Beauchamp (Val-d'Oise)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beauchamp.

49° 01′ 00″ N 2° 12′ 00″ E / 49.0167, 2.2000

Beauchamp
Avenue des Sapins
Avenue des Sapins
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Pontoise
Canton Beauchamp (Chef-lieu)
Code commune 95051
Code postal 95250
Maire
Mandat en cours
Raymond Lavaud
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Parisis
Site web http://www.ville-beauchamp.fr
Démographie
Population 8 843 hab. (2007)
Densité 2 928 hab./km²
Gentilé Beauchampois, Beauchampoises
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 00″ Nord
       2° 12′ 00″ Est
/ 49.0167, 2.2000
Altitudes mini. 47 m — maxi. 73 m
Superficie 3,02 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Beauchamp est une commune française, située dans le département du Val-d'Oise et la région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Beauchampois(es).

Sommaire

Géographie

La commune se situe à 20 km au nord-ouest de Paris, au cœur de la vallée de Montmorency.

Histoire

Le nom provient peut-être du latin bellus campus, champ de bataille.

La commune fut constituée en 1922 à partir d'un hameau, par amputation des communes de Pierrelaye, Montigny-lès-Cormeilles et, pour les 8/10e de son territoire, Taverny. Avant cette date, son histoire se rattache à celle de Taverny. Beauchamp est situé le long de la chaussée Jules-César, voie romaine de Lutèce à Lillebonne. Des fouilles en 1971 et 1972 à proximité de la commune ont d'ailleurs permis de retrouver des fondations de bâtiments gallo-romains avec un puits, des tuiles romaines, des vases et poteries, des pièces de monnaie, etc. Le hameau de Beauchamps s'est développé essentiellement après l'arrivée du chemin de fer et l'ouverture de la gare de Montigny-Beauchamp en 1846, d'abord nommée « Montigny-Herblay ». Dès 1904, la population du hameau demande son autonomie ; il fut érigé en commune en 1922 grâce à l'action de Camille Fouinat, conseiller municipal de Taverny, en perdant au passage son « s » final.

Héraldique

Blason ville fr Beauchamp (Val-d'Oise).svg

Les armes de Beauchamp se blasonnent ainsi : Ecartelé : au 1er d'or aux quatre alérions d'azur ; au 2e et 3e d'argent à la barre de gueules chargée d'une roue d'argent ; au 4e de France au bâton péri en bande de gueules ; un écusson de sable au faucon d'or grilleté d'argent, brochant sur le tout

Démographie

Évolution démographique
(Source : Cassini[1] et INSEE[2])

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
        2 178 3 228 3 821 3 907 4 803
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007    
5 662 6 324 7 798 8 319 8 934 8 986 8 843    

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Administration

Beauchamp fait partie de la juridiction d’instance de Montmorency, et de grande instance ainsi que de commerce de Pontoise[3],[4].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977   Raymond Lavaud[5] DVD conseiller général jusqu'en 2011
octobre 1947 mars 1977 Eugène Robin    
mai 1935 octobre 1947 Camille Monard    
mai 1925 mai 1935 Emile Bertrand    
juillet 1922 mai 1925 Louis Bousquet    

Sécurité

Le taux de criminalité de la circonscription de police de Taverny (incluant Saint-Leu-la-Forêt, Beauchamp et Bessancourt[6]) est de 70,91 actes pour 1000 habitants (crimes et délits, chiffres 2005) ce qui le situe nettement sous les moyennes nationale (83/1000) et départementale (88,15/1000). Le taux de résolution des affaires par les services de police est de 30,95%, légèrement supérieur à la moyenne du département de 28,83%[7].

Jumelage

Depuis 1997, la commune est jumelée à la ville allemande d'Altenstadt[8].

Transports

La commune est desservie par la gare de Montigny-Beauchamp par la ligne Paris - Pontoise (Transilien Paris-Nord - ligne H) et par la ligne C du RER.

Elle est également desservie par les lignes de bus :

Monuments et lieux de visite

Calvaire de l'église Notre-Dame

L'église Notre-Dame fut d'abord une chapelle, inaugurée en mars 1908, puis largement agrandie en 1958 sur les plans de Marcel Faure, architecte local, puis en 1969 par l'ajout d'un bas-côté nord. En 2006, de nouveaux vitraux ont été installés dans le chœur.

Le calvaire. Deux statues de la sainte Vierge et de saint Jean furent livrées à la construction de l'église en vue de sa décoration. Mais embarrassantes durant le chantier, la première fut enterrée à proximité du chantier et l'autre fut entreposée dans une propriété de l'aumônier de l'hôpital Beaujon. Tombées dans l'oubli, les statues sont redécouvertes par hasard en 1953. L'abbé d'alors décide l'édification d'un calvaire formé de ces deux statues.

L'avenue des sapins fut constituée au début des années 1850 en vue de la promotion du nouveau lotissement créé à la construction du chemin de fer Paris - Lille en 1846. Plusieurs pins de l'époque subsistent de nos jours.

Personnalités liées à la commune

Louis Bousquet, premier maire de la commune de Beauchamp, est l'auteur des paroles de la chanson La Madelon.

Sports

  • Tennis de table : l'équipe féminine du CTT Beauchamp évolue en Pro B depuis la saison 2009-2010. L'équipe masculine a également évolué dans les championnats professionnels entre 2004 et 2009
  • Tennis (messieurs) en national 3 depuis 2008.

Annexes

Liens internes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes, sources et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Beauchamp (Val-d'Oise) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”