272e division d'infanterie (Allemagne)
272e Division d'Infanterie
Pays Flag of the NSDAP (1920–1945).svg Allemagne
Branche Wehrmacht
Type Division d'infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Seconde Guerre mondiale


La 272e Division d’infanterie est une des divisions d’infanterie de l’armée allemande (Wehrmacht) durant la Seconde Guerre mondiale.

Sommaire

Création

Le Général de Division (Generalmajor) Friedrich-Auguste Schack quitte la 216e Division d'infanterie sur le front est le 15 décembre 1943 pour créer en Belgique la 272e Division d'infanterie avec le grade de Général de Corps d'Armée (Generalleutnant).

La 272e fait partie des trois « divisions 270 » levées à la fin de 1943 pour renforcer l’occupation de la France suite à la suppression de la zone libre. Les « 270 » sont globalement constituées de vétérans allemands et d'enrôlés russes et polonais (Osten Truppen). À peine formée, elle est envoyée en formation en France dans la région de Perpignan.

Composition

Lors de son premier engagement en Normandie, la 272e présente sa composition complète :

  • trois régiments de grenadiers ;
  • un bataillon de chasseurs de chars équipé d'anti-chars propulsés de 75 mm ;
  • un bataillon d’artillerie de campagne.

Théâtres d'opérations

Elle est remontée au sud de Caen après le débarquement de Normandie et affectée à la VIIe armée sous les ordres du Général d’armée (SS-Obergruppenführer) Paul Hausser.
La 272e ID affronte le feu lors de l'opération Atlantic du 18 au 23 juillet 1944.
Le 25 juillet 1944, elle reçoit le premier choc des troupes canadiennes lors de l’opération Spring en subissant de lourdes pertes. Elle est retirée des premières lignes pour se réorganiser.
Du 7 au 13 aout, Elle se retrouve de nouveau en première ligne lors de l’opération Totalize, et combat du 10 au 17 aout à Bretteville-sur-Laize.
Du 12 au 21 aout, elle perd pratiquement tous ses effectifs dans la bataille de Falaise, ses restes retraitant sur la Seine.

Liens internes