2BB2 400
2BB2 400 (PO)
 La 2BB2 aux couleurs PO.
La 2BB2 aux couleurs PO.

Identification
Exploitant(s) : SNCF
Désignation : 2BB2 E 401 et 2BB2 E 402
Type : locomotive électrique
Motorisation : électrique
Construction : 2 locomotives
Constructeur(s) : Ganz (Hongrie), conception Kálmán Kandó
Livraison : 1926
Retrait : 1938
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux : 2'B'B'2'
Écartement : standard
Alimentation : 1,5 kV CC et frotteur 3e rail
Pantographes : 2
Moteurs de traction : 4 * TB 115
Puissance continue : 4 200 ch sous 1 500 V 3 090 kW
Masse en service : 131 t
Longueur hors tampons : 16,04 m
Vitesse maximale : 120 km/h

Les locomotives électriques 2BB2 E 401 et E 402 furent des prototypes fabriqués par Ganz (Hongrie) et conçues par Kálmán Kandó pour répondre à un appel d'offres lancé par l'ingénieur Hyppolite Parodi pour la compagnie du PO. Pour accompagner l'électrification en 1500 volts de la ligne Paris - Vierzon, un certain nombre de locomotives de type BB avaient été commandées en 1921 mais leurs performances n'étaient pas suffisantes pour assurer les liaisons à grande vitesse espérées.

Avant de décider une commande importante, l'ingénieur Parodi voulut mettre à l'épreuve différentes solutions proposées à l'époque par les constructeurs. Un marché destiné à la fabrication de trois prototypes dont deux par Ganz fut conclu le 5 juillet 1922. Les E 400 résultèrent d'une collaboration entre les bureaux d'études de Ganz et ceux du PO mais aussi de l'expérience acquise avec les machines triphasées Ganz fournies aux chemins de fer italiens.

La transmission par bielles était hyperstatique Kando sur la E 401 et de type isostatique Parodi sur la E 402. La caisse faisait corps avec le châssis et reposait sur quatre essieux moteurs accouplés deux à deux et sur deux bogies les encadrant. Les quatre moteurs de traction, à ventilation forcée et 8 pôles, avaient une puissance d'environ 1000 ch sous 1 500 V. Les machines étaient également munies de deux groupes générateurs de continu 110 V et de 2 groupes de compresseurs.

Mise en exploitation en 1926, elles furent retirées du service en 1938. Le but était de retenir un type de locomotive électrique adapté aux rames voyageurs rapides dont le poids allait en augmentant. Ne donnant pas satisfaction du point de vue de la fiabilité, face aux prototypes E 500 (2D2 5500), elles finirent leur carrière au dépôt de Limoges dans le régime marchandises à des vitesses limitées à 80 km/h.

Caractéristiques

  • alimentation 1 500 V CC par pantographe et/ou frotteur 3e rail
  • 4 moteurs de traction type TB115
  • puissance environ 4 200 ch sous 1 500 V (3 090 kW)
  • vitesse maximale : 120 km/h
  • longueur : 16,04 m
  • masse  : 131 tonnes

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 2BB2 400 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Classification Des Locomotives — La classification des locomotives se fait pour une part selon la disposition de leurs essieux. On désigne ainsi une locomotive en donnant successivement, de l avant vers l arrière, les nombres d essieux groupés par bogie, bissel ou sous châssis… …   Wikipédia en Français

  • Classification UIC — Classification des locomotives La classification des locomotives se fait pour une part selon la disposition de leurs essieux. On désigne ainsi une locomotive en donnant successivement, de l avant vers l arrière, les nombres d essieux groupés par… …   Wikipédia en Français

  • Co-Co — Classification des locomotives La classification des locomotives se fait pour une part selon la disposition de leurs essieux. On désigne ainsi une locomotive en donnant successivement, de l avant vers l arrière, les nombres d essieux groupés par… …   Wikipédia en Français

  • Classification des locomotives — La classification des locomotives se fait pour une part selon la disposition de leurs essieux. On désigne ainsi une locomotive en donnant successivement, de l avant vers l arrière, les nombres d essieux groupés par bogie, bissel ou sous châssis… …   Wikipédia en Français

  • Kalman Kando — Kálmán Kandó Plaque commémorative de Kálmán Kandó à Budapest Kálmán Kandó de Egerfarmos et Sztregova (1869 1931) était un ingénieur hongrois spécialisé dans le développement de matériels ferroviaires. Il mit au point des moteurs électriques… …   Wikipédia en Français

  • Kando — Kálmán Kandó Plaque commémorative de Kálmán Kandó à Budapest Kálmán Kandó de Egerfarmos et Sztregova (1869 1931) était un ingénieur hongrois spécialisé dans le développement de matériels ferroviaires. Il mit au point des moteurs électriques… …   Wikipédia en Français

  • Kálmán Kandó — Plaque commémorative de Kálmán Kandó à Budapest Kálmán Kandó de Egerfarmos et Sztregova (1869 1931, né et mort à Budapest) était un ingénieur hongrois spécialisé dans le développement de matériels ferroviaires. Il mit au point des moteurs… …   Wikipédia en Français

  • Matériel moteur de la SNCF — Le matériel moteur de la SNCF, avec le matériel remorqué de la SNCF, fait partie du matériel roulant de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF). L entreprise étant en activité, cette liste est en constante évolution depuis sa… …   Wikipédia en Français

  • BB 25100 — (SNCF) Identification Exploitant(s) : SNCF/Fret Désignation : BB 25101 à 25125 …   Wikipédia en Français

  • BB 67000 — (SNCF) Ancien modèle réduit Jouef de BB 67000 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”