Hermann Florstedt

Hermann Florstedt (1895 - 1945) est un colonel SS[1] de la Seconde Guerre mondiale, commandant du camp de Majdanek.

Biographie

Hermann Florstedt naît le 18 février 1895 à Bitche, en Lorraine, où son père est militaire. Il suit sa scolarité à Eisleben et s'engage très tôt dans le Leib-Garde-Husaren-Regiment à Potsdam. Au cours de la Première Guerre mondiale, Florstedt reçoit la Croix de fer. Il combat en France, puis sur le front Russe, où il est fait prisonnier. Là, il a un enfant avec une femme russe. Après la guerre, il se marie en 1922 à Weimar. Là, il est devient membre de l'organisation Stahlhelm, Bund der Frontsoldaten.

En 1931, Hermann Florstedt devient membre du parti nazi NSDAP. Promu SS-Hauptsturmführer, Florstedt intègre le 73e régiment SS « Mittelfranken » à Ansbach le 1er avril 1934. En août 1935, il est promu SS-Obersturmbannführer et commande le 14e SS-Reiterstandarte à Karlsruhe, poste qu’il conserve jusqu’en mars 1936. Un rapport signé par Hans-Adolf Prützmann décrit Florstedt comme « loyal, honnête, claire, ouvert, joyeux, solide et énergique, très indépendant, homme d'esprit, l'esprit clair, avec une bonne éducation »[2] . S’adonnant à la boisson, Hermann Florstedt est tout de même transféré pour des raisons disciplinaires en mars 1936 à Kassel. Là, il commande la 35e SS-Standarte à Kassel à partir du 1er janvier 1937, poste qu’il conservera jusqu’au 1er janvier 1943. En avril 1938, Hermann Florstedt est promu SS-Standartenführer.

En septembre 1939, Florstedt devient membre de la Waffen-SS avec le grade de Obersturmführer. Le même mois, il s'installe à Weimar pour servir au camp de concentration de Buchenwald. Là, il est chef de block. Il passe pour quelqu’un d’« extrêmement fier et arrogant »[3]. Richard Glücks de l’inspection des camps de concentration le nomme au poste de Schutzhaftlagerführer, une position dans laquelle Florstedt n’avait plus de contact direct avec les gardiens du camp. En Juillet 1940, Florstedt sert pendant trois mois dans le camp de concentration de Sachsenhausen. Il retourne à Buchenwald, où il est considéré par les prisonniers comme « brutal et peu prévisible ». Il n’hésite pas à faire chanter des chants antisémites et insultant aux prisonniers[4]. En octobre 1941, il prive le camp de nourriture pendant un jour avant de brimer des prisonniers soviétiques[5]. À partir de 1941, Florstedt est commandant adjoint du camp de Buchenwald. Il est transféré de juin 1942 à septembre 1942 dans le camp de concentration de Mauthausen.

De la fin de novembre 1942 à octobre 1943 Florstedt commande le camp d'extermination de Majdanek, à Lublin[6]. S’il avait le grade SS de Standartenführer depuis le 20 avril 1938, Florstedt ne fut promu Sturmbannführer dans la Waffen-SS que le 20 Avril 1942. Compromis dans une affaire de corruption, Florstedt est arrêté le 25 octobre 1943, soupçonné de détournement de fonds et d’autres crimes graves aux yeux des nazis.

Les circonstances de sa disparition restent troubles. Exécuté par un tribunal SS après avoir été reconnu coupable[7], assassiné sur ordre d’Himmler, le 15 avril 1945[8], ou en fuite après s’être évadé de prison à Weimar[9], le mystère de sa disparition reste entier.

Décorations

  • Ehrendegen des RF SS / Totenkopfring der SS.

Notes et références

  1. SS-Standartenführer / SS-Sturmbannführer (Waffen-SS)
  2. « (...) treu, ehrlich, heiter, offen, lebensfroh, zäh und energisch, sehr selbstständig, gewandter Mensch, klarer Kopf, gute Allgemeinbildung » in : Personal-Bericht vom 20. September 1935, abgedruckt bei Lindner, Hermann Florstedt, page 30 et suivantes.
  3. Lindner, Hermann Florstedt, p. 40
  4. Stein, Konzentrationslager Buchenwald, p: 51.
  5. Lindner, Hermann Florstedt, page 81
  6. Lindner, Hermann Florstedt, p.81f.
  7. Heinz Höhne: Der Orden unter dem Totenkopf. Die Geschichte der SS. Augsburg, 1992.
  8. Ernst Klee: Das Personenlexikon zum Dritten Reich: Wer war was vor und nach 1945. Fischer-Taschenbuch, Frankfurt am Main, 2007.
  9. Stein, Konzentrationslager Buchenwald, p 51.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hermann Florstedt de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hermann Florstedt — (February 8, 1895 – April 15, 1945) (NSDAP 488 573, SS 8660), born in Bitsch, became the third Commandant of Majdanek Concentration Camp in October 1942.A World War I veteran, Florstedt was awarded the Iron Cross.Brought into Majdanek to replace… …   Wikipedia

  • Hermann Florstedt — Arthur Hermann Florstedt (* 18. Februar 1895 in Bitsch, Lothringen; † unbekannt) war ein deutscher SS Standartenführer und Lagerkommandant des KZ Majdanek. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 1.1 Herkunft und Jugend 1.2 …   Deutsch Wikipedia

  • Florstedt — ist der Name folgender Personen: Alexander Florstedt (1863–1929), Schriftsteller Hermann Florstedt (* 1895), SS Standartenführer und Lagerkommandant des Vernichtungslagers Majdanek Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur U …   Deutsch Wikipedia

  • Liste der Biografien/Fl — Biografien: A B C D E F G H I J K L M N O P Q …   Deutsch Wikipedia

  • Karl Otto Koch — (* 2. August 1897 in Darmstadt; † 5. April 1945 im KZ Buchenwald) war ein deutscher SS Führer und Lagerkommandant mehrerer Konzentrationslager. Inhaltsverzeichnis 1 Lebenslauf 2 Die Buchenwalder Korruptionsaffäre …   Deutsch Wikipedia

  • Eisleber Blutsonntag — Eisleben, Breiter Weg 30 (2010). Vor 1933 das „Klassenkampfgebäude“, von 1933 bis 1945 das „Paul Berck Haus“. Als Eisleber Blutsonntag wird der 12. Februar 1933 bezeichnet. An diesem Tag fand ein „Propagandamarsch“ von 600 Mitgliedern der SA und… …   Deutsch Wikipedia

  • KZ Salzgitter-Drütte — Das KZ Salzgitter Drütte befand sich auf dem Werksgelände der Hermann Göring Werke im Ort Salzgitter Drütte, der auch „Drütte“ genannt wird. Inhaltsverzeichnis 1 Lager und Häftlinge 2 Lagerkommandanten 3 Gedenkstätte 4 Literatur …   Deutsch Wikipedia

  • Lutherstadt Eisleben — Wappen Deutschlandkarte …   Deutsch Wikipedia

  • Lagerkommandant — Der KZ Kommandant, auch Lagerkommandant oder Kommandant im Konzentrationslager (KZ), war die oberste befehlende Dienststellung innerhalb eines Konzentrationslagers der SS. Grundlage der Dienstregeln für einen Lagerkommandanten ergaben sich aus… …   Deutsch Wikipedia

  • Lagerpersonal im KZ Majdanek — Das Personal im KZ Majdanek arbeitete zur Zeit des Nationalsozialismus im Konzentrations bzw. Vernichtungs /Todeslager Majdanek. Die personelle Aufteilung war für alle Konzentrationslager einheitlich vorgegeben durch die SS Inspektion der… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”