(S)TCRP

(S)TCRP

Société des transports en commun de la région parisienne

Action de la STCRP

La Société des transports en commun de la région parisienne, ou STCRP, est la société qui a exploité les transports de voyageurs en surface dans l'ancien Département de la Seine de 1921 à 1941, pour le compte de cette collectivité..

Sommaire

Historique

Tramway historique, type Attelage Asl, n° 1630, conservé par l'AMTUIR

À la fin de la Première Guerre mondiale, les six compagnies qui exploitent les transports de surface (bus et tramway) par concession de la Ville de Paris et du Département de la Seine ] sont financièrement exsangues.

Il s'agit :

  • de la CGO (Compagnie générale des omnibus) ;
  • des TPDS (Compagnie des tramways de Paris et du département de la Seine) ;
  • de la CGPT (Compagnie générale parisienne de tramways) ;
  • de l'EP (Compagnie des tramways de l'Est parisien) ;
  • des CFN (Compagnie des chemins de fer nogentais) ;
  • de la RG (Compagnie électrique des tramways de la rive gauche).

Les concessions de ces compagnies ainsi que tous leurs biens mobiliers et immobiliers sont rachetés par le département de la Seine qui devient ainsi l'autorité de tutelle des transports parisiens à partir du 1er janvier 1921. Celle-ci confie l'exploitation du réseau à la Société des transports en commun de la région parisienne, la STCRP. Lors de sa création, la STCRP exploite 109 lignes de tramway et 41 lignes d'autobus[1]. Elle reste marquée par la culture de la CGO, dont elle conserve le directeur, André Mariage. La STCRP n'est pas un organisme public, comme le sera la RATP, mais une société privée du groupe Empain titulaire d'une concession sous la forme d'affermage en régie intéressée du département de la Seine (qui encaisse les bénéfices et couvre les déficit).

Extrait de la carte du réseau STCRP (tramways et bus) du nord de Paris et de sa banlieue, en avril 1925

La STCRP obtient la régie des transports de surface pour 30 ans, du 1er janvier 1921 au 31 décembre 1950, et un avenant à cette concession lui confiera l'exploitation des navettes fluviales, supprimées depuis 1917. Ce service redémarrera le 4 août 1921.

Une nouvelle numérotation des lignes de tramways (y compris des projets qui ne verront jamais le jour) est mise en place avec :

  • les indices 1 à 34, pour les ex-lignes de la CGO ;
  • les indices 35 à 80, pour les ex-lignes des TPDS ;
  • les indices 81 à 94, pour les ex-lignes de la CGPT ;
  • les indices 95 à 112, pour les ex-lignes de l'EP ;
  • les indices 113 à 122, pour les ex-lignes des CFN ;
  • les indices 123 à 126, pour les ex-lignes de la RG.

En 1922 et 1924, la STCRP absorbe :

  • la ligne de la CFBB (Chemin de fer du bois de Boulogne) qui devient le 44 ;
  • le PA (Chemin de fer sur route de Paris à Arpajon) dont la partie électrifiée devient le 88 ;
  • les 3 lignes de l'OP (Tramway de l'Ouest parisien) qui seront numérotées 32, 80 et 128.

La nouvelle société va moderniser son réseau, qui fait face à la concurrence du train en banlieue et du métro à Paris. Le parc de tramway et de bus est modernisé et unifié.

Compte tenu des capacités croissantes des autobus et de l'encombrement des rues de Paris, la STCRP abandonnera le tramway en commençant par quelques lignes à partir de 1925 puis de façon massive de 1933 à 1937. En 1938, il ne subistait plus qu'une seule ligne (le 112 Gare du Raincy - Montfermeil) qui sera supprimée le 14 août.

Le régime de Vichy décidera, par une loi promulguée le 26 juin 1941, d'unifier les transports parisiens à partir du 1er janvier 1942 sous l’égide de la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris (CMP), qui exploitait le métro, et les deux réseaux sont rendus complémentaires. Dès le 4 août 1941, la tarification devient unique (module « U ») sur les deux réseaux (métro et bus).

Un Conseil des Transports Parisiens se substitue au Comité des Transports Parisiens (créé par décret du 12 novembre 1938, et qui est un des ancêtres de l'actuelle autorité organisatrice de transports en Île-de-France, le Syndicat des transports d'Île-de-France). Six de ses 10 membres étant des représentants du Secrétariat d'État aux Communications, les représentants du Conseil municipal de Paris et du Département de la Seine sont écartés et l'autorité de tutelle devient en fait l'État.

Après la Libération, le nouveau ministre des Transports (René Mayer) écarte la direction de la CMP (dont Pierre Mariage) et la remplace, par un arrêté du 3 janvier 1945, par une Administration Provisoire des Transports Parisiens (APTP) chargée d'assurer le fonctionnement des réseaux avant la mise en place d'un nouveau régime juridique.

Dans le contexte politique agité de l'époque, il faudra trois ans pour arriver à un compromis finalisé par une loi promulguée le 21 mars 1948.

Le 1er janvier 1949, la RATP est créée pour exploiter les réseaux du métro et des autobus parisiens sous la tutelle de l'Office Régional des Transports Parisiens qui remplace le Conseil des Transports Parisiens en intégrant de nouveau les collectivités locales.

Réseau exploité par la STCRP en 1935[2]

Lignes de Tramways

Dépôt de Malakoff, du temps de la CGPT
Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
  • 20. - Porte de Vincennes - Champ-de-Mars.
  • 23. - Auteuil - Boulogne - Les Moulineaux - Porte de Versailles.
  • 24. - Maisons-Alfort - Porte de Charenton.
  • 25. - St-Cloud - Porte de St-Cloud - Marché d'Auteuil - St-Sulpice.
Le 54 à son dépôt d'Épinay-La Briche
Le Dépôt de Bezons-Grand-Cerf
  • 62. - Porte de Neuilly - Rond-Point de la Défense (en autobus de la Défense à la Porte) - Maisons-Laffitte par Courbevoie-La Garenne-Colombes, Bezons (Grand-Cerf), Houilles et Sartrouville.
  • 62 bis - La Garenne-Colombes - Porte de Neuilly.
  • 63. - Bezons (Grand-Cerf) - Porte Champerret, par Courbevoie (La Jatte-Pont Bineau), La Garenne (bifurcation) et Colombes (Maison de Nanterre).
  • 64. - Porte Champerret (métro) à Colombes (mairie) et Argenteuil, par Courbevoie (La Jatte-Pont Bineau)-La Garenne (bifurcation) et Colombes (bd de Valmy).
  • 65. - Pierrefitte - St-Denis (église-St-Denis de l'Estrées) - Porte de Clignancourt par St-Ouen (cimetière)- Carrefour Pleyel - St-Denis (Caserne).
  • 69. - Montmorency - Enghien par Enghien (gare), la rue des Chesnaux, la rue des Haras et Montmorency.
Le dépôt de Pantin
  • 72. - Le Bourget - Porte de la Villette (métro), par Pantin (4-Chemins), Aubervilliers (rue du Fort), La Courneuve (4-routes) et le Bourget-Dugny.
  • 75. - St-Cloud - Asnières (place Voltaire) par les Ponts de Suresnes, Pont de Puteaux. Pont de Neuilly et Pont Bineau.
  • 76. - La Garenne (Charlebourg) - Pont de Neuilly - Porte Maillot (métro).
  • 77. - Asnières (place Voltaire) - St-Denis (église Daint-Denis-de-l'estrée).
  • 79. - Stains - Saint-Denis (barrage).
  • 80. - Montrouge (cimetière parisien de Bagneux) - Porte d'Orléans.
  • 81. - Maisons-Alfort - Charenton - St-Maurice - St-Mandé - Bastille, par la Porte de Picpus, St-Mandé (Demi-Lune)- Charenton (avenue de l'Asile) et Maisons-Alfort (école).
  • 86. - Fontenay-aux-Roses - Châtelet par le bd St-Michel, la Porte de Châtillon, Montrouge et Châtillon.
  • 88. — Pont d'Antony - Porte d'Orléans par Montrouge, Arcueil, Bagneux, Bourg-la-Reine, La Croix-de-Berny, Antony.
  • 88 bis. — Antony (Le Petit-Massy) - Porte d'Orleans.
  • 89. — Clamart - Hôtel-de-Ville, par le bd Montparnasse, la Porte de Versailles, Vanves et Clamart (Fourche).
  • 91. — Montparnasse - Bastille.
    • 1° de la gare Montparnasse à l'avenue des Gobelins ;
    • 2° de l'avenue des Gobelins à la Bastille.
  • 93. — Cachan - Châtelet, par le Boulevard de Port-Royal, la Poterne des Peupliers.
Le 95A à son terminus des Pavillons
Le 112 reliait la Gare du Raincy à Montfermeil jusqu'au 14 avril 1938
Il est vu ici à l'époque de son exploitation par le concessionnaire initial.
  • 112. — Le Raincy - Montfermeil.
  • 113. — Gournay - Porte de Vincennes, par Vincennes (avenue du Château), la Porte Jaune, Nogent-Vincennes, le Rond-Point de Plaisance, La Maltournée, Neuilly-sur-Marne, Maison-Blanche.
  • 115. — Porte des Lilas - Montreuil (mairie) - Porte de Vincennes.
  • 116. — La Maltournée - Rosny-sous-Bois (mairie).
  • 118. — Villemomble - Paris-République, par Paris (rue de Malte), la Porte de Vincennes, Vincennes (mairie) - Fontenay-sous-Bois, Rosny-sous-Bois (Mairie) Vincennes, Villemomble (Gare du Raincy).
  • 121. — Villemomble (gare de Gagny) - Porte de Vincennes, par Vincennes, Montreuil (Hôtel de ville) et Rosny-sous-bois.
  • 123. — Porte de Vincennes - Avenue d'Orléans, par l'Avenue du Général Micheal Bizot ,la rue de Wattignies ,la Porte de Tolbiac.
  • 124. — Porte de St-Cloud - avenue d'Orléans, par les rues de la Convention, de Vouillé et d'Alésia.
  • 125. — Porte de Vincennes - Porte d'Orléans (extra-muros).
  • 126. — Porte d'Orléans - Porte de St-Cloud (extra-muros).
  • 86 b. — Fontenay - Châtillon - St-Germain-des-Prés, par les routes et Port de Châtillon.
  • 128. — Sceaux - Robinson - Cimetière Parisien - Porte d'Orléans.
  • P.A. — Chemin de fer Paris-Arpajon

Lignes d'Autobus

Carnet de tickets de bus STCRP
La ligne B, du temps de la CGO
  • B. — Avenue Henri-Martin-Trocadéro - Gare de l'Est.
  • C. — Neuilly (Mairie) - Hôtel de Ville (par l'avenue du Roule dans Neuilly).
  • D. — Porte de Neuilly - Porte des Ternes - Filles-du-Calvaire.
  • E. — Madeleine - Bastille .
  • E bis. — RépubliqueBastille - Charenton (Écoles).
  • F. — Porte d'Asnières – les Halles - Bastille
  • G. — Batignolles - Jardin-des-Plantes.
  • H. — Porte de Clichy - Bd St-Michel (gare de Luxembourg-Gobelins).
  • H bis. — Saint-Ouen (Mairie) - Luxembourg.
  • I. — Place Pigalle - Halle-aux-Vins.
  • J. — Saint-Ouen (mairie) - Place St-Michel.
  • K. — Place de Rungis - Place de la République.
  • L. — St-Ouen (bd Victor-Hugo) - Porte de St-Ouen - Square du Temple.
  • M. — Pré-Saint-Gervais - Champ-de-Mars.
  • N. — Pré-Saint-Gervais - Louvre.
  • O. — Porte de Ménilmontant - Gare Montparnasse.
  • O bis. — Bagnolet (mairie)-Place Gambetta.
  • P. — Cimetière du Père-Lachaise - Gare St-Lazare.
  • Q. — Plaisance - Hôtel-de-Ville - Filles-du-Calvaire - Porte des Lilas.
  • Q/AF*. — Porte de Vanves - Gare Montparnasse.
  • R. — Clichy (place Lecomte) par bd Jean-Jaurès - Hôtel-de-Ville.
  • R bis. — Clichy (Mairie) par bd de Lorraine - Hôtel-de-Ville.
  • S. — Porte de Champerret - Place de la Contrescarpe.
  • T. — Carrefour Patay - Tolbiac - Square Montholon.
  • U. — Levallois (place de Villiers) - Gobelins.
  • U bis. — Porte d'Asnières - Gobelins.
  • V. — Bd Pasteur - Gare du Nord - Porte de La Chapelle.
  • W. — Rond-point de la Villette - Gare du Luxembourg.
  • X. — Vaugirard (abattoirs) - Gare St-Lazare.
  • Y. — Place Balard - Javel - Porte St-Martin.
  • Z. — Grenelle - Place Voltaire.
  • AA. — Porte d'Italie - Gare St-Lazare.
  • AB. — Passy - Place de la Bourse.
  • AC. — Gare du Nord - Champ-de-Mars (avenue de Suffren).
  • AD. — Champ-de-Mars - Place de la République.
  • AD bis. — Place Victor-Hugo - Champ-de-Mars - Place de la République.
  • AE. — Montrouge (square Jean-Jaurès) - Opéra.
  • AF. — Grandes-Carrières (hôpital Bretonneau) - Plaisance-Porte de Vanves.
  • AG. — Porte de Versailles - Bourse.
  • AH. — Javel - Place Balard - Montmartre - Mairie du XVIIIe.
  • AI. — Gare St-Lazare - Place St-Michel.
  • AJ. — Porte de la Villette-Opéra.
  • AK. — Gare St-Lazare - Gare de Lyon.
  • AL. — Porte d'Asnières - Porte de Châtillon.
  • AM. — Montmartre - Mairie du XVIIIe - St-Germain-des-Prés.
  • AN. — Porte de la Plaine - Les Halles.
  • AO. — Porte de la Chapelle - Gare de Lyon - Gare d'Austerlitz - Place d'Italie
  • AP. — La Villette (marché) - Gare d'Austerlitz.
  • AQ. — Montmartre (square St-Pierre) - Bd de Grenelle.
  • AR. — Gentilly (mairie) - Gare du Nord.
  • AR bis. — Arcueil (Vache-Noire) - Gare du Nord.
  • AS. — Porte de St-Cloud - Bourse.
  • AT. — Placé Voltaire - St-Augustin - Porte de Neuilly.
  • AT bis. — Courbevoie (mairie-place Charras) - Porte de Neuilly - place Voltaire.
  • AU. — Porte de Picpus - Gare St-Lazare.
  • AV. — Porte de Bagnolet - Porte de Clignancourt.
  • AW. Asnières (place Voltaire) - Madeleine.
  • AX. — Passy-Panthéon - place Ed. Rostand - Jardin-des-plantes.
  • AY. — Porte de Picpus-Gare du Nord.
  • AZ. — Place Daumesnil - Neuilly (place Ste-Foy) par avenue de Neuilly,
  • BA. — Fontenay (Les Rigollots) - Mairie de Vincennes - Opéra - Rue Taibout.
  • BB — Basilique du Sacré-Cœur - Place St-Pierre.
  • BC. — Belleville (église) - Châtelet.
  • BD. — Bois-Colombes (marché) - Châtelet.
  • BE. — Neuilly (avenue de Neuilly) - Madeleine.
  • BE bis. — Neuilly (St-James) - Madeleine.
  • BF. — Église de Belleville - République, qui succède au Tramway funiculaire de Belleville
  • BG. — Montreuil (rue des Graviers) - Porte de Bagnolet - Opéra.
  • BH. — Pantin (rue Courtois) - Porte Chaumont - Les Halles.
  • BJ. — Porte de Clignancourt - Place St-Michel.
  • BK. — Gare St-Lazare - Gare de Lyon.
  • BL. — Montreuil (boulevard de Verdun) - Porte de Montreuil.
  • BM. — Bagnolet (rue Floréal) - Opéra (rue du 4-Septembre).
  • BN. — Les Lilas (avenue Paul-de-Kock) - République.
  • BQ. — Portes de Clignancourt et de Montmartre - Opéra (rue Scribe).
  • BR. — Ivry (fort) - Les Halles.
  • BS. — Stains - La Courneuve - Gare du Nord.
  • BS bis. — Garges-lès-Gonesse (rue de Verdun)- Gare du Nord.
  • BT. — Montreuil (pl. de Villiers) - Louvre.
  • BU. — Rond-Point-d'Auteuil - Hôtel-de-Ville (avenue Victoria).
  • BU bis. — Passy (gare) - Place Voltaire.
  • BV. — Malakoff (rue des Clozeaux) - Les Halles
  • BW. — Madeleine - Saint-Ouen (mairie).
  • BX. — Courbevoie (mairie) - Palais-Royal.
  • BY. — Courbevoie (gare de Bécon) - Madeleine.
  • BZ. — Vincennes (château) - Louvre.
  • CA. — Levallois - Porte de Champerret - Gare Montparnasse.
  • CB. — Porte de Champerret - Porte d'Orleans.
  • CC. — Porte d'Orléans - Gare du Nord.
  • CD. — Porte de Versailles - Gare du Nord.
  • CE. — Cours de Vincennes - Gare St-Lazare.
  • CF. — St-Denis (théâtre) - Jardin des Plantes.
  • CG. — St-Denis (barrage)- Opéra (rue Scribe).
  • CH. — St-Denis (mairie) - République.
  • CI. — Madeleine - Asnières (Quatre routes).
  • CJ. — Porte de la Chapelle - Kremlin-Bicêtre.
  • CK. — Villejuif (asile) - Châtelet.
  • CL. — Courbevoie (pont de Neuilly) - Gare Montparnasse.
  • CM. — Parc de Montsouris - Opéra.
  • CN. — Place Clichy - Nation.
  • CP. — Pantin (cimetière) - Opéra.
  • CS. — Vitry (gare) - Châtelet.
  • CT — Gare Montparnasse - Pantin (rue Courtois).
  • CU. — République - Montreuil (La Boissière).
  • CV. — Châtelet - Romainville.
  • CY. — Châtelet - Choisy-le-Roi.
  • DA. — Gare de l'Est - Saint-Ouen (mairie).
  • DB. — Saint-Mandé - Saint-Ouen (cimetière).
  • DE. — Trocadéro - Bastille.
  • DF. — Étoile - Bastille-
  • DG. — Gare d'Austerlitz - Asnières (place Voltaire).
  • EA-EN. — Le Bourget - Dugny - Drancy - Noisy-le-Sec (place Jeanne- d'Arc).
  • EB. — Parc-St-Maur (gare) - Place de la Pie.
  • EC. — Parc-St-Maur (gare) - Créteil-Pont de Chennevières.
  • ED. — Villetaneuse (mairie) - St-Denis (mairie) - La Courneuve (4-routes).
  • EF. — Stains (Jean-Jaurès) - Villeneuve-la-Garenne.
  • EG. — Clichy (mairie) - Trocadéro.
  • EH. — Vitry (gare) - Vitry (place Cavé).
  • EI. — Porte de Charenton - Charentonneau (place Delalain).
  • EJ. — Mairie de Clamart - Rond-Point du Petit-Clamart.
  • EK. — Pantin (rue Courtois) - Porte de la Villette.
  • EL. — St-Maur (gare de Champigny) - Cœully.
  • EM. — Rueil (Ville) - Chatou - Le Pecq - St-Germain.
  • EO. — La Courneuve - Porte de la Villette.
  • EP. — Nanterre (gare) - Puteaux (mairie).
  • EQ. — Bourg-la-Reine - Place d'Italie.
  • ER. — Montreuil (carref. Th.-Sueur-Pierre-Curie) - Porte de Vincennes.
  • ET. — Le Parc-Saint-Maur (gare) - Créteil (église).
  • EU. — Clamart-(mairie) - Porte de St-Cloud.
  • EV. — Marly-le-Roi - Port-Marly.
  • EW. — Bois-Colombes (place de la République) - Gare de Nanterre.
  • EX. — Porte de Versailles - Vanves (lycée Michelet) - Porte de Versailles.
  • EY. — Fresnes (mairie) - Petit Chatenay.
  • EZ. — Argenteuil (place du 11-Novembre) - Colombes (place Galilée).
  • FA. — Alfortville (cimetière) - Alfortville (mairie).
  • FB. — St-Ouen (mairie) - Aubervilliers (mairie) - La Courneuve (4-routes)
  • FC. — Rungis (La Belle-Epine) - Villejuif (avenue de la République).
  • FD. — Orly (gare) - Choisy-le-Roi (gare).
  • FE. — Thiais (cimetière parisien) - Choisy-le-Roi (gare).
  • FF. — Malabry - Bourg-la-Reine.
  • FG. — Villetaneuse (église) - Porte de Clichy.
  • FH. — Champigny (cité-jardins) - Vincennes (château).
  • FI. — Fresnes (mairie) - Porte d'Orléans.
  • FI bis. — Chevilly-la-Rue - Porte d'Orléans.
  • FJ. — Porte d'Italie - Savigny-sur-Orge.
  • FK. — Montrouge (La Vache-Noire) - Porte de Sèvres - Place Balard.
  • FL. — Villemomble (mairie) - Noisy-le-Sec (place Jeanne-d'Arc).
  • FM. — Gennevilliers (avenue Pont-d'Epinay) - Porte de Clignancourt.
  • FN. — Villemomble - Noisy-le-Sec - Pantin.
  • F0. — Petit Chatenay - Porte d'Orléans.
  • FP. — Le Plessis-Robinson (cité-jardins) - Porte d'Orléans.
  • PC. — Porte de Champerret - Porte de Vincennes - Gare d'Auteuil.
  • 1. - Versailles - Louvre.
  • 3. - Saint-Mandé (Demi-Lune) - Louvre.
  • 4. - Montreuil - Louvre.
  • 15. - Gare de Passy - Opéra.
  • 16. - Boulogne (Rond-Point de la Reine) - Madeleine.
  • 17. - Boulogne (Rond-Point de la Reine) - Opéra.
  • 42. - Saint-Ouen (mairie) - Madeleine.
  • 50-71. - La Courneuve - République.
  • 66. - Colombes (gare) - Porte de Clignancourt.
  • 70. - Saint-Denis - Porte de la Villette.
  • 73. - Saint-Ouen (mairie) - Porte de Neuilly.
  • 90-94. - Clamart (pl. Hunebelle) - Malakoff (rue des Clozeaux).
  • 110 a. - La Varenne (gare) - Vincennes (château).
  • 110 b. - Bonneuil (gare) - Vincennes (château).
  • 114. - La Maltournée - Bastille.
  • 119. - Champigny (gare) - Vincennes (château).
  • 120. - Noisy-le-Grand (mairie) - Vincennes (château).
  • 122. - Fontenay-sous-Bois (mairie) - Vincennes (châtéau).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • (en) plan du réseau de tramway exploité en 1926 et liste des lignes des tramways de la STCRP et de la CMP.
  • (en) plan du réseau de tramway exploité le 1er janvier 1930 et liste des lignes des tramways de la STCRP et de la CMP.
  • (en) plan du réseau de tramway exploité le 1er janvier 1933 et liste des lignes des tramways de la STCRP et de la CMP.
  • (en) plan du réseau de tramway exploité le 1er janvier 1935 et liste des lignes des tramways de la STCRP et de la CMP.
  • (en) plan du réseau de tramway exploité le 1er janvier 1936 et liste des lignes des tramways de la STCRP et de la CMP.
  • (en) plan du réseau de tramway exploité le 1er janvier 1937 et liste des lignes des tramways de la STCRP et de la CMP.

Bibliographie

  • René Bellu, Les autobus parisiens des origines à nos jours, ed. Jean Pierre Delville 1979
  • Jean Robert, Les tramways parisiens, ed. Jean Robert, 3e édition 1992
  • Clive Lamming, Paris Tram, ed. Parigramme 2003
  • Jean Tricoire, Le bus, un réseau dans la ville, ed. Médiathèque RATP, octobre 2007
  • Journal Officiel de la République Française

Observations, notes et références

  1. Histoire et patrimoine, site de la RATP. Consulté le 29 juin 2008
  2. Source : Guide Guilmin : Paris par arrondissements - 1935
  • Portail des transports en Île-de-France Portail des transports en Île-de-France
  • Portail des entreprises Portail des entreprises
Ce document provient de « Soci%C3%A9t%C3%A9 des transports en commun de la r%C3%A9gion parisienne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article (S)TCRP de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • RATP — Régie autonome des transports parisiens « RATP » redirige ici. Pour le protocole de communication, voir Reliable Asynchronous Transfer Protocol …   Wikipédia en Français

  • Ratp — Régie autonome des transports parisiens « RATP » redirige ici. Pour le protocole de communication, voir Reliable Asynchronous Transfer Protocol …   Wikipédia en Français

  • Regie autonome des transports parisiens — Régie autonome des transports parisiens « RATP » redirige ici. Pour le protocole de communication, voir Reliable Asynchronous Transfer Protocol …   Wikipédia en Français

  • Régie Autonome des Transports Parisiens — « RATP » redirige ici. Pour le protocole de communication, voir Reliable Asynchronous Transfer Protocol …   Wikipédia en Français

  • Proyecto de Derechos Civiles de Texas — El texto que sigue es una traducción defectuosa o incompleta. Si quieres colaborar con Wikipedia, busca el artículo original y mejora o finaliza esta traducción. Puedes dar aviso al autor principal del artículo pegando el siguiente código en su… …   Wikipedia Español

  • Public transport — This article is about passenger transportation systems. For mathematics, see transportation theory. For other uses, see Mass transit (disambiguation). Public infrastructure Assets and facilities …   Wikipedia

  • Tram — A tram, tramcar, trolley, trolley car, or streetcar is a railborne vehicle, of lighter weight and construction than a train, designed for the transport of passengers (and, very occasionally, freight) within, close to, or between villages, towns… …   Wikipedia

  • San Francisco Municipal Railway — Info Owner City and County of San Francisco Locale San Francisco …   Wikipedia

  • Innovation — For other uses, see Innovation (disambiguation). History of technology By technological eras Neolithic Revolution Renaissance technology …   Wikipedia

  • MAX Light Rail — Metropolitan Area Express (MAX) Info Locale Portland, Oregon, United States Transit type L …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”