24 heures (Suisse)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 24 heures.
24 Heures
Logo en 2010

Pays Drapeau de Suisse Suisse
Langue Français
Périodicité Quotidien
Genre Généraliste, De proximité
Diffusion 85 813[1] ex. (2008)
Date de fondation 1762
Éditeur Lausanne

Directeur de la rédaction Eric Hoesli
Rédacteur en chef Thierry Meyer
Site web 24 Heures

24 heures est un journal quotidien de Suisse romande, faisant partie du groupe Edipresse. 24 heures est un journal sans orientation politique marquée selon Mediaprint mais penchant légèrement à gauche[réf. nécessaire]. C'est le premier quotidien de Suisse romande en termes de tirage[2].

Sommaire

Histoire

Le journal "Feuille d'avis de Lausanne" est créé en 1762, et devient un quotidien en 1872. Souhaitant s'affranchir de son image lausannoise pour s'assurer une plus large diffusion, il prend le nom de "24 Heures" à partir du 10 avril 1972. Avec le nouveau nom, il commence à se détacher du Parti radical, comme de l’influence de l’Église protestante[3].

En 2005, après le rachat du groupe Corbaz et de ses deux titres "La Presse Riviera-Chablais" et "La Presse Nord Vaudois", le journal vaudois est divisé en quatre éditions régionales:

  • Nord Vaudois - Broye
  • Riviera Chablais (est vaudois)
  • La Côte
  • Lausanne

Ainsi, de facto, les deux journaux rachetés "La Presse Riviera-Chablais" et "La Presse Nord Vaudois" disparaissent dans cet exercice.

La direction d'Edipresse Suisse a ensuite décidé de revenir à une édition unique dans tout le canton de Vaud en 2009.

Au sein du groupe Edipresse, "24 Heures" partage une partie de son contenu rédactionnel avec la "Tribune de Genève". Edipresse Suisse était en cours de rachat de l'éditeur zurichois Tamedia en 2010-2011.

Tirage

105 000 exemplaires, 242 000 lecteurs[4]. A ses débuts en 1972, il tirait à 93 500 exemplaires.

Collaborateurs

  • Raymond Burki, dessinateur de presse
  • Jacques Poget, ancien rédacteur en chef
  • Thierry Meyer, rédacteur en chef

Surnoms

  • La Feuille[réf. nécessaire]

Références

  1. Institut Recherches et études des médias publicitaires (REMP), octobre 2008
  2. jusqu'où aider la presse, 2000. Consulté le 19 mai 2008. « Le principal quotidien francophone, 24 Heures, a un tirage moyen de 88 500 exemplaires. »
  3. Le Temps: La page tournée de la Feuille d’Avis
  4. MACH Basic 2007-1

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 24 heures (Suisse) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 24 Heures (Suisse) — Pour les articles homonymes, voir 24 heures.  24 Heures {{{nomorigine}}} …   Wikipédia en Français

  • 24 Heures du Mans 2011 — Précédent : 2010 Suivant : 2012 …   Wikipédia en Français

  • 24 Heures du Mans 2010 — Précédent : 2009 Suivant : 2011 Le podium du triplé d Audi …   Wikipédia en Français

  • 24 heures du Mans 1978 — Précédent: 1977 Suivant: 1979 La 46e édition des 24 Heures du Mans s est déroulée les 10 et 11 juin 1978 sur le Circuit de la Sarthe. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • 24 Heures du Mans 1978 — Précédent : 1977 Suivant : 1979 La Renault Alpin …   Wikipédia en Français

  • 24 Heures du Mans 2009 — Précédent : 2008 Suivant : 2010 La …   Wikipédia en Français

  • 24 heures du Mans 2009 — Précédent: 2008 Suivant: 2010 La Peugeot 9 …   Wikipédia en Français

  • 24 Heures du Mans 2007 — Précédent : 2006 Suivant : 2008 Logo des 24 Heures …   Wikipédia en Français

  • 24 heures du Mans 1971 — Précédent: 1970 Suivant: 1972 La 39e édition des 24 Heures du Mans s est déroulée les 12 et 13 juin 1971 sur le Circuit de la Sarthe. Cette course fait partie de la 9e manche du Championnat du monde des voitures de sport 1971 (WSC World Sportscar …   Wikipédia en Français

  • 24 heures du Mans 1979 — Précédent: 1978 Suivant: 1980 La 47e édition des 24 Heures du Mans s est déroulée les 9 et 10 juin 1979 sur le Circuit de la Sarthe. Sommaire …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”