Incendies (film)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Incendies.

Incendies

Réalisation Denis Villeneuve
Scénario Denis Villeneuve
adapté de la pièce Incendies de Wajdi Mouawad
Acteurs principaux Rémi Girard
Mélissa Désormeaux-Poulin
Maxim Gaudette
Lubna Azabal
Sociétés de production Micro Scope
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Genre Drame
Sortie 2010
Durée 130 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Incendies est un film québécois réalisé par Denis Villeneuve et inspiré de la pièce de théâtre Incendies de Wajdi Mouawad.

Le film est sorti le 17 septembre 2010 au Québec, le 12 janvier 2011 en France et le 22 avril 2011 aux États-Unis. Il fut présenté en première mondiale lors de la 67e Mostra de Venise. Il fut sélectionné dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère en vue de la 83e cérémonie des Oscars. Le film remporte neuf prix à la 13e cérémonie des Jutra le 13 mars 2011, dont celui du meilleur film et du meilleur scénario.

Sommaire

Synopsis

« Un plus un, ça peut-tu faire un? »

— Simon Marwan

Attention, ceci peut révéler des moments clés de l'intrigue.


À la suite du décès de leur mère Nawal Marwan (Lubna Azabal), les jumeaux Jeanne (Mélissa Désormeaux-Poulin) et Simon (Maxim Gaudette) Marwan se font remettre deux lettres par le notaire Jean Lebel (Rémy Girard) qu'ils doivent donner à leur père et à leur frère inconnus. Quittant Montréal, Jeanne part à la recherche de son père dans un pays fictif du Proche-Orient. Elle est rejointe plus tard par son frère et le notaire. Ils découvriront peu à peu le lourd passé de leur famille.

Ils apprennent que Nawal Marwan avait été forcée d'abandonner son premier fils à la naissance et que ce dernier avait été placé dans un orphelinat. Par la suite, durant la guerre, elle voulut le retrouver, mais il était trop tard : l'orphelinat avait été détruit et les enfants avaient été emmenés par des miliciens. Plus tard, elle rejoignit un groupe radical, infiltra le camp adverse et réussit à assassiner un chef de guerre. Pour ce meurtre, elle fut condamnée sans procès et emprisonnée 15 ans à la prison secrète de Kfar Ryat, où elle fut régulièrement torturée et violée par Abou Tarek, un ancien tireur d'élite recyclé en bourreau de prison. Elle tomba enceinte des jumeaux.
Nawal a revu son bourreau des années plus tard dans une piscine publique de Montréal. Étant donné un tatouage qu'il portait sur le talon droit depuis sa naissance, Nawal reconnait que le bourreau de la prison était en fait son fils perdu Nihad Harmanni. Le choc a alors été si grand qu'elle meurt peu de temps après, confiant son secret seulement au notaire Lebel.
Après avoir appris la vérité, les jumeaux remettent les deux lettres à Harmanni. Le film se termine avec une scène de l'enterrement de Nawal.

Le film est inspiré de la vie de Souha Béchara[1].

Production

Fiche technique[2]

Lieux de tournage

Distribution

Réception

Box-office

Pays Box-office Date de sortie[3]
Crystal Clear app package network.png Mondial 15 671 656 $ 17 septembre 2010 - en cours
Box-office international 10 883 038 US$ 12 janvier 2011 - en cours
Box-office Drapeau : Québec Québec 3 750 000 $ 17 septembre 2010
Box-office Drapeau du Canada Canada 4 788 618 $ 20 janvier 2011
Box-office Drapeau de France France 301 779 entrées 12 janvier 2011
Box-office Drapeau des États-Unis États-Unis 2 040 931 $ 22 avril 2011
Box-office Drapeau d'Australie Australie 1 178 539 $ 3 mars 2011
Box-office Drapeau d'Israël Israël 36 000 entrées 10 juin 2011

Québec

Au début d'octobre 2010, après 17 jours d'exploitation, le film franchit le cap du million de dollars canadiens au box office. Présenté sur 36 écrans dans la province de Québec, le film se classe en deuxième position derrière Le réseau social lors de sa troisième fin de semaine en salles[4]. Après 9 semaines, le film occupe le 8e rang au box-office avec des recettes totalisant environ 2,4 millions de dollars[5]. À la fin de l'année 2010, le film a engrangé environ 2 575 300 $, ce qui en fait le deuxième film ayant engendré le plus de recettes cette année-là après Piché, entre ciel et terre[6]. Après cinq mois à l'affiche au Québec, ce film vient dépasser les 3 millions de dollars. Avec la nomination du meilleur film étranger aux Oscars récemment, le film a connu un regain d'intérêt au Québec. Pour répondre aux demandes aux spectateurs, depuis le 4 février, ce film est à l'affiche aux 33 salles partout au Québec, soit 20 salles supplémentaires dont 13 salles étaient déjà disponibles depuis une semaine[7]. À la 24e semaine, les recettes québécoises ont dépassé le 3,5 millions de dollars. Le film est toujours à l'affiche depuis six mois, du rarement vu[8]! Même si le DVD est disponible dans les vidéoclubs, encore 12 salles de cinémas sont projetés et ce film vient surpasser le film le plus populaire de 2010, Piché, entre ciel et terre avec 3,7 millions de dollars[9].

Canada

Pour la recette totale, y compris le Canada anglais, depuis la sortie, Incendies a rapporté 4 788 618 dollars, dont 3 750 000 dollars au Québec[10].

France

Incendies sort sur 66 écrans en France en janvier 2011[11]. Après une semaine, on dénombre environ 41 570 entrées[11]. Après trois semaines, il a grimpé à quelque 115 000 entrées, ce qui se trouve être un excellent score pour un film québécois en France[12]. À la quatrième semaine, il vient dépasser les 140 000 entrées, confirmant son succès avec une constance remarquable. Le nombre d'écrans a été augmenté à 95 écrans, 25 de plus qu'il y a un mois[13]. Même s'il ne figure plus dans le box-office français, le nombre d'entrées continue de grimper lentement et, le 23 février, Isabel Dubar, la patronne du distributeur Happiness, est fière d'annoncer que le film a dépassé les 200 000 entrées. Aucun film québécois n'a réussi à atteindre les 200 000 entrées depuis Les Invasions Barbares. Alors que la distribution ne contient aucune vedette et un réalisateur inconnu en France, le bouche-à-oreille est la cause de ce succès remarquable[14]. Le 15 mars 2011, Incendies continue de séduire la France avec plus de 240 000 personnes qui l'ont vu depuis la sortie[15]. Près de quatre mois après la sortie, le film est toujours à l'affiche, où il dépasse maintenant 275 000 entrées[16]. Au final, ce sont quelques 301 779 spectateurs qui ont vu le long-métrage québécois.[17].

États-Unis

Le film sort le 22 avril 2011 aux États-Unis[18]. Pour le premier week-end, trois salles étaient à l'affiche à New-York et à Los Angeles et le long-métrage a obtenu des recettes de plus de 54 000 dollars, soit une moyenne de 18 000 dollars par écran[10]. Près de 2 mois plus tard, avec 100 écrans à travers le pays, il est monté à 1,4 millions de dollars[19]. Plus de quatre mois après la sortie, le film est toujours à l'affiche dans certains villes où il a connu des succès comme à Washington, dont il a récolté deux millions de dollars[20].

Monde

Alors que le film Incendies est déjà disponible en DVD au Québec et bientôt en France, les 50 pays qui ont acheté ces droits viennent de commencer à diffuser ce film dans les salles obscures, notamment en Islande, au Moyen-Orient et en Australie. Il le sera bientôt en Angleterre et en Scandinavie. Déjà, en Australie, Incendies est un gros succès, d'où le million de dollars déjà comptabilisé[21].

Critiques

Québec

Incendies est bien accueilli par la critique, qui apprécie l'adaptation cinématographique de la pièce[22] : le cinéma de Villeneuve apporte à l'œuvre un réalisme qui complète à merveille la dimension profondément tragique et iconique de la pièce de Mouawad. Le site mediafilm.ca a accordé une note remarquable, soulignant que « Denis Villeneuve signe son meilleur film à ce jour. »[23] The Gazette a rarement attribué la mention «chef-d'œuvre» à ce film pour décrire la performance étonnante d'Azabal[24]. Le site Rue Frontenac lui a donné 4,5/5 étoiles, et La Presse, Le Soleil, Le Journal de Montréal, Echos Vedettes, Cinoche.com et Ici Weekend ont tous accordé 4/5 étoiles[25].

France

En France, selon le site Allocine.fr, le film a obtenu au total de 3,8/5 étoiles pour 18 titres de presse. Seuls Le Journal du Dimanche, Le Point et Télé 7 jours ont accordé 5 sur 5 étoiles. Les critiques les moins bonnes sont Les Cahiers du Cinéma et Studio Ciné Live avec 2/5 étoiles parce qu'Incendies n'a « pas davantage joué sur les zones d'ombre au lieu d'écraser le récit sous le flot d'une lumière dénuée de mystère et d'intensité, assurément bien loin de celle du feu. »[26]

États-Unis

Les premiers critiques sont plus que positives. Le film Incendies arrive en tête des nouveautés cinéma de la semaine les mieux cotées par les critiques, selon le site spécialisé IndieWIRE. Sur le célèbre site internet Rotten Tomatoes, le film de Denis Villeneuve obtient une cote impressionnante de 93 % pour le bilan des critiques des différents médias nord-américains[27]. Le magazine Entertainement Weekly a accordé une excellente note de A- au film, tandis que le New York Magazine parle d'un «film extraordinaire»[16]. Joshua Rothkopf dans le Time Out New York a écrit qu'« un drame politique stupéfiant pouvant rappeler le cinéma intimiste de Bernardo Bertolucci, Incendies est un film puissant». A.O. Scott, du New York Times, a choisi ce film de la semaine pour de cette «chronique d'une impressionnante nuance». Bob Mondello, de la prestigieuse radio publique NPR, a ajouté que c'est «Bouleversant, cathartique, un film à couper le souffle». Peter Travers, du magazine Rolling Stone a écrit qu'«Un thriller dévastateur du cinéaste québécois Denis Villeneuve, qui vous happe et ne vous quitte plus. Il n'y a aucune façon de chasser ce film de vos rêves.»

Si la précieuse statuette d'Oscars pour un meilleur film étranger a échappée à Denis Villeneuve, qui est remis à In a Better World de Susanne Bier récemment, Joe Morgenstern du Wall Street Journal croit en écrivant: «Voici le film qui aurait dû gagner l'Oscar du meilleur film en langue étrangère cette année». Toutefois, le film connait quelques critiques négatifs dont Le Village Voice trouve au film de Villeneuve «des airs de telenovela latino-américaine davantage que de tragédie grecque.» Le tabloïd New York Post reproche au film un regard jugé «anti-occidental». Mais dans l'ensemble, le véritable succès critique est bien au rendez-vous[27]!

Distinctions

Récompenses

2010

2011

  • 13e cérémonie des Jutra, neuf prix :
    • Meilleur film
    • Meilleure réalisation : Denis Villeneuve
    • Meilleure actrice : Lubna Azabal
    • Meilleur scénario : Denis Villeneuve, avec la collaboration de Valérie Beaugrand-Champagne
    • Meilleure direction de la photographie : André Turpin
    • Meilleure direction artistique : André-Line Beauparlant
    • Meilleur son : Sylvain Bellemare, Jean Unamsky et Jean-Pierre Laforce
    • Meilleur montage : Monique Dartonne
    • Meilleurs costumes : Sophie Lefèbvre

Nominations

2011

Autour du film

Éditions vidéo

À peine sorti en DVD et en Blu-ray au Québec, depuis le 15 mars, le film Incendies fait un tabac dans les magasins et clubs vidéo. Selon le palmarès pour la semaine du 14 au 20 mars, il était premier tant dans les locations que dans les ventes, en DVD et en Blu-ray, dans les magasins Archambault et Le Superclub Vidéotron. Même dans les librairies Renaud-Bray, le film est également au sommet du palmarès des ventes. Christian Théberge, directeur des ventes, section divertissement maison (Québec) chez le distributeur Séville, a indiqué: «Depuis que le site iTunes propose des films en français, soit environ un an, Incendies a battu tous les records de téléchargements et de ventes pour un film en français»[37].

Comparaison

Aux États-Unis, le film Incendies connaît un départ canon pour la première semaine, qui a obtenu 18 000 $ par écran. Comparant au film In a Better World de Susanne Bier, qui a le même distributeur américain Sony Pictures Classics que le film Incendies, la gagnante de l'Oscar pour un meilleur film étranger avait une moyenne d'environ 8 000 $ par écran à sa sortie américaine il y a un mois[38].

Les critiques américains très positifs pour un film québécois sont très rares. Selon le baromètre de «fraîcheur» de Rotten Tomatoes, si la cote du film Incendies a eu 93%, Les invasions barbares de Denys Arcand, lauréat de l'Oscar du meilleur film en langue étrangère, a cumulé une cote aussi très enviable de 82 % depuis 2003. Avec le résultat de 93%, Incendies est actuellement le deuxième mieux coté par la critique aux États-Unis, après la comédie satirique américaine Win Win et devant le film français Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois[38].

Notes et références

  1. F. Da., « Le sourire de Souha Bechara, reflet d'un Liban combattant », Le Monde, 24 juillet 2009
  2. Incendies > Casting et Equipe Technique sur http://www.allocine.fr, 2011
  3. http://www.imdb.com/title/tt1255953/releaseinfo, imdb
  4. Maxime Demers, « Un million de recettes — Succès en salles pour Incendies » sur http://www.exRueFrontenac.com, Rue Frontenac, 4 octobre 2010
  5. Martin Bilodeau, « Incendies, Curling et la mesure d'un succès », Le Devoir, 19 novembre 2010
  6. Odile Tremblay, « Année faible aux guichets pour le cinéma québécois », Le Devoir, 31 décembre 2010
  7. http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/nouvelles/nouvelle-cinema/13881-regain-dinteret-pour-iincendiesi.html, La presse, 3 février 2011
  8. http://blogues.cyberpresse.ca/arts-du-soleil/2011/02/28/incendies-le-feu-est-toujours-pris/, Cyberpresse, 28 février 2011
  9. http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/nouvelles/2011/03/15/17617411-qmi.html,canöe. 15 mars 2011
  10. a et b « Incendies démarre en trombe aux États-Unis », dans Radio-Canada, 25 avril 2011 [texte intégral] 
  11. a et b Christian Rioux, « Rien d'assuré en France », Le Devoir, 20 janvier 2011
  12. http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/nouvelles/nouvelle-cinema/13881-regain-dinteret-pour-iincendiesi.html, jeudi 3 février 2011, La presse
  13. http://www.journalmetro.com/culture/article/767671--150-000-entrees-pour-incendies-en-france, Métro Montréal, 9 février 2011
  14. http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/nouvelles/2011/02/23/17375311-jdm.html, 23 février 2011, Canöe
  15. http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/nouvelles/2011/03/15/17617411-qmi.html,canöe, 15 mars 2011
  16. a et b http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/nouvelles/2011/04/22/18054966-jdm.html, 22 avril 2011, Canöe
  17. http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/chroniqueurs/chronique/14622-iincendiesi-seduit-les-etats-unis.html, 28 avril 2011, Mon cinéma
  18. La Presse canadienne, « En bref - Incendies sort en salles aujourd'hui aux États-Unis », Le Devoir, 22 avril 2011
  19. http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/nouvelles/2011/06/13/18274451-jdm.html, canöe, 13 juin 2011
  20. http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2011/08/20110825-073228.html, canoe.ca, 29 aout 2011
  21. http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/nouvelles/2011/06/16/18290286-jdm.html, canöe, 16 juin 2011
  22. Anna Winterstein, « Un film entre tragédie et réalisme » sur http://disvoir.wordpress.com, Dis Voir, 12 janvier 2011
  23. http://www.mediafilm.ca/fr/films-detail.sn?code=80106598742146820&Version=1, MEDIAFILM.ca, septembre 2010
  24. http://www.mediafilm.ca/fr/revues-presse.sn?code=80106598742146820, MEDIAFILM.ca, septembre 2001
  25. http://www.incendies-lefilm.com/#/bandeannonce, Site officiel, octobre 2010
  26. http://www.allocine.fr/film/revuedepresse_gen_cfilm=179349.html, allocine.fr, janvie 2011
  27. a et b http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/chroniqueurs/chronique/14622-iincendiesi-seduit-les-etats-unis.html, 28 avril 2011, mon cinéma
  28. La Presse canadienne, « Festival international du film de Toronto - Incendies est sacré meilleur film canadien », Le Devoir, 20 septembre 2010
  29. La Presse canadienne, « En bref - Meilleur film canadien », Le Devoir, 1er octobre 2010
  30. La Presse canadienne, « En bref - Trois réalisateurs québécois s'illustrent à Namur », Le Devoir, 9 octobre 2010
  31. Incendies de Denis Villeneuve poursuit une carrière internationale remarquable sur http://www.incendies-lefilm.com, 9 novembre 2010
  32. La Presse canadienne et La Presse, « Denis Villeneuve aux oscars » sur http://www.cyberpresse.ca, Le Nouvelliste, 25 janvier 2011
  33. André Duchesne, « Xavier Dolan et Denis Villeneuve primés à Rotterdam » sur http://www.cyberpresse.ca, La Presse, 6 février 2011
  34. http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/nouvelles/2011/03/03/17480056-qmi.html, 3 mars 2011, Canöe
  35. http://www.showbizz.net/cinema/prix-genie-incendies-repart-avec-huit-statuettes-74877.html, showbizz.net, 10 mars 2011
  36. Joel Roy, « Academy Awards : Les nominés annoncés » sur http://critique-info.com, 25 janvier 2011
  37. http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/nouvelles/nouvelle-cinema/14394-iincendiesi-fait-un-tabac-en-numerique.html?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B2_cinema_261_accueil_POS3, 29 avril 2011, Mon cinéma
  38. a et b http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/chroniqueurs/chronique/14622-iincendiesi-seduit-les-etats-unis.html, 29 avril 2011, Mon cinéma

Annexes

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Incendies (film) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • INCENDIES — La vie moderne entraîne un accroissement constant des dangers d’incendie. L’utilisation courante de nouveaux produits extrêmement inflammables, la concentration toujours plus grande de biens et matériels de valeur conduisent à une aggravation des …   Encyclopédie Universelle

  • Film Catastrophe — Cinéma …   Wikipédia en Français

  • Incendies — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Incendies », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Incendies peut faire référence à :… …   Wikipédia en Français

  • La Dernière Tentation du Christ (film) — La Dernière Tentation du Christ Données clés Titre original The Last Temptation of Christ Réalisation Martin Scorsese Scénario Paul Schrader d après l œuvre de Níkos Kazantzákis Sociétés de production Cineplex Odeon Films …   Wikipédia en Français

  • La Derniere Tentation du Christ (film) — La Dernière Tentation du Christ (film) La Dernière Tentation du Christ (The Last Temptation of Christ) est un film américain, réalisé par Martin Scorsese, sorti sur les écrans en 1988, adapté du roman éponyme de Nikos Kazantzakis. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • La Dernière Tentation du Christ(film) — La Dernière Tentation du Christ (film) La Dernière Tentation du Christ (The Last Temptation of Christ) est un film américain, réalisé par Martin Scorsese, sorti sur les écrans en 1988, adapté du roman éponyme de Nikos Kazantzakis. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • La dernière tentation du christ (film) — La Dernière Tentation du Christ (The Last Temptation of Christ) est un film américain, réalisé par Martin Scorsese, sorti sur les écrans en 1988, adapté du roman éponyme de Nikos Kazantzakis. Sommaire 1 Synopsis 2 Commentaire 3 …   Wikipédia en Français

  • Maelström (film) — Maelstrom Directed by Denis Villeneuve Written by Denis Villeneuve Narrated by Pierre Lebeau Starring …   Wikipedia

  • Bambi (film, 1942) —  Pour l’article homonyme, voir Bambi.  Bambi …   Wikipédia en Français

  • Magnolia (film) — Pour les articles homonymes, voir Magnolia (homonymie). Magnolia Données clés Réalisation Paul Thomas Anderson Scénario Paul Thomas Anderson Acteurs principaux …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”