Beirouth

Beyrouth

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homophone, voir Beirut.
Beyrouth
(ar) بيروت
La Grotte aux pigeons, Beyrouth
La Grotte aux pigeons, Beyrouth
Administration
Pays Liban Liban
Gouvernorat Beyrouth
Maire Abdel Mounim Ariss
Géographie
Latitude 33° 53′ 13″ Nord
       35° 30′ 47″ Est
/ 33.886944, 35.513056
Longitude
Démographie
Population 2 000 000 hab. (2007)
Localisation
Lebanon location map.svg
City locator 11.svg
Beyrouth
Beirut vu par le satellite Spot
Les Tours Marina
La croix et les minarets
Le Centre-Ville la nuit
Le Centre-Ville
Une rue de Beyrouth
Vue panoramique de Beyrouth

Beyrouth (بيروت) est la capitale du Liban et la ville la plus importante du pays. Elle compte environ 1 200 000 habitants et l'agglomération urbaine plus de 2 millions d’habitants (2007). La ville est un centre financier, un port de commerce et un centre culturel d'une importance majeure à l'est de la Méditerranée et au Proche-Orient. Elle est située entre l’Asie, l’Afrique et l’Europe, ce qui lui donne une place stratégique dans les échanges mondiaux. La ville forme avec sa banlieue, le District de Beyrouth, le seul gouvernorat libanais à ne pas être subdivisé en district. Elle abrite le siège du Gouvernement et joue un rôle central dans l'économie du pays, du fait de la présence de nombreuses firmes et grandes banques internationales. Beyrouth est également le poumon culturel de la région, renommée pour ses publications ainsi que pour ses activités culturelles sans égal. La ville a été nommée capitale mondiale du livre 2009 par l'UNESCO. Beyrouth a également été citée dans le New York Times comme première destination à visiter en 2009. The 44 places to go in 2009

Sommaire

Histoire

Petit port phénicien, puis cité moyennement importante de l'Empire romain, renommée pour son école de droit, Béryte est détruite par un violent séisme accompagné d'un tsunami en 552. Elle ne retrouvera sa place qu'à l'époque moderne. Elle redevient une ville à proprement parler au milieu du XIXe siècle avec notamment l'afflux de réfugiés fuyant les affrontements de 1860 dans la montagne entre druzes et maronites.

L'essor de la ville doit beaucoup à son port, le premier de la région à avoir été doté d'une Quarantaine au XIX° siècle, et au choix de Beyrouth par les puissances occidentales qui y ont implanté leurs missions religieuses, leurs universités et leurs comptoirs commerciaux.

Beyrouth a été au cœur d'une intense guerre civile de 1975 à 1990, qui a entraîné la division de la ville en deux: une partie est, majoritairement habitée par les chrétiens et une partie ouest, majoritairement habitée par les musulmans. Durant l'été 1982, elle a été soumise par l'armée israélienne à un siège et à un blocus hermétique. Sa reconstruction depuis les années 1990 a fait d'elle un énorme chantier. Beyrouth, qui a survécu à quinze années de conflits, a été surnommée « la ville qui refuse de disparaître ».

Destructions dues à la guerre civile

En juillet 2006, la banlieue et ses alentours ont été bombardés par l'aviation et la marine israélienne dans le cadre d'une opération de l'armée israélienne. De nombreux quartiers, infrastructures, voies d'accès ont été détruits. La ville de Beyrouth en elle-même est restée intacte. Depuis, les reconstructions et la modernisation des ces quartiers vont bon train. L'immense chantier du centre ville est entrée dans sa phase d'activité maximale.

Géographie

Beyrouth se situe sur un cap rocheux qui constitue, à égale distance des frontières nord et sud du Liban, un élargissement de la plaine côtière du pays. La ville comprend deux collines : Achrafiyeh à l'Est et Ras-Beyrouth à l'Ouest et entre les deux, l'avenue venant de l'aéroport plonge vers le centre-ville, quartier le plus ancien. Le sud de la ville (Bir Hassan, Bois des Pins, Badaro...) est sablonneux. Beyrouth est tangeanté sur son flanc est par le fleuve de Beyrouth dont les sources se situent dans le Haut-Metn. Au nord, les collines plongent de manière abrupte dans la mer et les profondeurs marines sont importantes (ce qui avantage le port). A l'ouest, le bord de mer est marqué par quelques falaises (Raouché, Grotte aux Pigeons), puis par une plage sableuse (Ramlet el-Baida).

La vie nocturne à Beyrouth

Beyrouth connaît une vie nocturne trépidante. Discothèques, boîtes de nuit et pubs dans les quartiers Monot, Verdun, Hamra, Gemmayzé, sur les corniches du bord de mer et dans le centre-ville invitent les visiteurs à la détente. La capitale libanaise demeure l’une des références pour ceux qui recherchent l’essence même de la vie nocturne méditerranéenne.

Souvent comparée à des lieux comme Ibiza et Miami pour la scène sociale et mondaine, Beyrouth exprime une incroyable soif de vie, rarement présente ailleurs au Moyen-Orient. Sans doute l’une des spécificités de la capitale du Liban est-elle le nombre infini de choix qui s’offrent en termes de vie nocturne, rendant chaque nuit comparable à un samedi soir.

À Hamra, la rue comporte une multitude de restaurants, de cafés et de boutiques. On y trouve des cuisines de toutes les régions du monde et des cafés à l’européenne.

Les boîtes de nuits et discothèques sont omniprésentes à la rue Monot, ce qui en fait une des plus agitées de la ville. Les jeunes de Beyrouth aiment bien s'y retrouver…

La corniche de Beyrouth, longeant la mer, très animée elle aussi, permet de croiser des promeneurs à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit : jeunes amoureux, familles entières ou sportifs.

Le centre-ville est doté d'un cachet très particulier. C’est le quartier le mieux construit à Beyrouth, véritable œuvre d’art architecturale. Il a été entièrement rénové et comprend une multitude de restaurants, de cafés, boutiques et la vie nocturne, là aussi, y est très animée. De nombreuses boutiques de marques de luxes européennes s’y sont installées.

Juste à proximité, le village Saifi, qui se démarque par une très belle architecture, est presque entièrement voué aux galeries d’art.

Se deplacer

Beyrouth est desservie par l'Aéroport international Rafik Hariri, qui est au sud de la ville. On peut y accéder en taxi. On trouvera à 9777l'adresse suivante des renseignements sur les vols, les transports, les services et les lieux d'intérêt touristique Aeroport International de Beyrouth

Beyrouth est également reliée à plusieurs villes grâce aux TTS BUSES : Beyrouth-Amman et Amman-Beyrouth.

D'autres compagnies de bus relient Beyrouth à d'autres villes du pays : Zahlé, Tripoli, Saida.TTS Buses

Dans l'agglomeration on retrouve 11 lignes de bus. Le tarif du ticket est d'environ 1500 LBP, soit 0,75 euros ou 1 dollar US. Les lignes couvrent 186 km de l'agglomeration et même jusqu'à Aley, Jbeil, Broummana et Khaldé. Les lignes fonctionnent de 6h a 18h et certaines jusqu'à 22h. Pour plus d'informations sur le réseau : LCC

Beyrouth ville culturelle du Moyen-Orient

Chaque année a lieu à Beyrouth le Festival du Film Libanais (Site officiel).

Les festivals et autres manifestations à caractère international sont souvent organisées à Biel (Beirut International Exhibition & Leisure Center).

Depuis 1994, le Festival Al-Bustan, qui a lieu durant l'hiver, présente de la musique de chambre, de la musique symphonique, des chorales, des opéra et des spectacles de marionnettes. Albustan Festival

Le Beirut Art Center (Centre d'art contemporain) a également ouvert ses portes en 2009 et accueille les oeuvres d'artistes libanais. Pour plus d'informations Beirut Art Center

Il existe également de nombreux musées, théatres et cinémas dans l'agglomeration beyrouthine.

Parmi les théatres on retrouve le Picadilly, dans le quartier de Hamra (Fayrouz jouait dans ce théatre), le théâtre Monnot à la rue Monnot et le Casino du Liban, qui se situe dans la banlieue nord du côté de la ville de Jounieh.

Parmi les autres musées, citons le Musée national et le Musée Sursock.

Le célèbre quotidien américain New York Times a mis Beyrouth au premier rang des destinations mondiales pour l'année 2009.

Quartiers

Beyrouth intra-muros est divisé en 12 districts qui sont eux-mêmes divisés en secteurs.

  • District : Secteurs
  • Achrafieh : Furn el-Hayek, Mar Mitr, Ghabi, Corniche el-Nahr, Nasara, Achrafieh, Sioufi, Hôtel-Dieu, Adlieh.
  • Ain Mreisse : Jamia, Ain Mreisse.
  • Bachoura : Bachoura, Basta Tahta.
  • Marfa' : Majidieh, Minet el-Hosn, Nejmeh, Marfa'.
  • Mazraa : Basta Faouka, Abi Haidar, Ras el-Nabaa, Aamlieh, Mazraa, Horsh, Tareek Jdideh, Malaab.
  • Medawar : Rmeil, Mar Mikhael, Khodr, Jisr
  • Minet Al Hosn : Kantari, Bab Idriss, Minet el-Hosn.
  • Moussaitbeh : Tallet Druze, Sanayeh, Zarif, Dar el-Fatwa, Moussaitbeh, Wata, Tallet el-Khayat, UNESCO, Mar Elias.
  • Ras Beyrouth : Ras-Beyrouth, Manara, Hamra, Qoreitem, Snoubra, Rawcheh, Ain el-Tineh.
  • Remeil : Mar Nicolas, Al Hikmeh, Hôpital orthodoxe, Geitawi, Qobaiyat.
  • Saifi : Gemmayzeh, Mar Maroun, Yassouieh
  • Zoukak el-Blat, quartier dans lequel a vécu la célèbre chanteuse FAIROUZ : Serail, Batrakieh.

Le centre-ville est en majeure partie le centre historique de la ville. On retrouve la Place de l'etoile, le Parlement, le Sérail, les boites de nuit et les bars à Gemmayzeh, ainsi que les tours Marina, image d'une économie à nouveau prospère.

Banlieues

  • Ouzai
  • Ghobairi
  • Haret Hreik
  • Chiyyah
  • Bourj el-Barajneh
  • Laylaké
  • Hadath
  • Hazmiyeh
  • Baabda
  • Ain el-Remmané
  • Furn ech-Chebbak
  • Sin el-Fil
  • Bourj Hammoud
  • Jdeidé

Jumelages

Beyrouth a également signé un pacte d'amitié et de coopération avec Paris (France) en 1992.

Natifs célèbres

Voir aussi

Commons-logo.svg

Liens externes

  • Portail du Liban Portail du Liban

Ce document provient de « Beyrouth ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Beirouth de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Agnes Gonxha Bojaxhiu — Mère Teresa Mère Teresa de Calcutta Mère Teresa Bienheureuse …   Wikipédia en Français

  • Agnès Gonxha Bojaxhiu — Mère Teresa Mère Teresa de Calcutta Mère Teresa Bienheureuse …   Wikipédia en Français

  • Agnès Gonxhe Bojaxhi — Mère Teresa Mère Teresa de Calcutta Mère Teresa Bienheureuse …   Wikipédia en Français

  • Alitalia — The pleasure of flying made in Italy Codes AITA OACIL Indicatif d appel …   Wikipédia en Français

  • Ier corps australien — 1er Corps d Armée Période 11 avril 1940 Pays  Australie Guerres Seconde Guerre mondiale …   Wikipédia en Français

  • Jean d'Ibelin (mort en 1266) — Pour les articles homonymes, voir Jean d Ibelin. Jean d Ibelin, né en 1215, décédé au mois de décembre 1266, comte de Jaffa et d Ascalon est un juriste renommé et l auteur d un important traité de lois du royaume de Jérusalem. Il était fils de… …   Wikipédia en Français

  • Jean d'ibelin (mort en 1266) — Pour les articles homonymes, voir Jean d Ibelin. Jean d Ibelin, né en 1215, décédé au mois de décembre 1266, comte de Jaffa et d Ascalon est un juriste renommé et l auteur d un important traité de lois du royaume de Jérusalem. Il était fils de… …   Wikipédia en Français

  • L'Extreme-Orient-Express — Orient Express  Pour l’article homonyme, voir L Orient Express.  Publicité d époque L Orient Express est un train de luxe qui, depui …   Wikipédia en Français

  • L'Extrême-Orient-Express — Orient Express  Pour l’article homonyme, voir L Orient Express.  Publicité d époque L Orient Express est un train de luxe qui, depui …   Wikipédia en Français

  • Mahmoud Darwich — Pour les articles homonymes, voir Darwich. Mahmoud Darwich Mahmoud Darwich (en arabe : محمود درويش), né le 13 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”