2e Bureau

2e Bureau

Deuxième Bureau

L'expression Deuxième Bureau désigne communement le service de renseignements de l'armée française, en référence au Deuxième Bureau de l'État-major général dont il était une composante. Le SR-Guerre français a été créé en 1871.

Le Deuxième Bureau fut dirigé par le colonel Jean Sandherr entre 1886 et 1895, puis Georges Picquart entre 1895 et 1896, et Hubert-Joseph Henry de 1897 à 1898.

Le deuxième bureau fut impliqué dans l'affaire Dreyfus.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le deuxième bureau est officiellement dissous. Les services de renseignement de Vichy sont transférés partiellement au centre d’information gouvernemental (CIG), sous la direction de François Darlan, tandis que se mettent en place des structures partiellement ou totalement clandestines : Bureau des menées antinationales (BMA), Travaux ruraux (TR)...

Simultanément, la France libre met en place, à Londres, son propre service de renseignement, le "2e Bureau" puis Bureau central de renseignements et d'action (BCRA), sous la direction du colonel Passy (André Dewavrin).

L'ancien directeur du deuxième bureau, le colonel Louis Rivet, parvient à réunir un grande partie des effectifs au sein du Bureau des Menées Antinationales (B.M.A). Officiellement, ce service est chargé de la répression des activités communistes et de la lutte contre les résistants. Il sert aussi de couverture à des activités clandestines. De même, le contre-espionnage militaire continue à opérer, notamment l'entreprise des Travaux Ruraux, confié au commandant Paul Paillole. En août 1942, les BMA sont dissouts par Pierre Laval. Paillole, passé à Alger, poursuit son activité clandestine en liaison avec ses services restés en métropole : TR et TR jeune notamment. Il met également en place un Service de Sécurité Militaire.

Lors du rapprochement Giraud-de Gaulle, le comité français de la Libération nationale ordonne la fusion du BCRA et des services de renseignement de Rivet dans une nouvelle structure, la Direction générale des services spéciaux (DGSS). Opposé aux conditions de cette fusion, Louis Rivet démissionne.

La DGSS devient la Direction générale des études et recherches (DGER) le 6 novembre 1944. En 1946, elle est remplacée par le Service de documentation extérieure et de contre-espionnage (SDECE), qui deviendra la DGSE en 1982.

Homonymie

  • En Afrique c'est une métaphore pour désigner une concubine par rapport à l'épouse.

Liens externes

Ce document provient de « Deuxi%C3%A8me Bureau ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 2e Bureau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bureau — [ byro ] n. m. • 1495; 1316 « tapis de table »; burel XIIe « bure »; p. ê. de bure I ♦ 1 ♦ Table sur laquelle on écrit, on travaille. Spécialt Meuble à tiroirs et à tablettes où l on peut enfermer des papiers, de l argent. ⇒ secrétaire. Bureau d… …   Encyclopédie Universelle

  • Bureau Confédéral De La Confédération Générale Du Travail — Le bureau confédéral de la CGT est l organisme national qui gère et organise l action de la Confédération générale du travail française entre ses Congrès. Sommaire 1 Mode de désignation 1.1 Comment et par qui 1.2 Historique …   Wikipédia en Français

  • Bureau Ovale — Le bureau ovale dans les premiers jours de la présidence de Barack Obama (ici avec Hillary Clinton). À l exception des deux tableaux en arrière plan (The Avenue in the Rain de Childe Hassam et une représentation de la flamme de la statue de la… …   Wikipédia en Français

  • Bureau confederal de la Confederation generale du travail — Bureau confédéral de la Confédération générale du travail Le bureau confédéral de la CGT est l organisme national qui gère et organise l action de la Confédération générale du travail française entre ses Congrès. Sommaire 1 Mode de désignation… …   Wikipédia en Français

  • Bureau confédéral de la CGT — Bureau confédéral de la Confédération générale du travail Le bureau confédéral de la CGT est l organisme national qui gère et organise l action de la Confédération générale du travail française entre ses Congrès. Sommaire 1 Mode de désignation… …   Wikipédia en Français

  • Bureau confédéral de la Cgt — Bureau confédéral de la Confédération générale du travail Le bureau confédéral de la CGT est l organisme national qui gère et organise l action de la Confédération générale du travail française entre ses Congrès. Sommaire 1 Mode de désignation… …   Wikipédia en Français

  • Bureau confédéral de la confédération générale du travail — Le bureau confédéral de la CGT est l organisme national qui gère et organise l action de la Confédération générale du travail française entre ses Congrès. Sommaire 1 Mode de désignation 1.1 Comment et par qui 1.2 Historique …   Wikipédia en Français

  • Bureau de vote/copyvio — Un bureau de vote est une salle où l on procède à un vote. Un bureau de vote de New York, en 1900 …   Wikipédia en Français

  • Bureau of Catholic Indian Missions —     Bureau of Catholic Indian Missions     † Catholic Encyclopedia ► Bureau of Catholic Indian Missions     An institution originated (1874) by J. Roosevelt Barley, Archbishop of Baltimore, for the protection and promotion of Catholic Indian… …   Catholic encyclopedia

  • bureau — 1. (bu rô) s. m. 1°   Grosse étoffe de laine. •   Mais qui n étant vêtu que de simple bureau Passait l été sans linge et l hiver sans manteau, BOILEAU Sat. I. 2°   Bureau, tapis qu on mettait sur une table, et de là la table même (voy. bureau 2) …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Bureau of Indian Affairs — Logo of the Bureau of Indian Affairs. Agency overview Formed March 11, 1824 Preceding agency …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.