242 A1

242 A 1


242 A 1
242 A 1
Modèle 3D de la 242 A 1
Type de locomotive Locomotive à vapeur
Date de construction 1932 (241-101 État)
1943 (transf.)
Disposition des roues ooOOOOoo
Classification UIC 242
Gabarit Standard
Diamètre des roues porteuses avant 970 mm
Diamètre des roues motrices 1950 mm
Pression de le chaudière 20 kg/cm²
Surface de chauffe 5 m²
Diamètre du cylindre haute pression 600 mm
Diamètre du cylindre basse pression 680 mm
Vitesse maximum 130 km/h (service)
158 km/h (essais)
Carrière SNCF
Série 242 A 1
Effectif 1 prototype
Région d'action France
Retiré 1960

La 3-242 A 1 était une locomotive à vapeur prototype de la SNCF qui fut mise en service en 1946. Cette locomotive emblématique est considérée comme le chef d'œuvre d'André Chapelon.

En effet, elle résulte de la transformation de la locomotive Mountain 241-101 État conçue par l'OCEM à la demande de Raoul Dautry pour le réseau de la Compagnie des chemins de fer de l'État et construite en 1932 par les ateliers de Fives-Lille. Elle était équipée d'un moteur à trois cylindres à simple expansion, d'un stoker et d'une distribution par soupapes à cames rotatives de type « Renaud ». Face aux piètres performances de l'engin, cette machine fit peu de service que ce soit au dépôt des Batignolles ou au dépôt du Mans. À la création de la SNCF cette machine fut renumérotée 3-241 B 101. L'ingénieur André Chapelon, qui n'avait en rien participé à sa définition, proposa en 1938 de l'améliorer suivant ses plans et directives.

André Chapelon remit en œuvre les principes qu'il avait utilisés pour les Pacific de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans : simplifications et dimensionnements conformes aux lois de la thermodynamique. Il installa donc un moteur à trois cylindres compound (1 HP intérieur et 2 BP extérieurs), des conduits de vapeur redimensionnés, un échappement « Kylchap » 1K/1C, une vanne d'extraction en marche et des graisseurs mécaniques Bosch. Ces transformations faites à partir de 1943 aux ateliers de la Compagnie des Forges et Aciéries de la Marine et d'Homécourt situés à Saint-Chamond donnèrent des performances exceptionnelles. Dès ses premières sorties en avril 1946 la machine affichait plus de 4000 ch « au crochet » ( alors que l'originale affichait au maximum 2550 ch ).

Le tender accouplé était celui d'origine ; il s'agissait d'un tender à bogies contenant 34 m³ d'eau et 11.5 t de charbon et qui fut immatriculé 3-34 A 1.

Affectée au dépôt du Mans en 1951, elle se révéla la plus puissante locomotive à vapeur d'Europe à l'époque et reste toujours la plus puissante à avoir été en service à la SNCF.

Pour Chapelon, elle préfigurait le début d'une nouvelle série de machines performantes et relativement économiques qui auraient dû voir le jour la décennie suivante. Mais ses performances indisposaient la direction de la SNCF qui se lançait à l'époque dans l'électrification généralisée.

Malgré ses performances remarquables et après une campagne d'essais fort réussie la 3-242 A 1 ne fut plus utilisée que de façon sporadique et ne totalisa que 66 500 km le jour de sa radiation.

Placée en attente de réparation le 23 décembre 1955 suite à une avarie du bloc HP, elle fut radiée le 21 octobre 1960 et immédiatement ferraillée au dépôt de Saint-Brieuc fin février 1961. On peut se poser la question d'une telle hâte à faire disparaître cette quintessence de la traction vapeur !

André Chapelon en fut définitivement meurtri.

Autres caractéristiques

  • Course des pistons HP : 720 mm
  • Course des pistons BP : 760 mm
  • Masse en ordre de marche : 148 t
  • Masse adhérente : 84 t
  • Longueur hors tout : 17,765 m
  • Masse du tender en ordre de marche : 77 t
  • Masse totale : 226 t
  • Longueur totale : 27,33 m
  • Puissance indiquée : 5500 cv

Lors d'essais elle dépassa les 4000 cv au crochet.

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
Ce document provient de « 242 A 1 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 242 A1 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 242 A1 — SNCF 242 A 1 Anzahl: 1 Hersteller: Fives Lille Baujahr(e): 1932 als 241 101 État 1943 Umbau zur 242 A 1 Ausmusterung: 1960 Bauart …   Deutsch Wikipedia

  • SNCF 242 A1 — SNCF 242 A 1 Anzahl: 1 Hersteller: Fives Lille Baujahr(e): 1932 als 241 101 État 1943 Umbau zur 242 A 1 Ausmusterung: 1960 Bauart …   Deutsch Wikipedia

  • A1 (Italien) — Vorlage:Infobox hochrangige Straße/Wartung/IT A Autostrada A1 in Italien …   Deutsch Wikipedia

  • A1 (Croacia) — Autopista A1 Autocesta A1 Condados: Zagreb, Karlovac, Lika Senj, Zadar, Šibenik Knin, Split Dalmatia y Dubrovnik Neretva. Ciudades: Zagreb, Karlovac, Zadar, Šibenik, Split, Ploče y Dubr …   Wikipedia Español

  • A1 (Kroatien) — Vorlage:Infobox hochrangige Straße/Wartung/HR A Autocesta A1 in Kroatien …   Deutsch Wikipedia

  • SNCF 242 A 1 — Anzahl: 1 Hersteller: Fives Lille Baujahr(e): 1932 als 241 101 État 1943 Umbau zur 242 A 1 Ausmusterung: 1960 …   Deutsch Wikipedia

  • Autoroute italienne A1 — Pour les articles homonymes, voir Autoroute A1. Le tracé de l autoroute A1. L autoroute du Soleil (Autostrada del Sole) ou A1 dans la numérotation autoroutière italienne, e …   Wikipédia en Français

  • 2006-07 A1 Grand Prix of Nations, Indonesia — A1GP race summary empty= race=Indonesia race no=5 of 11 season=2006 07 date=December 10, 2006 circuit=Sentul International Circuit city= pole team=New Zealand pole driver=Jonny Reid pole time=2 min 33.242 sec pole time1=1 min 16.732 sec pole… …   Wikipedia

  • DM 3 A1 — Der Mk 37, dieGrundlage des DM 3 Allgemeine Angaben Bezeichnung: Tor …   Deutsch Wikipedia

  • Dampflokomotive — Eine preußische P 8 – Baujahr 1918 Die …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”