Parc paysager de Załęcze

Sommaire

Histoire

La première conception du Parc Paysager de Załęcze a été créée en 1967 par les architectes de Cracovie, sur le Plateau de Wieluń, au bord de la rivière Warta. Au début, ils ont voulu créer un parc paysager appelé : « La boucle de la Warta près de Kamion » et ensuite, deux parcs ayant le même territoire protégé : « Le Parc Paysager d’Ożarów » et « La Gorge de la Warta à Działoszyn ».

En 1975, Krystyna Czyżewska et Romuald Olaczek de L’Université de Lodz, ont proposé le voïvodie de Sieradz une création de parc paysager appelé « La Courbe de la Warta à Załęcze ». Ce nom a été accepté. En 1976, on a examiné le terrain, on a fait la documentation naturelle du projet. En 1977, Adela Hibner et Eugeniusz Milczarski ont fait la documentation générale. Le 5 janvier 1978, s’est formé Le Parc Paysager de Załęcze. En 1986, on a changé les frontières du parc et on a attaché des forêts qui se trouvent sur la voïvodie de Częstochowa. Le Parc Paysager de Załęcze est l’un des éléments du système des Parcs Paysagers Jurassiques et il était le premier parc situé parmi les plateaux du sud et la frontière des lacs au nord.

Objectifs du parc

  • protection de naturel et culturel
  • possibilité de profiter des valeurs de l’environnement pour la science et l’éducation
  • amélioration de l’efficacité de la protection dans les parcs déjà existants
  • lutte contre la dégradation de l’environnement et des réservoirs naturels
  • entretien des terrains de loisirs et de rationalisation de l’organisation du tourisme
  • favorisation du progrès des conditions matérielles et culturelles de la vie des habitants locaux

Les conditions physiques

Situation géographique

Le Parc Paysager de Załęcze est situé dans la partie sud – est de la voïvodie de Sieradz, autour des communes : Wierzchlas, Pątnów, Działoszyn et au nord de la voïvodie de Częstochowa autour des communes de Rudniki et de Lipie.

Surface

  • générale : 14,485 ha
  • zone protégée : 12, 328 ha
  • forêts :
    • dans le parc : 7, 103 ha – 49%
    • dans la zone protégée : 4,362 ha – 35,4%
  • terrains :

dans le parc : 5,752 ha – 39,7%

    • dans la zone protégée : 6,952 ha – 56,4%
  • terrains vert :
    • dans le parc : 756 ha – 5,2%
    • dans la zone protégée : 460 ha – 3,7%
  • eaux :
    • dans le parc : 361 ha – 2,5%

Frontières

Dans les frontières du parc se trouve la vallée de la Warta, de Lisowice jusqu’à Kocholew et aussi le centre de la grande boucle de la Warta. À gauche de la rivière, la frontière suit le bord de la vallée. La zone protégée inclut les forêts et les terres qui sont autour du parc. On trouve ici des parcs aux alentours de Broników, Mierzyce, Dzietrznik, Parzymiechów et Lipie.

Climat

Le parc se trouve dans une région plus chaude, qui englobe la Pologne du sud et de l’est, dans des conditions bioclimatiques favorables. La température moyenne de l’année est de 7 degrés. Le mois le plus chaud est juillet et le plus froid, février. On compte environ 40 jours ensoleillés dans l’année et environ 140 jours nuageux. Le plus grand assombrissement mensuel est en novembre et en décembre, le plus petit est en juin, août et en septembre. C’est en hiver qu’il plut le plus et en automne le moins. La moyenne de la pluviosité dans toute l’année est le 595 mm. Il y a prédominance de vents de l’est et du sud-est.

Structure géologique et relief

Le paysage a un caractère intermédiaire, de plaine et de hauts plateaux, à cause de sa situation à la frontière du Plateau de Petite Pologne et de la Plaine Grande Pologne du sud. Le parc se trouve au nord-est du Plateau de Wieluń. Le terrain est couvert des drifts de la glaciation du Riss comme le sable, la gravier et l’argile. Il y a aussi des montagnes calcaires. Les plus connues sont : Montagne Zelce – 246 m, Montagne Buki – 238 m, Montagne Krzemionki – 228 m, Montagne Krzemiony – 225 m, Montagne Draby – 220 m, Montagne Sainte Geneviève – 220 m, Montagne Raciszyn – 215 m, Montagne Wapiennik – 198 m

Le matériel rocheux, la pierre calcaire se sont formés au fond de la mer chaude au malm. Il y a aussi beaucoup de failles et de fossés. À l’époque des glaciations, au minimum deux fois, des glaciers ont couvert le Plateau de Wieluń. Ils ont causé le changement du lit fluvial de la Warta. Aujourd’hui, la surface du parc est formée de buttes morainiques, de plaines plates ou vallonnées, de champs de sandre. Les collines de la gravier et du sable forment une chaîne des montagnes avec quelques sommets : Grande Montagne – 246 m, Mont Bugajowe – 250 m, Mont Glizyńskie – 250 m, Mont Bobrowskie – 238 m

Eaux

Dans la partie sud-ouest, il y a beaucoup de ruisseaux et de marais. La rivière Warta traverse tout le parc. Elle a deux affluents : la Grabówka et la Sucha Struga (ou Krępa). Dans le parc, il n’y a pas de réservoirs d’eau naturels sauf un petit lac près de Bobrowniki appelé « L’œil de Grenouille ». On peut voir des marais, des tourbières et de petits étangs.

Terres

Dominante de sols pozoliques formés de limon : sols bruns, rendzines, boue, terres fangeues

Flore

Forêts de la vallée de la Warta : saules : blanc, vanniers, marsault, fragile, osier, obeau, aulne noir, frêne, chêne rouvre, fougère aigle, herbre, myrtille, canche. La forêt mixte avec prédominance du charme, croissant sur un terrain humide ou argileux : sapin, hêtre, aulne noir, noisetier Les bois : chêne- sapin, marais, mousse.

Les plantes hors des forêts : nénuphar blanc, jaune, cornifle, broussailles de roseaux, cressonnette, renouée, grenouillette, fleur de coucou, bruyère, herbe, silène, genévrier, immortelle des sables, serpolet, genêt à bali, rose Les plantes sur les terres calcaires : fougère (l’asplenium des mourailles), fétuque blanche, joubarbe, aie saxicole, prunelle, sange, œillet. La mousse, la croissance : gailet, méréveon, lycopode, lierre, orchodée, groseillier, viome obier, asaret d’Europe, muguet, aulne noir, busserole

Faune

Escargots, papillons (le porte-gueues), souris (le campagnol), musaraigne, taupe, hérisson, lièvre, garenne, chevreuil, sanglier

Dans le parc, il y a 116 espèces d’oiseaux. Les plus connues sont : coq des bois, cigogne noire, pivet, crécelle, émouchet, buse, martin-pêcheur, rossignol

Poissons : chevaine, gardon blanc, perche, brochet, lotte, anguille, carpe

Organisation de la Protection de la Nature

Dans le parc, il y a beaucoup de réserves et de monuments de la nature. Ils occupent 1,6 % du territoire du parc.

Les réserves

-géologiques : Węże – 20, 74 ha, Szachownica – 12,70 ha -forestier : Dąbrowa à Niżankowice – 100,73 ha, Bukowa Góra – 1,06 ha, Stawiska – 6,28 ha, Mokry Las – 14,42 ha -en projet : Buczyna à Parzymielce, La vallée de la Warta près de Kamion

Monuments de la nature

  • La Montagne Drabny – 0,14ha – le roche calcaire
  • La Montagne de Sainte Geneviève – la colline calcaire
  • L’embouchure de Sucha Struga
  • Les sources Bleu Marine
  • L’étang de la Grenouille
  • La tilleul de Załęcze Małe
  • Le chêne rouvre de Kępowizna
  • Le chêne rouvre de Parzymiechy
  • Le groupe des arbres à Parzymiechy : la tilleul, le chêne rouvre, l’érable, le tulipier
  • Le groupe des chênes rouvres à côté de la réserve de Stawiska
  • Le groupe des arbres dans le parc à Pątnów : le frêne, deux chênes rouvres, le tilleul, le bouleau, le hêtre
  • Le tilleul à Jajczaki
  • Le chêne rouvre dans le parc à Ruda

Itinéraires Touristique

-l’itinéraire touristique du Jura de Wieluń – 45 km, balisé en rouge : Wieluń, Ruda, Łaszew Rządow, Bieniec Mały, Kępowizna, Załęcze Wielkie, le réserve Węże, Lisowice, Raciszyn, Działoszyn, Częstochowa

-l’itinéraire touristique de Réserves de la Nature – 30 km, balisé en bleue : Siemkowice, le côté est du parc de Załęcze, Bobrowniki, le réserve Węże, Drobny et ensuite le terrain du parc à la frontière de la voïvodie de Częstochowa

-l’itinéraire touristique de La Gorge de la Warta par le Plateau de Wieluń – 22 km, balisé en jaune : Krzeczów, Kamion, Ogroble, la Montagne de Saint Geneviève, Bobrowniki, Sensów, Działoszyn

-l’itinéraire touristique des Tertres Princiers – 5,5 km, balisé en noir : Bieniec Mały, Molendowizna, Przywóz Dolny, Ogrobel

Bibliographie

  • Red. K.Czyżewska, R.Olaczek, Załęczański Park Krajobrazowy, Przewodnik, ARW PROART, Sieradz'92
  • Red. K.Mikita, A.Pyzalska, K.Gara, Geologiczna ścieżka dydaktyczna "Wielki Łuk Warty Ośrodek Szkoleniowo-Wypoczynkowy ZHP w *Załęczu Wielkim, Załęcze Wielkie 2003
  • Red. K.Mikita, Przyrodnicza Ściezka Dydaktyczna- Załęczański Łuk Warty, PROFART, Sieradz 2003
  • http//www.miasteria.pl
  • http//www.polskaniezwykla.pl
  • http//www.powiat.wielun.pl
  • http//www.dskp.pl/2pk/2pk.htlm

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Parc paysager de Załęcze de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”