Bryone Dioïque

Bryone dioïque

Comment lire une taxobox
Bryone dioïque
 Fleurs femelles
Fleurs femelles
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Dilleniidae
Ordre Violales
Famille Cucurbitaceae
Genre Bryonia
Nom binominal
Bryonia dioica
Jacq., 1774
Classification phylogénétique
Ordre Cucurbitales
Famille Cucurbitaceae
Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

La Bryone dioïque (Bryonia dioica) (du grec ancien βρὐον / brúon, « fleur ») est une plante herbacée vivace par sa racine, de la famille des Cucurbitacées. C'est une plante grimpante des haies, aux baies rouges et noires. Sa racine charnue et amylacée est fortement purgative.

Sommaire

Noms

Nom scientifique : Bryonia dioica Jacq., famille des Cucurbitacées, sous-famille des Cucurbitoideae, tribu des Benincaseae, sous-tribu des Benincasinae.

Noms communs : bryone, navet du diable, couleuvrée, vigne-blanche, herbe de feu, rave de serpent, mandragore grimpante... de : Zaunrübe, en : red bryony, es : brionia, it : brionia, barbone.

Description

Plantes grimpante par ses vrilles, feuilles transformées, opposées aux feuilles, remarquables par leur enroulements symétriques et alternés. Les tiges grêles peuvent atteindre jusqu'à 6 m de long.

Les feuilles, alternes, à nervation palmée, présentent 5 à 7 lobes plus ou moins découpés.

La racine et la partie souterraine de la tige forment une souche charnue, à écorce jaunâtre, qui émet au printemps les bourgeons donnant naissance à de nouvelles tiges.

Plante dioïque, ses fleurs mâles (ou staminées) et femelles (ou pistillées) se trouvent sur des pieds différents. Les fleurs mâles sont portées par des rameaux plus long que les feuilles à l'aisselle desquelles ils s'insèrent, tandis que les fleurs femelles sont portées par des rameaux plus courts.

Les fleurs ont une corolle soudée à cinq lobes, blanc jaunâtre (verdâtre), veinés. Les fleurs mâles ont un calice en forme de cloche à cinq dents, et cinq étamines dont quatre soudées deux à deux par leur filet et une libre. Les fleurs femelles ont trois styles soudés à la base, et terminés par trois stigmates globuleux et poilus. L'ovaire est triloculaire, chacune des loges renfermant deux ovules.

Les fruits sont des baies globuleuses, lisses, de la taille d'un grain de groseille, vertes puis de couleur rouge vif à maturité. Ils ne sont pas comestibles, et présentent une toxicité certaine (voir ci-dessous). Cependant les bourgeons de bryone peuvent être consommées bien cuits en omelette ou à la manière des asperges, c'est le cas dans le Roussillon où la bryone est appelée "carbassine" (du catalan "carbassina").

Feuilles et fleurs mâles
Fruits


Distribution

Commune dans les haies où ses tiges s'enchevêtrent. Répandue en Europe centrale et méridionale, dans le nord de l'Afrique et au Moyen-Orient. C'est l'une des rares Cucurbitacées spontanées dans les régions tempérées avec le concombre d'âne (Ecballium elaterium).

Propriétés

Plante vénéneuse par sa racine. Elle contient dans toutes ses parties, mais surtout dans la racine et les fruits des saponines (bryonine) et des des hétérosides triterpéniques, dont la bryonidine et des curcurbitacines.

Elle peut provoquer par simple contact cutané des dermites, plus ou moins irritées. L'ingestion de parties de la plante (baies, racine) provoque des vomissements, de la diarrhée et peut avoir des conséquences graves (délire, crampes…). L'absorption de quelques dizaines de baies, attrayantes par leur couleur, suffirait à provoquer la mort d'un enfant.

A été utilisée dans la médecine populaire comme purgatif drastique et comme remède contre les rhumatismes, non sans inconvénients d'où son surnom de « navet du diable ».

Parfois utilisée pour garnir les tonnelles grâce à sa végétation exubérante. Il en existe une variété ornementale à feuilles laciniées.

Voir aussi

  • La mouche de la bryone (Liriomyza bryoniae)
  • La Piéride de la bryone (Pieris bryoniae)
  • La coccinelle de la Bryone (Henosepilachna argus)

Liens externes

  • Portail de la botanique Portail de la botanique
  • Portail des plantes utiles Portail des plantes utiles
Ce document provient de « Bryone dio%C3%AFque ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bryone Dioïque de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bryone dioique — Bryone dioïque Bryone dioïque …   Wikipédia en Français

  • Bryone dioïque — Bryone dioïque …   Wikipédia en Français

  • bryone dioïque — raudonuogė brienė statusas T sritis vardynas apibrėžtis Moliūginių šeimos dekoratyvinis, vaistinis nuodingas augalas (Bryonia dioica), paplitęs šiaurės Afrikoje, Azijoje ir pietų Europoje. atitikmenys: lot. Bryonia cretica subsp. dioica; Bryonia… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • Bryone — dioïque Bryone dioïque …   Wikipédia en Français

  • BRYONE — La racine énorme et charnue de la bryone (Bryonia dioica L., cucurbitacées) est usitée en médecine depuis un temps immémorial. La composition, très complexe, imparfaitement connue, n’éclaire pas beaucoup l’action thérapeutique: 2 à 9 p. 100 du… …   Encyclopédie Universelle

  • Dioïque — Diécie La diécie (par opposition à monoécie) est l arrangement des organes reproducteurs des plantes dioïques dont les individus sont strictement monosexués, ou monogames, c est à dire que chaque pied ne porte que des fleurs soit mâles… …   Wikipédia en Français

  • Plante dioïque — Diécie La diécie (par opposition à monoécie) est l arrangement des organes reproducteurs des plantes dioïques dont les individus sont strictement monosexués, ou monogames, c est à dire que chaque pied ne porte que des fleurs soit mâles… …   Wikipédia en Français

  • Bryonia dioica — Bryone dioïque Bryone dioïque …   Wikipédia en Français

  • Scannographie — Bryone dioique, une nature morte réalisée au scanner par Christian Staebler La scanographie, également épellé scannographie, ou scanner art ou photographie au scanner, est une technique de capture d image numérique d objets dans le but de créer… …   Wikipédia en Français

  • Cucurbitaceae — Cucurbitacées …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”