40e millénaire av. J.-C.

XLe millénaire av. J.-C.

  • Portail de la Préhistoire Portail de la Préhistoire

LXXXe millénaire av. J.-C. | LXXe millénaire av. J.-C. | LXe millénaire av. J.-C. | Le millénaire av. J.-C. |
XLe millénaire av. J.-C.
| XXXVe millénaire av. J.-C. | XXXe millénaire av. J.-C. | XXIXe millénaire av. J.-C. | XXVIIIe millénaire av. J.-C.

Voir aussi : Liste des millénaires, Chiffres romains


Au sens strict, le XLe millénaire av. J.-C. couvre les années 40 000 av. J.-C. jusqu’en 39 001 av. J.-C. compris.

Toutefois, les dates n’étant pas précises à cette échelle, cet article couvre une période de cinq mille années jusqu’en 35 001 av. J.-C. compris.

Sommaire

Évènements

40 000 av. J.-C.

Europe

Proche-Orient

  • Généralisation de l’occupation humaine au Proche-Orient, à l’exception des grands bassin fluviaux où les conditions d’alluvionnements ne permettent pas de découvrir les traces d’une éventuelle occupation. Les sépultures s’enrichissent d’un nombre considérable d’objets, de parures et de décorations.
  • Israël : Homo sapiens de Skül et de Qafzeh.

Asie

  • Îles de l'Asie du Sud-Est : premiers outils sur éclats de pierre. Restes d’hommes modernes trouvés dans la grotte de Niah à Sarawak (Bornéo) et à Wadjak (Java).
  • Début de l'expansion des Homo sapiens vers le nord de la Chine et vers l'Oural.
  • Apparition de l’Homo sapiens en Asie centrale. Les sites les plus importants de Mongolie remontant au Paléolithique supérieur (-40 000, -12 000) se trouvent dans l’Aïmak Boulgan, au bord de la rivière Kharaa et près d’Oulan-Bator, aux environs de Sar Khad. Les fouilles et les objets préhistoriques des bords de la Tula et de la Selenga indiquent que la région est occupée par des mammouths, des cerfs préhistoriques à grands bois, des rhinocéros à fourrure de Sibérie, des bisons et différents types d’antilopes. L’usage des armes de jet se répand (javelot à pointe d’os sur la route reliant Oulan-Bator et Sukhebâtor). Les hommes de cette période, grâce au développement des techniques de chasse (pièges, battues, armes de jet), comme l’atteste le mobilier retrouvé, sont moins nomades que leurs ancêtres. Le réchauffement climatique permet aux hommes de quitter les grottes pour s’établir dans les vallées au bords des rivières (sites des rivières Aga, Orkhon et Selenga) dans des huttes à base ronde ou carrée creusées dans la terre, au sol remplis d’os d’animaux ou de pierres, aux parois couvertes de peaux d’animaux et aux murs et aux toits de branchages. On suppose que les grandes familles se formèrent pendant cette période. Ces communautés fondées sur la descendance commune exécutent les travaux nécessaires et chassent en commun. Les femmes ramassent les fruits et les grains, gardent le foyer, préparent la peau des animaux tués et confectionnent les vêtements. Certains auteurs parlent d’un système matriarcal à la fin de la période, quand les grandes familles de chasseurs sont parvenues à s’établir de façon à peu près stable.

Australie

  • Arrivée probable des Homo sapiens.
  • Découverte en Australie de pétroglyphes (gravures sur pierre) datés de plus de 40 000 ans et d’un collier de coquillages de 32 000 ans.

Amérique

  • Ouverture de la Béringie (-40 000, -34 000).
  • Époque probable des premières migrations d’Asie par le détroit de Béring. Ces hommes seraient des chasseurs-cueilleurs venant d’Asie qui profitent involontairement d’un radoucissement général du climat. Les glaciers remontant plus au nord, un large passage se libère entre la Sibérie et l’Alaska. On suppose que les hommes qui empruntèrent ce passage poursuivaient le gibier qu’ils chassaient comme le bison ou le mammouth.

36 000 av. J.-C.

Inventions, Découvertes, Introductions

36 000 av. J.-C.

  • Apparition des premiers éléments de parure (Châtelperronien de la grotte du Renne à Arcy-sur-Cure) : dents perforées à la racine ou rainurées pour permettre leur suspension, fragments d’os découpés et façonnés.
  • Sépultures communautaires à Předmostí (Tchécoslovaquie).
Ce document provient de « XLe mill%C3%A9naire av. J.-C. ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 40e millénaire av. J.-C. de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”