Bavares

Les Bavares, ou Babares, sont une confédération de peuplades libyques de Maurétanie Césarienne.

Les Bavares sont principalement connus par des documents épigraphiques et littéraires romains des IIIe, IVe et Ve siècles. Les documents les désignent soit comme des populations montagnardes semi-nomades, soit comme des populations sédentaires. Gens des massifs Babors-Guergour qui dominent la région de Sitifis, ils sont voisins des Baquates et des Macénites.

La première trace qui peut-être datée du règne de Sévère Alexandre est une inscription relatant un colloquium entre un légat romain et un prince baquate après une victoire romaine. La dissolution de la Legio III Augusta en 238, avait rendu impossible une répression rapide. Fait nouveau, les révoltés poussèrent jusqu'aux confins numido-maurétaniens, où des combats sont signalés et où des trésors furent enfouis.

Des combats menés par les Bavares orientaux sont mentionnés en 254, mais ils restent cantonnés par la puissance romaine dans leurs montagnes et coupés de la plaine. Ils décident alors de former une coalition avec d'autres peuples. Les Romains gagnent plusieurs batailles mais n'arrivent pas à venir complètement à bout de la menace bavare, tant en Maurétanie qu'en Numidie. La guerre dura jusqu’en 260, animée par les Bavares du sud de l’Oranie, rejoints par d’autres peuples. On trouve des Bavares derrière Firmus lors du soulèvement du IIIe siècle.

Un exemple nous permet de saisir la situation des Bavares au IVe siècle : ville d’Altava, était composée de populations bavares sédentaires, aux noms romains mais aux institutions pérégrines à une époque où la romanisation semble s'estomper dans la région.

Bibliographie

  • Marcel Bénabou, La Résistance africaine à la romanisation, La Découverte, Paris, 2005.
  • Gabriel Camps, « Les Bavares, peuples de Maurétanie Césarienne », Revue Africaine, 99, 1955, p. 241-288.
  • Claude Lepelley (dir.), Rome et l’intégration de l’Empire, 44 av. J.-C. – 260 ap., Tome 2, Approches régionales du Haut-Empire romain, Nouvelles Clio, 1998.
  • Pierre Salama, « Nouveaux témoignages de l'œuvre des Sévères dans la Maurétanie Césarienne », Libyca Archéologie, Épigraphie, t. 1, 1953, p. 231 - 261.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bavares de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bavarès — ba|va|rès Mot Agut Adjectiu variable …   Diccionari Català-Català

  • Afrique Romaine — Rome compte en Afrique jusqu à huit provinces différentes (d est en ouest) : la Tripolitaine, la Byzacène, l Afrique Proconsulaire, la Numidie Cirtéenne, la Numidie militaire, la Maurétanie Césarienne, la Maurétanie Sitifienne et la… …   Wikipédia en Français

  • Afrique romaine — Rome compte en Afrique jusqu à huit provinces différentes (d est en ouest) : la Tripolitaine, la Byzacène, l Afrique Proconsulaire, la Numidie Cirtéenne, la Numidie militaire, la Maurétanie Césarienne, la Maurétanie Sitifienne et la… …   Wikipédia en Français

  • Peuls —  Pour la langue, voir Peul.  Peuls Fulɓe Peuls wodaabe du Niger …   Wikipédia en Français

  • Maximian — For other people named Maximian or Maximianus, see Maximianus (disambiguation). Maximian 52nd Emperor of the Roman Empire Bust of Emperor Maximian …   Wikipedia

  • Campaign history of the Roman military — This article is part of the series on: Military of ancient Rome (portal) 753 BC – AD 476 Structural history Roman army (unit types and ranks …   Wikipedia

  • Kutama — The Kutama were a Berber tribe,in the region of Jijel, a member of the great Bavares orientaux confederation of the Maghreb …   Wikipedia

  • 233 — Années : 230 231 232  233  234 235 236 Décennies : 200 210 220  230  240 250 260 Siècles : IIe siècle  IIIe siècle …   Wikipédia en Français

  • 253 — Années : 250 251 252  253  254 255 256 Décennies : 220 230 240  250  260 270 280 Siècles : IIe siècle  IIIe siècle …   Wikipédia en Français

  • 260 — Années : 257 258 259  260  261 262 263 Décennies : 230 240 250  260  270 280 290 Siècles : IIe siècle  IIIe siècle …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”