Beaujeu (Alpes-de-Haute-Provence)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beaujeu.

44° 12′ 15″ N 6° 22′ 20″ E / 44.2041666667, 6.37222222222

Beaujeu
Le village
Le village
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Digne-les-Bains
Canton La Javie
Code commune 04024
Code postal 04420
Maire
Mandat en cours
Brigitte Bonnet
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de Haute Bléone
Démographie
Population 153 hab. (2008)
Densité 3,3 hab./km²
Géographie
Coordonnées 44° 12′ 15″ Nord
       6° 22′ 20″ Est
/ 44.2041666667, 6.37222222222
Altitudes mini. 821 m — maxi. 2153 m
Superficie 45,68 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Beaujeu est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Beaujolais[1].

Sommaire

Géographie

Le village est situé à 880 m d’altitude[2]. La commune est traversée par l’Arigeol.

Hameaux

  • Boullard
  • Le Clucheret
  • l'Escale
  • Fonfrède
  • le Labouret
  • Saint-Pierre
  • les Traverses-Hautes
  • le Villard

Sommets et cols

  • Sommet du Blayeul (2 189 m), relais hertzien
  • Sommet de Chappe (1 667 m)
  • Col du Labouret (1 240 m) sur la route départementale 900

Géologie

Les montagnes autour de Beaujeu sont composées de schistes noirs

Communes limitrophes[3]

Rose des vents Verdaches Le Vernet Rose des vents
N Prads-Haute-Bléone
O    Beaujeu    E
S
La Javie

Histoire

La localité apparaît pour la première fois dans les chartes en 1147 (Beljog)[2], mais une motte castrale avait été construite dès le XIe siècle au lieu-dit la Tour[4].

La baronnie de Beaujeu s’étendait sur les communautés de Mariaud et du Clucheiret[5]. Un péage était établi sur la route du col de Labouret à la fin du Moyen Âge[6].

Durant la Révolution, la commune compte une société patriotique, créée après la fin de 1792[7].

Toponymie

Le terme désignant la localité en 1147 vient du latin bellom jugum, signifiant Beau Mont. Devenu Bèl jog, une confusion de sens s’insinue avec l’occitan bèl joc, qui signifie beau jeu en français[8].

Héraldique

Blason de Beaujeu

Blasonnement :
« Echiqueté d'or et d'azur. »[9].

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 mars 2008 Jean-Pierre Broveli[10],[11]    
mars 2008   Brigitte Bonnet[12]    

Économie

Démographie

Évolution démographique
Années 1315 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
Population 103 feux 18 feux 220 372 265 334 418 450 408 444
Années 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
Population 440 415 349 360 340 329 321 302 303 265
Années 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 261 271 233 252 190 165 143 136 145 131
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - -
Population 121 92 110 109 129 152 152[13] 155[14] - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale en 2006
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[5] ; Insee[15], EHESS[16] pour les chiffres issus des recensements légaux
Courbe d'évolution démographique de Beaujeu depuis 1793

Lieux et monuments

Le relais de poste du village

Il y avait deux relais de poste sur la route du Labouret, un au village et un au pied du col, dont l’ascension était très ardue (un dicton affirmait De passa lou Labouret libera me, domine ![17]).

Anciennes paroisses :

  • l’église de l’Assomption, à Saint-Pierre ;
  • église de la Transfiguration à Boullard (1824) ;
  • église Notre-Dame-de-l’Assomption à Beaujeu (XVIe-XIXe siècles) date de 1840 sur structures anciennes[18], qui possède une châsse en cuivre et émail champlevé du XIIIe siècle, classée au titre objet[19] et un tableau représentant Saint Roch et saint Sébastien, classé[20].

Deux chapelles se trouvent sur la commune, la chapelle Sainte-Anne et la chapelle Saint-Blaise (le Clucheret) qui possède une croix d’autel et de procession en fer, datée de 1683, classée[21]. La chapelle du Labouret possède un calice et une patène en argent, du XVIIIe, eux aussi classés[22].

Le cimetière, sa chapelle et ses abords sont un site classé.

Personnalités liées à la commune

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. Annuaire des Mairies et Villes de France.
  2. a et b Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  3. IGN, Géoportail, consultation à l’échelle Ville + 1/4, le 12 décembre 2008
  4. Parc naturel du Luberon, Autour de l’An Mil en pays de Forcalquier, catalogue d’exposition, 2007, p 31
  5. a et b Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 164
  6. Louis Stouff, « carte 86 : Port, routes et foires du XIIIe au XVe siècles », in Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit.
  7. Patrice Alphand, « Les Sociétés populaires», La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 296-298
  8. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume I : Formations préceltiques, celtiques, romanes § 5254, p 318, corrigé par l’errata p 1857
  9. Louis de Bresc, Armorial des communes de Provence, 1866. Réédition : Marcel Petit CPM, Raphèle-lès-Arles, 1994
  10. Jean-Pierre Broveli est l’un des 500 élus qui ont parrainé la candidature d’Olivier Besancenot à l’élection présidentielle de 2002, cf Parrainages élection présidentielle 2002, consulté le 28 juillet 2010
  11. Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2002
  12. Site de la préfecture des AHP
  13. Insee, population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 9 janvier 2009
  14. Insee, Historique des populations par commune depuis le recensement de 1962 (fichier Excel), mis à jour en 2010, consulté le 21 juillet 2010
  15. Beaujeu sur le site de l’Insee
  16. EHESS, notice communale de Beaujeu sur la base de données Cassini, consultée le 23 juillet 2009
  17. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 424
  18. Raymond Collier, op. cit., p 379
  19. Arrêté du 2 mars 1934 Châsse, sur la base Palissy, ministère de la Culture consultée le 28 octobre 2008
  20. Arrêté du 7 septembre 1988 tableau : saint Roch et saint Sébastien, sur la base Palissy, ministère de la Culture consultée le 28 octobre 2008
  21. Arrêté du 7 décembre 1989, croix de procession, sur la base Palissy, ministère de la Cultureconsultée le 28 octobre 2008
  22. Arrêté du 13 juin 1988, calice, patène, sur la base Palissy, ministère de la Culture consultée le 28 octobre 2008

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles de Wikipédia

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Beaujeu (Alpes-de-Haute-Provence) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”