5e régiment interarmes d'outre mer

5e régiment interarmes d'outre-mer

5e Régiment Inter-Armes d'Outre-Mer
5e régiment interarmes d’outre-mer.jpg

Insigne régimentaire du 5e R.I.A.O.M
Période 1890
Pays France France
Branche Armée de Terre
Type Troupes de marine
Rôle Régiment interarmes
Infanterie
Cavalerie Légère
Artillerie
Fait partie de FFDj
Garnison Djibouti (Djibouti)
Ancienne dénomination 5e Régiment d'Infanterie Coloniale
Couleurs Rouge et bleu
Devise Fier et fort
Inscriptions sur l’emblème Bomarsund 1854
Pei-Ho 1860
Puebla 1863
Son Tay 1883
Lorraine 1914
Champagne 1915
La Somme
Picardie 1918
Indochine 1945-1946-1953-1955
Anniversaire Bazeilles
Équipement Missile Mistral - 155 TRF1 - AMX-10 RC - VLRA - mortiers de 120 mm - PGM - Peugeot P4 - SATCP - Radar MARTHA - missile Milan.
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Fourragères Aux couleurs du ruban de la Croix de guerre 1914-1918
Décorations Croix de guerre 1914-1918 trois palmes (5e RIC)
Croix de guerre 1939-1945 une palme et une étoile d'argent (bataillon Somali)
Croix de guerre des TOE une palme (5e RIC/Corps léger d’intervention)
Deux ordres nationaux Laotiens
Insigne des troupes de marine.jpg

Le 5e RIAOM est un régiment mixte (infanterie, artillerie, blindés) de l'armée de terre française.


Sommaire

Création et différentes dénominations

  • Ce régiment est créé à Cherbourg le 1er mars 1890, par dédoublement du 1er RIC, sous le nom de 5e Régiment d'Infanterie Coloniale le 1erjanvier 1901, le régiment prend garnison à Lyon en 1912. Il s’illustre lors de la première guerre mondiale pendant laquelle il perd 10952 hommes dont 238 officiers.
  • Il est également héritier du Régiment d'Infanterie Coloniale Mixte Sénégalais qui combattu pendant la campagne de France en 1940 à partir du 17 mai avec 3000 hommes, il combat vaillamment, mais le 23 juin les 680 survivants, sans munitions, sont contraints de se rendre. L’ennemi accorde aux officiers le droit de conserver leurs armes et rend les honneurs .
200ppx
  • Le 5e R.I.C renaît, le 1er mai 1945 à Ceylan, par changement d’appellation du Corps Léger d’Intervention créé à Alger en 1943. Il se couvre de gloire lors de la libération de l’Indochine et reçoit sa quatrième citation à l’ordre de l’armée avant d’être de nouveau dissout le 30 juin 1946. Il renait le 1er décembre 1953 comme Bataillon de Marche du 5e Régiment d’Infanterie Coloniale et rejoint l’Indochine avant de devenir le 1er septembre 1955 le 5e Bataillon d’Infanterie Coloniale. Le 1er décembre 1958, le 5e Régiment Interarmes d’Outre-Mer est créé par changement d’appellation du 2e Régiment Colonial d’Outre-Mer. Stationné à Kati, près de Bamako, il hérite des traditions et de l’emblème du 5e Régiment d’Infanterie Coloniale. En juin 1961, il fait mouvement sur Niamey, au Niger, avant d’être dissout en novembre 1962. Le 1er novembre 1969, le 5e Régiment Interarmes d’Outre-Mer est recréé par changement d’appellation du 57e Régiment Interarmes d’Outre-Mer stationné à Djibouti.
  • Il est aussi gardien de l'étendard du 6e régiment d'artillerie de marine il est conservé dans la salle d'honneur au Quartier Briére de l'Isle à Ambouli et non pas au musée de l'Armée aux Invalides avec son fusionnement depuis le 1er octobre 1979, il participa par éléments à différentes opérations en Afrique et aux deux guerres mondiales.

Traditions

La fête des troupes de marine 
  • Elle est célébrée à l'occasion de l'anniversaire des combats de BAZEILLES . Ce village qui a été 4 fois repris et abandonné sur ordres, les 31 août et le 1er septembre 1870.
Et au Nom de Dieu, vive la coloniale
  • Les Marsouins et les Bigors ont pour saint patron Dieu lui-même. Ce cri de guerre termine les cérémonies intimes qui font partie de la vie des régiments. Son origine est une action de grâce du Révérend Père Charles de Foucauld, missionnaire, voyant arriver à son secours les unités coloniales un jour où il était en difficulté avec une tribu locale.


Devise

  • Fier et fort.

Insigne

  • L’insigne représente une ancre de marine avec un globe terrestre, puis deux couteaux Djiboutien en travers, avec le numéro cinq qui apparaît sur le globe.

Inscriptions sur son drapeau

Son drapeau porte les inscriptions suivantes qui rappellent les campagnes glorieuses dans lesquelles il a été engagé[1]:


5e regiment interarmes d'outre-mer - drapeau.svg

Infanterie de marine.jpg

Citations

Photo Croix de guerre recto.jpg Croix de guerre 39-45 col.Brébant.jpg T.O.E du col.Brébant .T (recto).jpg

l’ordre du million d’éléphants et du parasol blanc
Artillerie de Marine.jpg

Chant du 5e RIAOM

  • Du Tonkin en Guyane
  • Du Mexique en Champagne
  • D'Indochine en Afrique
  • Combattants héroiques
  • Sénégalais, poilus, somalis, commandos
  • Votre histoire est inscrite sur la soie du drapeau
V.A.B.
Le 5e R.I.A.O.M est équipé d'AMX 10RC
  • Refrain
  • Loin de notre patrie, en terre de Djibouti
  • Fer de lance et rempart de ce pays ami
  • Fidèle à sa devise le "5" fier et fort
  • Rassemble en son sein Marsouins et Bigors
  • A l'appel de l'Afrique
  • Nous avons répondu
  • Djibouti magnifique
  • Est de nous bien connu
  • Soleil torride, terre brulée, Khamsin ardent
  • Le "5" tire, manoeuvre
  • S'entraine durement
  • Refrain
  • Forts de notre héritage
  • Des Batiiseurs d'Obock
  • Construisant des ouvrages
  • Où creusant dans le roc
  • Par nos projets, Afrique, gardons nos traditions
  • Humanistes et guerriers, c'est notre vocation
  • Refrain
  • Interarmes et unique
  • Voila notre fierté
  • Groupement dynamique
  • Puissant, manoeuvrier
  • Volontaires, Blindés, Marsouins et Bigors
  • ensemble nous servons, fidèles à l'Ancre d'Or

Colonels/chefs-de-corps

Fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918

Faits d'armes notoires de la Première Guerre mondiale

(1914)

  • Lorraine...

(1915)

  • Champagne...

(1916)

  • Verdun, Deaumont, la Somme...

(1917)

  • La Malmaison...

(1918)

Faits d'armes notoires de la Seconde Guerre mondiale, puis guerre d'Indochine

  • Il prend part à la campagne de France le 17 mai 1940, le 23 juin il reçoit les honneurs militaires de l'ennemi ;
  • De 1945 à 1946 en Indochine il reçoit sa quatrième citation à l'ordre de l'armée avant d'être dissout le 30 juin 1946.
  • En 1947, le 5e BPIC reçoit la garde du drapeau du 5e régiment d'infanterie coloniale.
  • En 1955 il reçoit la Croix de guerre des TOE avec une palme, plus deux ordres nationaux reçu par le roi du Laos.

Depuis la Seconde Guerre mondiale

  • Depuis le 1er novembre 1969 il prend sa garnison à Djibouti sur le territoire français des Afars et des Issas.
  • Le 5e RIAOM est le dernier régiment interarmes de l'Armée de terre française, et est aujourd'hui unique par ses structures et ses capacités. Sa localisation, ainsi que les missions qui sont confiées en république de Djibouti, région du Globe en perpétuelle évolution et aux multiples soubresauts, lui imposent une posture opérationnelle permanente. C'est également le régiment de tradition de Djibouti.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Notes références

  1. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007

Liens externes

  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Première Guerre mondiale Portail de la Première Guerre mondiale
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale Portail de la Seconde Guerre mondiale
Ce document provient de « 5e r%C3%A9giment interarmes d%27outre-mer ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 5e régiment interarmes d'outre mer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”