Capitals de washington

Capitals de Washington

Capitals de Washington
Logo Capitals Washington.svg
Fondé en 1974
Siège Washington,
D.C.,
États-Unis États-Unis
Patinoire (aréna) Verizon Center
18 277 places
Couleurs Bleu, blanc, rouge
Ligue LNH
Conférence Conférence de l'Est
Division Division Sud-Est
Capitaine Chris Clark
Assistants capitaine Alexander Ovechkin
Sergei Fedorov
Entraîneur-chef Bruce Boudreau
Entraîneur(s) associé(s) Jay Leach
Dean Evason
Directeur général George McPhee
Président Dick Patrick
Propriétaire Ted Leonsis
Équipe(s) affiliée(s) Bears de Hershey (LAH)
Stingrays de la Caroline du Sud (ECHL)
Site Web capitals.nhl.com

Les Capitals de Washington sont une franchise professionnelle de hockey sur glace de la Ligue nationale de hockey.

Sommaire

Historique

Entrée dans la LNH : 1974-75
Aréna : Verizon Center
Couleurs de l'uniforme : Rouge, blanc et bleu
Logo :
  1. Le nom Capitals avec le T reprenant un bâton de hockey maniant une rondelle et orné de trois étoiles rouges au dessus du Washington
  2. Un aigle stylisé aux couleurs de l'équipe
Participations aux finales de la Coupe Stanley : 1998 (perdants)

Histoire de la franchise

Déboires de l'expansion

En compagnie des Scouts de Kansas City, les Capitals se joignent à la LNH en 1974. Avec un total de trente franchises pour la LNH auxquelles il faut ajouter celles de l'Association mondiale de hockey ainsi que la quantité de joueurs de niveau adéquat limitée, il fallait s'attendre à ce que certains désastres se produisent. C'est ainsi que la première saison des Capitals fut tout simplement une perte de temps, le club perdant 67 de ses 80 matches et ne gagnant qu'une seule fois en dehors de Washington. Les Scouts ne firent qu'à peine mieux, et l'expansion fut qualifiée d'erreur par les experts.

L'équipe ne sut faire beaucoup mieux pour le reste des années 1970 et le début des années 1980. Avant l'été 1982, de très sérieuses discussions avaient déjà lieu pour sortir les Capitals de la capitale états-unienne, et une campagne « Save the Caps » (« Sauvez les Caps ») fut mise en branle. Puis le miracle se produisit.

En séries !

D'abord, les Caps embauchent David Poile, 33 ans seulement, comme directeur général. Son premier geste en tant que DG fut de procéder au plus gros échange de l'histoire de la franchise le 9 septembre, échange qui envoya les réguliers de longue date Ryan Walter et Rick Green aux Canadiens de Montréal en retour de Rod Langway, Brian Engblom, Doug Jarvis et Craig Laughlin. Non seulement cet échange amena un changement majeur au sein de l'équipe, mais il aida à solidifier une équipe qui en avait bien besoin, ce qui leur permit d'accéder aux séries éliminatoires pour la première fois au terme de la saison LNH 1982-83. En plus, le club assista à une explosion offensive des Dennis Maruk, Mike Gartner et Bobby Carpenter. Et, bien qu'ils furent balayés par les champions défendants de la Coupe Stanley, les Islanders de New York, cette lueur d'espoir aida les Caps à conserver leur foyer à Washington.

Les Capitals s'améliorèrent grandement par la suite, atteignant les séries au cours des 14 saisons suivantes, mais à chaque fois, ils passèrent comme des étoiles filantes. Vers la fin des années 1980, les Caps étaient devenus puissants au point d'être de sérieux candidats pour une Coupe Stanley, faisant des ravages en saison régulière, mais ils ne parvinrent jamais à se défaire de cette réputation de « dégonflés » qui leur collait à la peau. Malgré un défilé continu de vedettes comme Gartner, Carpenter, Bengt Gustafsson, Mike Ridley, Dave Christian, Dino Ciccarelli, Rod Langway, ou Kevin Hatcher, les Caps ne purent qu'une seule fois passer au second tour des séries... pour se faire balayer en quatre matches par les Bruins de Boston en finale de la Conférence Prince de Galles au terme de la saison LNH 1989-90.

Occasions ratées

Logo des Capitals de 1995 à 2002

Au milieu des années 1990, les Capitals semblaient presque tout faire pour laisser passer toutes les chances qui passaient de soulever la Coupe Stanley. Malgré le brio de la vedette montante Peter Bondra et de Joé Juneau, le noyau de l'équipe se faisait vieux. L'un des jours les plus sombres de l'équipe survint pendant les séries de la saison LNH 1992-93, alors que Dale Hunter fut suspendu pour 21 parties pour avoir frappé Pierre Turgeon des Islanders de New York après qu'il a marqué le but qui élimina les Caps.

Une chance en or se présenta pendant les séries de la saison LNH 1997-98. Bondra avait dominé le club avec 52 buts en saison régulière, les vétérans Joé Juneau et Adam Oates retrouvèrent leur forme d'antan et Olaf Kölzig eût un solide pourcentage d'arrêt de 92% alors que les Caps du nouveau DG George McPhee venaient à bout de Boston, des Sénateurs d'Ottawa et des Sabres de Buffalo pour enfin accéder à la finale de la Coupe Stanley. Ils ne firent cependant pas le poids face aux champions défendants, les Red Wings de Détroit, qui les balayèrent quatre victoires à zéro.

Les Capitals retombent durement sur terre la saison suivante, ratant les séries. Ils se reprennent en gagnant deux titres consécutifs de la Division Sud-Ouest, seulement pour se faire rattraper par leur vieille guigne qui les fit perdre à chaque fois au premier tour aux mains des Penguins de Pittsburgh. Dans un ultime effort de mettre fin à cet éternel état des choses en réalisant un coup fumant à l'été 2001 en acquérant la super-vedette Jaromír Jágr, l'un des meilleurs joueurs de la décennie 1990, des Penguins. Mais même malgré des renforts d'une telle qualité, les Caps ratent les séries de 2002. Ils procèdent à des changements supplémentaires en mettant la main sur le très convoité Robert Lang des Penguins, agent libre à l'été 2002.

Cette acquisition marqua le retour en séries des Caps en saison LNH 2002-03. Cela ne marqua cependant pas la fin de leur incapacité à obtenir du succès en séries, se faisant éliminer au premier tour par le Lightning de Tampa Bay, après avoir pourtant pris une avance de 2-0 dans la série, qui fut marquée par le sixième et dernier match se termina en troisième période de prolongation au Verizon Center, le plus long match de l'histoire du bâtiment, match qui se termina par un but en avantage numérique, compté après que Jason Doig eut commis l'erreur de sauter trop vite sur la glace lors d'un changement de trio apporté par les Caps, erreur qui causa une punition à ces derniers pour avoir eu trop de joueurs sur la glace.

Les Caps admirent que leur effort de construire une équipe candidate au plus haut honneur en faisant l'acquisition de vétérans fut une erreur, aussi se départirent-ils de leurs gros noms talentueux pour alléger leur masse salariale. Jagr fut échangé aux Rangers de New York, puis peu après, ce fut Bondra qui prit le chemin de la capitale nationale canadienne pour se joindre aux Sénateurs. Ce fut ensuite le tour de Robert Lang de quitter pour Détroit et de Sergei Gonchar d'être expédié aux Bruins. L'échange de Lang marqua la première fois de l'histoire de la ligue qu'un joueur était échangé alors qu'il menait les marqueurs de la LNH au milieu de la saison. Les Caps terminèrent avec une fiche de 23-46-10, bonne pour un maigre 53 points, leur pire saison en 26 ans.

Cette piètre performance les aida à obtenir le premier choix au repêchage d'entrée dans la LNH 2004, choix qui fut le phénoménal russe Alexander Ovechkin. Lui et Alexander Semin, qui fit ses débuts à 19 ans chez les Caps en 2004, jouèrent ensemble en Russie au cours de la saison LNH 2004-05, perdue à cause du lock-out. Quelques autres joueurs des Caps traversèrent l'Atlantique pour aller jouer sur le Vieux Continent; de ce nombre, on compte Olaf Kolzig, Brendan Witt, et Jeff Halpern. La saison morte menant à la saison LNH 2005-06 consista à faire de Halpern le nouveau capitaine du club, et à faire l'acquisition des Andrew Cassels, Ben Clymer, Ivan Majesky, Mathieu Biron et Jamie Heward, agents libres, et des Chris Clark et Jeff Friesen via échanges.

Les pauvres Capitals terminèrent à nouveau dans les bas-fonds de la Division Sud-Ouest, avec quand même une maigre amélioration par rapport à leur abysmale saison 2003-04, finissant avec une fiche de 29-41-12 et 70 points, la 27e meilleure de la ligue (sur 30). Mais l'équipe se présenta à chaque match et fit des efforts pour gagner, jouant dans 42 matches qui se soldèrent par une différence d'un seul but, bien qu'ils perdirent les deux tiers de ces matches. La saison recrue d'Ovetchkin dépassa les attentes, ses 52 buts et 106 points le classant au troisième rang de l'histoire de la LNH pour le plus de points par une recrue - il mena toutes les recrues de 2005-06 en termes de buts, points, buts en avantage numérique et lancers au but. Il termina 3e de la ligue pour les points, 3e ex-aequo pour les buts, et ses 425 tirs au but ne furent pas seulement le plus haut total de la saison et un record pour les recrues, ce fut aussi le 4e plus grand nombre de tirs dans une saison de toute l'histoire de la ligue. Les 106 points d'Ovechkin furent le second plus haut de l'histoire de la franchise, et ses 52 buts le classent 3e de l'histoire des Caps. Plusieurs Caps de longue date connurent leurs meilleures saisons en carrière; Dainius Zubrus finit avec 57 points, Jeff Halpern obtint son meilleur total de passes avec 33, Matt Pettinger finit avec 20 buts et 38 points, et sept autre joueurs parmi les plus jeunes passèrent la barre des 20 points pour la première fois. Olaf Kölzig, qui a passé plus de temps dans l'organisation que tous les autres joueurs de l'histoire des Caps, obtint sa 250e victoire en carrière, tandis qu'Andrew Cassels devenait le 204e joueur à disputer 1000 matches dans la ligue, bien qu'il ne termina pas la saison avec l'équipe.

Brendan Witt fut cédé aux Predators de Nashville le 8 mars, à la date limite des transactions de 2006.

Les joueurs

Au temple de la renommée

Alignement actuel des Capitals

En date du 11 mars 2009

Gardiens

Numéro Nationalité Nom Attrappe Acquis Lieu de naissance
1 Drapeau des États-Unis Brent Johnson G 2005 Farmington, Michigan
23 Russie Semen Varlamov G 2006 Samara, Russie
60 Drapeau du Canada José Théodore D 2008 Laval, Québec

Défenseurs

Numéro Nationalité Nom Lance Acquis Lieu de naissance
2 Drapeau des États-Unis Brian Pothier D 2006 New Bedford, Massachusetts
3 Drapeau des États-Unis Tom Poti G 2007 Worcester, Massachusetts
4 Drapeau du Canada John Erskine G 2006 Kingston, Ontario
23 Slovaquie Milan Jurcina D 2007 Liptovsky, Slovaquie
26 Drapeau du Canada Shaone Morrisonn G 2004 Vancouver, Colombie-Britannique
44 Suède Staffan Kronwall G 2009 Järfälla, Suède
52 Drapeau du Canada Mike Green D 2004 Calgary, Alberta
55 Drapeau du Canada Jeff Schultz G 2004 Calgary, Alberta

Attaquants

Numéro Nationalité Nom Lance Position Acquis Lieu de naissance
8 Russie Aleksandr Ovetchkine- A D AG 2004 Moscou, Russie
10 Drapeau du Canada Matt Bradley D AD/AG 2005 Stittsville, Ontario
14 République tchèque Tomas Fleischmann G AD 2004 Koprivnice, République tchèque
15 Drapeau du Canada Boyd Gordon D C 2002 Unity, Saskatchewan
16 Drapeau du Canada Eric Fehr D AD 2003 Winkler, Manitoba
17 Drapeau des États-Unis Chris Clark - C D AD 2005 South Windsor, Connecticut
19 Suède Nicklas Backstrom G C 2006 Gävle, Suède
21 Drapeau du Canada Brooks Laich G C 2004 Wawota, Saskatchewan
25 Russie Viktor Kozlov D C 2007 Togliatti, Russie
28 Russie Aleksandr Siomine D AG 2002 Krasnoïarsk, Russie
39 Drapeau des États-Unis David Steckel G C 2005 Milwaukee, Wisconsin
87 Drapeau des États-Unis Donald Brashear G AG 2006 Bedford, Indiana
91 Russie Sergueï Fiodorov G C 2008 Pskov, Russie
92 Suède Michael Nylander G C/A 2007 Stockholm, Suède

Capitaines

Entraîneur-chef

Choix de première ronde

Directeur-Général

À ne pas oublier

Numéros retirés

  • 5 Rod Langway
  • 7 Yvon Labre
  • 11 Mike Gartner
  • 32 Dale Hunter
  • 99 Wayne Gretzky (retiré pour toutes les équipes de la LNH en 1999)

Statistiques

Meilleurs marqueurs

Voici la liste des dix meilleurs pointeur de la franchise, la légende se lit comme suit : PJ = parties jouées, B = buts, A = aides, Pts = points et Pun = minutes de punitions[1].

Rang Joueur PJ B A Pts PUN
1 Peter Bondra 961 472 353 825 679
2 Mike Gartner 758 397 392 789 770
3 Michal Pivoňka 825 181 418 599 478
4 Dale Hunter 872 181 375 556 2003
5 Bengt-Åke Gustafsson 629 196 359 555 196
6 Mike Ridley 588 218 329 547 250
7 Calle Johansson 983 113 361 474 449
8 Dennis Maruk 343 182 249 431 365
9 Scott Stevens 601 98 331 429 1628
10 Kevin Hatcher 685 149 277 426 999

Liens internes

Notes et références

  1. (en) Mise à jour été 2007, guide média des Capitals (pages 140). http://capitals.nhl.com/.

Liens externes


  • Portail du hockey sur glace Portail du hockey sur glace
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
Ce document provient de « Capitals de Washington ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Capitals de washington de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Capitals de Washington — Données clés Fondé en 1974 …   Wikipédia en Français

  • Capitals De Washington — Capitals de Washington …   Wikipédia en Français

  • Bilan saison par saison des Capitals de Washington — Les Capitals de Washington sont une franchise de la ligue nationale de hockey en Amérique du Nord depuis l expansion de la LNH en 1974. Cette page retrace les résultats de l équipe depuis cette première saison[1] Résultats Résultats par saison… …   Wikipédia en Français

  • Washington Capitals — Capitals de Washington Capitals de Washington …   Wikipédia en Français

  • Washington Wizards — Washington Bullets redirects here. For the unrelated song by The Clash, see Washington Bullets (song). Washington Wizards 2011–12 Washington Wizards season …   Wikipedia

  • Washington, D.C — Washington (District de Columbia) Pour les articles homonymes, voir Washington et DC. Washington, D.C …   Wikipédia en Français

  • Washington, D.C. — Washington (District de Columbia) Pour les articles homonymes, voir Washington et DC. Washington, D.C …   Wikipédia en Français

  • Washington, DC — Washington (District de Columbia) Pour les articles homonymes, voir Washington et DC. Washington, D.C …   Wikipédia en Français

  • Washington, District de Columbia — Washington (District de Columbia) Pour les articles homonymes, voir Washington et DC. Washington, D.C …   Wikipédia en Français

  • Washington (D.C.) — Washington (District de Columbia) Pour les articles homonymes, voir Washington et DC. Washington, D.C …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”