Bazoches-sur-Guyonne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bazoches (homonymie).

48° 46′ 44″ N 1° 51′ 38″ E / 48.7789, 1.8606

Bazoches-sur-Guyonne
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Rambouillet
Canton Montfort-l'Amaury
Code commune 78050
Code postal 78490
Maire
Mandat en cours
Philippe Bignault
2008-2014
Intercommunalité Aucune
Site web www.bazoches-sur-guyonne.fr
Démographie
Population 599 hab. (2008)
Densité 106 hab./km²
Gentilé Bazochéens
Géographie
Coordonnées 48° 46′ 44″ Nord
       1° 51′ 38″ Est
/ 48.7789, 1.8606
Altitudes mini. 81 m — maxi. 175 m
Superficie 5,66 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Bazoches-sur-Guyonne est une commune française, située dans le département des Yvelines, en région Île-de-France.

Sommaire

Géographie

Position de Bazoches-sur-Guyonne dans les Yvelines
Locator Dot.png

Situation

La commune s'étend dans une zone de coteaux au nord du massif forestier de Rambouillet.

Hydrographie

Elle est arrosée par la Guyonne, une petite rivière affluent de la Mauldre.

Communes limitrophes

Transports et voies de communications

Réseau routier

L'ancien panneau d'entrée de la commune.
L'ancien panneau d'entrée de la commune.

La communes est desservie par la route départementale 13 traverse la commune d'est en ouest, menant du Tremblay-sur-Mauldre à Montfort-l'Amaury. La route départementale 23 venant de Jouars-Pontchartrain se termine à la jonction avec la précédente à l'entrée est du village. La route nationale 12 traverse le territoire communal au nord.

Desserte ferroviaire

Les gares ferroviaires les plus proches de la commune sont celles de Villiers - Neauphle - Pontchartrain à 5,5 km et Montfort-l'Amaury - Méré à 6 km.

Bus

La commune est desservie par :

Histoire

Le monument aux morts.
Le monument aux morts.

Le nom de « Bazoches » vient de l'ancien français, issu du latin, basilica, basilique, édifice public couvert où se rendait la justice et qui servait aussi de bourse, de lieu de commerce. En français, le terme basoche désignait par évolution sémantique une association de clercs de procureurs du parlement de grandes villes.

Le site était habité au néolithique comme l'atteste la présence d'un dolmen.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Philippe Bignault[1]    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique

En 2008, Bazoches-sur-Guyonne comptait 599 habitants (soit une augmentation de 26 % par rapport à 1999). La commune occupait le 14 390e rang au niveau national, alors qu'elle était au 15 828e en 1999, et le 193e au niveau départemental sur 262 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Bazoches-sur-Guyonne depuis 1793.

Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par loi du 27 février 2002, dite loi de démocratie de proximité[2], afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises.

Pour les communes dont la population est inférieure à 10 000 habitants, les enquêtes sont exhaustives et ont lieu chaque année par roulement au cours d'une période de cinq ans[3]. Pour Bazoches-sur-Guyonne, le premier recensement a été fait en 2007[4], les suivants étant en 2012, 2017, etc. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1e janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006, qui, pour Bazoches-sur-Guyonne, est une évaluation intermédiaire[5].

Le maximum de la population a été atteint en 2008 avec 599 habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 377 417 418 398 391 411 352 348 355
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 321 342 297 289 272 273 282 288 259
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 279 278 241 238 231 232 219 222 202
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
Population 230 256 286 308 423 477 576 590 599
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusqu'en 1962[6], base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[7],[8].

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,3 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,4 % contre 48,4 % au niveau national et 48,8 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 26,4 %, 15 à 29 ans = 14,5 %, 30 à 44 ans = 18,5 %, 45 à 59 ans = 22,1 %, plus de 60 ans = 18,5 %) ;
  • 48,6 % de femmes (0 à 14 ans = 19,5 %, 15 à 29 ans = 16,4 %, 30 à 44 ans = 21,3 %, 45 à 59 ans = 24,7 %, plus de 60 ans = 18,1 %).
Pyramide des âges à Bazoches-sur-Guyonne en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,7 
4,0 
75 à 89 ans
2,4 
14,5 
60 à 74 ans
15,0 
22,1 
45 à 59 ans
24,7 
18,5 
30 à 44 ans
21,3 
14,5 
15 à 29 ans
16,4 
26,4 
0 à 14 ans
19,5 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Économie

  • Commune résidentielle

Enseignement

La commune possède[11] une école élémentaire publique.

Sport

Lieux et monuments

L'église.
L'église.
  • Église Saint-Martin : église du XIIe siècle.
  • Maison de Jean Monnet, demeure à toit de chaume du XXe siècle transformée en musée. Elle se situe dans le hameau de Houjarray. Jean Monnet y a vécu de 1945 à sa mort en 1979.
  • Maison Louis Carré : villa d'architecture moderne achevée en 1959 par l'architecte finlandais Alvar Aalto pour Louis Carré, collectionneur et galériste français. Cette villa, classée monument historique le 5 juillet 1996, a été acquise en 2006 par la fondation Alvar Aalto de Finlande qui l'ouvre au public depuis l'été 2007, voir photographies sur les sites externes cités plus bas.
  • Une maison qui a servi de décor au film Mais où est donc passée la septième compagnie ?. La célèbre scène de l'épicier collabo y a été tournée. Cette maison est située à l'angle du Chemin du Rocher Marquant et du Chemin du Vieux Pressoir.

Activités festives

Personnalités liées à la commune

La maison de Jean Monnet.
La maison de Jean Monnet.

Notes et références

  1. Résultats des élections municipales de mars 2008 sur le site officiel de la préfecture des Yvelines..
  2. Loi no 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V "des opérations de recensement".
  3. INSEE : Les grandes étapes : 2002 – 2009.
  4. Calendrier des recensements des communes du département des Yvelines sur www.insee.fr, Insee. Consulté le 28 avril 2011.
  5. Par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de 5 ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 d’afficher dans le tableau des recensements : la population 2006, première population légale connue post-1999, les populations légales suivantes correspondant aux années réelles de recensement et enfin la dernière population légale publiée par l’INSEE. Dans le graphique sont par contre représentés l’ensemble des populations légales connues.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 28 avril 2011.
  7. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 28 avril 2011.
  8. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 28 avril 2011.
  9. Évolution et structure de la population à Bazoches-sur-Guyonne en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 28 avril 2011.
  10. Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 28 avril 2011.
  11. Site officiel de l'inspection académique des Yvelines.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bazoches-sur-Guyonne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bazoches-sur-Guyonne — Saltar a navegación, búsqueda Bazoches sur Guyonne …   Wikipedia Español

  • Bazoches-sur-Guyonne — is a village and commune in the Yvelines département of northern France.ee also*Communes of the Yvelines department …   Wikipedia

  • Bazoches — ist die Bezeichnung mehrerer Gemeinden und eines Kantons in Frankreich: Bazoches (Nièvre), Gemeinde im Département Nièvre mit Namenszusatz: Bazoches au Houlme, Gemeinde im Département Orne Bazoches en Dunois, Gemeinde im Département Eure et Loir… …   Deutsch Wikipedia

  • Guyonne — la Guyonne Photo souhaitée Merci Caractéristiques Longueur 11,3 km Bassin 34 km2 Bassin collecteur la Seine Débit moyen 0,153 m …   Wikipédia en Français

  • Bazoches (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronymes Gervais de Bazoches, prince de Galilée et de Tibérias, exécuté en 1108 Gui de Bazoches (avant 1146 après 1203), chroniqueur de la troisième… …   Wikipédia en Français

  • Le Tremblay-sur-Mauldre — Pour les articles homonymes, voir Tremblay. 48° 27′ 51″ N 1° 31′ 28″ E …   Wikipédia en Français

  • Le Tremblay-Sur-Mauldre — Pour les articles homonymes, voir Tremblay. Le Tremblay sur Mauldre Mairie Administration …   Wikipédia en Français

  • Le tremblay-sur-mauldre — Pour les articles homonymes, voir Tremblay. Le Tremblay sur Mauldre Mairie Administration …   Wikipédia en Français

  • Croissy-sur-Seine — Town hall …   Wikipedia

  • Mézières-sur-Seine — Town hall …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”