Union des villes taurines françaises
Union des villes taurines françaises
Importez le logo de cette association
Contexte général
Champs d’action Application du Règlement de l'Union des villes taurines françaises
Fiche d’identité
Forme juridique Association loi de 1901
Fondation 1966
Site web www.uvtf.com

L'Union des villes taurines françaises (U.V.T.F.) est une association loi de 1901 créée à Arles, dans le département des Bouches-du-Rhône, en 1966. Elle est chargée de veiller à l'application du règlement taurin municipal, destiné à assurer la défense et la sauvegarde des courses de taureaux avec mise à mort et empêcher que des abus ne soient commis dans la présentation des taureaux de combat.

Sommaire

Présentation

En France, la seule réglementation existant à propos de la corrida l'interdit par principe et ne l'autorise que par exception. Aucune loi analogue à la loi Corcuera n’existe. Certaines associations réclament la création d’une « Fédération française de corrida » à l'image des fédérations sportives. Il semble peu vraisemblable qu’une telle fédération puisse voir le jour. Toute réglementation écrite ne peut donc être que d’origine municipale.

Durant longtemps, on a en France, appliqué coutumièrement le Règlement des spectacles taurins espagnol[1]. En 1972, l'Union des villes taurines françaises (UVTF) a établi un règlement, le Règlement de l'Union des villes taurines françaises, très largement inspiré du règlement espagnol et invité ses membres à le rendre obligatoire sur leur territoire, par arrêté municipal. Toutes ne l'ont pas fait, mais dans ces communes, ainsi que dans les communes taurines qui ne sont pas membres de l’UVTF, ce règlement est appliqué coutumièrement. On peut lire à peu près tous les livres en français consacrés à la corrida, ainsi que les revues taurines, les pages taurines des quotidiens régionaux : tous font référence à cette application[2],[3],[4].

Villes adhérentes

Les villes adhérant à l'UVTF[5] sont : Aignan, Aire-sur-l'Adour, Alès, Arles, Bayonne, Beaucaire, Béziers, Boujan-sur-Libron, Bourg-Madame, La Brède, Captieux, Carcassonne, Céret, Châteaurenard, Collioure, Dax, Eauze, Fourques, Fréjus, Garlin, Le Grau-du-Roi, Hagetmau, Istres, Lattes, Le Houga, Lunel, Mauguio, Millas, Mont-de-Marsan, Mugron, Orthez, Palavas-les-Flots, Parentis-en-Born, Pérols, Rieumes, Rion-des-Landes, Roquefort, Saint-Gilles, Saint-Martin-de-Crau, Saint-Perdon, Saint-Sever, Saint-Vincent-de-Tyrosse, Saintes-Maries-de-la-Mer, Tarascon, Vauvert, Vic-Fezensac.

Ne font pas partie de l'UVTF[6] : Méjanes, Aramon, Bellegarde, Bougue, Gimont, Floirac, Magescq, Nîmes, Soustons, Villeneuve-de-Marsan.

Notes et références

  1. (es) Reglamento Taurino Nacional
  2. Claude Popelin, « La Tauromachie», préface de Jean Lacouture et François Zumbiehl, édition de 1970 revue et augmentée par Yves Harté en 1994, Le Seuil, Paris, le règlement est détaillé dans ses grandes lignes p. 240 à 244 (ISBN 2020214334)
  3. Paul Casanova et Pierre Dupuy,« Dictionnaire tauromachique, Jeanne Laffitte, 1981, p. 147 (ISBN 2862760439)
  4. Véronique Flanet et Pierre Veilletet (sous la direction de), « Le Peuple du toro », ouvrage collectif, Paris, 1986 p. 175 (ISBN 286650344)
  5. UVTF
  6. Liste issue de la liste des arènes françaises de Robert Bérard, Bouquin Laffont, p. 1013-1014

Voir aussi

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Union des villes taurines françaises de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Règlement de l'Union des villes taurines françaises — Titre Règlementation pour la célébration des corridas Pays France Territoire d’application Villes membres de l’Union des villes taurines françaises (UVTF) …   Wikipédia en Français

  • Liste des matadors morts dans l'arène — Édouard Manet : Le torero mort Cinquante sept matadors ont été tués dans l arène ainsi que cent quatre vingt quatre novilleros, soixante treize picadors, cent quarante neuf banderilleros, trois puntilleros et huit rejoneadores[ …   Wikipédia en Français

  • Rion-des-Landes — 43° 55′ 37″ N 0° 55′ 08″ W / 43.9269444444, 0.918888888889 …   Wikipédia en Français

  • Corrida — Pour les articles homonymes, voir Corrida (homonymie). Corrida aux arènes d Arles. La corrida (mot espagnol, de correr : « courir ») est une forme de …   Wikipédia en Français

  • Opposition à la corrida — Manifestation contre la corrida à Bilbao, en août 2009. L’opposition à la corrida regroupe l ensemble des critiques formulées à l encontre de celle ci. Il peut s agir de l opposition militante conduite par les différents mouvements ou… …   Wikipédia en Français

  • Tercio (corrida) — Un tercio (de l espagnol : tiers) est, dans une corrida, chacune des trois phases de combat entre l homme et le taureau. Sommaire 1 Présentation 1.1 Premier tercio 1.2 Deuxième tercio 1.3 …   Wikipédia en Français

  • Nemessus — Nîmes  Pour l’article homophone, voir Nismes. Nîmes …   Wikipédia en Français

  • Nime — Nîmes  Pour l’article homophone, voir Nismes. Nîmes …   Wikipédia en Français

  • Nimes — Nîmes  Pour l’article homophone, voir Nismes. Nîmes …   Wikipédia en Français

  • Nîme — Nîmes  Pour l’article homophone, voir Nismes. Nîmes …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”