Berg (Bas-Rhin)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berg.

48° 53′ 53″ N 7° 09′ 25″ E / 48.898056, 7.156944

Berg
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Alsace
Département Bas-Rhin (Strasbourg)
Arrondissement Saverne
Canton Drulingen
Code commune 67029
Code postal 67320
Maire
Mandat en cours
Manfred Keiser
2008-2014
Intercommunalité C.C. de l'Alsace Bossue
Démographie
Population 410 hab. (2008)
Densité 53 hab./km²
Gentilé Bergeois, Bergeoises
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 53″ Nord
       7° 09′ 25″ Est
/ 48.898056, 7.156944
Altitudes mini. 240 m — maxi. 359 m
Superficie 7,72 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Berg est une commune française, située dans le département du Bas-Rhin et la région Alsace.

Sommaire

Géographie

Berg dispose d’un des paysages les plus caractéristique de ce « pays » d'Alsace Bossue. Des hauteurs ceinturent ce village offrant ainsi des points de vue uniques. Outre le vallonnement, le paysage est caractérisé par le présence de nombreuses haies et de vergers à hautes tiges. Des haies naturelles bordent les parcelles, chemins et ravins. Fournies en noisetiers, prunelliers, frênes, charmilles, mûriers, etc., elles réunissent les aspects typiques du « Heckeland ». Les vergers à hautes tiges entourent quant à eux le village et l’habitat. Plantés de quetsches-prunes, quetsches, pommes, cerises et poires, ils répondent à leur double vocation : la production herbagère principalement pâturée et la production fruitière. Cette dernière est soit distribuée à la vente, soit à usage personnel sous forme de jus, cidre ou eaux de vie.

Le coteau exposé Sud accueillait sur un parcellaire variant de 2 à 10 ares une multitude de " vignobles familiaux " pour la fabrication d’une piquette caractéristique. Actuellement à l’abandon, ce coteau fait l’objet d’un programme municipal de sauvegarde des sites naturels et caractéristiques. Ce programme, intitulé « Paysage 2000 » vise également la réhabilitation du verger du " manant " (Almingsgarten) planté d’arbres à hautes tiges.

La coopérative agricole gère toujours l’alambic communal pour les bouillies de cru et le pressoir à fruits pour la fabrication de jus, cidre ou vin.

Le jardin jouxte la maison d’habitation, un potager plus important (s’Krutsteck) s’implantait souvent en limite du village. Cette possibilité permet aux plus courageux de satisfaire la consommation familiale en fruits et légumes et contribue à un certain art de vivre.

Histoire

Héraldique

Blason de Berg

Les armes de Berg se blasonnent ainsi : « d'argent au mont de trois coupeaux de sinople mouvant de la pointe[1] ».

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Manfred Keiser[2]    
2001 2008 Manfred Keiser    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[3],[4])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008
369 411 410 436 428 405 397 410
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Lieux et monuments

L'église du Kirchberg

Le Kirchberg : Cette église, une des plus anciennes d'Alsace, est donnée en 716 à l'abbaye de Wissembourg sous le nom de Villa Monte. L'origine de Berg, intimement lié à Thal (la vallée) se trouve ici au Kirchberg. D'ailleurs, Berg possède avec Thal une forêt indivise, témoin de leur origine commune. Dédiée à St-Martin, à Jean-Baptiste, lieu de pèlerinage de Saint Wendelin, elle fut détruite par la 2e guerre mondiale. Le Kirchberg, la chapelle et son site l'édifice restauré est dédié à la Vierge Marie.

Le temple : Construit entre 1771 et 1773 par l'architecte Friedrich-Joachim Stengel suite à des négociations entre le comte de Nassau-Sarrewerden et Louis XV. Il s'agissait de séparer les cultes protestant et catholique. L'architecte conçut l'édifice en fonction de la liturgie protestante.
Cette "Quersaalkirche" est unique en France. Un édifice similaire existe à Jugenheim en Allemagne. Ces divers éléments contribuent au classement du temple en 1984 au cours des travaux de réhabilitation intérieure entrepris par la commune.

La maison du bailli : Elle date de 1730. Le bailli représente alors le seigneur dans les localités et notamment dans le comté de Saarwerden où, en 1722, une révolte s'organise. Les habitants refusent de payer les impôts. Le capitaine Jean-Jacques Schweitzer, en fonction depuis 1706 fut le premier occupant de cette bâtisse, remarquablement restaurée dans les années 1990 par ses propriétaires.

Le presbytère protestant : L'explosion démographique de la population mâle avant la révolution donne au pasteur de Berg un rôle primordial. Outre son rôle liturgique face à une paroisse très peuplée, il tient aussi un rôle d'historien. L'architecture du presbytère reflète ce rôle prépondérant.

Voir aussi

Notes et références

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Berg (Bas-Rhin) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”