52-90-4

Cystéine

Cystéine
Cystéine
Général
Nom IUPAC acide (R)-2-amino- 3-sulfanyl-propanoïque
Synonymes C (Cys)
No CAS 52-90-4 L ou R(+)
921-01-7 D ou S(-)
No EINECS 200-158-2 L
213-062-0 D
No E E920 L
FEMA 3263 L
Propriétés chimiques
Formule brute C3H7NO2S  [Isomères]
Masse molaire 121,158 gmol-1
C 29,74 %, H 5,82 %, N 11,56 %, O 26,41 %, S 26,47 %,
pKa 1,91
8,14
10,28
Propriétés physiques
T° fusion 240 °C
Solubilité 280 g/L dans l'eau (25 °C)
Propriétés biochimiques
Codons UGU, UGC
pH isoélectrique 5,07
Acide aminé essentiel Non
Précautions
Directive 67/548/EEC
Nocif
Xn
Phrases R : 22, 36/37/38,
Phrases S : 26, 37/39,
SIMDUT[1]
Produit non contrôlé
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.
Cysteine.jpg
L-cysteine-3D-sticks.png

La cystéine est un acide-α-aminé naturel qui possède un groupement sulfhydryle ou thiol et qui est présent dans la plupart des protéines, bien que seulement en petites quantités. Sa présence dans des protéines est très importante, notamment parce qu'elle permet la formation des ponts disulfures. Le groupement thiol est très fragile : il s'oxyde très facilement. Son oxydation conduit à la cystine, qui consiste en deux molécules de cystéine unies par un pont disulfure. Une molécule d'eau (H2O) est le produit secondaire de la création de chaque molécule de cystine. Un oxydant plus énergique peut oxyder la cystéine sur son soufre en donnant l'acide cystéique, à l'origine de la taurine (produit de décarboxylation, présent dans la bile sous forme de taurocholate).

Différentes réactions sont utilisées pour « protéger » les thiols des cystéines, ou pour réduire les ponts disulfures, en particulier :

  • Déplacement par un large excès de thiols libres
    • par des monothiols de type R-SH. Le plus couramment utilisé est le 2-mercaptoéthanol : HOCH2CH2SH
    • par des dithiols cyclisables, par exemple le dithiothréitol : HSCH2CHOHCHOHCH2SH
  • Alkylation des thiols libres

Le blocage par alkylation est couramment utilisé lors de l'étude des protéines. Il utilise en particulier l'iodoacétamide conduisant à une carboxyamidométhylation. Cys-SH + I-CH_2-CO-NH_2 \longrightarrow Cys-S-CH_2-CO-NH_2

La cystéine peut être prise comme complément alimentaire sous forme de N-acétylcystéine (NAC).

Sommaire

Application

Les moutons ont besoin de cystéine pour produire de la laine, c'est un acide aminé essentiel qu'ils ne peuvent pas synthétiser. Ils doivent donc le trouver dans leur alimentation. Cela signifie que durant une période de sécheresse, les moutons arrêtent de produire de la laine.

Le génie génétique a réussi à créer des moutons capables de produire leur propre cystéine.

La cystéine est autorisée comme additif alimentaire et porte le numéro E920.

Production

L'acide L-cystéique peut être produite à partir de plumes dissoutes dans de l’acide hydrochlorique.

Voir aussi

Liens externes

Références

  1. « Cystéine (l-) » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme canadien responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009


Acide aminé

Ala | Arg | Asn | Asp | Cys | Glu | Gln | Gly | His | Ile | Leu | Lys | Met | Phe | Pro | Ser | Thr | Trp | Tyr | Val
Acide aminé essentiel | Protéine | Peptide | Code génétique


  • Portail de la chimie Portail de la chimie
  • Portail de la biochimie Portail de la biochimie
Ce document provient de « Cyst%C3%A9ine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 52-90-4 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”