54-04-6

Mescaline

Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Mescal.
Mescaline
Structure de la mescaline
Structure de la mescaline
Général
Nom IUPAC 3,4,5-triméthoxyphénéthylamine
No CAS 54-04-6
Apparence poudre blanche
Propriétés chimiques
Formule brute C11H17NO3  [Isomères]
Masse molaire 211,2576 gmol-1
C 62,54 %, H 8,11 %, N 6,63 %, O 22,72 %,
Propriétés physiques
T° fusion 128 à 129 °C
Caractère psychotrope
Catégorie Hallucinogène
Mode de consommation Ingestion
Autres dénominations Mescalito, mess , wizz
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La mescaline (3,4,5-triméthoxyphénéthylamine) est un alcaloïde utilisé comme drogue hallucinogène. L'effet hallucinogène particulier de cette substance l'inclut dans le vaste domaine des enthéogènes. La mescaline peut être de provenance naturelle ou synthétique.

Sommaire

Historique

Les premières études sur la mescaline datent de 1888, mais la molécule n'a été isolée et identifiée qu'en 1894[1] par l'allemand Arthur Heffter et synthétisée en 1919 par Ernst Späth. Mais une étude avait été faite par le pharmacologiste allemand Ludwig Lewin en 1886.

Aldous Huxley la découvre avec le psychiatre Humphry Osmond en 1953, et suite à ses propos élogieux dans son ouvrage Les portes de la perception, de nombreux psychiatres l'utiliseront comme moyen d'investigation de la pensée morbide[1].

Si l'on excepte les rares artistes qui l'ont expérimentée sur eux durant le XXe siècle à l'instar de Michaux qui en décrit les effets dans L'Infini turbulent (1957-1964), la mescaline a été très peu recherchée avant la révolution psychédélique des années 1960[2].

Chimie

Elle est proche de l'adrénaline (ils partagent la même base phényléthylamine, qui est un dérivé de la phénylalanine, un acide aminé). Sa structure est également proche de celle de l'amphétamine.

Extraction

Lophophora williamsii

La molécule est présente à l'état naturel dans différents cactus (famille des cactacées) dont le Lophophora williamsii ou Anhalonium lewinii[3] (voir aussi peyotl), le Trichocereus pachanoi (San Pedro) et le Trichocereus peruvianus (peruvian torch).

Il est possible d'extraire la mescaline en faisant sécher les boutons puis en les faisant tremper dans du méthanol pendant une journée. Le résultat est ensuite filtré, en laissant le méthanol s'évaporer. La poudre obtenue est ensuite traitée avec du chloroforme et de l'acide chlorhydrique pour extraire les alcaloïdes.

Un procédé moins évolué consiste à cuire les boutons dans un autocuiseur.

Synthèse

La mescaline peut être synthétisée à partir de 3,4,5-triméthoxybenzaldehyde, de nitrométhane, de cyclohexylamine et d'acide acétique sous forme de cristaux blancs.

Pharmacologie

La demi-vie est de l'ordre de 6 heures. La plus grande partie est éliminée par les urines.

Elle agit comme un agoniste sur les récepteurs de sérotonine.[1]

Le dosage effectif est 200 - 500 mg (3.75 mg/kg) avec des effets qui durent jusqu'à 12 heures.[1] Ce dosage en fait une drogue à faible activité comparée aux quelques dizaines de microgrammes de celui du LSD.

Usage détourné et récréatif

Elle se vend (illégalement dans la plupart des pays) sous forme de poudre de différentes couleurs, de liquide, de capsules de gélatine ou de comprimés. Les échantillons vendus comme de la mescaline contiennent très souvent du PCP ou du LSD.

Effets et conséquences

Les effets physiques sont :

Les effets psychiques et d'altération de la perception sont :

  • euphorie ;
  • phosphènes et autres hallucinations visuelles de type psychédélique ;
  • hallucinations auditives ;
  • perception déformée du corps ;
  • troubles de la concentration ;
  • désorientation ;
  • altération de la mémoire immédiate.

À forte dose, la mescaline peut provoquer :

Dans le cas d'un bad trip, les effets seront plutôt négatifs, l'euphorie et l'extase pouvant laisser place à l'angoisse et la peur.

La mescaline ne semble pas provoquer de dépendance physique. Aucun cas de décès directement lié à la mescaline n'a jamais été recensé en France. Utilisée dans un contexte traditionnel (chamanique) ou dans le cadre d'un groupe religieux comme l'église des Indiens Natifs aux USA (NAC), elle possède des propriétés anti-addictives, permettant de lutter contre l'alcoolisation de ces populations ("La médecine psychédélique-Le pouvoir thérapeutique des hallucinogènes", O.Chambon, 2009, Editions Les Arènes).

En revanche comme toute substance hallucinogène elle peut causer des accidents psychiatriques graves et durables, parfois dès la première prise. On parle alors de « syndrome post-hallucinatoire persistant », à savoir angoisses, phobies, état confusionnel, dépression voire bouffées délirantes aiguës.

Législation

La mescaline est répertoriée par la convention sur les substances psychotropes de 1971 ce qui rend son usage réglementé et surveillé.

La mescaline est classée comme stupéfiant en France par l'arrêté du 22 février 1990 fixant la liste des substances classées comme stupéfiants (JO du 07/06/1990).

La mescaline a été rendue illégale aux États-Unis par le Comprehensive Drug Abuse Prevention and Control Act en 1970. Une dérogation autorise les membres de Native American Church (environ 250 000 membres[4]) à l'utiliser pour leurs sacrements.

Utilisateurs célèbres

Culture

La mescaline fait partie de la composition du Moloko+ (lait "doppé") consommé par Alex et ses droogies dans Orange Mécanique de Stanley Kubrick où elle est associée dans sa forme synthétique au crack et aux amphétamines pour ses propriétés hallucinogènes. Dans le film Matrix, le personnage Joy y fait allusion comme étant pour lui "la seule façon de planer". Dans le film Las Vegas Parano, les deux personnages principaux interprétés par Johnny Depp et Benicio Del Toro en utilisent à très forte dose " la bonne mescaline ça met du temps à faire effet ". En effet, dans "Las Vegas Parano" les personnages enchainent expériences, délires, et par conséquent, déformations de la perception en tous genres. Le film traduit bien le coté hallucinogène dans le sens de la peur constante d'autrui dans leurs délires prolongés.

Molécules voisines

Des dérivés de la mescaline ont été synthétisés, comme l'escaline, la proscaline, la thiomescaline, la triméthoxyamphétamine (TMA), etc. Ces dérivés sont pour la plupart bien plus puissants que la mescaline.

Note

  1. a , b , c  et d Denis Richard, Jean-Louis Senon, Marc Valleur, Dictionnaire des drogues et des dépendances, Larousse, 2004 (ISBN 2-03-505431-1) 
  2. A. Weil et W. Rosen, Du chocolat à la morphine, 1993.
  3. Aldous Huxley, Les portes de la perception, 10/18, 1954 (ISBN 9782264034079) 
  4. Anne Garrait-Bourrier, « Spiritualité et fois amérindiennes : Résurgence d’une identité perdue », dans Cercles, vol. 15, 2006 [texte intégral] , p.80

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe



Phényléthylamines modifier

{2C-B} {2C-C} {2C-D} {2C-E} {2C-I} {2C-N} {2C-T-2} {2C-T-21} {2C-T-4} {2C-T-7} {2C-T-8} {3C-E} {Adrénaline} {Amphétamine} {Bupropion} {Cathine} {Cathinone} {Diméthylcathinone} {DOB} {DOI} {DOM} {DOET} {Dopamine} {Br-DFLY} {Ecstasy} {Éphédrine} {Escaline} {Fenfluramine} {MBDB} {MDA} {MDEA} {Mescaline} {Méthamphétamine} {Methcathinone} {Méthylphénidate} {Noradrénaline} {Phentermine} {Phénylpropanolamine} {Pseudoéphédrine} {PMA} {Salbutamol} {Tyramine}


  • Portail de la médecine Portail de la médecine
  • Portail de la pharmacie Portail de la pharmacie
  • Portail de la chimie Portail de la chimie
Ce document provient de « Mescaline ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 54-04-6 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 6-я гвардейская мотострелковая дивизия — 6 я гвардейская Львовская ордена Ленина, Краснознамённая, ордена Суворова, мотострелковая дивизия (6 я гв.мсд) …   Википедия

  • 6-я армия (СССР) — 6 я армия Годы существования сентябрь 1939 – сентябрь 1945 Страна …   Википедия

  • 6 Feet Underground — С …   Википедия

  • 6-я Донская казачья Его Величества батарея — Годы существования Старшинство с 6.04.1830 года 1918 Страна …   Википедия

  • 6-я танковая дивизия (Германия) — 6 я танковая дивизия 6. Panzerdivision …   Википедия

  • 6-й округ департамента Нор — 6 й избиральный округ департамента Нор включает кантон Орши округа Дуэ и три кантона округа Лилль: Ланнуа (коммуны Анстен, Безье, Виллем, Грюзон, Саи ле Ланнуа, Трессен, Форе сюр Марк, Шеран), Понт а Марк и Сизуен. Общая численность населения по… …   Википедия

  • 6-й округ департамента Па-де-Кале — 6 й избиральный округ департамента Па де Кале включает семь кантонов: Ардр, Гин, Девр, Лэмбр, Маркиз, Фокамберг и Эшен. Общая численность населения по данным Национального института статистики за 2009 г.  117 584 чел. До 2012 г. 6 й… …   Википедия

  • 6 Infantry Division Cuneo — 6 Mountain Infantry Division Cuneo Active 1939–1943 Country Italy Branch Italian Army Type Infantry Size …   Wikipedia

  • 54-я армия (СССР) — 54 я армия Тип: общевойсковая Род войск: сухопутные …   Википедия

  • 54-я стрелковая дивизия — Награды …   Википедия

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”