs, puis les zones alors humides du lac Tchad et de la boucle du Niger.
  • Représentation de bétail domestique sur les fresques rupestres du Sahara.
  • Domestication du gros bétail en Afrique du Nord.

Amériques

  • Premiers signes de présence humaine sur l’île de Terre-Neuve.
  • Les progrès du chêne et du pin au détriment des autres conifères au Minnesota indiquent de −6000 à −2000 un climat plus chaud de 1 à 2°C et un peu plus sec qu’au cours du présent millénaire. Les glaciers d’Alaska sont plus petits qu’actuellement entre −7100 et −2200.
  • Restes de nourriture animale et végétale retrouvée dans les abris sous roche du Brésil et du Venezuela, datés de −6000 à −4000. Importants amas coquilliers découvert sur l’Amazone et l’Orénoque, ainsi que sur la côte guyanaise.
  • Vers −5400, début de l'élevage de variétés de camélidés dans la région d'Ayacucho au Pérou.

Asie

  • En Asie du Sud-Est, début de l'introduction de la céramique dans les territoires continentaux (Birmanie, Thaïlande, Viêt Nam actuels), utilisation de haches-herminettes carrés et de couteaux d'ardoise polie. Cependant l'abondance végétale ne favorise pas le développement de l'agriculture qui existe mais de façon marginale.
  • En Chine, développement de villages agricoles, avec la culture du millet, l'élevage de cochons et de chiens.
  • En Corée, la pêche abondante suffit à sédentariser une population sans nécessité de développer l'agriculture. Le complément est fourni par les activités traditionnelles de chasse et de cueillette. La céramique apparaît à cette époque.

Europe

  • La Grande-Bretagne devient une île. La mer du Nord sépare le Danemark de la Grande-Bretagne.
  • La culture dite de la « céramique cardiale » (décors d’impression de doigts, de poinçons et de coquillages) se développe sur la côte adriatique des Balkans, puis en Italie, sur les côtes de France (v. −5800), d’Espagne, du Portugal et d’Afrique du Nord. L’élevage (chèvres et moutons originaires du Proche Orient) et la chasse semblent dominant chez ces populations méditerranéennes vivant prés des côtes dans des abris sous roches ou des constructions légères. On suppose que leur néolithisation se serait faite par acculturation progressive d’est en ouest.
  • Figurines de terre cuite ou sculptées dans la pierre en Thessalie, dans les Balkans puis en Europe centrale. Sculptures de têtes de poisson trouvés près des foyers de Lepenski Vir (v. −5500).
  • Culture de Maglemose (vers −6000 ou −5000) de l’Angleterre à la Sibérie. Habitations groupées autour des lacs et sur les rives de divers fleuves. Civilisation côtière, se développant d’abord au bord de la mer, avec possibilité de migration vers l’intérieur des terres.
    • Un site vieux de plus de cinq mille ans est découvert dans le XVe arrondissement de Paris près de la Seine, le plus ancien jamais trouvé à Paris. Il était occupé par des chasseurs-cueilleurs. Il a été trouvé des pointes de flèches en silex de 1 à 3 cm, un percuteur en grès servant à débiter les lamelles de latex, des grattoirs de silex pour le travail des peaux, des restes de foyers et d'os d'animaux.
    • Présence attestée de populations autour du lac d'Annecy, vers −5600.

Proche-Orient

  • En Mésopotamie du nord et du centre :
    • vers −6000, Important développement de l'agriculture et développement des cultures de Hassouna et de Samarra, et apparition de la céramique peinte cuite au four, de la métallurgie du cuivre et du plomb.
    • vers −5500, apparition de la culture de Halaf au nord, avec des maisons rondes voûtée et de la céramique fine peinte.
  • En Égypte, introduction de l'orge, du blé et des moutons, depuis le Proche-Orient.
  • En Iran, vers −5500, premier système d'irrigation connu au monde à Tchogha.

Sous-continent indien

  • Les communautés de la plaine de Kakkhi au Baloutchistan sont prospères, les villages sont construits de briques crues, les artisans fabriquent des microlithes, des haches polies, des meules et des outils en os. Des routes commerciales existent avec les territoires de l'Iran actuel et du Badakhshan au nord-est de l'Afghanistan actuel, d'où sont importés des lapis-lazuli, des coquillages marins et des turquoises. Des magasins et des entrepôts sont édifiés dans les villages et la céramique fait son apparition.
  • Des communautés agricoles s'installent dans le vaste territoire des collines de Vindhya, au sud de la plaine du Gange, où l'on pouvait trouver une abondance de matières premières, des animaux domestiquables et des plantes de culture, riz inclus.
  • Au Pakistan, développement important de la céramique à Mehrgarh au début du millénaire. Il s’agit d’abord de récipients produits en faible quantités, dans une argile mêlée de paille, façonnés à l’aide de paniers servant d’armature. Cette poterie remplace les paniers enduits de bitumes dont on a retrouvé de nombreuses traces dans les tombes.
  • L’économie agricole se développe à Mehrgarh. La partie centrale se couvre de bâtiments-silo en brique crue, divisés en caissons ou en compartiments symétriques. Certains ont été conservés sur plus de trois mètres de hauteur. Les installations domestiques et artisanales occupent de vastes espaces ouverts autour des silos et ne s’organisent pas encore en en unité d’habitation familiale, ce qui suggère une organisation sociale collective.

Japon

  • Japon : Les récentes découvertes archéologiques semblent prouver que les premiers habitants de l’archipel assistèrent à la naissance de celui-ci : à son détachement progressif du continent asiatique. Cette première civilisation (Jômon) était le fait de petites communautés maritimes de chasseurs-pêcheurs. Suite au réchauffement commencé depuis 2000 ans, le sud de la péninsule bénéficie d’un climat chaud et humide. Les forêts de feuillus gagnent du terrain sur la toundra alpine et les forêts de conifères. Les hommes adaptent leur outils à la présence de cette forêt (polissage), et deviennent bûcherons et charpentiers. Les établissements côtiers saisonniers livrent plus 2500 kaizukas (amas coquilliers). Huîtres et palourdes sont consommées fraîches ou séchées, ce qui permet leur transport vers l’intérieur. Le calcaire de ces kaizukas a permis la conservation d’ossements animaux et humains, qui permet de rapprocher la morphologie des divers groupes humains du Jômon aux actuels aborigènes du Hokkaido (les Aïnous). Outre le ramassages des coquillages, ils vivent essentiellement de cueillette (châtaignes, noix, noisettes, raisins, à l’automne, feuilles et pousses fraîches au printemps), de chasse (cervidés et sangliers en hiver), et de pêche au harpon (mammifères marins, thon en été).
  • Sédentaires, les peuples du Jômon vivent dans des villages organisés en structures circulaires (comme à Nishida, préfecture d’Iwate), dont le centre sert à la fois de place et de cimetière. Autour, en cercles concentriques, sont construit des bâtiments de plan carré, au niveau du sol, puis des habitations semi-enterrées de plan circulaire et des fosses à provisions.

Inventions, Découvertes, Introductions

  • Maitrise de la mer : pêche en haute mer, occupation de la majorité des îles de la Méditerranée (Corse, Sardaigne, Chypre, Crète, Malte, Baléares, Afrique du Nord).
  • Levant : Élevage du bœuf et du cochon en Syrie, en Israël, en Afrique du Nord et en Turquie du Sud. Usage du cuivre. La céramique se généralise.
  • Début de l’ère de la poterie cordée au Japon (de −6000 à −300). Les jômon sont des céramiques estampées à cru en roulant sur leurs flancs des bâtonnets enveloppés de cordelettes. Ces poteries, montées au colombin et façonnées à la main, sont cuites dans des fours ouverts à faible température (450 à 500°C).
  • Culture et exploitation des arbres à laque au Japon.
Ce document provient de « VIe mill%C3%A9naire av. J.-C. ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 6e millénaire av. J.-C. de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”