45e Régiment de Transmissions

45e régiment de transmissions

45e Régiment de Transmissions
Insigne45.jpg

Insigne de tradition du 45 RT
Période 1942 – 30 juin 2000
Pays France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment de Transmissions
Rôle Transmissions
Garnison Montélimar
Ancienne dénomination 45e Bataillon de Transmissions
Devise Croire et Vouloir
Inscriptions sur l’emblème LIBYE 1942
TUNISIE 1942 - 1943
ITALIE 1943 - 1944
Anniversaire Saint-Gabriel

Le 45e régiment de transmissions implanté à Montélimar depuis le 1er juin 1966, a été dissous le 30 juin 2000 suite à une profonde réorganisation de l'Arme des Transmissions.

En attendant une élaboration un peu plus affinée de cette présente page, des renseignements sur le 45e régiment de Transmissions peuvent être trouvés sur le site de l'Amicale des anciens du 45e régiment de transmissions et transmetteurs Drôme-Ardèche.

Ce site, créé et mis à jour par le président de l'amicale, Honoré Maillet est certes dédié aux militaires ayant servi au sein du 45e mais aussi à tous les camarades Transmetteurs et à tous les internautes qui portent un intérêt à l'Arme des Transmissions et au souvenir de ce prestigieux régiment en particulier.

Sommaire

Devise du 45e régiment de transmissions

"Croire et Vouloir"

Dans l'un de ses derniers messages, quelques jours avant la dissolution du régiment, le colonel Jean Hodès, dernier chef de corps a écrit :

« Notre devise (Croire et Vouloir) surgit du passé, pour s'imposer au présent et guider nos pas demain, où que nous soyons. Conservons-la comme référence et comme guide ; ainsi, l'âme et l'esprit du "45" perdureront ».

Insigne de tradition du 45e régiment de transmissions

L'insigne du 45e régiment de transmissions est celui des Transmissions d'AFN portant en surimpression le numéro du régiment.
En forme d'écu français ancien, liseré d'or, il comporte :.

    • un T de couleur bleu foncé sur fond bleu ciel, signe distinctif de l'Arme des Transmissions,
    • une étoile enveloppée de foudres, ancien signe distinctif des sapeurs télégraphistes,
    • un croissant, signe distinctif de l'Armée d'Afrique.

Fabriqué par DRAGO à partir du mois de février 1947, cet insigne est homologué sous le n° H 328 par D.M. no 10 780/EMA/3.I du 29 octobre 1947. Quand en 1966, le 45e RIT est recréé à Montélimar, c'est à nouveau cet insigne qui est porté par ses transmetteurs.

Drapeau du régiment

Drapeau du 45e RT
Drapeau du 45e RT

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions[1],[2]:

  • LIBYE 1942,
  • TUNISIE 1942 - 1943,
  • ITALIE 1943 - 1944,
  • AFN 1952 - 1962

Le régiment a eu trois drapeaux :

  1. Le 7 décembre 1946, le général Merlin, inspecteur de l'Arme des Transmissions remet le premier drapeau au lieutenant-colonel Saulnier, commandant le régiment qui était alors installé à Maison-Carrée, dans le Bordj.
  2. En 1965, compte tenu du mauvais état dans lequel se trouve l'emblème confectionné en 1946, il est décidé la confection d'un drapeau neuf. Le 8 novembre 1965, l'École supérieure technique des Transmissions (ESTT) qui avait alors la garde du Drapeau du 45 RT, reçoit le drapeau neuf en échange du premier qui est reversé au Musée de l'armée. Le 1er juin 1966, le 45e régiment d'Instruction des Transmissions est recréé à Montélimar. L'emblème jusque-là confié à l'ESTT gagne Montélimar et est remis, le 9 décembre 1966, au lieutenant-colonel Le Guillou, chef de corps du 45e RIT.
  3. Le troisième drapeau est remis au corps le 27 janvier 1992. Le 18 mai 2000, lors de la cérémonie de dissolution du 45e régiment de Transmissions, le colonel Jean Hodès, chef de corps, a remis le drapeau au général Sandou, directeur des télécommunications et de l'Informatique en Région militaire de Défense de Lyon. Le drapeau a quitté la place d'armes de la caserne Saint-Martin, roulé et porté par l'adjudant-chef Bock, président des sous-officiers du régiment. Il a été ensuite remis au Service historique de la défense (ex-SHAT) à Vincennes, le 24 mai 2000

Les chefs de corps

  • 45e BATAILLON DE TRANSMISSIONS
Caserne Lemercier à HUSSEIN-DEY puis au Bordj de MAISON-CARREE
Nom Dates
Chef de bataillon Guérin Jean du 1er octobre 1942 au 9 novembre 1942
Chef de bataillon Raymond du 10 novembre 1942 au 30 septembre 1943
Lieutenant-colonel Michel du 1er octobre 1943 au 31 octobre 1945
  • RECREATION DU 45e BATAILLON DE TRANSMISSIONS
Le 1er novembre 1945 par D.M. n° 4.541 EMA/1 du 9 octobre 1945
Nom Dates
Chef de bataillon Revil Jacques du 1er novembre 1945 au 30 avril 1946
  • 45e REGIMENT DE TRANSMISSIONS
Le 1er mai 1946 par D.M. n° 3753 EMA/1 du 21 mars 1946
Nom Dates
Chef de bataillon Revil Jacques du 1er mai 1946 au 5 juin 1946
Colonel Saulnier Marcel du 6 juin 1946 au 31 mars 1947
Colonel Poirot Gaston du 1er avril 1947 au 9 juin 1951
Lieutenant-colonel Le Bras André du 10 juin 1951 au 14 septembre 1951
Colonel Rio Léon du 15 septembre 1951 au 3 septembre 1953
Colonel David Jean du 4 septembre 1953 au 9 septembre 1955
Colonel Mettavant René du 10 septembre 1955 au 10 septembre 1957
Colonel Robert Guy du 11 septembre 1957 au 30 septembre 1958
  • 45e REGIMENT D'INSTRUCTION DES TRANSMISSIONS
Créé le 1er octobre 1958 par D.M. n° 11.519/EMA/I.OS du 10 juillet 1958
Nom Dates
Colonel Robert Guy du 1er octobre 1958 au 5 septembre 1959
Colonel Grosgeorges Roger du 16 septembre 1959 au 30 août 1961
Colonel Guiot andré du 31 août 1961 au 15 août 1962
Le 45e REGIMENT D'INSTRUCTION DES TRANSMISSIONS (RIT) quitte Maison-Carrée le 17 juillet 1962.
Il est dissous au C.O.T. de Sissonne le 15 août 1962 par D.M. n° 14 094/EMA/I.OS du 4 septembre 1962.
  • RECREATION DU 45e REGIMENT D'INSTRUCTION DES TRANSMISSIONS (à Montélimar, quartier Saint Martin)
Recréation du 45e R.I.T. à Montélimar le 1er juin 1966 par D.M. N° 5623/EMAT/I.OSC du 3 mai 1966.
Nom Dates
Colonel Le Guillou du 1er juin 1966 au 21 novembre 1967
Colonel Delamalle Jacques du 22 novembre 1967 au 9 septembre 1970
Colonel Kerjean Louis du 10 septembre 1970 au 15 septembre 1972
Colonel Pozzo di Borgo du 16 septembre 1972 au 27 juin 1974
Colonel Camus Michel du 28 juin 1974 au 31 juillet 1976
  • RECREATION DU 45e REGIMENT DE TRANSMISSIONS (MONTELIMAR)
Créé le 1er août 1976 par D.M. N° 19.471/DEF/EMAT/MO.O.CD du 16 juin 1976
Nom Dates
Colonel Camus Michel du 1er août 1976 au 3 août 1976
Colonel Asnard Rolland du 4 août 1976 au 8 août 1978
Colonel Maillard Maurice du 9 août 1978 au 11 août 1980
Colonel Noiriel Jacques du 12 août 1980 au 11 août 1982
Lieutenant-colonel Jacques Paul du 12 août 1982 au 2 août 1984
Colonel Benard André du 3 août 1984 au 31 juillet 1986
Colonel Bernot Michel du 1er août 1986 au 27 juillet 1988
Colonel Bordelles Jean du 28 juillet 1988 au 30 juillet 1990
Colonel Vagner Guy du 31 juillet 1990 au 30 juillet 1992
Colonel Borderies René du 31 juillet 1992 ai 27 juillet 1994
Colonel Ghilaci Djelloul du 21 juillet 1994 au 31 juillet 1996
Colonel Bouchaud Guy du 1er août 1996 au 30 juillet 1998
Colonel Hodès Jean du 31 juillet 1998 au 30 juin 2000

Historique

Jusqu'à la Première Guerre mondiale

Le "45" n'existe pas encore. Cependant l'historique du 45 est indubitablement lié à celle de l'Arme des Transmissions qui ne prendra naissance que plus tard, le 1er juin 1942. La mission de transmettre remonte à la nuit des temps mais l'on peut fixer toutefois l'emploi militaire de la télégraphie électrique vers les années 1850. Le Génie militaire se voit confier les premières expériences concernant le déploiement et le repliement des lignes. Le 24 juillet 1900, le Parlement vote une loi organisant, sur des bases militaires, le Service Télégraphique de première ligne. Le but de cette loi est de mettre entre les mains du Commandement un organe constitué et toujours prêt, formé de spécialistes connaissant parfaitement les matériels.

La Première Guerre mondiale

Pendant la Première Guerre mondiale, bien que les techniques ne connaissent pas d'évolution considérable, les Unités de Transmissions se développent pourtant très notablement. En 1915, il y avait 24 Compagnies de Télégraphistes et 9 Sections de radiotélégraphistes. À la fin du conflit, il y en avait respectivement 148 et 29.

L'entre-deux-guerres

La Seconde Guerre mondiale

Naissance du 45e Bataillon de Transmissions

À la faveur des mesures de réorganisation de l'Armée d'Armistice, le Colonel Henri Zeller, chef du Premier Bureau, soumettait à signature le document précisant la création de l'Arme des Transmissions. Le 4 mai 1942, le Général Bridoux, secrétaire d'État à la Guerre du gouvernement de Vichy signait la dépêche no 3600/EMA-1 qui créait, à dater du 1er juin 1942, l'Arme des Transmissions.

Le 45e Bataillon de Sapeurs Télégraphistes du 19e Régiment du Génie (I/19 RG) complété par le personnel et les matériels dissimulés au sein même de l'Armée pendant l'occupation donne naissance au 45e Bataillon de Transmissions qui dispose de 4 compagnies (Message ministériel no 6781 EMA/1 du 11 août 1942)

3 compagnies stationnées à la Caserne Lemercier à Hussein Dey en Algérie (7e, 8e et 9e compagnie)
1 compagnie stationnée au Kroubs (département de Constantine, la 10e compagnie à la disposition du Général commandant les troupes d'Oranie)
Il existe en plus un centre d'instruction dépendant du 19e Régiment du Génie à Douera (20 km de Hussein Dey) et un parc de matériels basé à l'Aouch Adda.

Le commandant du Bataillon est le Chef de Bataillon GUERIN Jean et son adjoint le Capitaine BOUCLEY Émile.

La caserne Lemercier à Hussein Dey est considérée comme étant le berceau du 45e Bataillon de Transmissions puisque c'est dans ses murs que s'est formé le bataillon des Sapeurs Télégraphistes. Devant l'importance grandissante des Transmissions, le 45e Bataillon de Transmissions s'installera dans le Bordj de Maison-Carrée. L'appellation des hommes de troupe reste pendant les premiers temps « Sapeurs Télégraphistes ».

Détails vestimentaires : les militaires des Transmissions conserveront la tenue du Génie à l'exception des écussons qui seront en velours noir avec soutaches, chiffres et attributs bleu ciel pour les hommes de troupe, soutaches bleu ciel avec les attributs dorés pour les sous-officiers et officiers. En outre, en égard à ses origines, l'Arme des Transmissions adoptait sur ses boutons la cuirasse et le pot-en-tête portant un T en surimpression.

L'après Seconde Guerre mondiale et la guerre d'Algérie

Le 45e régiment de transmissions, basé en Algérie fut proposé pour l’inscription « AFN », au titre de formateur des transmetteurs du 1er juillet 1958 au 17 juillet 1962 sous la dénomination de 45e RIT.[3]

Depuis la guerre d'Algérie à nos jours

Le 30 juin 2000, le régiment est dissous. Ses compagnies sont absorbées par le 28e Régiment de Transmissions d'Issoire, qui devient par cette occasion un régiment mixte "forces" et "infrastructure". Ainsi, la 4e compagnie, de Marseille, devient la 8e compagnie du 28e RT.

Notes et références

  1. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007
  2. Arrêté relatif à l'attribution de l'inscription AFN 1952-1962 sur les drapeaux et étendards des formations des armées et services, du 19 novembre 2004 (A) NORDEF0452926A Michèle Alliot-Marie
  3. [1]Les inscriptions sur les drapeaux et étendards de l’armée française, par Catherine GLAZAS. Article paru dans la Revue Historique des Armées, n°240, 2005.
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « 45e r%C3%A9giment de transmissions ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 45e Régiment de Transmissions de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 45e regiment de transmissions — 45e régiment de transmissions 45e Régiment de Transmissions Insigne de tradition du 45 RT Période 1942 – 30 juin 2000 Pays …   Wikipédia en Français

  • 45e régiment de transmissions — Insigne de tradition du 45 RT Période 1942 – 30 juin 2000 Pays …   Wikipédia en Français

  • Regiment de transmissions francais — Régiment de transmissions français L armée française a constitué de façon ancienne des unités spécialisées dans les transmissions. Historique La création d unités spécialisées dans la gestion des transmissions est apparue de façon ancienne, avec… …   Wikipédia en Français

  • Régiment de transmissions français — L armée française a constitué de façon ancienne des unités spécialisées dans les transmissions. Historique La création d unités spécialisées dans la gestion des transmissions est apparue de façon ancienne, avec le télégraphe Chappe (guerres de la …   Wikipédia en Français

  • 18e régiment de transmissions — Insigne régimentaire du 18eRégiment de Transmissions …   Wikipédia en Français

  • 18e regiment de transmissions — 18e régiment de transmissions 18e Régiment de Transmissions Période 10 avril 1923 – en 2010 Pays  France Branche Armée de terre Type Régiment de Transmissions Rôle …   Wikipédia en Français

  • 41e régiment de transmissions — 41e Régiment de Transmissions Insigne régimentaire du 41e régiment de transmissions porté entre 1966 et 1990. L insigne actuel de tradition comporte six foudres …   Wikipédia en Français

  • 57e régiment de transmissions — 57e régiment de Transmissions …   Wikipédia en Français

  • 53e régiment de transmissions — Insigne régimentaire du 53e Régiment de Transmissions Période …   Wikipédia en Français

  • 53e regiment de transmissions — 53e régiment de transmissions 53e Régiment de Transmissions Insigne régimentaire du 53e Régiment de Transmissions Période 1969 Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”