2e Bureau

Deuxième Bureau

L'expression Deuxième Bureau désigne communement le service de renseignements de l'armée française, en référence au Deuxième Bureau de l'État-major général dont il était une composante. Le SR-Guerre français a été créé en 1871.

Le Deuxième Bureau fut dirigé par le colonel Jean Sandherr entre 1886 et 1895, puis Georges Picquart entre 1895 et 1896, et Hubert-Joseph Henry de 1897 à 1898.

Le deuxième bureau fut impliqué dans l'affaire Dreyfus.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le deuxième bureau est officiellement dissous. Les services de renseignement de Vichy sont transférés partiellement au centre d’information gouvernemental (CIG), sous la direction de François Darlan, tandis que se mettent en place des structures partiellement ou totalement clandestines : Bureau des menées antinationales (BMA), Travaux ruraux (TR)...

Simultanément, la France libre met en place, à Londres, son propre service de renseignement, le "2e Bureau" puis Bureau central de renseignements et d'action (BCRA), sous la direction du colonel Passy (André Dewavrin).

L'ancien directeur du deuxième bureau, le colonel Louis Rivet, parvient à réunir un grande partie des effectifs au sein du Bureau des Menées Antinationales (B.M.A). Officiellement, ce service est chargé de la répression des activités communistes et de la lutte contre les résistants. Il sert aussi de couverture à des activités clandestines. De même, le contre-espionnage militaire continue à opérer, notamment l'entreprise des Travaux Ruraux, confié au commandant Paul Paillole. En août 1942, les BMA sont dissouts par Pierre Laval. Paillole, passé à Alger, poursuit son activité clandestine en liaison avec ses services restés en métropole : TR et TR jeune notamment. Il met également en place un Service de Sécurité Militaire.

Lors du rapprochement Giraud-de Gaulle, le comité français de la Libération nationale ordonne la fusion du BCRA et des services de renseignement de Rivet dans une nouvelle structure, la Direction générale des services spéciaux (DGSS). Opposé aux conditions de cette fusion, Louis Rivet démissionne.

La DGSS devient la Direction générale des études et recherches (DGER) le 6 novembre 1944. En 1946, elle est remplacée par le Service de documentation extérieure et de contre-espionnage (SDECE), qui deviendra la DGSE en 1982.

Homonymie

  • En Afrique c'est une métaphore pour désigner une concubine par rapport à l'épouse.

Liens externes

Ce document provient de « Deuxi%C3%A8me Bureau ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 2e Bureau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bureau Central De Renseignements Et D'action — Le Bureau central de renseignements et d action (BCRA) fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, le service d espionnage et d action de la France libre. Sommaire 1 Organisation 2 Histoire 3 Bibliographie …   Wikipédia en Français

  • Bureau central de renseignement et d'action — Bureau central de renseignements et d action Le Bureau central de renseignements et d action (BCRA) fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, le service d espionnage et d action de la France libre. Sommaire 1 Organisation 2 Histoire 3… …   Wikipédia en Français

  • Bureau central de renseignements et d’action — Bureau central de renseignements et d action Le Bureau central de renseignements et d action (BCRA) fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, le service d espionnage et d action de la France libre. Sommaire 1 Organisation 2 Histoire 3… …   Wikipédia en Français

  • Bureau central de renseignements et d'action — Le Bureau central de renseignements et d action (BCRA) était pendant la Seconde Guerre mondiale, le service de renseignement et d actions clandestines de la France libre. Créé en juillet 1940 par le général de Gaulle, désigné sous différentes… …   Wikipédia en Français

  • Bureau d’Études et Liaison — Le Bureau d’Études et Liaison ou le B.E.L, créé par le général Maurice Challe en 1959, durant la guerre d Algérie, est chargé des opérations spéciales et de l information sur la situation de rébellion du FLN. Sommaire 1 Présentation 2 Notes et… …   Wikipédia en Français

  • 2e brigade logistique — Période 1er juillet 1998 – 10 septembre 2009[1] Pays …   Wikipédia en Français

  • 2e régiment étranger de parachutistes — 2e régiment étranger de parachutistes Insigne régimentaire Période 9 novembre 1948 Pays …   Wikipédia en Français

  • 2e REP — 2e régiment étranger de parachutistes 2e régiment étranger de parachutistes Insigne régimentaire Période 9 novembre 1948 Pays …   Wikipédia en Français

  • 2e Régiment Étranger de Parachutistes — Insigne régimentaire Période 9 novembre 1948 Pays …   Wikipédia en Français

  • 2e regiment etranger de parachutistes — 2e régiment étranger de parachutistes 2e régiment étranger de parachutistes Insigne régimentaire Période 9 novembre 1948 Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”