6,35x16 mm SR

6,35 mm

Sommaire

6,35mm ou .25 ACP

6.35

Munition du début de XXe siècle, le 6,35 mm est utilisée dans des pistolets automatiques de très faible encombrement. Malgré une vitesse initiale élevée, l’effet de choc produit demeure faible (en particulier en raison de son ogive blindée). Sur ce point, des cartouches à percussion annulaire de calibre 22 (.22 short, .22 Long Rifle), dotées d'ogives adaptées, sont beaucoup plus efficaces.

C’est le pistolet automatique Browning modèle 1906 qui a rendu cette cartouche assez populaire au cours de la première moitié du XXe siècle. Cette arme a été copiée dans le monde entier, propageant ainsi la munition qui lui correspondait. De dimension très réduite, le Browning modèle 1906 et ses nombreux avatars sont des pistolets « de poche » ou « de dame » car facilement dissimulables. Rappelons qu’il était courant de porter une arme de défense jusqu’à la fin des années 1930 en France.

En cas d’agression, il était néanmoins plus sage de faire confiance à ses qualités dissuasives, et la détonation éventuellement produite, qu’à sa puissance d’arrêt. L’assaillant, bien que blessé, risquait de succomber à ses blessures bien après avoir réglé son compte à sa victime.

Cette munition est en passe de devenir obsolète mais demeure assez largement produite en raison du grand nombre d’armes chambrées pour ce calibre.

Caractéristiques

  • Poids de l’ogive : de 2,9 à 3,2 grammes
  • Vitesse initiale : de 230 à 250 m/s
 Energie : 104 joules

Synonymes

  • 25 Auto
  • .25 Auto
  • .25 ACP
  • 6,35 mm
  • 6,35 mm Browning
  • 6,35 x 16 mm SR

Voir aussi

Ce document provient de « 6,35 mm ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 6,35x16 mm SR de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”