44170

Abbaretz

Abbaretz

Ajouter une image

Abbaretz#Blasonnement
Détail
Administration
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement Châteaubriant
Canton Nozay
Code Insee abr. 44001
Code postal 44170
Maire
Mandat en cours
Jean-Pierre Possoz
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la Région de Nozay
Site internet http://www.abbaretz.fr/
Démographie
Population 1 747 hab. (2006)
Densité 28 hab./km²
Gentilé Abbaroises, Abbarois
Géographie
Coordonnées 47° 33′ 12″ Nord
       1° 31′ 50″ Ouest
/ 47.5533333333, -1.53055555556
Altitudes mini. 26 m — maxi. 91 m
Superficie 61,76 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Abbaretz (Abarrez en breton) (Abarèt en gallo) est une commune française, située dans le département de la Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire.

Elle fait partie de la Bretagne historique, dans le Pays de Nantes (Bro Naoned).

Sommaire

Géographie

Situation de la commune d'Abbaretz (en rouge) dans le département de Loire-Atlantique

La commune d'Abbaretz est située à 50 km au nord de Nantes et 80 km au sud de Rennes ; elle se trouve sur la route départementale D2, à 7,5 km à l'est de Nozay, et à une dizaine de kilomètres à l'ouest de La Meilleraye-de-Bretagne.

Les communes limitrophes sont Nozay, Puceul, Saffré, Joué-sur-Erdre, La Meilleraye-de-Bretagne, Issé et Treffieux.

Selon le classement établi par l’INSEE en 1999, Abbaretz était une commune rurale non polarisée (cf. Liste des communes de la Loire-Atlantique).

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
2008 2014 Jean-Pierre Possoz
1989 2008 Robert Bommé
1970 1989 Maurice Cadot
1968 1970  ?
1947 1968 Jean Brehier
1911  ? Yvonnis Guillotin
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique (Source : INSEE[1])
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005
2183 1994 2007 1828 1647 1572 1511 1711
Nombre retenu à partir de 1962 : Population sans doubles comptes

Langues

Français et parler d'oïl (dit, récemment, "gallo"). Le parler d'Abbaretz (en voie d'extinction) a été étudié (lexique notamment) par Serge Jouin dans une thèse: "Le parler gallo d'Abbaretz et d'ailleurs...", parue en 2 tomes, en 1982 et en 1984. Abbaretz est aussi un des points d'enquête de l'atlas linguistique (ALBRAM) de MM Guillaume et Chauveau.

Histoire

Vers le VIIIe siècle, la paroisse d' Abbaretiacum a pour seigneur l'évêque lui-même et dépendt des régaires des évêques de Nantes. À la suite des invasions normandes et des guerres civiles de Bretagne, aux XIe et XIIe siècles, Abbaretz cesse de lui appartenir féodalement. Vers le Xe siècle, les seigneurs de Châteaubriant prennent en effet possession du territoire d'Abbaretz : ils font entrer Abbaretz dans l'apanage qu'ils constituent pour un de leurs puînés (fils cadet), connu sous le nom de Le Bœuf et premier seigneur de Nozay et d'Issé. En 1123, cependant, le duc Conan confirme à l'église de Nantes la possession de l'église d'Abbaretz.

Au mois de juin 1230, Brient Le Bœuf, dit "Le Vieux", seigneur d'Issé, fait don à l'abbaye cistercienne Notre-Dame de Melleray, pour le salut de son âme, d'une terre qu'il possède en Abbaretz. Les religieux de ce monastère y construisent une grange et une chapelle, dédiée à sainte Marguerite. Vers le même temps, Geoffroy de Trent abandonne, de son côté à l'abbaye de Melleray, les deux tiers de toutes les dîmes de sa terre de la forêt d'Abbaretz ("decimas terre sue de foresta de Abbaret"). En 1242, Guégon Le Gruc et Agathe de Trent, son épouse (fille d'Olivier et nièce de Geoffroy de Trent) confirment cette donation pieuse. Les paroissiens d'Abbaretz essayent de s'opposer à cette levée de leurs dîmes par les religieux de Melleray. Par les pièces du procès, on apprend que la région appelée Forêt d'Abbaretz était habitée, en 1235, par Daniel et Bernard de Rozé, Guy Lague, Robin Daniel, Guillaume Robin, Riwallon Le Duc, Guillaume Robert, Pierre Constanz, Geffroy Grimaut, Guillaume Raffrey et Judicaël Troynel, tous vassaux de Geoffroy de Trent.

Lorsque le diocèse de Nantes est divisé en archidiaconés et doyennés, la paroisse d'Abbaretz est comprise dans le doyenné de Châteaubriant, membre de l'archidiaconé de la Mée.

Les fiefs composant la seigneurie d'Abbaretz appartenaient à plusieurs châtellenies :

  • la châtellenie de Nozay (fiefs de Fief-Racaud ou Fief-Rouzay, la Hardière, la Gueffraye, la Houssaye, la Rouaudière, les Hauts-Chemins, Galhard, la Pierre, la Chaussée, la Rabardière, Montbaron, Coulouine, la Guilminière, la Bonnaudière, les Rivières, Maffay, la Belaudaye, la Chevrollière, la Pommeraye, la Mollière, la Vennerie, la Placière, la Pourprise, Guillote-Ouairie, la Fouaye, la Forest, Pillet-Morel, Bouzay, Bourdon, Chesne-Trouit, la Chesnaye, la Raimbaudière, la Rabaudière, Rebuffé, Tournel de Hameline, Helland, le bourg d'Abbaretz, …),
  • la châtellenie d'Issé (fiefs de la Minière, du Houx, de la Trahannière, de la Herminière et de la Torraye, …),
  • la châtellenie de Vioreau (fiefs de la Liraye, d'Estival et de la Bouchetière, …),
  • la baronnie de Derval,
  • l'abbaye de Melleray (la Grange d'Abbaretz, les métairies de Sainte Marguerite et de la Féchetaye, la Guichardaye, la Rouaudière, la Herminière…).

Le siège de la plus importante seigneurie se trouve au château de La Rivière qui appartient à l'origine à la famille Briant (ou Brient) et qui passe ensuite aux mains des seigneurs de Châteaubriant, de la Maison de Montmorency, puis du prince de Condé.

Toponymie

On rencontre successivement les appellations suivantes : Abbaretiacum (en 1123), Abbaret (en 1230), Abbarez (en 1270 et en 1278), Abbarrez (en 1341), Abbaretz (en 1456), Abbaret (en 1489), La Baretz (en 1539), Abbareium (en 1650).

Blasonnement

Blason abbaretz.svg Abbaretz
  • Description : De gueules à la croix de sable, cantonnée : au 1, d'un terril d'argent, au 2, de gueules au rencontre de bœuf de sable, au 3, du de gueules chargé d'une gerbe d'or liée du même, au 4, d'hermine ; sur le tout, d'argent aux croissants de gueules accompagné de trois crampons, 2 et 1, le senestre contourné.

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Notes et références

Liens externes

  • Portail de la Loire-Atlantique Portail de la Loire-Atlantique
  • Modèle:Portail commune de France
Ce document provient de « Abbaretz ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 44170 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • СМЕРТЬ — СМЕРТЬ, прекращение жизнедеятельности организма. Различают 2 основных этапа смерти теплокровных животных и человека: клиническую, наступающую после прекращения сердечной деятельности и дыхания (продолжается до 8 мин), и следующую за ней… …   Современная энциклопедия

  • take out after — {v. phr.} To start pursuing one. * /The watchdog took out after the burglars./ …   Dictionary of American idioms

  • склерэктазия — (sclerectasia; склер + греч. ektasis расширение, растяжение) растяжение и истончение склеры в результате травмы, воспалительного или дистрофического процесса …   Большой медицинский словарь

  • оби — приставка в сложениях обиход, обизорно обидно, оскорбительно , др. русск. обизьрѣти осматривать , обиступити, обисѣсти, обисѧдѫ осадить , обихыщати захватывать, похищать (цслав.). Связано чередованием гласного с обь в ст. слав. обьстоѩти; см.… …   Этимологический словарь русского языка Макса Фасмера

  • Cyclostyle — Cy clo*style (s? kl? st?l), n. [Cyclo + style.] A contrivance for producing manifold copies of writing or drawing. The writing or drawing is done with a style carrying a small wheel at the end which makes minute punctures in the paper, thus… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • passional — adjective Date: 15th century of, relating to, or marked by passion …   New Collegiate Dictionary

  • Ивашинцев, Николай Алексеевич — контр адмирал, учен. гидрограф. начальник экспедиции Касп. моря; род. в 1819 г., образование получил в Мор. корпусе и был оставлен в офиц. классе (Николаевская мор. академия), по окончании коего в 1841 г. произв. в лейт. с прикомандированием к… …   Большая биографическая энциклопедия

  • 冀阙 — (冀闕, 冀阙) 古時宮庭外的門闕。 《史記‧商君列傳》: “居三年, 作為築冀闕宮庭於 咸陽 。” 司馬貞 索隱: “冀闕, 即魏闕也。 冀, 記也。 出列教令, 當記於此門闕。” 南朝 梁 江淹 《雜體詩‧效王粲<懷德>》: “ 崤 函 復丘墟, 冀闕緬縱橫。” …   Большая китайская энциклопедия

  • Jackson Structured Programming — Example of a JSP diagram. Jackson Structured Programming or JSP is a method for structured programming based on correspondences between data stream structure and program structure. JSP structures programs and data in terms of sequences,… …   Wikipedia

  • Известия Общества гражданских инженеров — изд. в СПб., с 1895 г., по 6 кн. в год …   Энциклопедический словарь Ф.А. Брокгауза и И.А. Ефрона

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”