Beaufort-en-Vallée
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beaufort.

47° 26′ 25″ N 0° 12′ 51″ W / 47.4402777778, -0.214166666667

Beaufort-en-Vallée
La ville sous la neige
La ville sous la neige
Armoiries
Administration
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Arrondissement d'Angers
Canton Canton de Beaufort-en-Vallée
Code commune 49021
Code postal 49250
Maire
Mandat en cours
Jean-Charles Taugourdeau
2008-2014
Intercommunalité C. C. de Beaufort-en-Anjou
Site web http://www.beaufortenvallee.fr
Démographie
Population 6 098 hab. (2008)
Densité 171 hab./km²
Gentilé Beaufortais
Géographie
Coordonnées 47° 26′ 25″ Nord
       0° 12′ 51″ Ouest
/ 47.4402777778, -0.214166666667
Altitudes mini. 17 m — maxi. 51 m
Superficie 35,66 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Beaufort-en-Vallée est une commune française, située dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

Sommaire

Géographie

La ville de Beaufort-en-Vallée se situe dans le Baugeois, entre Angers et Saumur, au cœur du Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine.

Histoire

L’origine de Beaufort-en-Vallée se situe au lieu-dit St Pierre du Lac, ancienne cité lacustre dont les outils préhistoriques sont visibles dans les vitrines du musée Joseph-Denais. Beaufort s’est ensuite déplacée vers la butte, ancien oppidum gallo-romain dont la situation stratégique permit la construction de ce château fort.

Cette belle cité comtale (Bellum Forte) qui naquit autour d’une chapelle érigée au pied de ce château, à partir du XIe siècle, est riche d’histoire de France. Foulques Nerra, le grand bâtisseur, a pu faire édifier autour de la forteresse, un écheveau de ruelles et de maisons qui constituent encore de nos jours un cadre ancien digne d’intérêt.

En 1340, fut instituée, la sénéchaussée royale de Beaufort-en-Anjou. Elle relevait directement du Parlement de Paris[1].

En 1347, Guillaume Roger, seigneur limousin et frère du pape Clément VI devient le premier comte de Beaufort et obtient le château qui n’est que ruines. Il se met en devoir de le rebâtir et cette reconstruction dure 10 ans, jusqu’en 1356.

Durant la guerre de cent ans les anglais s'établissent dans les principaux châteaux de la région : Beaufort, Sablé, le Louroux ... Il fallut attendre Du Guesclin et le seigneur de Maillé pour reprendre ses positions.

Au milieu du XVe siècle, le roi René d’Anjou acquiert le château et le fait réaménager. On trouve encore des traces des anciens remparts qui ont été détruits au XIXe siècle et seul subsistent deux tours et un pan de murailles.

Jeanne de Laval, femme de René d’Anjou, complète le château d’une nouvelle tour, la tour octogonale en 1459. Avec Jeanne, la région connaît la prospérité.

En 1480, Jeanne de Laval organise et dirige la sénéchaussée de Beaufort[2].

La bienfaitrice» donne de nombreux avantages aux habitants, notamment par l'ordonnance du 1er mai 1471, elle réglemente l'usage des prairies communales (jouissance des biens communaux). « Sa statue haute de deux mètres, érigée par les Beaufortais en 1842 sur une colonne d’ordre corinthien de douze mètres, se trouve sur la place qui porte son nom. Elle tourne les yeux vers la statue du roi René à Angers ».

En 1575 le Beaufortais Jehan Chardavoine publie à Paris le premier recueil de chansons populaires, sous le titre Recueil des plus belles et excellentes chansons en forme de voix de ville tirées de divers autheurs et poètes françois tant anciens que modernes ausquelles a été nouvellement adaptée la musique de leur chant commun[3].

La prospérité continue au XVIIe siècle et au XVIIIe siècle avec le développement de l’hôpital puis l’essor de l’industrie de toiles à voiles. Avant la Révolution, Beaufort est l’une des plus importantes et riches villes de l’Anjou. Beaufort a gardé la trace de son passé en de nombreuses hôtels et logis : le logis Launault, l’hôtel Dieu, l’hospice édifié au XVIIIe siècle avec des pierres des ruines du château.

De grands travaux sont encore réalisés à la fin du XIXe siècle : construction des halles en 1842 pour le marché de Chanvre, et de l’immeuble du musée par la Caisse d’épargne en 1898 à 1904 pour y installer, le 1er novembre 1905, les collections que le journaliste Joseph Denais avait données à la Mairie.

Vers 1960, l’horticulture se développe avec l’aménagement hydraulique de la vallée de l’Authion. Elle demeure aujourd’hui, avec l’agro-alimentaire le principal atout de la région.


Administration

Mairie de Beaufort-en-Vallée
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1798 1800 Bourcier [[]]  
20 Juin 1800 1830 François Marie Danquetil [[]]  
1830 1842 René Jean Beconnais Languedoc [[]]  
1842 1844 Quelin [[]]  
1844 1862 Alphonse Dubost [[]]  
1862 1871 Froger [[]]  
1871 1878 Grimoux [[]]  
1878 1881 Pierre Meffray [[]]  
1881 1888 Grimoux [[]]  
1888 1892 René Geslin [[]]  
1892 1900 Pierre Meffray [[]]  
1900 1904 Chevalier [[]]  
1904 1919 René Geslin [[]]  
1919 1925 Louis Baillif [[]]  
1925 1945 Emile Gilardeau [[]]  
1945 1947 Guy de Rosemont [[]]  
1947 1953 Armand Chaineau [[]]  
1953 1959 René Coupry [[]]  
1959 1959 Bernard Carlier [[]]  
1959 2001 Roger Serreau DVD puis UDF-CDS Conseillé Général
mars 2001   Jean-Charles Taugourdeau UMP Président de la Communauté de Communes

de Beaufort-en-Anjou, Conseillé Général, Député

Toutes les données ne sont pas encore connues.
Liste des maires adjoints successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1798 1800 [[ ]] [[]]  
20 Juin 1800 1830 Niconnois, Lebreton [[]]  
1830 1842 [[]] [[]]  
1842 1844 [[]] [[]]  
1844 1862 [[]] [[]]  
1862 1871 [[]] [[]]  
1871 1878 [[]] [[]]  
1878 1881 [[]] [[]]  
1881 1888 [[]] [[]]  
1888 1892 [[]] [[]]  
1892 1900 [[]] [[]]  
1900 1904 [[]] [[]]  
1904 1919 [[]] [[]]  
1919 1925 [[]] [[]]  
1925 1945 [[]] [[]]  
1945 1947 [[]] [[]]  
1947 1953 [[]] [[]]  
1953 1959 [[]] [[]]  
1959 1959 [[]] [[]]  
1959 2001 [[]] [[]] Conseillé Général
mars 2001   [[]] [[]]  
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique

En 2008, Beaufort-en-Vallée comptait 6 098 habitants (soit une augmentation de 13 % par rapport à 1999). La commune occupait le 1 606e rang au niveau national, alors qu'elle était au 1 739e en 1999, et le 16e au niveau départemental sur 363 communes.

L'évolution du nombre d'habitants depuis 1793 est connue à travers les recensements de la population effectués à Beaufort-en-Vallée depuis cette date. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Beaufort-en-Vallée, cela correspond à 2004, 2009, etc. Les autres dates de « recensements » (2006, 2008, etc.) sont des estimations[4],[5].

Le maximum de la population a été atteint en 1793 avec 6 214 habitants.

Évolution démographique
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 6 214 5 990 5 958 5 972 5 914 5 993 5 474 5 423 5 207
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 5 245 5 260 5 120 5 146 4 960 4 757 4 627 4 492 4 278
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 4 222 4 104 4 038 3 387 3 325 3 262 3 171 3 306 3 253
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2008
Population 3 544 3 623 4 048 4 720 5 364 5 384 5 623 5 754 6 098
Notes, sources, ... Cède, en 1824, avec Les Rosiers-sur-Loire et Saint-Mathurin-sur-Loire, La Ménitré.
Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusque 1962 et pour le recensement 2004[6], et à partir de 1968 : Insee (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[7],[8].
Histogramme

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,5 %) est en effet supérieur au taux national (22,1 %) et au taux départemental (21,4 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,9 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 49,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,9 %, 15 à 29 ans = 16,8 %, 30 à 44 ans = 21,3 %, 45 à 59 ans = 19,6 %, plus de 60 ans = 19,3 %) ;
  • 50,9 % de femmes (0 à 14 ans = 20,8 %, 15 à 29 ans = 15,5 %, 30 à 44 ans = 20 %, 45 à 59 ans = 19,3 %, plus de 60 ans = 24,4 %).
Pyramide des âges à Beaufort-en-Vallée en 2008 en pourcentage[7]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
1,1 
7,2 
75 à 89 ans
10,5 
11,8 
60 à 74 ans
12,8 
19,6 
45 à 59 ans
19,3 
21,3 
30 à 44 ans
20,0 
16,8 
15 à 29 ans
15,5 
22,9 
0 à 14 ans
20,8 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[9]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Économie

La Zone d'activité Actival situé à Beaufort-en-Vallée, la zone d'activité du Pré Barreau à Mazé celle de Villiers à Fontaine-Guérin sont gérées par la Communauté de communes de Beaufort-en-Anjou.

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

  • Jeanne de Laval : figure emblématique de Beaufort-en-Vallée, sa statue se trouve sur la place centrale de Beaufort-en-Vallée
  • Jehan Chardavoine (v. 1537 - v. 1580) compositeur de la Renaissance et l'un des premier éditeurs connus de chansons populaires, connu pour son Recueil des plus belles et excellentes chansons en forme de voix de ville ..., publié en 1575
  • Joseph Denais : journaliste passionné a réuni dans un musée qui porte aujourd'hui son nom différentes collections sur sa ville natale et sur les civilisations européennes, égyptiennes...

Voir aussi

Notes et références

  1. cc-beaufort-en-anjou.fr
  2. chronologie
  3. Le recueil de Jehan Chardavoine est consultable sur le site Gallica de la BNF
  4. Calendrier de recensement sur insee.fr. Consulté le 2 juillet 2011
  5. Afin de permettre une comparaison entre communes, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999, de présenter :
    * pour 2004 et 2005 la population réelle publiée dans la base Cassini (attribuée par convention à l'année 2006 par l'EHESS) si elle existe ;
    * la population 2006, première population légale connue post-1999 publiée par l’Insee ;
    * les populations suivantes correspondant aux années réelles de recensement publiées par l’Insee ;
    * la dernière population légale publiée par l’Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur Base Cassini de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 2 juillet 2011
  7. a et b Évolution et structure de la population sur Résultats du recensement de la population - 2008. Consulté le 2 juillet 2011
  8. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur insee.fr. Consulté le 2 juillet 2011
  9. Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 sur insee.fr. Consulté le 2 juillet 2011

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Beaufort-en-Vallée de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Beaufort-en-Vallee — Beaufort en Vallée Pour les articles homonymes, voir Beaufort. Beaufort en Vallée La ville sous la neige …   Wikipédia en Français

  • Beaufort-en-Vallée — Beaufort en Vallée …   Deutsch Wikipedia

  • Beaufort-en-Vallée — Saltar a navegación, búsqueda Beaufort en Vallée …   Wikipedia Español

  • Beaufort-en-Vallée — is a village and commune in the Maine et Loire département of north western France.ee also*Communes of the Maine et Loire department …   Wikipedia

  • Beaufort-en-Vallée — (spr. bōfōr ang wallē), Stadt im franz. Depart. Maine et Loire, Arrond. Baugé, an der Lokalbahn Angers Noyant, hat eine Kirche mit schönem Glockenturm, Ruinen eines Schlosses, in dem Johanna von Laval, Gemahlin des Königs René, wohnte und 1498… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Beaufort-en-Vallée — (spr. bofohrt ang walleh), Stadt im franz. Dep. Maine et Loire, (1901) 4222 E …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Beaufort-en-Vallee — Original name in latin Beaufort en Valle Name in other language Beaufort, Beaufort en Vallee, Beaufort en Valle State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 47.43965 latitude 0.2189 altitude 34 Population 5677 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Canton de Beaufort-en-Vallée — Administration Pays France Région Pays de la Loire Département Maine et Loire Arrondissement Arrondissement d Angers …   Wikipédia en Français

  • Canton De Beaufort-en-Vallée — Administration Pays France Région Pays de la Loire Département Maine et Loire Arrondissement Arrondissement d Angers Code cantonal 49 05 …   Wikipédia en Français

  • Canton de Beaufort-en-Vallee — Canton de Beaufort en Vallée Canton de Beaufort en Vallée Administration Pays France Région Pays de la Loire Département Maine et Loire Arrondissement Arrondissement d Angers Code cantonal 49 05 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”