51e Régiment d’Infanterie de ligne

51e régiment d'infanterie de ligne

Le 51e Régiment d’Infanterie de ligne est une unité de l’armée de terre française, créée sous le nom de régiment de la Sarre sous le règne de Louis XIV. Il a notamment participé à la défense de la Nouvelle-France durant la guerre de Sept Ans.

51e Régiment d'Infanterie
51e RI.jpg

Insigne régimentaire du 51e R.I.
Période 1685
Pays France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie
Garnison Mourmelon-Le-Grand
Ancienne dénomination régiment de la Sarre
Devise Plus est en nous
Inscriptions sur l’emblème Arcole 1796
Eylau 1807
Bomarsund 1854
San-Lorenzo 1863
Beauséjour 1915
Verdun 1917
L'Avre 1918
Tahure 1918
Stonne 1940
AFN 1952-1962
Anniversaire Saint-Maurice
Décorations Son drapeau est décoré de la Légion d'honneur de la Croix de Guerre 1914-1918 avec 4 palmes. Il porte la fourragère aux couleurs du ruban de la Médaille militaire.

Sommaire

Création et différentes dénominations

insigne de béret d'infanterie

Chefs de corps


- 1974.LT COLONEL TAITHE

- 1976.COLONEL DAVID

- 1977.LT COLONEL LE DENTU

(*) Officier qui devint par la suite général de brigade. (**) Officier qui devint par la suite général de division.

Historique des garnisons, combats et batailles du 51e RI de ligne

Ancien Régime

En 1756, son deuxième bataillon fut envoyé en Nouvelle-France et participa ainsi à la Guerre de Sept Ans contre les armées anglaises.

Guerres de la Révolution et de l'Empire

Colonels tués ou blessés en commandant le régiment pendant cette période :

Officiers blessés ou tués en servant au 51e entre 1808 et 1814 :

Officiers tués : XX
Officiers morts de leurs blessures : XX
officiers blessés : XX

De 1815 à 1848

Le 51e régiment d'infanterie est en Algérie entre 1845 à 1850 et participe à la prise de Zaatcha et à l'expédition de Kabylie.

Second Empire

Le 4 décembre 1851 il participe à la répression de l'insurrection parisienne lors du coup d'état de Napoléon III - Voir le récit par Victor Hugo dans Histoire d'un Crime [1]

En 1854 il est envoyé en Baltique et contribue à la prise de Bomarsund.

Envoyé au corps d'occupation de Rome entre 1860 et 1862, il part ensuite au Mexique entre 1862 et 1867 et participe à l'ensemble de la campagne. Son drapeau est décoré de la Légion d'honneur.

De 1870 à 1914

Première Guerre mondiale

  • Ordre de bataille du 51e R.I au 5 août 1914:
  • 1) Etat-Major du régiment
  • Colonel Leroux
  • Médecin-major de 1ère cl Mathieu
  • Capitaine-adjoint au chef de corps Mathieu
  • Officier de détails: lt Hennebicque
  • Officier d'approvisionnement: lt Barbenoire
  • Porte-drapeau: lt A.L. Recuras-Massaquant(tué à Mouilly (Meuse) le 05/05/1915)
  • 2) 1er bataillon
  • Chef de bataillon lt-col A.L.J. Agel
  • 1ère cie: capitaine J.F.M. Fehner
  • 2ème cie: capitaine Rolland
  • 3ème cie: capitaine Bayol
  • 4ème cie: capitaine Tarrit
  • 1ère section de mitrailleuses: lt Salvan
  • 3) 2ème bataillon
  • Chef de bataillon com. Berthon
  • 5ème cie: capitaine Mazin
  • 6ème cie: capitaine Vallée (tué à Virton le 22/08/1914)
  • 7ème cie: capitaine Pierron
  • 8ème cie: capitaine Dumay
  • 2ème section de mitrailleuses: lt ?
  • 4) 3ème bataillon
  • Chef de bataillon com. S. Mayer
  • 9ème cie: capitaine Habguillart
  • 10ème cie: capitaine Parmentier
  • 11ème cie: capitaine Picart
  • 12ème cie: capitaine Hayot
  • 3ème section de mitrailleuses: lt ?

1914

  • Le 51e RI a participé à la bataille de Virton le 22 août 1914, à Houdrigny . Il y a quelques tombes de soldats du 51e RI dans ce cimetière militaire:
  • soldat Cherot René;
  • soldat Descamps Omer;
  • soldat Hodin Eugène;
  • soldat Lognon Richard;
  • soldat Polle Isidore.
  • Cesse
  • la Marne

1915

1916

1917

1918

  • Mailly-Raineval
  • Plateau du Losange
  • Bois Saint-Hubert
  • Cote 196
  • les Mamelles
  • le Fourmilier

Entre-deux-guerres

Seconde Guerre mondiale

  • le 16 NOVEMBRE 1939 au 16 juin 1940.
  • Le 22 Mai, au matin le bataillon reçoit l'ordre d'occuper défensivement le bois du Mont des Grues (2 km est de Brieulles-sur-Bar). Dans l'après-midi la 2e Cie du B.C.C exécute plusieurs contre-attaques locales avec les 51e, 67e et 91e RI empêchant leur encerclement et infligeant à l'ennemi des pertes sévères.Le 23 Mai. La 3e Cie reçoit l'ordre d'appuyer une attaque aux abords du village d'Oches. Mais en raison de l'évolution rapide de la situation l'ordre est annulé. Malheureusement les chars ne sont pas prévenus du contre-ordre et en fin d'après-midi la 3e Cie se trouve menacée d'encerclement. Par ses propres moyens elle attaque l'adversaire, sème la panique dans ses rangs, réussit à se dégager en infligeant de très lourdes pertes à l'ennemi. Au cours de ce dégagement elle laisse trois chars sur le terrain. Le 24 Mai au matin le bataillon gagne la région de Verrières. En cours de journée les compagnies reçoivent des missions distinctes. La 3e Cie occupe des bois de la cote 253, tenus par une compagnie du 51e RI. Une attaque générale est prévue par le commandement en fin d'après-midi. La situation se modifie et la Cie du 51e RI exécute seule une contre-attaque locale et limitée. Cette action se solde par un échec, et les officiers de chars éprouvent les plus grandes difficultés à regrouper les fantassins en retraite dont tous les cadres ont été tués ou grièvement blessés. Dans l'après-midi la compagnie exécute une mission limitée ayant pour but de neutraliser un nid de mitrailleuses. L'opération est remplie mais deux chars restent sur le terrain. Dans le même temps sur ordre de la 3e DCR, la 2e Cie est chargée d'opérer le nettoyage des bois de la Grange-au-Mont. La situation est mal définie, depuis le matin l'ennemi a progressé. Alors que la compagnie se trouve en colonne dans un layon ne permettant aucune manoeuvre elle est déjà dans les lignes ennemies. Elle continue son avance, enfonce le dispositif de l'adversaire, pénètre profondément à l'intérieur de celui-ci, profite d'une clairière pour exécuter un mouvement tournant et par un chemin différent revient dans nos lignes, prenant à revers l'ennemi surpris auquel elle inflige des pertes considérables. Au cours de l'opération 4 chars sont détruits.
  • Stonne n'est en mai 1940 qu'un gros bourg d'une douzaine de fermes. Il est situé au sud de Sedan secteur ou les allemands percent et franchisent la Meuse (le 13 mai). Stonne domine la plaine de Sedan, cette position dominante donne un avantage tactique important et toute contre-attaque partant de cette position menace le flanc des panzerdivisions de Guderian qui doivent évoluer vers l'ouest. La prise du petit bourg est donc vital aussi bien pour les allemands que pour les français. Les combats seront d'une rare violence et le village prendra le surnom de " Verdun de 40 " !!
  • Les troupes françaises qui prendront part à la bataille en 1940 : 3e Division d'infanterie motorisée (DIM) du général Bertin-Bossu. Il s'agit d'une excellente division d'active dont l'équipement est pratiquement complet. Elle comprend pour les unités principales :
  • 3e Division Cuirasée (DR) du général Brocart. Cette division n'a malheureusement pas tous ses moyens en chars et n'a été formée qu'à partir de mars 1940, son instruction est donc incomplète mais son moral reste bon. Elle comprend :
  • Une demi-brigade de chars lourds B1 , 41e et 49e Bataillon de chars de combat (BCC).
  • Une demi-brigade de chars légers Hotchkiss H-39, 42e et 45e Bataillon
  • de chars de combat (BCC).
  • 16e Bataillon de Chasseurs Portés (BCP).
  • Régiment d'Artillerie (RA).
  • Ses moyens radio et de ravitaillement en essence sont insuffisants ainsi que ses éléments de reconnaissance et le 16e BCP n'a que 50% de ses véhicules tout terrain !! Elle posséde environ 130 chars sur les 160 en dotation complète.
  • Les forces allemandes :
  • Régiment motorisé Grossdeutschland (incontestablement une des meilleures unités allemande avec un satut d'élite) il comprend 4 bataillons.
  • 2e Division d'infanterie motorisée avec 5e, 25e, 92e RI 2e RA.
  • Il faut bien sûr ajouter les bataillons de reconnaissance, anti-char... Participeront aussi des unités du genie de la 1ePanzerdivision.
  • Libération de la Poche de Dunkerque (septembre 1944 - 9 mai 1945)
  • le 51e R.I a participé:
  • La poche de Dunkerque, large d'un peu moins de 10 km, s'étend sur 20 km de côte. Dix-sept mille soldats allemands puissamment armés (19 pièces de 210 mm et 44 batteries), commandés par l'amiral Frisius, résistent depuis le 4 septembre 1944, lorsque la 2e division d'infanterie canadienne poursuivant la 15e armée allemande en Belgique, laisse la brigade blindée tchèque du général Liska assiéger la place. Le dispositif se met en place. Les Tchèques sont appuyés par les canons du 33e régiment d'artillerie britannique. Le 51e régiment d'infanterie, ci-devant 110e R.I, constitué par le 51e R.I et des unités des forces françaises de l'intérieur (FFI) du Nord (bataillons "Dunkerque" et "Jean Bart"), du Lieutenant-colonel Lehagre, renforcé par des bataillons FFI du Nord, de l'Oise et du Pas-de-Calais grossissent les rangs. Ces 4500 hommes tiennent alors les deux tiers du front.

De 1945 à nos jours

EN 1979 LE 51° REGIMENT D'INFANTERIE QUITTE AMIENS POUR COMPIEGNE

  • 2006 centre d'entraînement des brigades (CEB) de Mourmelon, par changement de nom du régiment de camp de Mourmelon (RCM). Il conserve la garde du drapeau et des traditions du 51e R.I

Faits d'arme faisant particulièrement honneur au régiment

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes [2],[3]:

Drapeau du 51--e-- RI dans sa salle d honneur.jpg
51--e-- R.I avec sa cravate.jpg

Décorations

Fourragère aux couleurs de la Médaille militaire

Sa cravate est décorée de la Légion d'honneur[4].[5] Medaille-legion-chevalier.jpg, de la Croix de Guerre 1914-1918 avec 4 palmes Photo Croix de guerre recto.jpg. Il porte la fourragère aux couleurs du ruban de la Médaille militaire.

Traditions et uniformes

Insigne

Devise

plus est en nous

Uniformes d’Ancien Régime

Uniformes sous la Révolution et le Premier Empire

Personnages célèbres ayant servi au 51e RI

Issu d'une famille de musiciens, il donne très jeune des cours de piano à Bourbourg où il vit avec ses parents. Il fait de brillantes études musicales et décidé après son service militaire au 31e Régiment d'infanterie comme clarinettiste, de rester dans l'armée. Nommé à Metz en 1925, il y reste jusqu'à sa mutation à Fez au 3e Régiment Etranger puis à Rabat où il est chargé de constituer l'orchestre symphonique de la Légion Etrangère. Il rentre en France en 1931 pour diriger la musique du 95e Régiment d'infanterie de Bourges puis celle du 51e Régiment d'infanterie d'Amiens. Après un temps à Brest, il termine sa carrière comme chef de la musique principale des équipages de la Flotte à Toulon. Compositeur, il écrit de très nombreuses oeuvres, des marches mais aussi de la musique de chambre. Il est notamment le co-auteur avec René Cordier de la "Marche officielle du tricentenaire du rattachement de Dunkerque à la France" en 1962. En 1966, il préside dans sa ville natale l'exécution de cette oeuvre par 1500 musiciens. Parmi ses compositions militaires on peut citer la "Marche de la marine française". Trois de ses frères ont été chefs de musique des armées.

Voir aussi

  • La Sarre.
  • La ville de La Sarre porte ce nom en l’honneur d’un soldat célèbre faisant partie de quel régiment?
  • Du régiment de Montcalm.
  • Créée en 1685 à partir du régiment de la Ferté Sennecterre, ce 51e régiment d’infanterie est une unité de l’armée française, conçue sous le nom de régiment de la Sarre, sous le règne de Louis XIV. Il a notamment participé à la défense de la Nouvelle-France durant la guerre de Sept ans en 1756.


Articles connexes

Liens externes

Sources et bibliographie

  1. :http://fr.wikisource.org/wiki/Histoire_d%E2%80%99un_crime_-_III
  2. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007
  3. Arrêté relatif à l'attribution de l'inscription AFN 1952-1962 sur les drapeaux et étendards des formations des armées et services, du 19 novembre 2004 (A) NORDEF0452926A Michèle Alliot-Marie
  4. En 1859, lors de la bataille de Magenta, Napoléon III décide que les régiments ayant pris un drapeau à l'ennemi pourront être décorés de la Légion d'Honneur. Le 2e Zouaves est ainsi le premier à recevoir la légion d'Honneur le 4 juin 1859. Suivront ensuite les 51e, 57e, 76e et 99e de ligne, le 3e Zouaves, le 3e RTA, le 1e Chasseurs d'Afrique et le Drapeau des chasseurs (unique pour l'ensemble des bataillons)
  5. Histoire de l'armée française, Pierre Montagnon, éditions Pygmalion, 1997
  • [1]51e régiment d'infanterie de ligne.
  • [2]régiment de la Sarre.
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Première Guerre mondiale Portail de la Première Guerre mondiale
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale Portail de la Seconde Guerre mondiale
Ce document provient de « 51e r%C3%A9giment d%27infanterie de ligne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 51e Régiment d’Infanterie de ligne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 51e regiment d'infanterie de ligne — 51e régiment d infanterie de ligne Le 51e Régiment d’Infanterie de ligne est une unité de l’armée de terre française, créée sous le nom de régiment de la Sarre sous le règne de Louis XIV. Il a notamment participé à la défense de la Nouvelle… …   Wikipédia en Français

  • 51e régiment d'infanterie de ligne. — Le 51e Régiment d’Infanterie de ligne est une unité de l’armée de terre française, créée sous le nom de régiment de la Sarre sous le règne de Louis XIV. Il a notamment participé à la défense de la Nouvelle France durant la guerre de Sept Ans. 51e …   Wikipédia en Français

  • 51e régiment d’infanterie de ligne — 51e régiment d infanterie de ligne Le 51e Régiment d’Infanterie de ligne est une unité de l’armée de terre française, créée sous le nom de régiment de la Sarre sous le règne de Louis XIV. Il a notamment participé à la défense de la Nouvelle… …   Wikipédia en Français

  • 51e régiment d'infanterie de ligne — Le 51e Régiment d’Infanterie de ligne est une unité de l’armée de terre française. 51e Régiment d Infanterie …   Wikipédia en Français

  • 95e régiment d'infanterie de ligne — 95e régiment d’infanterie de Ligne Insigne régimentaire du 95e Régiment d Infanterie. Période 1734 Pays …   Wikipédia en Français

  • 95e Régiment d’Infanterie de ligne — 95e régiment d infanterie de ligne 95e régiment d’infanterie insigne régimentaire du 95e R.I Période 1734 Pays …   Wikipédia en Français

  • 95e regiment d'infanterie de ligne — 95e régiment d infanterie de ligne 95e régiment d’infanterie insigne régimentaire du 95e R.I Période 1734 Pays …   Wikipédia en Français

  • 102e regiment d'infanterie de ligne — 102e régiment d infanterie de ligne L article ignore le vrai 102e RI de ligne que l on retrouve: 102e Regiment d Infanterie de Ligne que l on trouve de 1793 à 18014 1791: 102e Regiment d Infanterie 1793: 102e demi brigade de bataille formé à… …   Wikipédia en Français

  • 85e Régiment d’Infanterie de ligne — 85e régiment d infanterie de ligne 85e régiment d’infanterie Insigne régimentaire du 85e régiment d infanterie (1939). Période 1796 – 1940 Pays …   Wikipédia en Français

  • 85e regiment d'infanterie de ligne — 85e régiment d infanterie de ligne 85e régiment d’infanterie Insigne régimentaire du 85e régiment d infanterie (1939). Période 1796 – 1940 Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”