34e division d'infanterie (France)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 34e division d'infanterie.
34e division d'infanterie
Pays Drapeau de France France
Branche Terre
Type Division d'infanterie
Guerres Première Guerre mondiale

La 34e division d'infanterie est une division d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé à la Première Guerre mondiale.

Sommaire

Les chefs de la 34e division d’infanterie

  • 18/10/1873 - 16/09/1875 : Général Lapasset
  • .
  • 07/10/1875 - 16/03/1878 : 1878 - 18/11/1878 : 1882 - 31/10/1883 : 1883 : 1886 - 17/03/1888 : 1888 - 28/02/1889 : Général Ferron
  • .
  • 31/03/1889 - 23/07/1892 : Général de Moncets
  • .
  • 23/09/1892 : 1893 - 23/08/1897 : 1897 - 27/07/1900 : 1900 - 09/08/1904 : 1904 : 1906 : 1909 : Général Martin
  • 22/12/1913 : 1915 : 1917 - 07/06/1924 : modifier] La Première Guerre mondiale

    Composition au cours de la guerre

    1914

    Mobilisée dans la 17e Région.

    6 – 11 août

    11 – 23 août

    23 août – 6 septembre

    6 septembre – 13 septembre

    13 septembre – 20 décembre

    • Violents combats dans cette région, puis stabilisation et occupation d’un secteur vers Perthes-lès-Hurlus et Hurlus (guerre de mines):
      • 26 septembre, attaque allemande et contre-attaque française vers le moulin de Perthes.
      • 1er octobre, front étendu, à gauche, jusque vers le Bois Sabot.
      • 8 décembre, attaque française sur le Bonnet du Prêtre.

    1915

    20 décembre 1914 – 2 avril 1915

    • Engagée dans la 1re Bataille de Champagne: violents combats vers Perthes-lès-Hurlus.
      • 8 janvier 1915, prise de Perthes-lès-Hurlus.
      • 20 janvier, front réduit, à droite, jusque vers le moulin de Perthes.
      • 16 février - 18 mars, violentes attaques françaises dans cette région.

    2 avril – 5 mai

    1916

    5 mai 1915 – 4 mars 1916

    • Occupation d’un secteur vers Roclincourt.
    • Engagée dans la 2e Bataille d'Artois:
      • 9 au 16, attaques françaises vers la crête de Thélus.
      • En réserve du 20 mai au15 juin ( éléments en secteur au nord de Blangy).
    • Engagée à nouveau, le 16 juin, dans la 2e Bataille d'Artois, entre la Scarpe et le sud de Roclincourt: attaques françaises au nord de Saint-Laurent-Blangy.
    • 5 juillet, extension du front, à gauche, jusqu’au nord de Roclincourt.
    • Engagée, à partir du 25 septembre, dans la 3e Bataille d'Artois: violents combats dans la même région.
    • Le 30 septembre, mouvement de rocade et occupation d’un nouveau secteur vers Agny et Ficheux.
    • À partir du 30 novembre, mouvement de rocade vers le nord, et occupation d’un nouveau secteur entre la Scarpe et Roclincourt.

    4 – 27 mars

    27 mars – 24 juin

    • Transport par camions à Verdun.
    • Engagée, à partir du 31 mars, dans la Bataille de Verdun, vers le bois d’Avocourt:
      • 6 avril, attaque française sur le bois d’Avocourt.
      • 8 avril, réduction du front, à gauche, jusque vers le bois Carré.
      • 18 et 19 mai, attaques allemandes.

    24 – 29 juin

    29 juin – 10 août

    • Mouvement vers le front et occupation d’un secteur vers la butte du Mesnil et Maisons de Champagne: 20 juillet, coup de main français.

    10 août 1916 – 26 avril 1917

    • Mouvement de rocade et occupation d’un nouveau secteur vers la ferme des Marquises et la ferme de Moscou.
      • 10 octobre, attaque allemande sur l’ouvrage des Marquises.
      • 31 janvier 1917, forte attaque allemande par gaz.
    • Réduction du front, à droite, le 20 mars, jusque vers Prosnes, et à gauche, le 4 avril, jusqu’à la route de Verzy à Nauroy.
    • À partir du 17 avril, engagée dans la Bataille des Monts: avance sur le mont Blond et le mont Cornillet ; organisation des positions conquises.

    1917

    26 avril – 10 mai

    • Retrait du front, mouvement vers la région de Vadenay, puis transport par camions dans celle de Triaucourt: repos et instruction.

    10 mai – 5 novembre

    • Occupation d’un secteur vers le nord des Paroches et le bois Loclont.

    5 – 13 novembre

    • Retrait du front: repos et instruction à Revigny.

    13 novembre – 14 décembre

    • Transport par camions dans la région de Verdun: occupation d’un secteur vers le bois des Caurières et le bois le Chaume : nombreuses actions locales.

    14 décembre 1917 – 2 janvier 1918

    • Retrait du front, mouvement vers Dugny, puis transport par V.F. dans la région de Tannois: repos dans celle de Bar-le-Duc.

    1918

    2 janvier – 4 mars

    • Mouvement vers le front et occupation d’un secteur vers Béthincourt et l’ouest de Forges, étendu à gauche, à partir du 22 janvier, vers Haucourt.

    4 – 12 mars

    • Retrait du front: repos vers Condé-en-Barrois (éléments employés à des travaux sur la rive gauche de la Meuse).

    12 – 31 mars

    31 mars – 18 avril

    18 avril – 3 mai

    • Relève d’éléments britanniques et occupation d’un secteur vers Dranoutre et le nord de Bailleul (Haegedoorne et au mont Noir: arrêt de l’offensive allemande.

    3 – 22 mai

    • Retrait du front, transport par camions dans la région de Saint-Pol, puis, à partir du 8, transport par V.F. dans celle de Void: repos.

    22 mai – 12 août

    • Occupation d’un secteur entre l’étang de Vargévaux et les Paroches, réduit à gauche, le 1er juillet, jusqu’à la Meuse.

    12 – 19 août

    • Retrait du front: repos et instruction à Void.

    19 – 24 août

    • Transport par V.F. dans la région de Beauvais: repos.

    24 août – 5 septembre

    5 – 22 septembre

    • Passage de la Somme et poursuite vers Saint-Quentin.
    • 13 – 18 septembre, engagée dans la Bataille de Savy – Dallon, puis organisation des positions conquises, vers la route de Ham à Saint-Quentin et Sélency.

    22 septembre – 7 octobre

    • Retrait du front: repos au sud-est d’Amiens ; puis mouvement par étapes vers Rumigny: repos.

    7 octobre – 1er novembre

    • Transport par V.F. d’Appilly à Villeselve: mouvement vers Itancourt et occupation d’un secteur vers Hauteville.
    • À partir du 15 octobre, engagée, dans la Bataille de Mont d’Origny: tentatives répétées pour le franchissement de l’Oise, le 25 octobre, franchissement de l’Oise à Longchamps et à Noyal ; puis organisation des positions conquises.

    1er – 6 novembre

    • Retrait du front: repos à l’est de Saint-Quentin.
    • À partir du 4 novembre, engagée dans la Guise le 5 novembre).

    6 – 11 novembre

    • Maintenue vers Guise en 2e ligne.

    Rattachements

    Affectation organique: 17e Corps d’Armée, d’août 1914 à novembre 1918

    Ire Armée

    20 août – 11 novembre 1918

    IIe Armée

    22 – 27 avril 1915
    23 mars – 21 juin 1916
    3 mai 1917 – 2 avril 1918
    27 mai – 19 août 1918

    IVe Armée

    2 août 1914 – 3 avril 1915
    22 juin 1916 – 2 mai 1917

    Ve Armée

    3 – 9 avril 1918

    VIIIe Armée

    8 – 26 mai 1918

    Xe Armée

    28 avril 1915 – 6 mars 1916
    10 – 16 avril 1918

    D.A.L.

    7 – 22 mars 1916

    D.A.N.

    19 avril – 7 mai 1918

    G.Q.G.A. '

    17 – 18 avril 1918

    L’entre-deux-guerres

    La Seconde Guerre mondiale

    L’après Seconde Guerre mondiale

    Notes et Références

    Liens internes

    Liens externes

    La 34° DI dans la bataille de l'Aisne (1917)



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 34e division d'infanterie (France) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 36e division d'infanterie (France) — Pour les articles homonymes, voir 36e division d infanterie. 36e division d infanterie Insigne de la 36e DI FFI …   Wikipédia en Français

  • 134e division d'infanterie (France) — 134e division d infanterie Période 18 Août 1916 Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d infanterie Rôle …   Wikipédia en Français

  • 65e division d'infanterie (France) — 65e division d infanterie Pays  France Branche Armée de terre Type Division d infanterie Rôle Infanterie Guerres …   Wikipédia en Français

  • 29e division d'infanterie (France) — Pour les articles homonymes, voir 29e division d infanterie. 29e division d’infanterie Pays  France Bra …   Wikipédia en Français

  • 8e division d'infanterie (France) — 8e Division d Infanterie insigne d épaule de la 8e DI. Pays …   Wikipédia en Français

  • 18e division d'infanterie (France) — 18e division d infanterie Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d infanterie Rôle Infanterie …   Wikipédia en Français

  • 7e division d'infanterie (France) — 7e division d infanterie Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d infanterie Rôle Infanterie …   Wikipédia en Français

  • 103e division d'infanterie (France) — 103e division d infanterie 103e division d infanterie de forteresse Pays  France Branche Armée de terre Type division de forteresse Guerres Sec …   Wikipédia en Français

  • 34e regiment d'infanterie coloniale — 34e régiment d infanterie coloniale 34e Régiment d Infanterie Coloniale Période 1914 Pays  France …   Wikipédia en Français

  • 34e régiment d’infanterie coloniale — 34e régiment d infanterie coloniale 34e Régiment d Infanterie Coloniale Période 1914 Pays  France …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”