5Y

Kenya

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kenya (homonymie).
Republic of Kenya (en)
Jamhuri ya Kenya (sw)
République du Kenya (fr)
Drapeau du Kenya Armoiries du Kenya
(Détails) (Détails)
Devise nationale : Harambee
(Swahili : « travaillons ensemble »)
carte
Langues officielles Swahili, anglais
Capitale Nairobi
1°16′S 36°48′E / -1.267, 36.8
Plus grande ville Nairobi
Forme de l’État
 - Président
République
Mwai Kibaki
Superficie
 - Totale
 - Eau (%)
Classé 48e
582 647 km²
2,3
Population
 - Totale (2008)
 - Densité
Classé 36e
37 953 838 hab.
53 hab./km²
Indépendance
 - Date
du Royaume-Uni
12 décembre 1963


Gentilé Kényans


Monnaie Shilling kényan (KES)
Fuseau horaire UTC +3
Hymne national Ee Mungu Nguvu Yetu
(Ô Dieu de toute création)
Domaine internet .ke
Indicatif
téléphonique
+254


Le Kenya est un pays d’Afrique de l'Est. Son nom provient de celui de son plus haut sommet, le mont Kenya, qui signifie Mont Brillant ou Mont de l'Autruche selon les interprétations.

Le Kenya est limitrophe du Soudan et de l’Éthiopie au nord, la Somalie à l’est, l’Ouganda à l’ouest et la Tanzanie au sud. Il est baigné par l’océan Indien.

Sommaire

Histoire

Article détaillé : Histoire du Kenya.

L'histoire coloniale du Kenya débuta avec la création d'un protectorat allemand sur des possessions du sultan de Zanzibar, puis l'arrivée de la British East Africa Company en 1888. Les rivalités entre ces deux pays cessèrent lorsque l'Allemagne renonça à ses possessions côtières en faveur du Royaume-Uni en 1890.

Le gouvernement britannique établit en 1895 le British East Africa, et en 1902 permet aux colons blancs d'accéder aux hautes plaines fertiles. Ces colons eurent une influence dans le gouvernement avant même qu'il ne soit officiellement déclaré colonie de la Couronne en 1920, mais les Africains furent exclus de participation politique directe jusqu'en 1944.

D'octobre 1952 à décembre 1959, la rébellion Mau Mau combat la loi coloniale britannique. Les décideurs britanniques firent alors participer de plus en plus des Africains aux processus gouvernementaux, afin de couper les rebelles de leur soutien. Les premières élections directes pour Africains au Conseil législatif eurent lieu en 1957.

Bien que les Britanniques espérèrent transmettre le pouvoir à un groupe modéré, ce fut le Kenya African National Union (KANU) de Jomo Kenyatta, membre de la tribu des Kĩkũyũ et ancien prisonnier sous la loi martiale, qui forma le premier gouvernement peu après l'indépendance du pays le 12 décembre 1963. Un an plus tard Kenyatta devenait le premier Président de la République.

En 1964, le parti minoritaire, le Kenya African Democratic Union (KADU), coalition de petites tribus craignant la domination des plus grandes, s'autodissout et rejoint le KANU.

En 1966 est créé le Kenya People's Union (KPU), parti gauchisant petit mais jouant un grand rôle. Il était dirigé par Jaramogi Oginga Odinga, ex vice-président et sage Luo. Après une visite mouvementée de Kenyatta dans la province de Nyanza, le KPU est interdit et son chef emprisonné.

À la mort de Kenyatta le 22 août 1978, le vice-président Daniel Arap Moi devient président par intérim, puis officiellement président le 14 octobre après avoir été élu à la tête du KANU et désigné comme son seul candidat. Il est Kalenjin et non Kikuyu.

En juin 1982, l'Assemblée nationale inscrit dans la Constitution le parti unique, mais cette clause est rejetée par le Parlement en décembre 1991. En décembre 1992, des élections multipartites donnent au KANU et son chef la majorité des sièges, et Moi est réélu pour un mandat de cinq ans, tandis que les partis d'opposition s'emparent de 45 % environ des sièges parlementaires.

Le nombre de partis politiques passa de 11 à 26 suite à une libéralisation en novembre 1997. Après une courte victoire aux élections de décembre 1997, le KANU conserva sa majorité parlementaire, et Moi fut à nouveau élu.

Ne pouvant constitutionnellement se représenter en décembre 2002, Moi tenta sans succès de faire de Uhuru Kenyatta, fils du premier président du Kenya, son successeur. Une coalition disparate de partis d'opposition remporta les élections, et son chef, Mwai Kibaki, ancien vice-président de Moi, fut élu Président à une large majorité.

Allié des États-Unis dans la lutte contre les islamistes de Somalie, dont certains auraient trouvé refuge dans l'est du Kenya début 2007, le pays a connu de graves troubles à la suite de la réélection contestée du président Mwai Kibaki en décembre 2007. Le Kenya touché par la sécheresse et l'augmentation du prix des denrées de base subit actuellement une grave crise alimentaire.

Politique

Article détaillé : Politique du Kenya.

Le président actuel est Mwai Kibaki.

Le 21 novembre 2005, un projet de réforme constitutionnelle a été rejeté par voie de référendum.

L’élection présidentielle du 27 décembre 2007 qui avait vu la victoire du président en exercice Mwai Kibaki, a fait l'objet de contestations et provoqué des violences. Ainsi, début janvier 2008, une église a été brûlée dans l'ouest du pays, faisant 30 victimes. Le pays compte, à la fin du mois, des pertes humaines s'élevant à plus du millier. Le gouvernement et l'opposition, menée par Raila Odinga, candidat malheureux à l’élection présidentielle, s'accusent mutuellement de génocide, l'opposition reprochant notamment à la police d'avoir tiré sur les manifestants.

Les Kikuyu, traditionnels soutiens du président, ont été pris à partie à travers le pays. Dans la vallée du Rift, plus de 70 000 d'entre eux ont dû fuir et les violences ont fait plusieurs centaines de victimes[1].

Le 13 avril 2008, le président kényan Mwai Kibaki a nommé Premier ministre le chef de l'opposition Raila Odinga dans un cabinet de coalition, appliquant un accord de partage du pouvoir. Mwai Kibaki, a également nommé Musalia Mudavadi, le numéro deux du Mouvement démocratique orange d'Odinga, comme vice-Premier ministre. Uhuru Kenyatta, un allié de Kibaki et fils de Jomo Kenyatta, héros de l'indépendance du Kenya et premier président du pays, a également été nommé vice-Premier ministre dans le nouveau cabinet de coalition.

Article connexe : Crise de violence au Kenya.

Géographie

Article détaillé : Géographie du Kenya.

Données générales

Carte du Kenya

Le Kenya se situe dans l’Est du continent et a pour pays voisins la Somalie, l’Éthiopie, le Soudan, l’Ouganda et la Tanzanie. Il est bordé par l’océan Indien et a une superficie de 582 640 km2. Sa capitale est Nairobi.

Climat

Le climat du Kenya est très diversifié. Les côtes ont un climat chaud et humide tandis que les régions sèches et froides sont aussi présentes.

Il y a deux saisons de pluie: - pluies abondantes: avril et mai - faibles pluies: octobre et novembre

Le Kenya est traversé dans sa partie centrale par l'équateur. Les régions situées au nord de celui-ci (soit les deux tiers du pays) ont un climat désertique ou semi-désertique. Sur la côte, soumise à la mousson chaude et humide de l'océan Indien, la température moyenne varie de 24,4 °C en juin-juillet à 27,8 °C de février à avril. Les hauts plateaux sont plus tempérées (de 11 °C à 21 °C à Nairobi en juillet ; de 13 °C à 26 °C en février). La région du lac Victoria est tropicale, avec deux saisons des pluies d'octobre à décembre et d'avril à juin.

Montagnes

Enfants Masai, Amboseli, Kenya (1990)

L’altitude au Kenya s'élève d’est en ouest grâce à la vallée du Rift, qui a créé ces montagnes et ces lacs. Le mont Kenya (5 199 m) qui est le plus haut sommet du pays est un volcan éteint au sommet enneigé toute l’année. Le mont Longonot s’élève à 2 700 m environ. Sur les flancs de ces montagnes se trouvent des forêts dites primitives et équatoriales. En moyenne altitude se trouvent les zones de cultures comme le thé et le café.

Plaines

Les plaines se trouvent sur la partie est du pays et sont occupées principalement par les savanes.

Lacs et littoraux

Grâce à la vallée du Rift de nombreux lacs se sont formés le long de cette faille, tel le lac Turkana au nord du pays. Ce lac est bordé par le désert de Chalbi et est d’un grand intérêt ornithologique, où l’on peut trouver entre autres flamants roses, marabouts et pélicans. Le lac Victoria, que le Kenya partage avec la Tanzanie et l’Ouganda, qui est l'une des sources du Nil.

L’océan Indien borde plus de 500 km de côtes kényanes, constituées de plages de sable fin. Les îles Funzi s’étendent au large. La ville de Mombasa est en réalité une île reliée à la terre ferme par une digue à l'ouest, un pont au nord et un ferry au sud.

Toutes les terres légèrement en retrait sur le littoral sont des terres arables où l’on cultive beaucoup de bananes, de mangues, de cocotiers et de frangipaniers.

Parcs naturels

Le parc national de Meru est en restauration complète actuellement dans le cadre d'un projet de développement intégré : reconstitution et renforcement de l'écosystème, réimplantation de nouvelles populations animales, reconstruction des infrastructures touristiques. L'objectif étant de permettre une rapide autonomie financière et un développement local qui bénéficie aux populations de la région ... Le projet du parc Meru est le fruit d'une collaboration étroite entre le Kenya Wildlife Service et des organismes français, l'Agence française de développement et le Fonds Français pour l'Environnement Mondial et doit beaucoup à l'énergie et l'acharnement d'un homme : Mark Jenkins.

Les parcs qui attirent les touristes sont nombreux aujourd'hui, avec en particulier le plus grand, le Tsavo, Amboseli dans lequel chacun se doit de commencer son safari aux aurores pour voir les animaux sur fond de Kilimandjaro rosissant, et surtout le Masai Mara Park. Ce dernier, qui tient son nom de la rivière Mara qu'il traverse est le prolongement naturel du Serengeti, de l'autre côté de la frontière avec la Tanzanie. On peut y admirer la fierté du Kenya, "The Big Five" : lion, éléphant, buffle, rhinocéros et léopard. Le centre refuge des animaux sauvages se retrouve dans la ville de Mombasa. Il sert a soigner les animaux blessés et à les tenir en vie artificiellement durant un certain temps. Il sert aussi a effectuer des test de santé sur les animaux "d'attraction", c'est-à-dire ceux qui figurent sur la liste des parc fauniques.

Structure administrative

Article détaillé : Subdivisions du Kenya.
Les provinces du Kenya. Les nombres se rapportent à la liste dans le corps du texte - officiellement, les provinces ne sont pas numérotées.

L’administration locale est divisée en huit provinces. À la tête de chacune se trouve un Commissaire provincial nommé par le président. Les provinces (Mkoa) sont subdivisées en districts (Wilaya), eux-mêmes subdivisés en divisions (Tarafa). Chaque division est constitué en localités (Mtaa) et sous-localités (Kijiji). La zone de Nairobi est dotée d’un statut spécial et n’est incluse dans aucun district ou province. Le gouvernement supervise l’administration des districts et des provinces, qui sont:

  1. Province centrale
  2. Province de la côte
  3. Province orientale
  4. Zone de Nairobi
  5. Province nord-orientale
  6. Nyanza
  7. Vallée du Rift
  8. Province occidentale

Économie

Article détaillé : Économie du Kenya.


Monnaie : Schilling du Kenya (KES) = 100 Cents
Taux de change (avril.2007 ) :

  • 1 euro = 91 KenyaShillings (août 2007)
  • 1 $USA = 78,6 Kenya Shillings

PIB (aux prix courants du marché) : 19,04 milliards de $, PIB par habitant : 555,8$, Taux de croissance du PIB : 4,8%, Taux d’inflation : 17,9%, Solde budgétaire : -1,8% du PIB, Balance commerciale : - 2,1 milliards de $, Principaux clients : Ouganda (12,8 %) Royaume-Uni (11,6 %), Pays-Bas (8,3 %), Pakistan (5,1%), Égypte (4,7%), Tanzanie (4,3 %) Principaux fournisseurs : EAU (13,2 %), Arabie Saoudite (9,6%), Afrique du Sud (9,3%), États-Unis (8,0%), Royaume Uni (7,2 %), Chine (6,7%), Japon (5,4 %), Inde (4,9 %)

(OCDE 2005)

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB :

  • agriculture : 31%
  • industrie : 18%
  • services : 51%

Exportations de la France vers le Kenya : 104 M€ en 2005 (recul de 2,2% entre 2004 et 2005) Importations françaises du Kenya : 92 M€ en 2005 (croissance de 27,6%) (mission économique)

Consulat (s) de France : Nairobi (ambassade), Mombasa (agence consulaire) Communauté française au Kenya : 893 immatriculés (2005) Communauté kényane en France : 630 résidents (décembre 2005)

Le Kenya est un pays qui a peu ou pas de ressources minérales ; des sources d'énergie limitées à l'exploitation hydroélectrique du bassin de la Tana ; un potentiel agricole borné à un cinquième du territoire et complètement exploité ; un espace physique ne facilitant pas les transports. L’agriculture employait 19% de la population active et représentait 15,8% du PIB.

Le Kenya atteint l'autosuffisance pour l'ensemble des denrées alimentaires de base. La première culture vivrière est le maïs, qui couvre 62% des terres cultivables (2,20 millions de tonnes en 2005). Le sorgho, les pommes de terre, les haricots, les arachides et le tabac sont également cultivés sur les hauts plateaux, principale région agricole. La canne à sucre, le blé, le manioc, l'ananas, le coton et les noix de cajou sont produits sur les plaines côtières.

La principale culture commerciale est le thé (295 000 tonnes en 2005), suivie de loin par le café. Une industrie des fleurs coupées (production, transformation et vente) s'est développée. Elle fait vivre 500 000 Kényans et rapporte à l'économie nationale 200 millions de dollars par an, constituant la troisième source d'entrée de devises du pays, après le thé et le tourisme. Elle représente 15% de ses exportations. Ainsi, le Kenya est devenu le premier fournisseur de roses de l'Union européenne.

L'élevage pour la viande et les produits laitiers est important. En 2005, le Kenya possédait environ 12 millions de têtes de bovins, 10 millions d'ovins et 12 millions de caprins. La pêche, essentiellement pratiquée dans les fleuves et les lacs de l'intérieur, suffit à satisfaire le marché local.

Le secteur minier occupe une place très faible dans l'économie kényane (soude, sel, fluor et minerais). D'importants gisements de plomb et d'argent ont cependant été découverts près de Mombasa. Bien qu'en expansion, le secteur industriel occupe une place modeste au sein de l'économie locale : en 2003, il occupait 20% de la population active et représentait 19,6% PNB. Il concerne essentiellement l'agroalimentaire, dont la production est destinée à la consommation locale.

La production hydroélectrique des barrages de Kiambare et de Turkwell constitue la plus grande richesse industrielle du pays. Le Kenya est lourdement endetté, sa dette extérieure brute représentant près de la moitié de son PNB (47,5% en 2003). Les devises apportées par le tourisme (339 millions de dollars en 1999) ne suffisent pas à équilibrer la balance des paiements.

Le commerce extérieur demeure déficitaire (- 36,4% en 2003). Les principaux clients sont les pays africains, notamment l’Ouganda, suivis de ceux de l’Union européenne, notamment le Royaume-Uni et l’Allemagne. Les importations proviennent essentiellement du Royaume-Uni, d'Allemagne, des Émirats arabes unis et du Japon (pétrole brut, machines-outils, automobile, fer et acier, produits pharmaceutiques et engrais).

Le secteur des services employait 62% de la population et représentait 64,7% du PIB en 2003.

Démographie

Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.
Article détaillé : Démographie du Kenya.

La majorité des Kényans est de langue bantoue (Kikuyu, Kambas et Luyhas).

Les Masaïs et les Luos appartiennent au groupe nilotique auquel se rattachent également les Kalenjins et les Samburus. Les Pokots et les Turkanas font aussi partie des tribus du Kenya nord.

Le pays compte aussi des minorités indiennes, européennes, arabes et somalis.

Les langues officielles sont le swahili et l'anglais (art.53 de la Constitution) auxquelles s'ajoutent plus de 40 dialectes.

Culture

Article détaillé : Culture du Kenya.
Fêtes et jours fériés
Date Nom français Nom local Remarques
12/12 Fête de l'indépendance Jamhuri

Une fête nationale, Obama Day, est célébrée en l'honneur de la victoire de Barack Obama lors des élections présidentielles américaine de 2008[2],[3], Barack Obama ayant des origines kényanes.

Religions

  • Protestants : 45%.
  • Catholiques : 33%[4]
  • Musulmans : 10%.

Divers

  • Corinne Hofmann a écrit le livre à succès La Massaï blanche.
  • Ngugi wa Thiong'o est l’auteur du roman Weep not, Child (Enfant, ne pleure pas) sur la révolte des Mau Mau.

Codes

Le Kenya a pour codes :

Annexes

Références

  1. « Les rivalités ethniques alimentent les violences au Kenya », Le Monde, 2 janvier 2008.
  2. Orlale, Odhiambo : Kenyans can learn a lot from US poll (November 6, 2008). Consulté le 2008-11-11.
  3. Rothmeyer, Karen : Dreams from his father, International Herald Tribune (November 6, 2008). Consulté le 2008-11-11.
  4. CIA - The World Factbook - Kenya

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’Afrique Portail de l’Afrique
Ce document provient de « Kenya ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 5Y de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 5Y — Atlas Air …   Deutsch Wikipedia

  • Chrysler 5Y-M — Luxusmodelle, die unter dem Namen Chrysler vor 1955 und nach 1983 verkauft wurden, finden sich unter Chrysler Imperial Imperial Hersteller: Chrysler Corporation Produktionszeitraum: 1955–1983 Klasse: Luxusklasse Karosserieversionen: Hardtop Coupé …   Deutsch Wikipedia

  • Productos notables — es el nombre que reciben aquellas multiplicaciones con expresiones algebraicas cuyo resultado puede ser escrito por simple inspección, sin verificar la multiplicación que cumplen ciertas reglas fijas. Su aplicación simplifica y sistematiza la… …   Wikipedia Español

  • Delayed puberty — Classification and external resources ICD 10 E30.0 ICD 9 259.0 …   Wikipedia

  • Malaysian ringgit — MYR redirects here. For other uses, see MYR (disambiguation). Malaysian ringgit Ringgit Malaysia (Malay) 马来西亚令吉 (Chinese) மலேசியா ரின்க்கிட் (Tamil) ريڠڬيت …   Wikipedia

  • African Express Airways — IATA XU OACI AXK Indicativo EXPRESS JET Fundación 1986 …   Wikipedia Español

  • Binomio — Saltar a navegación, búsqueda En álgebra, un binomio es una expresión algebraica con dos términos. Estrictamente hablando se refiere a un polinomio formado por la suma de dos monomios, aunque se usa de forma más fácil para indicar cualquier… …   Wikipedia Español

  • Munsell color system — The Munsell color system, showing: a circle of hues at value 5 chroma 6; the neutral values from 0 to 10; and the chromas of purple blue (5PB) at value 5. In colorimetry, the Munsell color system is a color space that specifies colors based on… …   Wikipedia

  • List of ALP federal leaders by time served — ALP , as used on this page, refers to the Australian Labor Party. For other uses of the abbreviation ALP , see ALP (disambiguation) This is a list of the federal leaders of the Australian Labor Party by time served:#Gough Whitlam 10y 10m 14d (8… …   Wikipedia

  • Kenya Airways Flight 431 — Infobox Airliner accident|name=Kenya Airways Flight 431 Date=January 30 2000 Type=Electrical fault combined with pilot error Site=Off the Côte d Ivoire Fatalities=169 Injuries=10 Aircraft Type=Airbus A310 304 Operator=Kenya Airways Tail Number=5Y …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”