36e division d'infanterie (France)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 36e division d'infanterie.
36e division d'infanterie
36° DI FFI - 1945.jpg

Insigne de la 36e DI FFI

Pays Drapeau de France France
Branche Armée de Terre
Type Division d'Infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Batailles 1917 - Chemin des Dames

La 36e division d'infanterie est une division d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé à la Première et à la Seconde Guerre mondiale.

Sommaire

Création et différentes dénominations

Devise

Commandants

Historique des garnisons, campagnes et batailles

Première Guerre mondiale

Composition

Rattachements

Affectation organique: 18e Corps d’Armée, d’août 1914 à novembre 1918

Ire Armée

7 – 10 décembre 1916
3 – 5 avril 1918

IIe Armée

2 – 17 août 1914
27 avril – 6 juin 1916
23 juin – 28 août 1918

IIIe Armée

7 – 25 juin 1916
11 – 19 décembre 1916
5 février – 28 mars 1917
6 avril – 9 juin 1918
13 – 22 juin 1918
29 août – 5 septembre 1918
27 octobre – 11 novembre 1918

IVe Armée

26 juin – 30 novembre 1916
1er octobre 1917 – 23 mars 1918

Ve Armée

18 août 1914 – 26 avril 1916
1er – 6 décembre 1916

VIIe Armée

19 juin – 30 septembre 1917

Xe Armée

20 décembre 1916 – 4 février 1917
29 mars – 18 juin 1917
6 septembre – 26 octobre 1918

Groupement Mangin

10 – 12 juin 1918

1914

6 – 9 août 1914
  • Transport par V.F. dans la région de Coussey.
9 – 20 août 1914
20 – 24 août 1914
24 août – 6 septembre 1914
6 – 14 septembre 1914
14 septembre 1914 – 24 avril 1916
  • Engagée dans la 1re Bataille de l’Aisne:
    • Violents combats vers Craonnelle, sur le plateau de Vauclerc et vers la ferme Hurtebise.
    • Stabilisation du front, et occupation d’un secteur vers le moulin Pontoy et la ferme Hurtebise :
      • 26 septembre, attaques allemandes vers la ferme Hurtebise et Craonnelle.
      • 12 octobre, attaques françaises sur la ferme Hurtebise.
      • 26 octobre, extension du front, à gauche, jusque vers la route de Paissy à Ailles.

1915

      • 25 janvier 1915, violente attaque allemande vers la ferme de la Creute et sur le bois Foulon; contre-attaques françaises.
    • Du 14 septembre au 11 octobre, et du 6 au 20 novembre, extension du front, à droite, jusque vers la ferme du Temple.

1916

24 – 28 avril
28 avril – 6 mai
  • Transport par V.F. dans la région de Revigny; repos.
6 – 20 mai
20 – 28 mai
28 mai – 7 juin
7 – 20 juin
20 juin – 22 septembre
  • Mouvement vers le nord et occupation d’un secteur entre le ravin de la Houyette et l’Aisne[1].
22 septembre – 27 novembre
  • Retrait du front, mouvement vers le camp de Mailly; instruction.
27 novembre – 22 décembre
22 décembre 1916 – 12 février 1917
  • Transport par camions vers le front, et, à partir du 23 décembre, occupation d’un secteur vers Génermont et l’est de Berny.

1917

12 février – 4 mars
4 mars – 22 avril
  • Mouvement, par Froissy et Fitz-James, vers Clermont (travaux), et à partir du 24 mars, vers Meaux, puis vers l’Aisne.
  • Tenue prête à intervenir dans l’offensive du 16 avril; non engagée.
22 avril – 8 mai
8 – 30 mai
30 mai – 15 juin
  • Occupation d’un secteur vers le plateau des Casemates et le nord de Craonne : 3 juin, attaque allemande.
15 juin – 8 juillet
  • Retrait du front, mouvement vers Château-Thierry et à partir du 19 juin, transport par V.F. dans la région de Vesoul; repos et instruction au camp de Villersexel.
8 juillet – 12 septembre
12 septembre – 1er octobre
1er – 27 octobre
27 octobre 1917 – 7 mars 1918
  • Mouvement de rocade, et occupation d’un nouveau secteur vers les Mamelles et la cote 193: 13 février 1918, éléments engagés dans l’attaque et la prise du plateau de la Galoche.

1918

7 – 24 mars
24 mars – 5 avril
  • Transport par V.F. dans la région de Montdidier.
  • Engagée, dès son débarquement dans la Ayencourt:
5 – 15 avril
15 avril – 21 juin
  • Occupation d’un secteur vers Rollot et Vaux.
  • À partir du 9 juin, engagée dans la Bataille du Matz: combats dans la région Courcelles-Épayelles, Le

Ployron.

21 juin – 11 juillet[2]
  • Retrait du front: repos vers Nointel.
  • À partir du 23 juin, transport par V.F. en Argonne: repos.
11 juillet – 26 août
  • Occupation d’un secteur entre l’Aire et le bois d’Avocourt.
  • 20 juillet, secteur déplacé à gauche, vers le pont des Quatre Enfants et la Fille Morte.
26 août – 15 septembre
15 septembre – 12 octobre
  • Mouvement vers le front et occupation d’un secteur vers Allemant.
  • Engagée dans la poussée vers la position Hindenburg :
    • 17 septembre, enlèvement du plateau de Pinon ; puis organisation des positions conquises
    • À partir du 28 septembre, poursuite, à travers la forêt de Pinon, jusqu’à l’Ailette, où le front se stabilise vers Chavignon et le bois de Mortier.
12 – 25 octobre
25 octobre – 11 novembre

L’entre-deux-guerres

La loi du 13 juillet 1927, sur l’organisation générale de l’armée et la loi des cadres et effectifs du 28 mars 1928, fixent le nombre des divisions d’infanterie métropolitaines à vingt.

Ces dernières sont considérées comme des forces de territoire affectées à la défense du sol métropolitain.

Ces grandes unités d’infanterie sont de trois types, dix divisions d’infanterie de type « nord-est », sept divisions d’infanterie motorisées et trois divisions d’infanterie alpine.

La 36e Division d'Infanterie, stationnée à Bayonne est de type "nord-est".

Composition

Seconde Guerre mondiale

Composition

Le 10 mai 1940 la 36e DI, sous les ordres du général Aublet, est rattachée à la réserve du GQG.

A cette date la 36e Division d'Infanterie se compose de :


La 36e DI est l'une des premières divisions métropolitaine reconstituée.
Elle est recréée en février 1945 dans le sud-ouest de la France à partir des forces FFI locales : Haute Garonne, Pyrénées, Lot-et-Garonne, Gironde et Corrèze).
Son encadrement est constitué d'officiers de la 1re Armée et son emblème est emprunté à celui de la 1re DFL.
La 36e DI relève la 1re DFL en Italie et à la frontière franco-italienne en juin 1945.

L’après guerre

Le 1er février 1946, la 36e DI, qui dans le cadre des troupes d'occupation en Allemagne (TOA) vient de relever en Allemagne la 2e DIM, est dissoute.




Notes

  1. Du 18 août au 12 septembre 1916, la 71e brigade est à la disposition du 9e C.A.
  2. En juillet 1918, des éléments américains sont à la 36e D.I.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

La 36° DI dans la bataille de l'Aisne (1917)

Sources et bibliographie

  • Revue d'information des troupes françaises d'occupation en Allemagne, N° 5 février 1946.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 36e division d'infanterie (France) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 36e division d'infanterie —  Cette page d’homonymie répertorie différentes unités militaires partageant un même nom. Plusieurs armées ont possédé une unité d’infanterie appelée 36e division d’infanterie : l’armée française : voir 36e division… …   Wikipédia en Français

  • 36e division d'infanterie motorisée (Allemagne) — Pour les articles homonymes, voir 36e division d infanterie. 36. Infanterie Division (motorisiert) 36. Grenadierdivision 36. Volksgrenadierdivision Période 1936 – Mai 1945 Pays …   Wikipédia en Français

  • 74e Division d’infanterie (France) — 74e division d infanterie (France) 74e Division de Infanterie Pays  France Branche Armée de Terre Type Division de Infanterie Rôle Infanterie Guerres Première Guerre …   Wikipédia en Français

  • 3e division d'infanterie (France) — Pour les articles homonymes, voir 3e Division. 3e Division d Infanterie 3e Division d Infanterie Motorisée …   Wikipédia en Français

  • 5e division d'infanterie (France) — Pour les articles homonymes, voir 5e division. 5e Division d Infanterie 5e Division d Infanterie Motorisée Pays …   Wikipédia en Français

  • 6e division d'infanterie (France) — 6e division d’infanterie Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d’infanterie Rôle Infanterie G …   Wikipédia en Français

  • 121e division d'infanterie (France) — 121e Division d Infanterie Période 14 juin 1915 Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d Infanterie Rôle …   Wikipédia en Français

  • 74e division d'infanterie (France) — 74e Division de Infanterie Pays  France Branche Armée de Terre Type Division de Infanterie Rôle Infanterie Guerres …   Wikipédia en Français

  • 36e corps d'armée (France) — 36e Corps d Armée Période 22 octobre 1914 Pays  France Branche Armée de Terre Type Corps d Armée Ancienne dénomination …   Wikipédia en Français

  • 36e régiment d'infanterie de ligne — 36e Régiment d Infanterie …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”