Beaumont-les-Valence

Beaumont-lès-Valence

Beaumont-lès-Valence
Carte de localisation de Beaumont-lès-Valence
Pays France France
Région Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Arrondissement de Valence
Canton Canton de Portes-lès-Valence
Code Insee 26037
Code postal 26760
Maire
Mandat en cours
Jean-Michel Pomarel
2008-2014
Intercommunalité sans
Latitude
Longitude
44° 51′ 46″ Nord
       4° 56′ 36″ Est
/ 44.8627777778, 4.94333333333
Altitude 135 m (mini) – 221 m (maxi)
Superficie 17,61 km²
Population sans
doubles comptes
3 772 hab.
(2007)
Densité 214,2 hab./km²

Beaumont-lès-Valence est une commune française, située dans le département de la Drôme et la région Rhône-Alpes, elle fait partie de l'agglomération de Valence.

Ses habitants sont les Beaumontois(es).

Sommaire

Géographie

La commune de Beaumont-lès-Valence est limitrophe à la ville de Valence, préfecture de la Drôme, se situant au sud-est de celle-ci.

Beaumont-lès-Valence se situe à une altitude situé entre 135 mètres et 185 m (le côteau), sur une superficie de 1 761 ha.

Histoire

La commune était autrefois appelée Villa Bellimontis (1226), Castrum Bellimontis à partir de 1397, Belli Monte vers 1450, Beaulmont puis Beaulmont en Valentinoys vers 1550 et enfin Beaumont-lès-Valence.

Bien que des restes d'une villa romaine du IIe siècle au quartier de Laye puisse laisser présager une occupation romaine, aucune inscription antique ne vient confirmer cette hypothèse.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1790 1792 Jean Abraham Chiron
1884 1925 Alcide Chanas
1925 1929 Paul Coupier
1929 1935 Adrien Point
1935 1944 Eugéne Reynaud
1944 1946 Emile Brun
1946 1953 Louis Clot
1953 1959 Emile Brun
1959 1974 Charles Lombard
1974 1983 Venant Martin
1983 2001 Robert Klein
2001 mars 2008 Bernard Curinier
mars 2008 en cours Jean-Michel Pomarel
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
1911 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
1170 1252 1333 1873 2667 3117 3679 3755
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

Des remparts commencés en 1336, la tour reste le seul vestige visible aujourd'hui. À l'origine, elle constituait la porte d'accès au village. Elle était doublée d'une palissade en bois qui assurait un premier système défensif, alors que l'Écoutay (ruisseau se jetant dans la Véore, dont le débit était beaucoup plus important et ses crues très dévastatrices, longeait les ouvrages militaires.

Pendant la période révolutionnaire, la tour devient une « mairie » occasionnelle et la salle du premier étage est aménagée en salle des archives. Par délibération municipale du 30 novembre 1860, sa démolition est votée à l'unanimité, mais les villageois s'élèvent contre cette décision.

  • Église du XIIe siècle (classée) qui sert également de temple

Les guerres de religions sont à l'origine des différentes mutilations et transformations de l'église, très souvent laissée à l'abandon, mais à l'inverse d'autres régions, les protestants harcèlent le peu de catholiques se trouvant sur la commune à ce moment-là. Elle est mise à sac et pillée 3 années consécutives de 1559 à 1561. Le 25 avril 1562, le baron des Adrets et ses troupes ravagent à nouveau l'église et lui donnent le coup de grâce en la brûlant. Elle demeure ainsi 36 ans sans toiture. Le 13 avril 1598, Henri IV signe l'Édit de Nantes, édit de pacification entre catholiques et protestants, et cette année-là a lieu une première restauration sommaire de la toiture. En 1603 le clocher est restauré. La toiture posée en 1598 s'effondre à nouveau en 1665 et la désolation s'installe encore une fois pour 66 ans. En 1731, Alexandre Milon de Mesme, évêque de Valence et Seigneur de Beaumont, lors d'une visite pastorale ordonne sa reconstruction. L'église se trouve dans un état très proche de la ruine. Un lambris est posé sur la moitié ouest pour remplacer les voûtes effondrées. On relève un pilier et une partie des voûtes dans la moitié est. Plus tard cette différence d'architecture sera utilisée pour la séparation. Cette très importante restauration de 1748 procure à l'église son aspect actuel. Dès 1789, les deux communautés religieuses revendiquent l'église pour l'exercice de leurs cultes, les protestants n'ayant plus de temple depuis 1686. En février 1790 a lieu à Beaumont l'élection du premier maire. Jean Abraham Chiron est élu maire, il est aussi pasteur, le premier officier municipal est Antoine Ollivier, curé de la paroisse et un œcuménisme d'avant garde.

L'église temple depuis 1792

Les catholiques jouissent de l'église entière jusqu'en 1792. Cette même année, le directoire de la Drôme accepte le partage à des heures différentes. En 1793, l'église devient temple de la raison au moment ou Robespierre interdit les cultes. Elle sert de maison commune, c’est-à-dire de mairie jusqu'en 1802 ou elle retrouve sa vocation première avec le rétablissement des cultes. En 1804 une nouvelle demande de partage est faite. L'autorisation est donnée par décret du préfet en date du 17 thermidor an XIII 5 août 1805. Le mur de séparation est construit en 1806. Afin de séparer la nef et le chœur, la partie du chœur restant l'église, la nef devenant le temple. Bien que classée monument historique depuis de nombreuses années, les travaux de restauration ne commencent qu'à partir de 1973 avec une première réfection du toit du clocher et la construction d'une terrasse à la place de la toiture. En 1978, la démolition de la maison attenante à l'église redonne au monument un meilleur aspect. En 1992 s'achèvent les dernières restaurations tant du côté église que du côté temple avec l'aide des bâtiments de France. Abritant à la fois les catholiques et les protestants sous le même toit, le bâtiment reste à ce jour un monument remarquable dans cette région. Depuis 1990, les deux communautés s'interrogent sur l'ouverture d'une porte dans ce mur de séparation. C'est 8 janvier 2008 que débute la démolition du mur entre les deux piliers centraux. Actuellement, une belle porte constituée de 4 panneaux amovibles sur rails permet une large ouverture de 4,5 m de large et 6,5 m de haut, donnant à l'une ou l'autre ou les deux communautés de jouir de l'ensemble de l'édifice. L'inauguration s'est déroulée le 25 avril 2008, une célébration oecuménique avec signature de la charte d'utilisation de cette ouverture le 27 avril 2008.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Liens externes


  • Portail de la Drôme Portail de la Drôme
  • Portail de Rhône-Alpes Portail de Rhône-Alpes
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Beaumont-l%C3%A8s-Valence ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Beaumont-les-Valence de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Beaumont-lès-Valence — Saltar a navegación, búsqueda Beaumont lès Valence País …   Wikipedia Español

  • Beaumont-lès-Valence — is a commune in the Drôme department in southeastern France.ee also*Communes of the Drôme departmentReferences Based on the article in the French Wikipedia …   Wikipedia

  • Beaumont-lès-Valence — 44° 51′ 46″ N 4° 56′ 36″ E / 44.8627777778, 4.94333333333 …   Wikipédia en Français

  • Beaumont-les-Valence — Original name in latin Beaumont ls Valence Name in other language Beaumont, Beaumont les Valence, Beaumont ls Valence State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 44.86328 latitude 4.9457 altitude 138 Population 3982 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Bourg-lès-Valence — 44° 56′ 55″ N 4° 53′ 46″ E / 44.9486111111, 4.89611111111 …   Wikipédia en Français

  • Portes-lès-Valence — 44° 52′ 27″ N 4° 52′ 37″ E / 44.8741666667, 4.87694444444 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Marcel-lès-Valence — Pour les articles homonymes, voir Saint Marcel. 44° 58′ 18″ N 4° 57′ 27″ E …   Wikipédia en Français

  • Kanton Portes-lès-Valence — Region Rhône Alpes Département Drôme Arrondissement Valence Hauptort Portes lès Valence Einwohner 21.265 (1. Jan. 2008) …   Deutsch Wikipedia

  • Canton De Portes-lès-Valence — Administration Pays France Région Rhône Alpes …   Wikipédia en Français

  • Canton de Portes-les-Valence — Canton de Portes lès Valence Canton de Portes lès Valence Administration Pays France Région Rhône Alpes …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”