Beit Hanoun

31°32′29″N 34°32′10″E / 31.54139, 34.53611 Beit Hanoun (en arabe : بيت حانون, Maison d'Hanoun) est une ville de 35 000 habitants administrée par l'autorité palestinienne dans la bande de Gaza. La ville est située au nord-est de la bande de Gaza, en bord de mer, à dix kilomètres au sud d'Ashkelon et à six kilomètres de la ville israélienne de Sderot. Sa population est majoritairement arabe.

Depuis le retrait israélien de la bande de Gaza en 2005, Beit Hanoun sert de base au Hamas pour ses tirs de ses roquettes Qassam sur les villes israéliennes voisines du Negev comme Sderot. Afin de faire cesser ces tirs, la ville est la cible fréquente de l'état hébreu.

Le 9 novembre 2006, le président de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas a déclaré Beit Hanoun, où 56 Palestiniens ont été tués durant l'opération Nuages d'automne menée par l'armée israélienne, « zone sinistrée » et a annoncé une aide d'un million de dollars à ses habitants.

Sommaire

L'opération Nuages d'automne (2006)

Incursion du 1er novembre

Le 1er novembre 2006, dans la plus grande opération militaire lancée par Israël depuis l'opération Pluie d'été, six Palestiniens et un soldat israélien sont tués et 35 personnes blessées lors de l'incursion de Tsahal dans Beit Hanoun. L'agence de presse française AFP a rapporté que trois maisons ont été rasées par des chars israéliens. Cette incursion marque le début de l'opération baptisée Nuages d'automne par l'armée israélienne. Immédiatement après les faits, le président de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas et son premier ministre Ismail Haniyeh, qualifient l'incursion de massacre.

Massacre du 8 novembre

À l'aube, des obus de l'artillerie israélienne tombent sur cinq maisons de Beit Hanoun, tuant huit enfants, cinq femmes et cinq hommes, et faisant 58 blessés, selon le ministère de la Santé. Parmi les morts, figurent onze membres d'une même famille, dont deux enfants.

Israël, par l'intermédiaire de son premier ministre Ehud Olmert, exprime ses regrets, invoquant « une erreur technique » et annonce l'ouverture d'une enquête. Ce bombardement israélien, le plus meurtrier depuis 2002 dans la bande de Gaza, suscite une vague d'indignation internationale, mais la première réaction américaine ne condamne pas explicitement Israël. « Nous regrettons profondément les blessés et les pertes en vie humaines aujourd'hui à Gaza. Nous avons pris connaissance des excuses du gouvernement israélien et nous espérons que l'enquête qu'il a ouverte aboutira rapidement », déclare Gordon Johndroe, porte-parole du Conseil de sécurité nationale à la Maison Blanche.

Du côté de l'autorité palestinienne, les réactions sont immédiates : « Nous condamnons fermement ce massacre terrible et atroce commis contre notre peuple à Beit Hanoun, contre des enfants, des femmes et des vieillards », déclare M. Abbas. « Israël ne veut ni paix, ni sécurité ni d'un partenaire palestinien », ajoute-t-il, en condamnant « ceux qui justifient les actes commis par Israël », une allusion à l'attitude des États-Unis qui ont invoqué le droit d'Israël à « l'autodéfense » en commentant les opérations militaires à Gaza. Le Premier ministre du Hamas Ismaïl Haniyeh dénonce également « un massacre ».

Le lendemain, l'émissaire de l'ONU au Proche-Orient Alvaro de Soto se dit « choqué et consterné », Moscou « extrêmement préoccupé » et la Commission européenne juge les tirs « profondément choquants ». La France, l'Italie, l'Espagne, la Turquie et Le Royaume-Uni dénoncent la brutalité de l'attaque. La Ligue arabe parle de « massacre » et appelle à une réunion ministérielle d'urgence.

À la suite du massacre, un projet de résolution « condamnant l'attaque de Beit Hanoun et demandant à Israël de mettre fin immédiatement à ses opérations militaires dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est » est présenté par le Qatar. Le projet reçoit dix voix pour, avec quatre abstentions (Danemark, Japon, Royaume-Uni et Slovaquie) mais est rejeté, les États-Unis ayant fait valoir leur droit de véto en votant contre, jugeant le projet de résolution « anti-israélien ». Ainsi, le représentant des États-Unis, John Bolton, affirme que, de l'avis de sa délégation, « ce texte ne présentait pas de façon équitable les événements qui s'étaient déroulés à Gaza », estimant le projet de résolution « motivé politiquement » et « ne contribuant pas à rétablir la paix ».

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Beit Hanoun de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Beit Hanoun — Infobox Palestinian Authority muni name=Beit Hanoun imgsize= caption= arname=بيت حانون meaning= founded= type=muna typefrom= altOffSp=Beit Hanun altUnoSp=Bayt Hanun governorate=ng latd=31|latm=32|lats=29.23|latNS=N longd=34… …   Wikipedia

  • Beit Hanoun — DMS …   Deutsch Wikipedia

  • Beit Hanoun April 2008 incident — The Beit Hanoun 2008 incident occurred on April 28, 2008 following an Israel Defense Forces (IDF) attack in proximity to a Palestinian family in Beit Hanoun. The IDF claimed that Palestinian gunmen they had targeted, were most probably carrying… …   Wikipedia

  • 2006 shelling of Beit Hanoun — Main article: 2006 Israel Gaza conflict The 2006 shelling of Beit Hanoun was an incident on November 8, 2006 in which Israel Defense Forces shells hit a row of houses in the Gaza Strip town of Beit Hanoun,[1] killing 19 Palestinians and wounding… …   Wikipedia

  • Beit Hanun — 31.53333333333334.533333333333 Koordinaten: 31° 32′ N, 34° 32′ O …   Deutsch Wikipedia

  • Beit Chanun — DMS …   Deutsch Wikipedia

  • Beit — Beth Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Beth peut faire réfrence à : beth, une lettre de l alphabet hébreu, Bēth, la 2e lettre de l alphabet syriaque, Beth (nombre) Beth, Bet ou Beït… …   Wikipédia en Français

  • Beït — Beth Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Beth peut faire réfrence à : beth, une lettre de l alphabet hébreu, Bēth, la 2e lettre de l alphabet syriaque, Beth (nombre) Beth, Bet ou Beït… …   Wikipédia en Français

  • Beit Lahia — Infobox Palestinian Authority muni name=Beit Lahia imgsize= caption= arname=بيت لاهيا meaning= house of fatigue founded= type=muna typefrom= altOffSp=Bayt Lahiya altUnoSp= governorate=ng latd=31|latm=33|lats=14.04|latNS=N longd=34 |longm=30|longs …   Wikipedia

  • 2006 Israel–Gaza conflict casualties timeline — Main article: 2006 Israel Gaza conflict This is the account of major events and casualties suffered by Israelis and Palestinians during the 2006 Israel Gaza conflict. Contents 1 2006 1.1 Late June 1.1.1 June 25, 2006 …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”