40e division d'infanterie (France)
40e Division d'Infanterie
Pays Drapeau de France France
Branche Armée de Terre
Type Division d'Infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles 1917 - Chemin des Dames

La 40e division d'infanterie est une division d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé à la Première Guerre mondiale.

Sommaire

Les chefs de la 40e division d'infanterie

  • 15/07/1894 : Général Florentin
  • 09/11/1897 - 12/12/1900 : Général Tournier
  • .
  • 13/01/1901 - 29/01/1904 : 1904 - 09/01/1908 : 1908 - 30/05/1911 : 1911 : 1912 : 1914 : 1916 - 09/1917 : Général Louis Bernard
  • .
  • 05/03/1918 - 11/01/1921 : 1921 - 11/07/1924 : 1939 - 1940 : modifier] La Première Guerre mondiale

    Composition au cours de la guerre

    150e Régiment d'Infanterie d'août 1914 à novembre 1918
    154e Régiment d'Infanterie d'août 1914 à novembre 1916
    155e Régiment d'Infanterie d'août 1914 à novembre 1916
    161e Régiment d'Infanterie d'août 1914 à novembre 1918
    251e Régiment d'Infanterie de décembre 1916 à novembre 1918
    25e Bataillon de Chasseurs à Pied d'août 1914 à juin 1915
    modifier] Rattachements

    Affectation organique:

    • 6e CA d'août 1914 à janvier 1915
    • modifier] 1914

      Mobilisée dans la 6e Région

      31 juillet-14 août

      Concentration sur Flirey ; couverture dans la région Pont-à-Mousson, Thiaucourt.

      14-21 août

      Mouvement vers la région de Vigneulles-lès-Hattonchâtel, puis vers celle de Fresnes-en-Woëvre.

      21-25 août 1914

      Offensive par Bouligny, jusque sur la Crasnes. Engagée dans la Bataille des Ardennes
      22 août : combats vers Fillières, Ville-au-Montois, et Mercy-le-Haut.

      25 août-6 septembre

      Repli à l'ouest de la Meuse, par Chaumont-devant-Damvillers et Charny.
      À partir du 27 août, occupation des passages de la Meuse, vers Cumières et Drillancourt
      31 août : mouvement vers Romagne-sous-Montfaucon.
      À partir du 1er septembre, continuation du mouvement de repli, par Ivoiry et Rampont, vers Érize-la-Petite.

      6-20 septembre

      Engagée dans la 1re Bataille de la Marne
      6 – 14 : Bataille de Revigny : combats dans la région Deuxnouds-devant-Beauzée, Courcelles-sur-Aire, Neuville-en-Verdunois.
      À partir du 14, poursuite, par Souilly et Belleray, jusqu'au nord de Verdun, vers Grémilly et Ville-devant-Chaumont ; puis stabilisation.

      20 septembre-17 décembre

      Retrait du front et mouvement, par Eix, vers Troyon-sur-Meuse ; engagée aussitôt dans la région Lamorville, Seuzey, puis stabilisation et occupation d'un secteur vers Maizey et Seuzey
      16 et 17 novembre : attaques françaises.

      17 décembre 1914-9 janvier 1915 Retrait du front ; repos vers Souilly.

      1915

      9 janvier-7 juillet

      Mouvement par étapes vers Vienne-le-Château, par Villers-en-Argonne ; à partir du 12 janvier, occupation d'un secteur vers Bagatelle et l'ouest de la route de Vienne-le-Château à Binarville (guerre de mines) :
      29 janvier : attaque allemande au bois de la Grurie.
      7 février : nouvelles attaques allemandes vers Bagatelle.
      En mars, avril et mai, actions réciproques répétées.
      20 et 21 juin, violente attaque allemande de part et d'autre de la route de Binarville à Vienne-le-Château, et contre-attaques françaises.
      30 juin, attaque allemande vers Bagatelle, contre-attaques françaises.
      3 juillet, front réduit, à droite, jusqu'au nord de la Houyette.

      7-14 juillet

      Retrait du front ; repos au sud de Sainte-Menehould.

      14 juillet-11 août

      Mouvement vers le front. Tenue prête à intervenir, pendant les attaques françaises des 14 et 15 juillet, au nord de Vienne-le-Château.
      À partir du 17 juillet, occupation d'un secteur vers le Four de Paris et la Fontaine aux Charmes :
      2 août : attaque allemande vers la Fontaine aux Charmes.

      11-29 août

      Retrait du front et transport par V.F. de Sainte-Menehould dans la région de Jalons: repos.

      29 août-25 septembre

      Mouvement vers le front ; puis, à partir du 31 août, occupation d'un secteur au nord de Saint-Hilaire-le-Grand : préparatifs d'attaque.

      25 septembre-30 décembre

      Engagée dans la 2e Bataille de Champagne
      25 septembre - 6 octobre : violents combats au nord de Saint-Hilaire-le-Grand, puis occupation et organisation du terrain conquis.

      1916

      30 décembre 1915-21 février 1916

      Retrait du front. Repos vers Matougues, puis vers Sarry ; instruction.
      À partir du 10 février : mouvement vers la région de Mourmelon-le-Grand ; travaux.

      21-29 février

      Transport par V.F. vers Somme-Tourbe et occupation d'un secteur vers Tahure et la Courtine.

      29 février-15 mars

      Retrait du front: instruction vers Somme-Vesle.
      À partir du 8 mars : transport par camions dans la région de Verdun.

      15 mars-8 avril

      Engagée dans la Bataille de Verdun, entre la Meuse et Béthincourt (Mort-Homme) : nombreuses actions locales.

      8-22 avril

      Retrait du front, repos vers Ippécourt. (Des éléments, en secteur dès le 15, participent, le 20 avril, à l'attaque sur le bois des Corbeaux.)

      22 avril-1er mai

      Occupation du secteur la Meuse, la Hayette (Bataille de Verdun)
      29 et 30 avril, attaques françaises au nord de Cumières.

      1er-23 mai

      Retrait du front (éléments laissés en ligne jusqu'au 5 mai) ; repos dans la région de Combles.

      23 mai-2 juin

      Réoccupation du secteur la Meuse, la Hayette (Bataille de Verdun)
      23, 24, 29 et 30 mai, violentes attaques allemandes sur le Mort-Homme.

      2-20 juin

      Retrait du front (éléments laissés en ligne jusqu'au 7 juin); repos vers Combles.
      À partir du 13 juin, transport par camions dans la région de Void ; repos.

      20 juin-3 août

      Mouvement vers le front; occupation d'un secteur entre Saint-Agnant et la Meuse.

      3-21 août

      Retrait du front; transport par V.F. de la région de Void, dans celle de Baccarat.
      À partir du 7 août, occupation d'un secteur entre la Chapelotte et la vallée de la Vezouse.

      21 août-20 septembre

      Retrait du front et mouvement vers le camp de Saffais ; repos et instruction.
      À partir du 10 septembre, transport par V.F. de la région Blainville-sur-l'Eau, Bayon, Charmes, dans celle de Conty ; repos et instruction vers Hardivillers.

      20 septembre-18 octobre

      Mouvement vers le front.
      Engagée, à partir du 30 septembre, dans la Bataille de la Somme, vers Frégicourt et le bois de Saint-Pierre-Vaast
      1er, 3 et 4 octobre, attaques françaises sur le bois de Saint-Pierre Vaast.
      7 - 15 octobre, progression et prise de Sailly.
      17 octobre, attaque allemande sur Sailly.

      18 octobre-5 novembre

      Retrait du front ; repos vers Gournay-en-Bray.

      5-17 novembre

      Transport par camions vers le front.
      Engagée à nouveau, à partir du 7, dans la Bataille de la Somme, vers Saillisel et le nord de Rancourt
      6 et 10 novembre, attaques françaises sur Saillisel ; le 11 novembre, prise de Saillisel.
      15 novembre, attaque allemande.

      17-24 novembre

      Retrait du front; repos au nord de Poix.

      24 novembre-26 décembre

      Transport par V.F. dans la région de Château-Thierry : repos.
      À partir du 7 décembre, instruction au camp de Dravegny.

      1917

      26 décembre 1916-28 janvier 1917

      Transport par V.F. dans la région de Sainte-Menehould, et, à partir du 29 décembre, occupation d'un secteur entre l'Aisne et Maisons de Champagne.

      28 janvier-14 avril

      Retrait du front; mouvement par étapes, par Vanault-les-Dames, vers Avize et Ville-en-Tardenois; repos, instruction et travaux préparatoires à l'offensive.

      14-22 avril

      Mouvement vers Châlons-le-Vergeur et occupation d'un secteur entre Sapigneul et l'Aisne.
      À partir du 16, engagée dans la 2e Bataille de l'Aisne : attaque de la cote 108 et du

      mont de Sapigneul. 22 avril-14 mai

      Retrait du front; repos vers Romigny.

      14 mai-6 juin

      Mouvement vers Châlons-le-Vergeur; puis, à partir du 17 mai, occupation d'un secteur dans la région Berry-au-Bac, la Miette.

      6 juin-21 juillet

      Retrait du front, puis mouvement, par Montmort, vers le camp de Mailly; repos et instruction.
      À partir du 8 juillet, transport par V.F. vers Maxey-sur-Vaise et Vaucouleurs: repos et instruction.

      21 juillet-7 août 1917

      Transport par camions dans la région de Verdun; occupation d'un secteur vers Damloup et le bois de Caurières.

      7-27 août

      Retrait du front; repos et instruction vers Dugny.

      27 août-24 septembre

      Occupation d'un secteur vers l'ouest de Beaumont et le bois des Fosses.
      Eléments engagés le 8 septembre (modifier] 1918

      23-28 mai

      Retrait du front; repos vers Blénod-lès-Toul et Maron.

      28 mai-20 juillet

      Transport par V.F. vers Épernay.
      À partir du 29 mai, engagée, au fur et à mesure des débarquements, dans la 3e Bataille de l'Aisne (au nord de Fleury-la-Rivière et vers la montagne de Reims) :
      Résistance à l'offensive allemande au sud-ouest de Reims ; stabilisation du front vers Champlat-et-Boujacourt et Cuisles.
      6 juin, nouvelle attaque allemande repoussée dans cette région.
      À partir du 15 juillet, engagée dans la Cuchery et Baslieux-sous-Châtillon.

      20 juillet-21 août

      Retrait du front et repos dans la région de Pleurs ; puis, à partir du 25 juillet, transport par V.F. dans celle de Charmes ; repos et instruction.

      21 août-15 octobre

      Mouvement vers le front ; occupation d'un secteur vers Bezange-la-Grande et Brin.

      15-26 octobre

      Retrait du front ; puis repos vers Rosières-aux-Salines.
      À partir du 19 octobre, transport par camions dans la région de Possesse ; repos et instruction.

      26 octobre-11 novembre

      Mouvement, par Hans et Bourcq, vers Vouziers.
      À partir du 30 octobre, participation à l'offensive. Engagée, vers Vouziers et Condé-lès-Vouziers, jusqu'au 5 novembre, dans la Bataille du Chesne, puis, jusqu'au 11, dans la Poussée vers la Meuse (poursuite vers Sedan)
      Se trouve vers Sedan, au moment de l'armistice.


      L'entre-deux-guerres

      La Seconde Guerre mondiale

      Composition

      Formée le 30 mai 1940 à partir des 1ère et 2e Division Légère de Chasseurs la 40e DI, sous les ordres du général Durand, est rattachée à la réserve du GQG

      A cette date la 40e Division d'Infanterie se compose de :

      L'après Seconde Guerre mondiale

      Notes et Références

      Liens internes

      Liens externes

      La 40° DI dans la bataille de l'Aisne (1917)


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 40e division d'infanterie (France) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 40e division d'infanterie — (France) Sommaire 1 Les chefs de la 40e division d infanterie 2 La Première Guerre mondiale 2.1 Composition au cours de la guerre 2.2 1914 …   Wikipédia en Français

  • 69e division d'infanterie (France) — 69e Division d’Infanterie Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d’infanterie Rôle Infanterie Guerres Première Guerre mo …   Wikipédia en Français

  • 7e division d'infanterie (France) — 7e division d infanterie Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d infanterie Rôle Infanterie …   Wikipédia en Français

  • 40e corps d'armée (France) — 40e Corps d Armée Période 17 décembre 1916 – 11 février 1919 Pays  France Branche Armée de Terre Type Corps d Armée …   Wikipédia en Français

  • 40e régiment d'infanterie de ligne — 40e régiment d Infanterie Insigne régimentaire du 40e demi brigade alpine de forteresse (1939) …   Wikipédia en Français

  • 40e Régiment d’Infanterie de ligne — 40e régiment d infanterie de ligne 40e régiment d Infanterie Insigne régimentaire du 40e demi brigade alpine de forteresse (1939) …   Wikipédia en Français

  • 40e regiment d'infanterie de ligne — 40e régiment d infanterie de ligne 40e régiment d Infanterie Insigne régimentaire du 40e demi brigade alpine de forteresse (1939) …   Wikipédia en Français

  • 40e régiment d’infanterie — 40e régiment d infanterie de ligne 40e régiment d Infanterie Insigne régimentaire du 40e demi brigade alpine de forteresse (1939) …   Wikipédia en Français

  • 40e régiment d’infanterie de ligne — 40e régiment d infanterie de ligne 40e régiment d Infanterie Insigne régimentaire du 40e demi brigade alpine de forteresse (1939) …   Wikipédia en Français

  • 15e régiment d'infanterie (France) — Pour les articles homonymes, voir Régiment de Boisgelin. 15e Régiment d Infanterie …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”