Bauto

Bauto[1], ou pour les Romains Flavius Bauto († 388), était un général romain d'origine franque, qui a été maître de la milice et consul en 385[2],[3].

Sommaire

Biographie

Selon la chronique de Jean II, patriarche d’Antioche de 631 à 648, il est le père d’Arbogast, qui précise également que ce dernier est neveu de Richomer[4],[5]. Ce témoignage plutôt tardif tend à faire consensus parmi les historiens, et Jean-Pierre Poly, sur la base de l’onomastique propose de voir en Baudo un proche parent du prince chamave Nebigast, capturé par Charietto en 358, et qui pourrait être un frère de Bauto. Poly propose d’ailleurs de voir en Baudo le diminutif du prénom Baudogast[6]. Du témoignage de Jean d’Antioche, Christian Settipani estime que Baudo a épousé une sœur de Richomer[5].

Selon Karl Ferdinand Werner, son origine parmi les familles royales franques lui aurait permis de commencer sa carrière par des postes élevés dans l’armée romaine[4]. En 380, deux ans après la bataille d’Andrinople où le césar Valens est tué, l’empereur Gratien l’envoie avec des troupes et son adjoint Arbogast en Orient afin d’aider le césar Théodose Ier et Richomer à lutter contre les Wisigoths. Des succès rapides permettent de rétablir la situation et attire sur les trois francs l’estime de Théodose[7].

Gratien meurt en 383. Les trois empereurs sont alors son frère Valentinien II, Théodose Ier à Constantinople et l’usurpateur Maximus à Trèves. Théodose nomme peu après son fils Arcadius empereur. Ce dernier est nommé consul avec Bauto en 385. En 387, Maximus s’empare de l’Italie et en chasse Valentinien II qui se réfugie à Constantinople. On ne sait à quel camp se rallie Bauto, mais Arbogast rejoint Maximus.

Bauto meurt en 388[8]. En plus de l’éventuel fils Arbogast, il laisse une fille, Eudoxie Aellia, qui épouse l'empereur Arcadius en avril 395[4],[5].

Généalogie

 
 
N
roi des Chamaves
 
 
 
 
 
Teutomer
général franc
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nebigast
prince chamave
(358)
 
Baudo
consul (385)
(† 388)
 
Ne
 
Richomer
consul (384)
(† 393)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Arcadius
empereur
(395-408)
 
Eudoxie Aellia
(† 404)
 
Arbogast
général
(† 394)
 
 
 
 
 
 
 

Notes et références

  1. Selon Christian Settipani, Bauto est dérivée de la racine germanique -bald (=hardi) et est probablement le diminutif d'un prénom plus long. Il propose comme prénom complet Baldéric (Settipani 1996, p. 29). ou Baudogast (Poly 1993 et Settipani 2000, p. 417, n.6).
  2. Werner 1984, p. 297.
  3. Settipani 1996, p. 29.
  4. a, b et c Werner 1984, p. 298.
  5. a, b et c Settipani 1996, p. 28.
  6. Poly 1993.
  7. Werner 1984, p. 297-298.
  8. Settipani 1996, p. 31.

Annexes

Articles connexes

Sources primaires

  • Zozime, Histoire Nouvelle, livre 4
  • Jean d’Antioche, Chronique universelle, VIIe siècle.

Sources secondaires

  • Godefroid Kurth, Clovis, le fondateur, Éditions Tallandier, 1896 (réimpr. 2000) (ISBN 2-235-02266-9) .
  • Karl Ferdinand Werner, Les Origines, avant l'an mil [détail des éditions] .
  • Jean Pierre Poly, « La corde au cou. Les Francs, la France et la loi salique », dans Genèse de l'état moderne en Méditerranée, Rome, 1993, p. 287-320 
  • François Zosso et Christian Zingg, Les Empereurs romains, édition Errance, 1995 (ISBN 2877722260) .
  • Christian Settipani, « Clovis, un roi sans ancêtre ? », dans Gé-Magazine, no 153, octobre 1996  .
  • Christian Settipani, Continuité gentilice et continuité familiale dans les familles sénatoriales romaines à l'époque impériale, Oxford University (U.K.), Linacre College, 2000 (ISBN 1-900934-02-7) 

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bauto de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bauto — Bauto, Franke, römischer Heerführer, ward vom Kaiser Gratian 379 v. Chr. gegen die Gothen, Alanen u. Hunnen gebraucht u. wurde mit Arcadius Consul; er war Freund des Symmachus, wiewohl dem Heidenthum unabänderlich ergeben; seine Tochter, Älia… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bauto — Flavius Bauto († vor 388; mitunter auch Baudogast genannt) war ein spätantiker römischer Heermeister (magister militum). Bauto war fränkischer Herkunft und wuchs östlich des Rheins auf, also in einem nicht von den Römern okkupierten Gebiet… …   Deutsch Wikipedia

  • Flavius Bauto — (died c. 385) was a Romanised Frank who served as a magister militum of the Western Roman Empire. When the usurper Magnus Maximus invaded Italy in an attempt to replace Valentinian II, Bauto led the forces of the Eastern Emperor Theodosius I and… …   Wikipedia

  • Arbogast (général romain) — Pour les articles homonymes, voir Arbogast. Arbogast ( ? – 394) fut un officier des armées romaines sous Théodose Ier et Valentinien II. Il est d’origine franque, neveu de Richomer, consul en 384, également franc et tous deux intégrés dans… …   Wikipédia en Français

  • Arbogast (general) — Flavius Arbogastes (died September 6 394), or Arbogast was a Frankish general in the Roman Empire. It has been stated by some ancient historians that he was the son of Flavius Bauto, Valentinian II s former magister militum and protector before… …   Wikipedia

  • Liste des chefs francs — Avant l´unification de la Gaule entreprise par Clovis et ses fils[N 1], il existait plusieurs royaumes francs et les écrits romains ont livré le nom de plusieurs chefs et rois francs au cours des âges. Une littérature peu rationnelle a multiplié… …   Wikipédia en Français

  • Aelia Eudoxia — Infobox Monarch name =Aelia Eudoxia title =Roman empress caption = full name = consortto =Arcadius (395 to death) issue =5 children, including Theodosius II and Pulcheria dynasty = father =Bauto mother = date of birth = place of birth = date of… …   Wikipedia

  • Heermeister — Der magister militum (Heermeister) war in der spätantiken römischen Armee in der Zeit zwischen Konstantin I. und Herakleios die Bezeichnung für den Oberbefehlshaber eines Verbandes des beweglichen Feldheeres. Inhaltsverzeichnis 1 Entstehung und… …   Deutsch Wikipedia

  • Magister Militum — Der magister militum (Heermeister) war in der spätantiken römischen Armee in der Zeit zwischen Konstantin I. und Herakleios die Bezeichnung für den Oberbefehlshaber eines Verbandes des beweglichen Feldheeres. Inhaltsverzeichnis 1 Entstehung und… …   Deutsch Wikipedia

  • Volkswanderungen — Spangenhelm aus dem 6. Jahrhundert, Import aus oströmischen Werkstätten. Der Begriff Völkerwanderung bezeichnet allgemein eine Wanderbewegung, bei der eine große Zahl Menschen aus einer Volksgruppe oder eine ganze Volksgruppe in ein anderes… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”