Beijing Metropolitan Airport

Pékin

Běijīng · 北京
Beijing montage.png
Pays Chine
Statut administratif Municipalité autonome
Préfixe téléphonique 010[1]
Code postal 100000 - 102600[1]
Secrétaire du PCC Liu Qi (刘淇)
Maire Guo Jinlong (郭金龙)
Latitude, longitude 39°54′20″N 116°23′29″E / 39.90556, 116.3913939°54′20″N 116°23′29″E / 39.90556, 116.39139
Altitude 43,5 m
Températures
moyennes
mois le plus froid -4,7°C
mois le plus chaud +26°C
annuelles +11,8°C
Pluviométrie 635,3 mm
Superficie 16 808 km²
Population Municipalité : 17 000 000 hab. environ (en 2009)
Zone urbaine : env. 13 000 000 hab.
Densité 888 hab./km²
Localisation
Localisation de Pékin

Pékin (en chinois : Beijing 北京 ; pinyin : BěijīngÉcouter la prononciation en mandarin, « la capitale du nord ») est la capitale de la République populaire de Chine. Située dans le nord du pays, la municipalité de Pékin (北京市 Běijīng shì, abrégé en 京 Jīng), d'une superficie de 16 800 km², borde la province du Hebei ainsi que la municipalité de Tianjin. Pékin est considérée comme étant le centre politique et culturel de la Chine, tandis que Hong Kong et Shanghai prévalent dans le domaine économique.

Plusieurs fois millénaire, Pékin a été la capitale de la Chine pendant l'essentiel du temps depuis 1264. A proximité de la Grande Muraille de Chine, Pékin abrite des monuments célèbres comme la Cité interdite et le Temple du ciel, qui sont inscrits au patrimoine mondial. De nombreuses réalisations architecturales et structurelles ont modifié la ville à l'occasion des Jeux olympiques dont elle a été l'hôte du 8 au 24 août 2008.

Avec 17 millions d'habitants, Pékin est la deuxième ville la plus peuplée de Chine après Shanghai. La zone urbaine compte quant à elle 13 millions d'habitants. Le parler pékinois forme la base du mandarin standard. D'un point de vue économique, Pékin est la troisième ville de Chine par le PIB total derrière Hong Kong et Shanghai. Elle connaît une croissance économique très rapide, nettement plus de 10% par an dans les années 2000. Un nouveau Central business district (CBD) est en construction.

Sommaire

Noms

北京 = Běijīng , qui signifie « capitale du nord » (en traduction , mot à mot)

Transcriptions

La francisation Pékin provient des jésuites français du XIIIe siècle et ne tient pas compte du changement de prononciation (palatalisation) qui survint pendant la dynastie Qing et qui transforma le [k] devant un [i] en [] (notée j en pinyin). Cette appellation est semblable à celle qu'ont adoptée certaines autres langues occidentales : Pechino [pekino] en italien, Peking en allemand et en néerlandais, ou encore Pequim (prononciation semblable à celle du français) en portugais, par exemple. En revanche, le terme Beijing est d'usage courant en anglais, où il a remplacé Peking. Ce dernier est aussi le nom reconnu par l'ONU et est reconnu par l'Office québécois de la langue française.

Anciens noms

  • Jì (薊/蓟, littéralement "chardon"), plus ancien nom sous lequel est connue la ville (1000 av J-C), repris à partir de Qin Shi Huang
  • Yanjing (燕京) (capitale du royaume de Yan) pendant la période des Royaumes combattants
  • Youzhou sous les Tang
  • Zhōngdū (中都, Capitale du Centre), sous la deuxième dynastie Jin (1115 - 1234)
  • Dàdū (大都, Grande Capitale) ou Khanbalik (Ville du Khan, en mongol), sous les Yuan (c'est-à-dire les Mongols de Kubilai Khan)
  • Jīngshì (京師/京市, Capitale)
  • Gemun Hecen (Capitale, en mandchou), pendant la dynastie Qing.
  • Běipíng (北平, Paix du Nord), au début de la dynastie Ming, et, au XXe siècle, nommé ainsi officiellement en 1928 par le Guomindang pour mettre l'accent sur son rôle pacificateur lors des expéditions militaires dans le Nord de la Chine.

Histoire

En 1115, les Jin du Nord établissent leur capitale à Pékin, qu'ils nomment Zhongdu et qui sera renommée Dadu.

En 1215, l'empereur mongol Gengis Khan brûle Dadu, la capitale de la deuxième dynastie Jin et ville déjà ancienne.

En 1264, Kubilai Khan, petit fils de Gengis Khan et fondateur de la dynastie Yuan fait reconstruire la ville. Il aurait fait de Pékin, à l'époque sous le nom de Khanbalik (Cambalou ou Cambaluc, du turc « qan balïq » : la ville du prince), la capitale de l’ensemble de la Chine, d'où il gouverna un vaste empire.

En 1368, les Ming prennent le pouvoir et s'installent à Nankin, Dadu/Khanbalik prend le nom de « Beiping » (北平, littéralement "paix du nord").

Cependant, dès le début du XVe siècle, le troisième empereur de la dynastie, Yongle, entreprend des grands travaux à Pékin : il fait construire notamment la Cité interdite et le Temple du ciel. Il fait renommer la ville en 1409. Celle-ci prend le nom de Pékin ( 北京, Běijīng, selon la transcription pinyin qui fait référence depuis 1979, c'est-à-dire capitale du Nord). En y transférant l'ensemble de son administration en 1421, il rendra la chose effective.

En 1928, en raison de la guerre civile, le Guomindang transfère la capitale de la République de Chine à Nankin et Pékin reprend le nom de « Beiping ». En 1938, la ville devint partie intégrante de l'empire nippon lors de l'expansionnisme du Japon Shōwa. L'armée japonaise y implanta l'unité de recherche bactériologique 1855, une filiale de l'unité 731, où des médecins japonais pratiquaient des expérimentations sur des cobayes humains.

La capitale de la RPC

En 1949, Mao proclame la République populaire de Chine à Pékin, qui regagne le rang de capitale alors que Nankin reste la capitale de jure des nationalistes du Guomindang réfugiés à Taiwan.

Les mutations contemporaines

Pékin a été choisi pour organiser les Jeux olympiques d'été de 2008 par le CIO, le 13 juillet 2001 à Moscou. À cette occasion, l'urbanisme de la ville a subi d'importantes transformations. La destruction de nombreux quartiers a, selon certaines estimations, fait déplacer 1,5 million de Pékinois[réf. nécessaire]. Un parc public de 7 km², baptisé « forêt olympique », a été aménagé au nord du quatrième périphérique : il a été planté de 530 000 arbres, parmi lesquels beaucoup ont été déracinés en province[2].

Géographie

La ville de Pékin est située dans le Nord-Est de la Chine. La superficie totale de la ville de Pékin est de 16 808 km². La ville est située à une latitude de 39°54′20″N et à une longitude de 116°23′29″E. Elle se trouve à la même latitude que Ankara, la capitale de la Turquie.

Situation

Pékin se situe vers le Nord-est du pays, à 110 kilomètres de la mer de Bohai, à l'extrémité nord-est de la plaine de la Chine du Nord. Il y a des montagnes à l'ouest et au nord de Pékin. Plus au nord encore se trouvent des régions rattachées tardivement à la Chine, c'est la raison pour laquelle la Grande Muraille de Chine, qui marquait la limite du territoire chinois vers le Nord, passe à proximité de Pékin.

Climat

Pékin n'est pas très éloigné de la mer, mais celle-ci se trouve à l'Est, alors que les vents dominants viennent plutôt de l'Ouest, comme c'est souvent le cas dans l'hémisphère Nord. C'est la raison pour laquelle le climat de Pékin est de type continental des façades orientales des continents, comme celui de New York mais de manière encore plus marquée. Les différences de températures entre les saisons sont très fortes comme le montre le record maximal qui est de 41,1 °C et le record minimal qui est de -18,8 °C. Il pleut surtout en été, en effet juillet est le mois le plus pluvieux avec 15 jours de pluie tandis qu'on compte seulement 1 jour de pluie en novembre.

Les températures moyennes vont de -4 °C pour le mois le plus froid à 26 °C pour le mois le plus chaud, avec une moyenne annuelle de 12 °C. La pluviométrie se situe entre 500 mm et 700 mm par an, la ville qui connaît un climat sec compte tout de même 61 jours de pluie par an. Début 2008, les premières dunes du désert de Gobi se trouvaient à 80 km de la capitale[2]. Le réservoir de Guanting, qui alimente Pékin en eau, a vu son niveau baisser de moitié entre 2002 et 2007[2].

Relevé météorologique de Pékin (période 1961-1990)
mois jan. fév. mar. avr. mai. jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) -9,4 -6,9 -0,6 7,2 13,2 18,2 21,6 20,4 14,2 7,3 -0,4 -6,9 3,5
Température moyenne (°C) -4,3 -1,9 5,1 13,6 20,0 24,2 25,9 24,6 19,6 12,7 4,3 -2,2 11,8
Température maximale moyenne (°C) 1,6 4,0 11,3 19,9 26,4 30,3 30,8 29,5 25,8 19,0 10,1 3,3 17,7
Précipitations (mm) 2,6 5,9 9,0 26,4 28,7 70,7 175,6 182,2 48,7 18,8 6,0 2,3 576,9
Nombre de jours avec pluie 0,7 1,5 2,0 2,3 3,9 5,9 10,3 9,4 4,4 2,8 1,3 0,7
Source : Le climat à Pékin (en °C et mm, moyennes mensuelles) Hong-Kong Observatory

Subdivisions administratives

La municipalité de Pékin exerce sa juridiction sur dix-huit subdivisions - seize districts et deux xian.

Huit districts sont situés dans la zone urbaine de Pékin :

  • le district de Dongcheng - 东城区 Dōngchéng Qū ;
  • le district de Xicheng - 西城区 Xīchéng Qū ;
  • le district de Chongwen - 崇文区 Chóngwén Qū ;
  • le district de Xuanwu - 宣武区 Xuānwǔ Qū ;
  • le district de Chaoyang - 朝阳区 Cháoyáng Qū ;
  • le district de Haidian - 海淀区 Hǎidiàn Qū ;
  • le district de Fengtai - 丰台区 Fēngtái Qū ;
  • le district de Shijingshan - 石景山区 Shíjǐngshān Qū.

Six districts correspondent à des banlieues plus distantes ou à des villes satellites de la zone métropolitaine :

  • le district de Mentougou - 门头沟区 Méntóugōu Qū ;
  • le district de Fangshan - 房山区 Fángshān Qūxian de Fangshan avant 1986 ;
  • le district de Tongzhou - 通州区 Tōngzhōu Qūxian de Tong avant 1997 ;
  • le district de Shunyi - 顺义区 Shùnyì Qūxian de Shunyi avant 1998 ;
  • le district de Changping - 昌平区 Chāngpíng Qūxian de Changping avant 1999 ;
  • le district de Daxing - 大兴区 Dàxīng Qūxian de Daxing avant 2001.

Les deux districts restants et les deux xian correspondent à des zones rurales et semi-rurales :

  • le district de Pinggu - 平谷区 Pínggǔ Qūxian de Pinggu avant 2001 ;
  • le district de Huairou - 怀柔区 Huáiróu Qūxian de Huairou avant 2001 ;
  • le xian de Miyun - 密云县 Mìyún Xiàn ;
  • le xian de Yanqing - 延庆县 Yánqìng Xiàn ;

Ces districts et xian sont eux-mêmes divisés en 273 subdivisions de niveau canton, comprenant 119 bourgs, 24 cantons, 5 cantons ethniques et 125 sous-districts.

Économie

Zhongguancun beijing.jpg

Tourisme

Il y a 12 millions de touristes chaque année à Pékin, dont 3,1 millions de touristes étrangers.

Monuments

Vue panoramique du Temple du ciel.

Transports

Transport aérien

Un aéroport national et international, l'Aéroport international de Pékin et un aéroport métropolitain (code AITA : BJS).

Transport ferroviaire

Le CRH3, le train à grande vitesse chinois, dérivé du Velaro.

La ville possède au moins 4 gares de chemin de fer dont la principale est située à l'est.

La ligne à grande vitesse Beijing - Tianjin construite en 2008 relie Pékin avec Tianjin avec une vitesse de plus de 300 km/h.

Transport en commun

  • La ville est desservies par 8 lignes de métro, le prix du ticket est de 2 yuans (0,20€) quelque soit la ligne. voir Métro de Pékin.
  • Le coût d'un ticket de bus est de 1 à 4 yuans (0,10€ à 0,40€ vers la banlieue) selon la distance et les lignes.

Transport routier

  • Pékin est desservi par 9 autoroutes
  • 6 périphériques concentriques qui encerclent et divisent la ville.
  • De grandes artères de 4 à 5 voies doubles sillonnent la ville.
  • La prise en charge par un taxi est de : 10 yuans (1€), pour une course ordinaire : 30 yuans (3€).

Galerie photo

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Insolite

Selon l'agence de presse officielle de Chine[3], avec 5 174 toilettes publiques, Pékin serait la ville la plus équipée en WC dans le monde. La capitale chinoise se placerait devant New York et Londres. Quant aux préposés au nettoyage des WC, ils vivent souvent in situ, nous apprend Papiers de Chine [4].

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

Article externe

Thierry Sanjuan, Pékin, Shanghai, Hong Kong Trois destins de villes dans l’espace chinois, Hérodote, N°101 –2001/2

  • Portail du monde chinois Portail du monde chinois

Ce document provient de « P%C3%A9kin#Transports ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Beijing Metropolitan Airport de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Beijing Capital International Airport — Infobox Airport name = Beijing Capital International Airport nativename a = zh. 北京首都国际机场 nativename r = Běijīng Shǒudū Guójì Jīchǎng caption = The new Terminal 3 image width = 233 image2 width = 100 caption2 = Logo of Beijing Capital… …   Wikipedia

  • Metropolitan Washington Airports Authority — Abbreviation MWAA Formation June 7, 1987 Type Airport Authority …   Wikipedia

  • Beijing — Peking redirects here. For other uses, see Peking (disambiguation). Beijing 北京   Municipality   Municipality of Beijing • 北京市 …   Wikipedia

  • Beijing — /bay jing /, n. Pinyin. a city in and the capital of the People s Republic of China, in the NE part, in central Hebei province: traditional capital of China. 7,570,000. Also, Peking, Peiching. Formerly (1928 49), Peiping. * * * I or Pei ching… …   Universalium

  • Transportation in Beijing — Beijing, as the capital and a municipality of the People s Republic of China (PRC), is a transportation hub, with a sophisticated network of roads, railways and a major airport. Four completed ring roads encircle a city with nine expressways… …   Wikipedia

  • Newark Liberty International Airport — For the highway interchange outside of Newark Liberty International Airport, see Newark Airport Interchange. Newark Liberty International Airport …   Wikipedia

  • Chaoyang District, Beijing — Chaoyang District 朝阳区   District   Chao Yang District of the Beijing Metropolitan Chinese transcription(s)    Chinese 朝阳区 …   Wikipedia

  • Tokyo International Airport — Infobox Airport name = Tokyo International Airport nativename = nativename a = 東京国際空港 nativename r = Tōkyō Kokusai Kūkō image width = caption = IATA = HND ICAO = RJTT type = Public owner = operator = Tokyo Aviation Bureau, Ministry of Land,… …   Wikipedia

  • Detroit Metropolitan Wayne County Airport — DTW redirects here. For other uses, see DTW (disambiguation). Detroit Metropolitan Wayne County Airport IATA: DTW – ICAO …   Wikipedia

  • List of cities with more than one airport — Cities around the world may be served by more than one airport, typically to avoid congestion, and where there may be factors preventing expansion to existing airports. In other cities, multiple airports may be built to cater for specific uses,… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”