60-81-1

Phloridzine

Phloridzine
Phloridzine
Général
Nom IUPAC 3,5-dihydroxy-2-[3-(4-hydroxyphenyl)propanoyl]phenyl β-D-glucopyranoside
Synonymes Phlorizine
Phlorhizine
Phloretin-2'-O-beta-glucoside
Phlorizoside
No CAS 60-81-1
No EINECS 200-487-1
PubChem 6072
SMILES
InChI
Apparence Poudre cristalline blanche à jaune
Propriétés chimiques
Formule brute C21H24O10  [Isomères]
Masse molaire 436,4093 gmol-1
C 57,8 %, H 5,54 %, O 36,66 %,
Propriétés physiques
T° fusion 110 °C[1]
Solubilité 1g/L à 22 °C[1]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Xi
Composés apparentés
Autres composés Néohespéridine dihydrochalcone
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le phloridzine (ou phlorizine) est un flavonoïde que l'on rencontre dans la nature. Il possède une saveur sucré intense, c'est un précurseur du colorant jaune POP et un inhibiteur compétitif du D-glucose sur les transporteurs GLUT.

Sommaire

Origine

Le phloridzine est présent dans l'écorse d'arbres fruitiers tel que le poirier (Pyrus communis), le pommier, le cerisier et autres arbres de la famille des Rosaceaes. On en trouve aussi dans la pomme, la confiture et la compote de pomme[2].

Il a aussi été trouvé à hauteur de 1,5 a 1,2% dans les feuilles séchées du Lithocarpus litseifolius (Hance) utilisées en Chine pour faire une infusion sucrée[3].

Propriétés

Structure

Le phloridzine est un hétéroside, composé d'une unité de glucose attachée à une dihydrochalcone polyphénolique, la phlorétine, par une liaison O-Osidique. Sa structure chimique est similaire à d'autres dihydrochalcones connues pour leur pouvoir sucrant intense : néohespéridine dihydrochalcone et tribolatin[2].

Pouvoir édulcorant

Le phloridzine est potentiellement utilisable comme édulcorant alimentaire, mais son pouvoir sucrant n'a pas été évalué et il n'a pas fait l'object de demande d'utilisation dans ce sens.

Biologie

Le phloridzine permet de réduire l'absorption intestinale du glucose. C'est un inhibiteur compétitif du D-glucose sur les transporteurs GLUT[4].

Utilisation

D'après l'INRA le phloridzine peut être utilisé pour la fabrication d'un colorant jaune vif, très soluble dans l'eau et stable, par l'action de l'enzyme polyphénoloxydase et de l'oxygène. Ce colorant, nommé POP (produit d'oxydation de la phloridzine), pourrait être utilisé dans la confiserie, les sirops, et même la cosmétique afin de remplacer la tartrazine, un colorant jaune suspecté de provoquer asthme et urticaire[5].

Notes et références

  1. a  et b (en)Phlorhizin RN: 60-81-1 sur ChemID
  2. a  et b (en) F. Borrego, I. Canales & M.G. Lindley, Neohesperidin dihydrochalcone: state of knowledge review. Z. Lebensm. Unters. Forsch. 200 (1995), pp. 32–37. DOI 10.1007/BF01192904
  3. (en) Rui-Lin, N., Tanaka, T., Zhou, J., and Tanaka, O. Phlorizin and trilobatin, sweet dihydrochalcone-glucosides from leaves of Lithocarpus litseifolius (Hance) Rehd. (Fagaceae). Agricultural & Biological Chemistry 1982, 46, 1933-1934.
  4. (en)Rossetti, L; Smith, D; Shulman, Gi; Papachristou, D; Defronzo, Ra (May 1987). "Correction of hyperglycemia with phlorizin normalizes tissue sensitivity to insulin in diabetic rats". The Journal of clinical investigation 79 (5): 1510–5. doi:10.1172/JCI112981. ISSN 0021-9738. PMID 3571496
  5. POP : un colorant jaune issu des pommes. Fiche de Presse Info. 14/02/2006. www.inra.fr

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la chimie Portail de la chimie
  • Portail de la biochimie Portail de la biochimie
Ce document provient de « Phloridzine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 60-81-1 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 17598-81-1 — Tagatose Tagatose Structure linéaire du D ( ) Tagatose L (+) Tagatose Général Nom IUPAC …   Wikipédia en Français

  • 589-81-1 — 3 méthylheptane 3 méthylheptane …   Wikipédia en Français

  • 1. FC Köln/Statistik — Inhaltsverzeichnis 1 Vereinsrekorde 2 Bilanz von 1947 bis 2008 3 Spielerrekorde 4 Nicht mehr beim FC aktive Spieler 4.1 A–G 4.2 H–M …   Deutsch Wikipedia

  • 1. Lig 1988/89 — Erster und somit türkischer Meister in der Saison 1988/89 der 1. Lig wurde Fenerbahçe Istanbul. Die 12. Meisterschaft die Fener gewann war eine eindrucksvolle Leistung, in 36 Spielen gab es 29 Siege, 6 Unentschieden und nur eine Niederlage. Mit… …   Deutsch Wikipedia

  • 1. Lig 1994/95 — Erster in der Saison 1994/95 der türkischen Süper Lig und somit Türkischer Meister der Herren wurde Beşiktaş Istanbul. Die Süper Lig hatte nach der Saison 1990/91 wieder die Liga mit 18 Mannschaften eingeführt, daher nahmen 5 Auftsteiger teil.… …   Deutsch Wikipedia

  • 1. Lig 1996/97 — Erster in der Saison 1996/97 der türkischen Süper Lig und somit Türkischer Meister der Herren wurde Galatasaray Istanbul. Inhaltsverzeichnis 1 Abschlusstabelle 2 Entscheidungen 3 Torschützenkönig 4 Die Meisterschaftsmannschaft Galatasaray… …   Deutsch Wikipedia

  • 1. Lig 1980/81 — Erster und somit türkischer Meister in der Saison 1980/81 der 1. Lig wurde Trabzonspor. Trabzonspor schaffte es nach Galatasaray Istanbul, die Meisterschaft dreimal hintereinander zu gewinnen. Inhaltsverzeichnis 1 Abschlusstabelle 2… …   Deutsch Wikipedia

  • 1. Lig 1991/92 — Erster in der Saison 1991/92 der türkischen Süper Lig und somit türkischer Meister der Herren wurde Beşiktaş Istanbul. Es war der 10. Meisterschaftsgewinn der Schwarz Weißen. Beşiktaş beendete zudem die Saison ohne Niederlage. Absteiger der… …   Deutsch Wikipedia

  • 1. Lig 1987/88 — Erster und somit türkischer Meister in der Saison 1987/88 der 1. Lig wurde Galatasaray Istanbul. Es war für Galatasaray der 8. Titel. In dieser Spielzeit stiegen nur vier Mannschaften in die 2. Liga ab. Die nächste Spielzeit wurde die… …   Deutsch Wikipedia

  • 1. Lig 1997/98 — Erster in der Saison 1997/98 der türkischen Süper Lig und somit Türkischer Meister der Herren wurde Galatasaray Istanbul. Inhaltsverzeichnis 1 Abschlusstabelle 2 Entscheidungen 3 Kreuztabelle 4 Torschützenkönig 5 …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”