Caluire-et-Cuire

45° 47′ 43″ N 4° 50′ 50″ E / 45.795277, 4.847222

Caluire-et-Cuire
La Maison des Frères des Écoles chrétiennes, la mairie de Caluire-et-Cuire
La Maison des Frères des Écoles chrétiennes, la mairie de Caluire-et-Cuire
Armoiries
Détail
logo
Détail
Administration
Pays France
Région Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Lyon
Canton Caluire-et-Cuire
Code commune 69034
Code postal 69300
Maire
Mandat en cours
Philippe Cochet (UMP)
2008 - 2014
Intercommunalité Grand Lyon
Site web www.ville-caluire.fr
Démographie
Population 40 869 hab. (2008)
Densité 3 911 hab./km²
Gentilé Caluirards, Caluirardes
Géographie
Coordonnées 45° 47′ 43″ Nord
       4° 50′ 50″ Est
/ 45.795277, 4.847222
Altitudes mini. 165 m — maxi. 275 m
Superficie 10,45 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Caluire-et-Cuire est une commune française, limitrophe de Lyon, située dans le département du Rhône et la région Rhône-Alpes.

Sommaire

Géographie

Situation

La commune est située dans la banlieue nord de Lyon.

Caluire-et-Cuire est la 4e commune la plus peuplée de la communauté urbaine du Grand Lyon, après Lyon, Villeurbanne et Vénissieux.

La ville est en grande partie située sur le prolongement du plateau de la Croix-Rousse, entre Rhône et Saône.

Quartiers de Caluire-et-Cuire

Voir la catégorie : Quartier de Caluire-et-Cuire.

Du point de vue de la municipalité[1], Caluire-et-Cuire compte huit quartiers, répertoriés dans le tableau ci-dessous. L'INSEE utilise une cartographie différente[Note 1] des quartiers de la ville basée sur l'utilisation de zones cadastrales[2] formants eux-mêmes sept quartiers nommés Cuire, Margnolles, Montessuy, Le Bourg, Le Vernay, Vasssieux - Crépieux et Saint-Clair.

Nom du quartier[1] Coordonnées Population indicative en 1999
(selon le découpage municipal)
Le Bourg 45°47′48.46″N 4°50′33.63″E / 45.7967944, 4.842675 environ 2 500 habitants.
Vassieux 45°47′51.26″N 4°51′55.97″E / 45.7975722, 4.8655472 environ 5 000 habitants.
Cuire-le-Bas 45°47′32.46″N 4°49′33.14″E / 45.79235, 4.8258722 environ 2 500 habitants.
Cuire-le-Haut 45°47′7.41″N 4°50′0.03″E / 45.7853917, 4.8333417 environ 8 000 habitants.
Saint-Clair 45°47′21.09″N 4°51′21.29″E / 45.7891917, 4.8559139 environ 2 500 habitants.
Le Vernay 45°48′38.32″N 4°51′11.4″E / 45.8106444, 4.853167 environ 6 000 habitants.
Montessuy 45°47′30.84″N 4°50′50.62″E / 45.7919, 4.8473944 environ 12 000 habitants.
Bissardon 45°47′0.14″N 4°50′19.65″E / 45.7833722, 4.8387917 environ 2 000 habitants.

Communes limitrophes

Climat

Relevé météorologique de Caluire-et-Cuire de 1948 à 1999
mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0 1 4 6 10 14 16 16 12 9 4 2 7,8
Température maximale moyenne (°C) 6 8 13 15 20 24 27 27 22 17 10 7 17,1
Précipitations (mm) 38,2 34,3 33,1 59,7 59,5 50,8 45,3 50,3 65,2 82,9 67,8 43,3 630,4
Diagramme climatique
J F M A M J J A S O N D
 
 
38.2
 
6
0
 
 
34.3
 
8
1
 
 
33.1
 
13
4
 
 
59.7
 
15
6
 
 
59.5
 
20
10
 
 
50.8
 
24
14
 
 
45.3
 
27
16
 
 
50.3
 
27
16
 
 
65.2
 
22
12
 
 
82.9
 
17
9
 
 
67.8
 
10
4
 
 
43.3
 
7
2
Temp. moyennes maxi et mini (°C) • Précipitations (mm)

Hydrographie

Articles détaillés : Rhône, Saône et Canal de Miribel.
Voir la catégorie : Commune traversée par le canal de Miribel.

Le Rhône et la Saône définissent les contours nord et sud de la ville.

Pour lutter contre les crues importantes du Rhône (la dernière très grande crue datant de 1856), celui-ci a été aménagé avec, en particulier, la création des canaux de Jonage et de Miribel. Ce dernier débute à Caluire-et-Cuire, quartier Vassieux et rejoint le canal de Jonage à Niévroz et à Jons.

Voies de communication et transports

Transports ferroviaires

L' ancienne gare de Lyon-Saint-Clair.

Caluire-et-Cuire possédait par le passé plusieurs gares, notamment sur la ligne Lyon-Croix-Rousse - Trévoux aujourd'hui neutralisée et déferrée entre Lyon et la gare de Sathonay - Rillieux. Toutes les gares et haltes situées sur ce tronçon ont été détruites. Par contre, les quais direction Lyon des anciennes gares de Caluire et du Vernay sont encore visibles.

La Gare de Lyon-Saint-Clair est située à la jonction à la jonction de la ligne Lyon - Genève, de la ligne Lyon - Bourg-en-Bresse et du raccordement de Collonges-au-Mont-d'Or vers la ligne classique Paris - Marseille. Elle se trouve à 4 km au nord de la gare de Lyon-Part-Dieu et 3 km de l'ancienne gare des Brotteaux. L'arrivée du TGV à Lyon en 1981 mis un terme à son utilisation ; en effet, la LGV Sud-Est se raccorde au réseau classique à Sathonay, et les TGV utilisent la ligne via Saint-Clair pour rejoindre la gare de Lyon-Part-Dieu, sans s'y arrêter. Les omnibus n'ont plus d'arrêts dans cette gare.

Transports en commun

Métro
Le métro à Caluire-et-Cuire.

Cuire est le terminus de la ligne Métro de Lyon Ligne C qui dessert la Croix-Rousse et le nord de le presqu'île de Lyon.

Trolleybus et Autobus
Arrêt de bus à Vassieux (Ancien réseau).

Caluire-et-Cuire est desservie par de nombreuses lignes de bus et de trolleybus.

Le réseau à partir du 29 août 2011[3] :

  • Bus en mode C Ligne C1, ligne de trolleybus majeure qui existe depuis le 20 janvier 2011 et qui permet un accès rapide à la Cité Internationale, au Parc de la Tête d'Or et à la Gare de Lyon-Part-Dieu ;
  • Bus en mode C Ligne C2, ligne de trolleybus majeure reliant la Gare de Lyon-Part-Dieu à Rillieux-la-Pape, avec certains tronçons en commun avec la ligne C1 ;
  • Bus en mode C Ligne C5, ligne de bus majeure reliant la Place Bellecour à Rillieux-la-Pape, elle dessert le Square Brosset et Vassieux sans monter sur le plateau ;
  • Bus en mode C Ligne C13, ligne de trolleybus majeure provisoirement exploitée en autobus reliant le quartier de Montessuy à Grange Blanche en passant par la Croix-Rousse, l'Hôtel de Ville de Lyon et la Part-Dieu ;
  • Bus TCL Ligne 9, ligne de bus reliant les Cordeliers à Sathonay-Camp en passant par Saint-Clair et le Vernay ;
  • Bus TCL Ligne 33, ligne de bus reliant la Croix-Rousse à Rillieux-la-Pape en desservant le centre de la commune ;
  • Bus TCL Ligne 38, ligne de bus reliant la Gare de Lyon-Part-Dieu au cimetière de Caluire en desservant le quartier du Bourg, Cuire et la montée de la Boucle ;
  • Bus TCL Ligne 40, ligne de bus reliant la Place Bellecour de Lyon à Neuville qui passe par les quais de Saône ;
  • Bus TCL Ligne 70, ligne de bus reliant la Gare de Lyon-Part-Dieu à Neuville en desservant la montée des Soldats, le centre commercial et le quartier du Vernay ;
  • Bus TCL Ligne 77, ligne desservant certaines communes du nord de l'agglomération au départ de Montessuy Gutemberg ;
  • Bus TCL Ligne S5, ligne de bus interne à la commune, passant notamment par la station Cuire ;
  • Bus TCL Ligne S8, ligne de bus desservant la Piscine de Caluire, les quartiers de Montessuy, Vassieux et dessert Rillieux-la-Pape;
  • Bus TCL Ligne Zi4, ligne reliant Vaulx-en-Velin au centre commercial Caluire 2 en desservant la zone Perica en traversant Rillieux-la-Pape.

Vélo'v

La station Vélo'v 11001 Gare de Cuire est située à proximité de la station Cuire, quartier Cuire-le-Haut[4]. Une autre station, la station 111002 Saint-Clair est située sur le cours Aristide Briand à Saint-Clair[5].

Héraldique

Blason Caluire-et-Cuire 69.svg

Les armes de la commune de Caluire-et-Cuire se blasonnent ainsi :
Taillé d’or à quatre cornes d’abondance renversées et de gueules au lion contourné d’argent.

La date de création des armoiries de Caluire reste indéterminée. Le motif représentant des façades de châteaux de couleur jaune rappelle que Caluire était une ville fortifiée. Les quatre cornes d’abondance, de couleur jaune sur fond bleu, indiquent qu’autrefois il y avait de nombreux maraîchers dans la commune. Ceux-ci approvisionnaient la ville de Lyon symbolisée par un lion, de couleur jaune sur fond rouge.

Devise de la ville

La devise en latin : Otiosum delectat Caluirus laborantem ditat ce qui signifie en français : Caluire réjouit l’oisif et enrichit le travailleur.

Un Jeu de mots homophonique d'un auteur inconnu, connaît une certaine notoriété :

« Il faisait une chaleur à cuire (Cuire).
Le soleil ne demandait qu’à luire (Caluire).
Et pourtant au camp, ça tonnait (Sathonay-Camp). »

Depuis 1992, un logo sert l'image de la ville. Il représente un homme encadré par le Rhône et la Saône, une particularité géographique importante de la ville. Il est remplacé en 2009 par le logo aujourd'hui en vigueur.

Histoire

Préhistoire

Comme en atteste le Gros Caillou du quartier lyonnais Croix-Rousse voisin, la région était un immense glacier; des défenses de mammouths ont été retrouvées dans les proches carrières de Sathonnay[6].

Époque Gallo-romaine

Article connexe : Lugdunum.

Avant l'arrivée des romains, les Segusiaves occupaient la région, le plateau de la Dombes et la Bresse[7]. À l'époque de la conquête des Gaules, des colons militaires romains s'installent sur les territoires avoisinant Lugdunum. Deux de ces colons donnèrent le nom des deux communes, Calvirius pour Caluire, Curius pour Cuire [8] [9].

Cuire

Au XIVe siècle, Jean de la Palud, abbé d'Ainay[10], fait construire un château-fort sur un rocher dominant la Saône. Le petit village de Cuire est alors composé d'un château et six maisons.

Caluire

Caluire était divisée en deux, les actuels quartiers de Cuire et Bissardon appartenaient au Franc-Lyonnais, alors que Vassieux et Saint-Clair à la Bresse. La rue de Caluire formait alors la frontière. Le premier côté dépendait de la paroisse de l'Île Barbe; les morts devaient y être inhumés, rendant les processions difficiles.

Louis du Plessis autorise donc la construction à la demande du peuple en 1650 d'un église à Caluire.

Le Franc-Lyonnais

Article connexe : Franc-Lyonnais.

Le Franc-Lyonnais, petit pays établi entre la Bresse, la Dombes et Lyon était composé de plusieurs villages dont Cuire et une partie de Caluire. Le 17 janvier 1601, Henri IV annexe la Bresse à la France: Caluire est désormais entièrement française.

Seigneurs de Cuire

Nicolas de Lange

Le 22 mars 1578, Nicolas de Lange, conseiller du roi, lieutenant-général en la sénéchaussée et siège présidial de Lyon, est reconnu seigneur de Cuire. Lorsque Lyon adhère à la Ligue en 1589, Nicolas de Lange, fidèle à ses convictions et la royauté abandonne son château et fuit Lyon; son exil durera jusqu'au 8 février 1594, reprenant ainsi ses biens avec l'appui de son gendre Balthazar de Villars. Nicolas de Lange décède le 4 avril 1606. Il lègue son domaine à l'une de ses quatre filles, Éléonore.

Une rue de Lyon se nomme Montée Nicolas de Lange, lui rendant hommage[11].

Arnaud de Lange

Arnaud de Lange, chevalier, baron de Villemenant, est le fils d'Éléonore. Il hérite de celle-ci le domaine de Cuire en 1664. Il eut deux fils, Nicolas et Humbert; ce-dernier hérita à son tour de la seigneurie jusqu'au 6 février 1694, où il dut s'en séparer à cause de difficultés financières. Une décision du tribunal de Conservation de Lyon ordonna que Guillaume de Sève en obtienne la propriété.

Marie de Rochebonne

Née Marie de Sève, elle est la fille de Pierre de Sève, fils de Guillaume. Elle hérite du domaine le 21 septembre 1708, devenant châtelaine à 20 ans. En 1709, elle épouse Louis de Châteauneuf, marquis de Rochebonne. Ce-dernier est mobilisé par le roi sur la guerre au nord de la France; il mourut sur le champ de bataille cette même année, laissant Madame de Rochebonne veuve jusqu'au 16 aout 1746 où elle décéda à 58 ans.

Simon-Claude Boulard de Gatellier

Né à Lyon le 15 janvier 1713, Simon-Claude Boulard de Gatellier acquiert les terres et la seigneurie de Cuire le 17 avril 1766. Il sera le dernier seigneur de Cuire.

Rattachement à la Croix-Rousse

Article connexe : Cuire-la-Croix-Rousse.

L'édit royal de 1787 ordonnant la création d'une assemblée provinciale oblige Cuire à abandonner ses privilèges. Le premier corps municipal de Cuire-la-Croix-Rousse est voté le 24 février 1788 et comporte neuf membres. Le 11 novembre 1790, une décision du conseil général du Rhône arrête que la commune de Cuire dépendait de la Croix-Rousse en tant que quartier.

Création de la commune de Caluire-et-Cuire

Le 14 novembre 1790, une délégation d'habitants de Cuire s'entretient avec Caluire pour proposer une unification. Le conseil de district prononce la séparation de Cuire de la Croix-Rousse le 7 octobre 1791. La commune de Caluire-et-Cuire a ainsi été créée en 1790, mais officiellement en 1797[12], par fusion de la commune de Caluire et du quartier de Cuire, lui-même détaché de l'ancienne commune de Cuire-la-Croix-Rousse. Caluire-et-Cuire étaient d'anciennes paroisses du Franc-Lyonnais.

Boniface de Castellane

Plaque commémorative de la montée des soldats

Castellane a dirigé les travaux de construction de deux principales voies de la ville:

  • La Montée des soldats, construite de 1855 à 1858, offrant le passage en direction du Rhône;
  • La Montée Saint-Boniface, devenue par la suite Chemin des soldats puis Montée Castellane[13] permet l'accès à la Saône.

Administration

Tendances politiques et résultats

Depuis la Seconde Guerre mondiale, la ville a toujours été administrée par la Droite.

Cette tendance semble s'être confirmée lors de l'élection présidentielle française de 2007 ; les résultats[14] caluirards étaient les suivants :

Administration municipale

Ci-dessous, le partage[15] des sièges au sein du conseil municipal de la commune, depuis 2008 :

Groupe Président Effectif Statut
UMP Philippe Cochet 34 majorité
PS Pierre Ferrard 7 opposition
Les Verts Etienne Boursey 2 opposition

Liste des maires

Statue à l'effigie de Frédéric Dugoujon
Square Elie Vignal (maire de 1944 à 1965) à Bissardon.
Liste des maires successifs depuis 1944
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008   Philippe Cochet UMP  
1997 2008 Alain Jeannot RPR  
1983 1997 Bernard Roger-Dalbert UDF  
1965 1983 Frédéric Dugoujon UDF  
1944 1965 Elie Vignal    
1944 1944 Louis de Poumeyrol    

Intercommunalité

La commune fait partie de la communauté urbaine du Grand Lyon.

Budget et fiscalité

Données 2009

L'imposition des ménages et des entreprises à Caluire-et-Cuire en 2009[16]
Taxe Part départementale Part régionale
Taxe d'habitation (TH) 6,37 % 0,00 %
Taxe professionnelle (TP) 7,57 % 2,49 %
Taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) 10,96 % 5,28 %

La taxe professionnelle est remplacée en 2010 par la cotisation foncière des entreprises (CFE) portant sur la valeur locative des biens immobiliers et par la contribution sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) (les deux formant la contribution économique territoriale (CET) qui est un impôt local instauré par la loi de finances pour 2010[17]).

Jumelage

La ville de Caluire-et-Cuire est jumelée[18] avec Drapeau de l'Italie Nichelino (Italie) depuis 2007.

Localisation des villes jumelées avec Caluire-et-Cuire

Localisation de la ville
Caluire-et-Cuire

Population et société

Démographie

Le commune de Caluire-et-Cuire constitue la quatrième ville du département du Rhône par le nombre de ses habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 2 500 2 473 2 719 2 773 4 000 4 922 4 705 5 048 6 148
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 8 099 8 774 9 182 8 440 8 702 9 740 9 854 9 988 10 053
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 10 926 10 223 10 877 12 882 13 523 16 126 15 760 17 592 19 886
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
Population 25 754 37 603 43 041 41 931 41 311 41 233 41 200 41 010 40 869
Notes, sources, ...
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes - Sources : Cassini[19] et Insee[20]



Pyramide des âges en 2007

Pyramide des âges à Caluire-et-Cuire en 2007 en pourcentage[21]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,5 
90  ans ou +
1,3 
8,2 
75 à 89 ans
11,2 
15,4 
60 à 74 ans
16,9 
18,8 
45 à 59 ans
20,0 
20,8 
30 à 44 ans
18,3 
18,4 
15 à 29 ans
16,2 
17,9 
0 à 14 ans
16,1 
Pyramide des âges du département du Rhône en 2007 en pourcentage[22]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,0 
5,4 
75 à 89 ans
8,4 
11,7 
60 à 74 ans
12,5 
18,5 
45 à 59 ans
18,6 
21,6 
30 à 44 ans
20,2 
22,5 
15 à 29 ans
21,8 
20,0 
0 à 14 ans
17,6 

Enseignement

Caluire-et-Cuire est située dans l'académie de Lyon. La ville comprend 10 écoles primaires publiques, 4 écoles primaires privées et 5 collèges et lycées[23].

Enseignement primaire

Groupe scolaire
Jean-Jaurès.
Groupe scolaire Édouard-Herriot.

Des lignes de Pédibus ont été spécialement aménagées dans la ville.

Écoles publiques
Écoles primaires privées
  • Ombrosa ;
  • Petit Versailles ;
  • Les Chartreux Saint-Romain ;
  • Sainte-Marie.

Enseignement secondaire

Le collège Charles Sénard.

Enseignement supérieur

L'institut de l'Oratoire, rue de l'Oratoire à Bissardon, prépare[24] ses élèves aux carrières d'enseignants du privé.

Médias

Presse écrite

Le journal de la vie associative Asso's de Caluire-et-Cuire, paraît chaque mois ; il est tiré[réf. souhaitée] à 23 000 exemplaires chaque mois.

Manifestations culturelles et festivités

Le Radiant.

La ville est dotée d'un théâtre, le Radiant et de deux cinémas : Ciné Caluire et le Méliès situé à Vassieux.

Santé

Une clinique, la « clinique (et infirmerie) Protestante » est située dans la ville : quartier Cuire-le-Haut. À noter également un centre de santé dentaire, à proximité de la mairie.

Sports

Piscine municipale.
Parc des sports de La terre des lièvres.
Stade Pierre Bourdan un soir d'hiver

La ville dispose de nombreux espace sportifs :

Tennis

  • Square Corbel.

Natation

  • Piscine Municipale Isabelle-Jouffroy à Montessuy.

Multisports

Jeu de boules

Gymnases

  • Gymnase André-Cuzin ;
  • Gymnase Charles-Sénard ;
  • Gymnase André-Lassagne.

Personnalités liées à la commune

Naissances à Caluire-et-Cuire

Voir la catégorie : Naissance à Caluire-et-Cuire.
Jacques Roubaud en 2010.

Autres personnalités

Économie

Revenus de la population et fiscalité

Données 2008

En 2008, le revenu net déclaré moyen par foyer fiscal de Caluire-et-Cuire est de 31 197 €[27] (contre 25 360 € dans l'ensemble du département du Rhône). Parmi ces foyers fiscaux, 66,1 %[27] sont imposables (contre 59,1 % dans le département du Rhône).

Données 2006

Sur la base de l'exercice fiscal 2006, la ville de Caluire-et-Cuire était la 8e ville française de plus de 20 000 habitants (hors Île-de-France) en pourcentage de contribuables assujettis à l'impôt de solidarité sur la fortune[28] : le taux de contribuables assujettis était alors de 17,9 %, à Caluire-et-Cuire.

Emploi

Données 2007

En 2007, l'emploi total représente 12 771 personnes[29] (contre 803 501 personnes dans l'ensemble du département du Rhône). L'emploi à Caluire-et-Cuire en nombre de personnes représente donc 1,5 % de l'emploi total du département du Rhône.

Le taux de chômage des 15-64 ans représente 9 % de la population active (contre 10,1 % dans le Rhône).

Entreprises et commerces

La commune de Caluire-et-Cuire accueille la zone d'activité de Perica qu'elle partage avec la commune voisine de Rillieux-la-Pape. Elle accueille également celle du Parc de Poumeyrol. Ces deux zones totalisent 5 000 emplois[réf. souhaitée] au sein de 298 entreprises[réf. souhaitée]. Les principales entreprises basées à Caluire-et-Cuire sont Securitas, Contitech-Anoflex, Groupe APICIL, ISS et Philibert Groupe.

Le centre commercial Caluire 2 à Vassieux, accueille le supermarché Auchan et de nombreuses galeries marchandes, ainsi qu'une station service et de lavage automobile. À Montessuy est également localisé un petit centre commercial, le Carré Montessuy.

Culture et patrimoine

Patrimoine naturel

Vue du Parc de Saint-Clair.
Vue de la voie verte de la Dombes.

La commune est traversée par la Voie de la Dombes. De plus, à Saint-Clair, se trouve le Parc Saint-Clair.

Monuments et lieux remarquables

Classés ou inscrits aux monuments historiques

Voir la catégorie : Monument historique de Caluire-et-Cuire.

Sur les autres projets Wikimedia :

Mémoire de la Seconde Guerre mondiale

Statue de Jean Moulin, place Gouailhardou, à Caluire-et-Cuire.
Mémorial des guerres, place Gouailhardou, à Caluire-et-Cuire.

Jean Moulin a été arrêté à Caluire, dans la maison du Docteur Dugoujon, le 21 juin 1943. Une stèle, proche du 1 rue Jean Moulin, a été inaugurée le 24 juin 1973.

Une statue à l'effigie de Jean Moulin a été inaugurée le 19 décembre 2004 pour l'anniversaire de l'entrée de ses cendres au Panthéon devant la maison du Docteur Dugoujon, place Gouailhardou.

Le 21 juin 2010, le Premier ministre François Fillon commémore à Caluire l'arrestation de Jean Moulin et inaugure un Mémorial devant la maison du Docteur Dugoujon le 21 juin 1943.

Autres monuments

Notes et références

Notes

  1. Quand la corrélation entre cartographie INSEE et définition municipale des quartiers est possible, les données statistiques sont utilisées dans les articles concernés.

Références

  1. a et b (fr) [PDF] Carte des quartiers de la mairie de Caluire-et-Cuire sur www.ville-caluire.fr. Consulté le 12 mai 2011.
  2. (fr) [PDF] Carte des quartiers de l'INSEE sur www.insee.fr. Consulté le 12 mai 2011.
  3. ATOUBUS - Nouveau réseau TCL
  4. (fr) 11001 - Gare de Cuire sur velov.grandlyon.com. Consulté le 12 mai 2011.
  5. (fr) 11002 - Saint Clair sur velov.grandlyon.com. Consulté le 14 mai 2011.
  6. (fr) LE MAMMOUTH DE SATHONAY sur ville-sathonaycamp.fr. Mis en ligne le 29 mars 2010, consulté le 17 aout 2011
  7. Jo Basse, Francis Lavorel et Louis Naumin, Caluire-et-Cuire : Histoire de Quartiers, Lyon, 1998, 164 p. (ISBN 2-9512566-0-4), p. 41 
  8. (en) cuire, france history of name explained sur ancestry.com. Mis en ligne le 18 mars 2001, consulté le 17 aout 2011
  9. (fr) Découvrir Caluire et Cuire sur ville-caluire.fr. Consulté le 17 aout 2011
  10. (fr) Manuscrits de la bibliothèque municipale de Lyon : Fonds Coste sur Bibliothèque Municipale de Lyon. Consulté le 17 aout 2011
  11. (fr) Montée Nicolas De Lange sur Rues de Lyon. Consulté le 17 aout 2011
  12. En 1797, le Conseil des Cinq-Cents décrète le rattachement de Cuire à Caluire (loi du 5 mai 1797).
  13. Jo Basse, Francis Lavorel et Louis Naumin, Caluire-et-Cuire : Histoire de Quartiers, Lyon, 1998, 164 p. (ISBN 2-9512566-0-4), p. 49 
  14. (fr) Saint-Maurice-De-Beynost, résultats des élections sur www.linternaute.com. Consulté le 2 février 2011 .
  15. (fr) Caluire-et-Cuire, résultats des élections sur www.linternaute.com. Consulté le 13 mai 2011 .
  16. (fr) Impôts locaux à Caluire-et-Cuire, taxes.com.
  17. Loi n° 2009-1673 du 30 décembre 2009 de finances pour 2010 (Légifrance).
  18. (fr)Annuaire des communes jumelées.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 11 janvier 2010
  20. Recensement de la population au 1er janvier 2007 sur INSEE. Consulté le 11 janvier 2010.
  21. (fr) Évolution et structure de la population à Saint-Maurice-de-Beynost en 2007 sur www.recensement-2007.insee.fr. Consulté le 16 mai 2011.
  22. (fr) Résultats du recensement de la population du Rhône en 2007 sur www.recensement-2007.insee.fr. Consulté le 16 mai 2011.
  23. (fr) Établissements scolaires sur Ville de Caluire-et-Cuire.
  24. (fr)Devenir enseignant sur www.oratoire-lyon.net. Consulté le 10 mai 2011.
  25. Extrait d'un livre écrit par les frères Papet, sur le site Internet de l'école Jean-Jaurès
  26. (fr)Patricia Tourancheau, « Michel et Bruno Papet, 58 ans et 56 ans. L'un était flic, l'autre, truand. Ils se racontent à quatre mains. L'amour de la fratrie. » sur www.liberation.fr, 2 décembre 1999. Consulté le 9 mai 2011.
  27. a et b (fr) Caluire-et-Cuire (69034 - Commune) : tableau Revenu sur www.statistiques-locales.insee.fr. Consulté le 13 mai 2011.
  28. (fr) Les champions de l'ISF sur www.lexpress.fr, 28 juin 2007. Consulté le 13 mai 2011.
  29. (fr) Caluire-et-Cuire (69034 - Commune) : tableau Travail, chômage sur www.statistiques-locales.insee.fr. Consulté le 13 mai 2011.
  30. Ministère de la Culture, base Mérimée, « Notice no PA00117728 » sur www.culture.gouv.fr.
  31. Ministère de la Culture, base Mérimée, « Notice no PA00117729 » sur www.culture.gouv.fr.
  32. Ministère de la Culture, base Mérimée, « Notice no PA00118102 » sur www.culture.gouv.fr.
  33. Ministère de la Culture, base Mérimée, « Notice no PA00117730 » sur www.culture.gouv.fr.

Bibliographie

  • Martin Basse et Jo Basse (préf. Frédéric Dugoujon), Histoire de Caluire et Cuire : Commune du Lyonnais, Lyon, Éditions FOT, 1976, 281 p. 
  • Jo Basse, Francis Lavorel et Louis Naumin, Caluire-et-Cuire : Histoire de Quartiers, Lyon, 1998, 164 p. (ISBN 2-9512566-0-4) 

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Caluire-et-Cuire.

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Caluire-et-Cuire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Caluire et Cuire — Pays …   Wikipédia en Français

  • Caluire-et-Cuire — Caluire et Cuire …   Deutsch Wikipedia

  • Caluire-et-Cuire — Saltar a navegación, búsqueda Caluire et Cuire Escudo …   Wikipedia Español

  • Caluire-et-Cuire — (spr. kalǖĭr e kǖĭr ), Flecken im franz. Depart. Rhone, Arrond. Lyon, an der Saône und der Lyoner Bahn, mit einem Fort, Metallgießerei, Tonwarenfabrikation und (1901) 10,597 Einw …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Caluire-et-Cuire — (spr. kalüihr ch küihr), Stadt im franz. Dep. Rhône, an der Saône, (1901) 10.926 E …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Caluire-et-Cuire — French commune nomcommune=Caluire et Cuire | région=Rhône Alpes département=Rhône| arrondissement=Lyon canton=Caluire et Cuire | insee= 69 034 cp= 69 300 maire= Philippe Cochet mandat= 2008 ndash; 2014 intercomm= Communauté urbaine de Lyon… …   Wikipedia

  • Caluire-et-Cuire — Original name in latin Caluire et Cuire Name in other language Caluire, Caluire et Cuire, Kalir e Kir, Scevola, Scvola, karyuiru=e=kyuiru, Калир е Кир State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 45.79041 latitude 4.84112 altitude 251… …   Cities with a population over 1000 database

  • Canton de Caluire-et-Cuire — Administration Pays France Région Rhône Alpes Département Rhône Arrondissement Arrondissement de Lyon …   Wikipédia en Français

  • Canton De Caluire-et-Cuire — Administration Pays France Région Rhône Alpes Département Rhône Arrondissement Arrondissement de Lyon Code cantonal 69 43 …   Wikipédia en Français

  • Canton de caluire-et-cuire — Administration Pays France Région Rhône Alpes Département Rhône Arrondissement Arrondissement de Lyon Code cantonal 69 43 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”