Bazouges

Château-Gontier

Château-Gontier

Ajouter une image

Armoiries
Administration
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Château-Gontier (sous-préfecture)
Canton chef-lieu de 2 cantons :
Château-Gontier-Est
Château-Gontier-Ouest
Code Insee abr. 53062
Code postal 53200
Maire
Mandat en cours
Philippe Henry
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Château-Gontier
Site internet www.ville-chateau-gontier.fr
Démographie
Population 11 025 hab. (2006)
Densité 393 hab./km²
Gentilé Castrogontérien, Castrogontérienne
Castelgontérien, Castelgontér
Géographie
Coordonnées 47° 49′ 43″ Nord
       0° 42′ 10″ Ouest
/ 47.8286111111, -0.702777777778
Altitudes mini. 26 m — maxi. 99 m
Superficie 28,03 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Château-Gontier est une commune française, située dans le département de la Mayenne et la région Pays de la Loire.

Sommaire

Géographie

Cité du Haut-Anjou, traversée par la Mayenne, Château-Gontier est une sous-préfecture de la Mayenne, situé dans la Mayenne angevine, à 30 km au sud de Laval qui est la préfecture de ce département et à 40 km au nord d'Angers.

L'agglomération de Château-Gontier réunit les bourgs de Bazouges, Azé et Saint-Fort. L'ensemble regroupe autour de 26 000 habitants.

Château-Gontier détient le marché aux veaux le plus grand d'Europe (parc Saint-Fiacre).

Économie

Histoire

Moyen Âge

Le comte d'Anjou Foulque Nerra donna le domaine de Bazouges aux bénédictins de l’abbaye Saint-Aubin d'Angers. Ils édifièrent le prieuré Saint-Jean-Baptiste. Foulque Nerra, voulant renforcer ses frontières avec la Bretagne, décida de faire élever un château. En 1007, il en confia la garde au sieur Gontier, un vassal de Foulques III Nerra.

Par la suite, Château-Gontier devient une baronnie au profit de Renaud. La baronnie de Château-Gontier offre cette particularité historiquement intéressante que sa limite nord était comme indécise entre le Maine et l'Anjou. L'autorité civile et féodale du comte d'Anjou avait empiété par droit de conquête sur le territoire manceau, avant le XIe siècle, mais à une époque où les paroisses étaient déjà constituées. Aussi l'évêque du Mans avait-il maintenu sa juridiction sur l'étendue de son diocèse[1][réf. incomplète].

Carte de l'Anjou au XVIIIesiècle.
Sénéchaussée de Château-Gontier sous l'Ancien régime
Article détaillé : Baronnie de Château-Gontier.

En 1343, le sel devient un monopole d'État par une ordonnance du roi Philippe VI, qui institue la gabelle, la taxe sur le sel. L'Anjou fait partie des pays « de grande gabelle » et comprend seize tribunaux spéciaux ou « greniers à sel », dont celui de Château-Gontier.

En 1368, les Anglais démantèlent partiellement le château.

Temps modernes

En 1577, Château-Gontier devient le siège d’une élection, ainsi que d’une sénéchaussée royale en 1595.

La ville devient capitale de l'Anjou sous la Ligue et obtient le droit d'ouvrir des temples protestants. La cité possède plusieurs établissements ecclésiastiques.

En 1628, le cardinal de Richelieu, revenant de La Rochelle pour Paris, de passage à Château-Gontier, ordonne la destruction des ruines du château.

En 1639, la sénéchaussée secondaire de Château-Gontier (dépendante de la sénéchaussée principale d'Angers devient le siège d'un présidial ou tribunal royal dont les divers tribunaux couvrent toute sa juridiction pour les affaires criminelles et de droit public.

En 1692, une maison de ville est constituée suite à un édit royal. Un prévôt, un chevalier du guet, un lieutenant des maréchaux de France, un procureur du roi, un greffier et des archers y sont affectés.

Révolution française

Le 11 novembre 1789, l'Assemblée constituante ordonne aux députés des anciennes provinces françaises de se concerter, afin de mettre en place un réseau de nouveaux départements d'environ 324 lieues carrées, soit 6 561 km² actuels.

Des réunions se tiennent aussitôt dans l'hôtel du duc de Choiseul-Praslin, député de la noblesse de la sénéchaussée d'Angers. Une trentaine de députés des trois provinces composants la généralité de Tours (Anjou, Maine et Touraine) présents envisagent de rétrocéder des territoires au Poitou et de subdiviser le domaine restant en quatre départements, autour des capitales traditionnelles, Tours, Angers et le Mans, et autour de la ville de Laval, qui récupérerait des terres du Maine et de l'Anjou (sénéchaussée de Château-Gontier plus le pays de Craon).

En 1790, une partie du Haut-Anjou (Château-Gontier et Craon) est séparée du reste de l'Anjou pour former le département de la Mayenne avec une partie du Maine. Depuis, cette partie du Haut-Anjou est appelée la Mayenne angevine.

La ville de Château-Gontier a fêté son millénaire en 2007.

Héraldique

Armes de Château-Gontier.

Les armes de Château-Gontier se blasonnent ainsi : D'azur au château couvert d'argent, flanqué de tours crênelées d'argent et pavillonnées du même, ouvert du champ, maçonné et ajouré de sable, au chef cousu de gueules chargé de deux clefs aussi d'argent.

Administration


Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Parti Qualité
1955 1971 Georges Lefèvre - -
1971 2001 Jean Arthuis UDF Sénateur de la Mayenne, ministre de l'Économie et des Finances, président du conseil général de la Mayenne
2001 2008[3] Philippe Henry Alliance centriste Conseiller général, président de la Communauté de communes du Pays de Château-Gontier

Démographie

Évolution démographique
(Source : Cassini[4] et INSEE[5])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
5 605 4 546 4 834 5 963 6 143 6 226 6 485 6 749 6 799
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
7 066 7 214 7 364 7 048 7 218 7 107 7 334 7 281 7 227
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
7 080 6 975 6 815 6 097 6 280 6 291 6 307 6 676 6 729
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
7 065 7 888 8 342 8 023 11 085 11 131 11 025[6] - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

  • Absorbe en 1809 Bazouges, Saint-Rémy et Azé.
  • Cède entre 1810-1820 Bazouges et Azé.
  • S'associe à Bazouges en 1990.
  • Fusionne en 2006 avec Bazouges.

Personnalités liées à la commune

Monuments et lieux touristiques

  • Les eaux minérales du rocher de « Versailles » furent renommées dès le XIVe siècle.
  • Promenades, dites du Bout-du-Monde, d'où l'on découvre d'agréables points de vue.
  • Église de la Trinité (XVIIe siècle).
  • Couvent des Ursulines.
  • Église Saint-Jean, du XIe siècle, cruciforme terminée par trois absides ; crypte sous le chœur, clocher central du XIIe siècle, restauré au XIXe siècle.
  • Église Saint-Rémi, construite dans le style du XIIIe siècle, avec flèche en pierre.
  • Hôtel Saint-Julien, dont la chapelle date du XVIIe siècle.
  • Refuge de l'Arche - refuge animaux.

La commune est une ville fleurie (quatre fleurs) au concours des villes et villages fleuris[7].

Jumelages

Festivals

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Commons-logo.svg

Sources

Bibliographie

Notes et références

Altitudes, superficie : IGN[8].
  1. Abbé Angot, Baronnie de Château-Gontier, 1915.
  2. Sylvie Béthuel, Loïc Bouillé, Figures du Passé, Château-Gontier millénaire, En quête d'histoire
  3. Liste des maires de la Mayenne actualisée au 25 juin 2009, site de la préfecture de la Mayenne, consulté le 6 septembre 2009
  4. http://cassini.ehess.fr/ Population par commune avant 1962 (résultats publiés au journal officiel ou conservés aux archives départementales)
  5. INSEE : Population depuis le recensement de 1962
  6. http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/recensement/populations-legales/departement.asp?dep=53#dep_B Populations légales 2006 publiées le 1er janvier 2009
  7. Villes et Villages Fleuris
  8. Répertoire géographique des communes (http://professionnels.ign.fr/42/produits-gratuits/produits-gratuits-a-telecharger.htm).
  • Portail des Pays de la Loire Portail des Pays de la Loire
  • Portail de la Mayenne Portail de la Mayenne
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Ch%C3%A2teau-Gontier ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bazouges de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bazouges — ist Name oder Namensbestandteil folgender geografischer Objekte in Frankreich, ausschließlich in den aneinander angrenzenden Départements Ille et Vilaine, Mayenne und Sarthe: Bazouges, Ortsteil von Château Gontier im Département Mayenne Noyal… …   Deutsch Wikipedia

  • Bazouges — (spr. Basuhsch), 1) Flecken im District Château Gontier des französischen Departements Mayenne; 1600 Ew.; 2) (B. du Désert, spr. B. dü Desär), Marktflecken im Bezirk Fougères des französischen Departements Ille Vilaine, Papier u. Glasfabrikation; …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bazouges-la-Pérouse — Saltar a navegación, búsqueda Bazouges la Pérouse Bazeleg ar Veineg País …   Wikipedia Español

  • Bazouges-la-Perouse — Bazouges la Pérouse Bazouges la Pérouse Ajouter une image Administration Pays France Région Bretagne Département Ille et Vilaine Arrondissement Fougères Canton …   Wikipédia en Français

  • Bazouges-la-Pérouze — Bazouges la Pérouse Bazouges la Pérouse Ajouter une image Administration Pays France Région Bretagne Département Ille et Vilaine Arrondissement Fougères Canton …   Wikipédia en Français

  • Bazouges-sur-le-Loir — Saltar a navegación, búsqueda Bazouges sur le Loir País …   Wikipedia Español

  • Bazouges-sur-le-Loir — is a village and commune in the Sarthe département of France, in the région Pays de la Loire.ee alsoCommunes of the Sarthe department …   Wikipedia

  • Bazouges-sur-le-Loir — 47° 41′ 25″ N 0° 10′ 07″ W / 47.6902777778, 0.168611111111 …   Wikipédia en Français

  • Bazouges-la-Pérouse — 48° 25′ 37″ N 1° 34′ 23″ W / 48.4269444444, 1.57305555556 …   Wikipédia en Français

  • Bazouges-sous-Hédé — Hédé Hédé Le centre ville de Hédé Administration Pays France Région Bretagne Département Ille et Vilaine …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”