Jérôme Alquié
Jérôme Alquié
Portait de Jérôme Alquié

Naissance 12 avril 1975 (1975-04-12) (36 ans)
Marseille, Drapeau de France France
Nationalité Française
Activité(s) Illustrateur professionnel
Formation Autodidacte
Influencé par Shingo Araki, Tsukasa Hōjō


Jérôme Alquié, né à Marseille en 1975, est un illustrateur professionnel et un dessinateur de bandes dessinées. Autodidacte, il se découvre dès l'enfance un goût prononcé pour le dessin. Inspiré par la japanimation des années 80, il cultive son don tout en poursuivant des études supérieures qui aboutiront à l'obtention d'un diplôme d'ingénieur en aéronautique. Après cinq ans passés au département thermique d'Eurocopter à Marignane, il décide d'abandonner cette carrière pour embrasser celle d'illustrateur professionnel.

Sommaire

Biographie

Enfance

Habitant en pleine ville et ne sortant que très peu, l'univers de Jérôme Alquié tourne vite autour de la télévision. Happé par la vague des séries animées japonaises des années 80 et 90, il enregistre consciencieusement tous les épisodes sur cassettes vidéo, puis réalise des montages vidéo pour les regrouper en intégrales. Il se constitue ainsi une bibliothèque d'une quinzaine de séries représentant plus de 250 cassettes. Il se les repasse en boucle et apprend à dessiner avec la touche "pause" de son magnétoscope, reproduisant le style des maîtres de l'animation japonaise, à commencer par Shingo Araki qu'il affectionne tout particulièrement.

Désireux de regarder davantage d'animes que n'en propose la télévision française de l’époque, il découvre le monde du manga et son principe de prépublication, puis d'adaptation à l'écran en cas de succès. Bien avant la popularisation du manga en France, il passe par des réseaux confidentiels pour importer des manga non traduits. C'est ainsi notamment qu'il découvre The Hades Chapter qui poursuit les aventures de Seiyar après sa lutte contre Poséidon, chapitre encore non porté à l'écran à ce moment-là.

Études

En terminale, Jérôme Alquié a le choix soit d'entrer en classe préparatoire (dans le sillage de son frère aîné, diplômé de la prestigieuse Ecole Polytechnique avec deux ans d'avance), soit de suivre des études de dessin. Conscient de la difficulté de vivre de sa passion, il estime plus raisonnable de s'assurer un avenir en tant qu'ingénieur.

C'est ainsi qu'il intègre à contrecœur l'ENSICA à Toulouse, sans pour autant arrêter le dessin dont il tapisse les murs de sa chambre d'étudiant. Il prend la charge du Club Japon de l'école, et diffuse dans son studio les centaines de cassettes vidéo qu'il a amassées. C'est dans le cadre de ces projections qu'il se lie d'amitié avec Arnaud Dollen, un camarade de promotion qui par la suite deviendra son scénariste attitré.

Il sort diplômé en 1998. Après son service militaire, il choisit de travailler au département « aménagement thermique des cabines » dans la société Eurocopter, à la fois pour se rapprocher de Marseille, sa ville natale, mais aussi parce que les 35 heures mises en place par l'entreprise libèrent plusieurs vendredis dans l'année, ce qui lui permet de consacrer davantage de temps au dessin.

Carrière d'illustrateur professionnel

Maturation de la vocation

Les fanarts

Depuis qu'il a découvert qu'un chapitre entier du manga Saint Seiya est quasi inconnu en France, Jérôme Alquié a le projet d'y consacrer un fan art. Son idée n'est pas de redessiner le manga de Masami Kurumada, mais de faire comme si le dessin animé existait pour en réaliser un artbook. En juillet 1995, il décide de se lancer : il réalise une grosse partie des visuels, mais bute sur l'écriture romancée des divers épisodes consacrés à Hadès. Découvrant son travail accroché sur les murs de son appartement, Arnaud Dollen lui propose ses services. Ensemble, ils coréalisent ce artbook en parallèle de leurs études d'ingénieurs. Leur travail s'étale sur presque deux ans, et l'ouvrage final se compose de deux volumes de 200 pages chacun.

D'autres artbooks suivront, consacrés à ses séries phares : Goldorak, Ulysse 31, Albator et Jayce et les conquérants de la lumière. Son travail finit par être remarqué par l'organisateur du salon Cartoonist, qui en 1998 lui offre un stand en tant qu'exposant amateur. Entre 1998 et 2002, il participe aux éditions de Toulon, Brest et Paris, puis est invité par les salons de Japan Expo, FACTS en Belgique et Jornaicas de Zaragosa en Espagne.

La bande-annonce non officielle de Saint Seiya - The Hades Chapter

Désireux de continuer à rendre hommage aux Chevaliers du Zodiaque, Jérôme Alquié décide de réaliser une courte animation sur ce qu'aurait pu être le chapitre conclusif de la saga si la Tōei animation l'avait produit à la suite du chapitre consacré à Poséidon. Entouré d'une équipe de fans comme lui, il travaille pendant neuf mois pour réaliser deux clips : "DEAD OR DEAD" qui présente la rencontre entre Ikki (portant Shun encore bébé) et Pandora (portant Hadès son jeune frère). Il réalise également l'"ADIEU, GOLD SAINTS", une séquence présentant l'au revoir des cinq héros aux douze chevaliers d'or qui se sont sacrifiés pour ouvrir un passage dans le Mur des Lamentations. Les deux clips utilisent comme bande sonore les musiques composées en 1988 par Seiji Yokoyama en vue d'une éventuelle production par la Tōei mais qui finalement ne vit pas le jour.

Ces clips sont diffusés en public en avril 2001 au cours de Cartoonist Toulon, et en novembre de la même année dans l'édition parisienne du salon. Il profite de cette occasion pour remettre en main propre une copie de ce travail à Shingo Araki, invité d'honneur du festival[1]. Puis il met les deux trailers en libre téléchargement sur son site[2].

Période de transition

En 2002, Jérôme Alquié est contacté par Déclic Images, qui veut profiter du boom de la japanimation en DVD qui démarre à cette époque. Pour se distinguer de ses concurrents, la société veut notamment offrir des visuels inédits mais autorisés par les ayants-droits. C'est dans ce contexte qu'il assurera la réalisation :

Tous ces travaux sont réalisés en parallèle de son activité d'ingénieur. En 2006, il décide de prendre une année de mise à disposition, qu'il renouvellera en 2007 avant de quitter définitivement son poste à Eurocopter pour devenir illustrateur professionnel.

Illustrateur professionnel

L'animation

Désormais à temps plein, Jérôme Alquié peut développer ses projets personnels. Toujours féru d'animation, il travaille sur Lorghian & Sharylla, une série animée de science-fiction. Le montage du projet de pré-production l'occupe une grande partie de l'année 2006 ; il n'a à ce jour pas trouvé de producteur en France.

C'est dans cet univers qu'apparaît pour la première fois Newt, une créature ressemblant à un chat. Par la suite, Newt réapparaîtra dans d'autres projets, un peu à l'image du corbeau de Leiji Matsumoto, célèbre pour avoir été le compagnon d'Albator mais également présent dans d'autres œuvres du mangaka.

La bande dessinée

Alors qu’il encore amateur, Jérôme Alquié se frotte par deux fois au milieu de la bande dessinée. En 1997, il participe au concours organisé par le Festival de la bande dessinée de Colomiers avec Illuminations, une histoire en trois pages sur les vampires ; il remporte le prix du public. En 1999, il fait partie des nominés du concours Tsuki Sélection organisé par les éditions Tonkam sur le thème des anges, ce qui lui permet d'éditer L'ange blessé ; parmi les dix autres gagnants se trouve Patrick Sobral, qui quelques années plus tard publiera Les Légendaires.

Davantage attiré par l’illustration, il ne donne pas immédiatement suite à ces deux expériences. Ce n’est qu’en 2010 qu’il entre en contact avec les éditions Delcourt, chez qui il publie la série Surnaturels dont le premier tome est sorti le 19 janvier 2011. La série est en cours et le tome 2 est prévu en octobre 2011.

Il collabore également avec les éditions Nomadbook, qui développe des bandes dessinées numériques téléchargeables sur supports numériques tels que I-Phone et Nintendo DS. Ce média lui permet de retravailler sur son projet Lorhigan & Sharylla, dont il a toujours eu une vision animée. Le premier épisode sort en avril 2010.

Autres projets

Appréciant de jongler sur plusieurs œuvres en même temps, Jérôme Alquié travaille en parallèle à ses activités principales sur d’autres projets.

Dessin animé
Travail préparatoire de character designer pour une série animée sur les pirates
Affiche du film d’animation Les Aventures extraordinaires de Michel Strogoff, diffusé dans le cadre du Festival de Cannes 2004
Expositions
Exposition à la médiathèque de Châteauneuf-les-Martigues
Comment créer une BD numérique, dans le cadre du festival BD de Toulouse
Illustration de romans
Couverture, illustrations intérieures et carnet de croquis de L’Anneau des Sept, roman d’Arnaud Dollen publié aux éditions Cartoonist
Couverture des deux premiers tomes de la série Thunderboys, série de romans de Florence Pourreau publiée aux éditions Bénévent
Illustrations féminines
Calendrier Sweet savage, où chaque femme est liée à un élément ou une grande force naturelle
Projet Une fleur... une femme associant des fleurs du monde entier aux femmes du pays concerné
Tableaux avec éléments 3D représentant des femmes ethniques associées à un élément physique ajouté sur la vitre du tableau
Œuvres caritatives
Opération Une dédicace contre le cancer permettant d'offrir des DVD aux enfants en séjour long à l'hôpital de La Timone

Liens externes

Notes et références

  1. La vidéo de cet événement est visible à cette adresse : http://www.jerome-alquie.com/travaux_serie_tv_de_notre_enfance_fanart_hades.htm#3
  2. Ils sont disponibles à l'adresse suivante : http://www.jerome-alquie.com/travaux_serie_tv_de_notre_enfance_fanart_hades.htm#2



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jérôme Alquié de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”