Beizama
Beizama
Carte
Données générales
Statut Udal / Municipio
Pays Drapeau d'Espagne Espagne
Communauté autonome Pays basque Pays basque
Province Drapeau du Guipuscoa Guipuscoa
Comarque Urola Kosta
Code postal 20 739
Gentilé Beizamarra
Données géographiques
Coordonnées 43° 08′ 03″ N 2° 12′ 00″ W / 43.1341913, -2.200113143° 08′ 03″ Nord
       2° 12′ 00″ Ouest
/ 43.1341913, -2.2001131
  
Superficie 16,55 km2
Altitude moy. 485 m
Population (INE)
 - total :
 - densité :
 - année :

182 hab.
11 hab./km2
2007
Politique
Maire
 - parti
 - mandat
Ramón Gerricagoitia Goicoechea
Aurrera Beizama
Site web www.beizama.net

Beizama est une municipalité et un village dans la province du Guipuscoa, située dans la Communauté autonome du Pays basque en Espagne.

Beizama est connue localement pour deux faits:
Être le centre géographique du Gipuzkoa (dans son quartier de Nuarbe)
Avoir été le théâtre de crimes des plus connus de le l'histoire noire du Pays basque au XXe siècle. Le crime de Beizama s'est déroulé en 1926 et dont l'on se souvient encore aujourd'hui.

Sommaire

Géographie

Beizama se situe dans le centre géographique du Guipuscoa. Elle appartient à la comarque d'Urola Kosta. Beizama se trouve à 39 km de la capitale provinciale, Saint-Sébastien. Azpeitia est à 11 km et est le centre d'attraction comarqual bien que Tolosa se trouve à 15 km. L'accès à Beizama se fait à travers les routes locales.

Elle est limitée au sud par Beasain, à l'est par Albiztur et Bidegoian, au nord par Errezil et à l'ouest par Azpeitia.

La ville de Beizama se situe dans les flancs du mont Illaun sur le massif de Murumendi. Elle est entourée de forêts et de prairies. Étant à 485 m d'altitude, elle est la seconde ville la plus haute du Guipuscoa après Bidegoian.

Société

Beizama compte actuellement une population de 166 habitants. Elle est une des municipalités des plus dépeuplée de la comarque. Son caractère rural et d'isolement a été propice a une importante perte de population tout au long du XXe siècle (en 1900, elle comptait 634 habitants soit 4 fois plus que sa population actuelle). Cette "hémorragie" a été particulièrement forte dans les années 60/70 mais elle s'est stabilisée ces dernières années pour avoisiner les 170 habitants depuis environ 25 ans.

La pyramide des âges montre une population vieillie et à prédominance masculine, si coutumière dans le milieu rural basque. La quasi totalité de la population est bilingue, le basque étant très répandu.

Quartier

Économie

Histoire

Esteban de Garibay.

Certains historiens du XVIe siècle comme Juan de Mariana[1] ou Esteban de Garibay[2] croyaient que Beizama était Segisama que l'on citait dans les chroniques des guerres cantabres[3]. Cette thèse fut réfutée par d'autres historiens par la suite et actuellement elle n'est pas prise en considération. Cette croyance s'est enracinée sans doute grâce aux légendes qui font référence aux luttes entre les natifs et les Romains dans les zones proches de Beizama (Zelatum, Aldaba et Mendicute).

La première mention historique remonte à 1027, lorsqu'il est mentionné dans un document de démarcation de l'évêché de Pampelune, étendu par le roi Sanche III de Navarre[4], comme une des vallées composant le diocèse.

Durant le Moyen Âge, elle appartint à l'alcalde Mayor de Sayaz qui regroupait les villages de Beitzama, Errekil, Aia, Bidania et Goyaz. Cette mairie principale était dirigé par un maire nommé par le roi qui habitait généralement dans la cour. Ce n'est que Philippe II d'Espagne qui permit, en 1563, à chaque village de désigner son maire. Les cinq bourgades sont restées en communauté formant l'union de Sayaz qui dura jusqu'au XIXe siècle et qui payaient la représentation conjointe aux Juntes Générales du Guipuscoa.

Historiquement Beizama a le titre de Noble y Leal Universidad. Le blason montrait un arbre frondeux, avec une étoile de chaque côté et une couronne royale au dessus. L'emblème actuel de la municipalité ne montre pas la couronne. Au XIXe siècle, avec la réforme municipale, elle se convertit en Udal / Municipio.

Au XVIIIe siècle, la mairie réalisa une opération de reboisement à grande échelle, plantant près de 1 000 000 chênes.

Crime de Beizama

L'écrivain Pio Baroja

Il se passa le 14 novembre 1926, lorsque deux femmes (Une mère et sa fille) sont assassinées dans la ferme Korosagasti de Beizama. Le double assassinat provoqua un terrible impact dans la société guipuscoane de l'époque qui n'était pas habituée à ce que ce genre de faits (pire encore dans le milieu rural). L'écrivain Pio Baroja[5] mentionna le fait dans sa nouvelle El cabo de las tormentas. Depuis lors le nom du village est toujours associé au fait que nul ne fut jamais soupçonné. D'après ce que l'on dit, il s'agirait du majordome.


Patrimoine

Fêtes et traditions

Personnages

La ville est remarquée pour avoir donné divers religieux de renom et de sportifs (sports ruraux basques), principalement des aizkolariak [6].
Parmi elles se détache la personnalité suivante:

  • Alejandro Labaca (1920-1987): prêtre de l'Ordre des Capucins. Fut missionnaire dans l'est de l'Équateur, vicaire apostolique d'Aguaricó et évêque. Il s'illustra comme défenseur des droits des minorités indigènes en Équateur face aux compagnies pétrolières. Paradoxalement il mourut, près de la missionnaire Inés Arango, assassinée par la tribu amérindienne des huaoranis. Beaucoup le considère comme un martyr et est actuellement en processus de béatification.

Notes et références

  1. Juan de Mariana (Talavera de la Reina, 1536 - Tolède, 16 février 1623), jésuite, théologien et historien espagnol.
  2. Esteban de Garibay y Zamalloa (Arrasate, Guipuscoa, 9 mars 1533 - Madrid, 1600) historien espagnol d'origine basque.
  3. Les guerres cantabres (29-19 av. J.-C.) se sont déroulées pendant la conquête de la Cantabrie par les romains. Elles s'achevèrent sur la conquête complète de l'Hispanie.
  4. Sanche III Garcés (v. 990 – 18 octobre 1035), dit le Grand (espagnol: el Mayor ou el Grande), est premier roi de Pampelune entre 1004 et 1035, comte de Sobrarbe et Ribagorce (1018-1035), de Castille, Alava et Monzón (1029-1035). Il fut le monarque le plus puissant des royaumes chrétiens de la péninsule ibérique pendant le XIe siècle. On lui attribua parfois le titre de « roi ibérique » (rex Ibericus) ou celui de « roi des Espagne » (rex Hispaniarum), mais il ne fut jamais « empereur de toute l'Espagne » comme on le trouve parfois dans l'historiographie
  5. Pío Baroja y Nessi (Saint-Sébastien, 28 décembre 1872 – Madrid, 30 octobre 1956), écrivain espagnol de la génération nommée "génération 98".
  6. Aizkolariak (bûcherons) : il s'agit de couper le plus rapidement possible un nombre de troncs de hêtre donné, d'un diamètre entre 35 à 60 cm. Les troncs sont disposés horizontalement, verticalement au sol et à 6 mètres de hauteur..


Liens externes

Source de traduction



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Beizama de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Beizama — Saltar a navegación, búsqueda Beizama Bandera …   Wikipedia Español

  • Beizama — es un municipio de la provincia de Guipúzcoa, País Vasco (España). Beizama es conocido a nivel local principalmente por dos hechos: ser el centro geográfico de Guipúzcoa (en su barrio de Nuarbe) y haber sido escenario de uno de los crímenes más… …   Enciclopedia Universal

  • Beizama — Original name in latin Beizama Name in other language Beizama State code ES Continent/City Europe/Madrid longitude 43.13385 latitude 2.20001 altitude 495 Population 165 Date 2012 03 04 …   Cities with a population over 1000 database

  • Beizama (Guipúzcoa) — Beizama is a town located in the province of Gipuzkoa, in the autonomous community of Basque Country, in the North of Spain.External links* [http://www.gipuzkoa.net/beizama Official Website] Information available in Spanish and Basque.*… …   Wikipedia

  • Albergue Ambiental de Beizama — (Beizama,Испания) Категория отеля: Адрес: Eskola zaharra, 20739 Beiza …   Каталог отелей

  • Pension Beizama — (Astigarraga,Испания) Категория отеля: 2 звездочный отель Адрес: Plaza Ergobia, 12 …   Каталог отелей

  • Бейсама — Муниципалитет Бейсама Beizama Страна ИспанияИспания …   Википедия

  • Errezil — Errezil …   Wikipédia en Français

  • Régil — Errezil Errezil …   Wikipédia en Français

  • Bidegoian — Données générales Statut Udal / Municipio Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”