Baudouin De Belgique

Baudouin de Belgique

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baudouin.
Baudouin
5e roi des Belges
Baudouin 1969.jpg
Le roi Baudouin et la reine Fabiola en 1969

Règne
17 juillet 1951 - 31 juillet 1993
Prestation de serment 17 juillet 1951
Dynastie Maison de Saxe-Cobourg
Prédécesseur Léopold III
Successeur Albert II
Premier(s) ministre(s) Joseph Pholien
Jean Van Houtte
Achiel van Acker
Gaston Eyskens
Theo Lefèvre
Pierre Harmel
Paul Vanden Boeynants
Gaston Eyskens
Edmond Leburton
Leo Tindemans
Paul Vanden Boeynants
Wilfried Martens
Mark Eyskens
Wilfried Martens
Jean-Luc Dehaene

Autres fonctions
{{{fonction1}}}
Période
{{{début fonction1}}} - {{{fin fonction1}}}
Président {{{président1}}}
Président(s) de la République {{{président de la république1}}}
Monarque {{{monarque1}}}
Gouverneur général {{{gouverneur1}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur1}}}
Successeur {{{successeur1}}}

{{{fonction2}}}
Période
{{{début fonction2}}} - {{{fin fonction2}}}
Président {{{président2}}}
Président(s) de la République {{{président de la république2}}}
Monarque {{{monarque2}}}
Gouverneur général {{{gouverneur2}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur2}}}
Successeur {{{successeur2}}}

{{{fonction3}}}
Période
{{{début fonction3}}} - {{{fin fonction3}}}
Président {{{président3}}}
Président(s) de la République {{{président de la république3}}}
Monarque {{{monarque3}}}
Gouverneur général {{{gouverneur3}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur3}}}
Successeur {{{successeur3}}}

{{{fonction4}}}
Période
{{{début fonction4}}} - {{{fin fonction4}}}
Président {{{président4}}}
Président(s) de la République {{{président de la république4}}}
Monarque {{{monarque4}}}
Gouverneur général {{{gouverneur4}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur4}}}
Successeur {{{successeur4}}}

{{{fonction5}}}
Période
{{{début fonction5}}} - {{{fin fonction5}}}
Président {{{président5}}}
Président(s) de la République {{{président de la république5}}}
Monarque {{{monarque5}}}
Gouverneur général {{{gouverneur5}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur5}}}
Successeur {{{successeur5}}}

{{{fonction6}}}
Période
{{{début fonction6}}} - {{{fin fonction6}}}
Président {{{président6}}}
Président(s) de la République {{{président de la république6}}}
Monarque {{{monarque6}}}
Gouverneur général {{{gouverneur6}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur6}}}
Successeur {{{successeur6}}}

{{{fonction7}}}
Période
{{{début fonction7}}} - {{{fin fonction7}}}
Président {{{président7}}}
Président(s) de la République {{{président de la république7}}}
Monarque {{{monarque7}}}
Gouverneur général {{{gouverneur7}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur7}}}
Successeur {{{successeur7}}}

{{{fonction8}}}
Période
{{{début fonction8}}} - {{{fin fonction8}}}
Président {{{président8}}}
Président(s) de la République {{{président de la république8}}}
Monarque {{{monarque8}}}
Gouverneur général {{{gouverneur8}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur8}}}
Successeur {{{successeur8}}}

{{{fonction9}}}
Période
{{{début fonction9}}} - {{{fin fonction9}}}
Président {{{président9}}}
Président(s) de la République {{{président de la république9}}}
Monarque {{{monarque9}}}
Gouverneur général {{{gouverneur9}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur9}}}
Successeur {{{successeur9}}}

{{{fonction10}}}
Période
{{{début fonction10}}} - {{{fin fonction10}}}
Président {{{président10}}}
Président(s) de la République {{{président de la république10}}}
Monarque {{{monarque10}}}
Gouverneur général {{{gouverneur10}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur10}}}
Successeur {{{successeur10}}}

Biographie
Nom de naissance Baudouin Albert Charles Léopold Axel Marie Gustave de Belgique
Naissance 7 septembre 1930
Flag of Belgium.svg Laeken, Belgique
Décès 31 juillet 1993
Espagne Motril, Espagne
Père Léopold III
Mère Astrid de Suède
Consort(s) Fabiola de Mora y Aragón
Descendance aucune
Résidence(s) Château de Laeken

Greater Coat of Arms of Belgium.svg
Rois des Belges

Baudouin (Boudewijn en néerlandais, Balduin en allemand), Albert, Charles, Léopold, Axel, Marie, Gustave (Château du Stuyvenberg, le 7 septembre 1930 - Motril, Espagne, 31 juillet 1993), cinquième roi des Belges, du 17 juillet 1951 au 31 juillet 1993. Second enfant et premier fils de Léopold III et de la reine Astrid. Titré comte de Hainaut alors que son père était encore duc de Brabant et ensuite lui-même duc de Brabant à l'avènement de Léopold III au Trône de Belgique. Il est le frère aîné et prédécesseur du roi Albert II (né en 1934) et cadet de la grande-duchesse Joséphine-Charlotte de Luxembourg (1927-2005).

Sommaire

Les jeunes années

Son enfance est marquée par la mort accidentelle de sa mère, alors qu'il n'a que cinq ans, puis par la Seconde Guerre mondiale, vécue à Bruxelles. Juste après le Débarquement, la famille royale est emmenée par les nazis en Allemagne, puis en Autriche, où elle fut libérée le 7 mai 1945 par les troupes américaines. Commence alors la « question royale » qui voit la famille royale s'exiler en Suisse jusqu'en juillet 1950.

Si la consultation populaire de mars 1950 montre une volonté des Belges de voir revenir le roi Léopold III, les résultats sont fort différents entre la Flandre et la Wallonie. Devant la violence opposant « léopoldistes » et « anti-léopoldistes », le roi se retire et fait nommer Baudouin, Prince royal, le 11 août 1950. À la suite de l'abdication de son père le 16 juillet 1951, Baudouin devient le cinquième roi des Belges, le 17 juillet 1951, à presque 21 ans.

C'est sous son règne que, de réforme de l'État en réforme de l'État, la Belgique devint un État fédéral. Si Baudouin a toujours défendu l'unité de la Belgique, il ne put empêcher les querelles linguistiques et la création d'une frontière linguistique, de 3 régions et de 3 communautés. Homme profondément croyant, toute sa vie est ordonnée à sa foi et à ses convictions qu'il n'accepte pas de sacrifier.

Un long règne

Le roi Baudouin et la reine Fabiola en visite à Düsseldorf (1971) - Photo : Archives fédérales allemandes.

Si la Belgique est une monarchie parlementaire où le roi ne peut exprimer publiquement d'opinion qu'avec l'accord du gouvernement, le roi Baudouin a eu une influence certaine sur les gouvernements qui se sont succédé pendant ses quarante-deux années de règne. Sur le plan international, c'est la création de la CECA en 1951 et de la Communauté économique européenne en 1957, de l'Exposition universelle de Bruxelles en 1958. En 1955, il accomplit une tournée triomphale au Congo belge, visitant toutes les régions du Congo colonial qui est alors à son apogée et le Roi est partout accueilli chaleureusement par des populations indigènes. Néanmoins quatre ans après ce voyage triomphal, le Roi Baudouin annonce, en 1959, l'intention du Gouvernement d'accorder l'indépendance au Congo. Le 30 juin 1960, le Roi assiste à la transmission des pouvoirs à Léopoldville.

Roi catholique

C'est seul que le roi Baudouin commence son règne. En Belgique, ces années sont marquées par la question scolaire qui oppose les partisans de l'école catholique et ceux de l'enseignement public.

Ainsi, en 1990, il refuse de sanctionner une loi proposant la dépénalisation conditionnelle de l'avortement. Sur la demande du roi et sur la base de l'article 82 de la Constitution, le Conseil des ministres constata alors que le roi était « dans l'impossibilité de régner » ce qui permit au seul Conseil des ministres de sanctionner la loi le 3 avril 1990. Le 5 avril suivant, le roi fut rétabli dans des fonctions après un vote des Chambres réunies constatant que l'impossibilité de régner avait pris fin. Beaucoup de Belges considèrent cette astuce comme anticonstitutionnelle puisque la Constitution n'envisage que les cas de maladie ou d'éloignement physique du roi. De plus, la constitution[1] ne donne les pouvoirs du Roi aux ministres qu'en cas de décès de celui-ci[2]; en cas d'impossibilité de régner, c'est aux chambres réunies de pourvoir à la tutelle et la régence[3].

Au cours de son règne, le roi Baudouin a dénoncé le racisme et la xénophobie dans ses discours, et n'a jamais reçu en audience aucun représentant de l'extrême-droite (Front national et Vlaams Blok). À la fin de sa vie, il s'était investi dans la lutte contre la traite des êtres humains et une prostituée lui a rendu un vibrant hommage lors de ses funérailles.

Famille

Le 15 décembre 1960, il épouse doña Fabiola de Mora y Aragón (qui devient ainsi la reine Fabiola). Le mariage est célébré en la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles et est retransmis à la télévision, une première pour un mariage royal en Belgique. De cette union, aucun héritier ne naîtra. Son neveu, le prince Philippe est pressenti pour lui succéder et est formé en ce sens, laissant croire que le prince Albert ne monterait jamais sur le trône.

Fondation Roi-Baudouin

En 1976, lors des célébrations des 25 ans de son règne, le roi Baudouin exprime le souhait de voir une fondation contribuant à l'amélioration des conditions de vie de la population : la Fondation Roi-Baudouin est donc créée à l'aide des fonds récoltés. Fondation d'utilité publique indépendante et pluraliste, elle a pour objet d'améliorer les conditions de vie de la population sur les plans économique, social, culturel et scientifique. Elle soutient l'engagement de tous les acteurs de la société afin de générer des changements durables qui contribuent à davantage de justice, de démocratie et de développement. Elle combine la réflexion de fond, la mise sur pied d'initiatives propres et l'aide financière en faveur de projets de tiers. Elle agit tant à court qu'à long terme.

Tous les deux ans, la Fondation Roi-Baudouin remet le Prix international Roi-Baudouin pour le Développement (d'une valeur de 150.000 euros) afin d'appuyer et faire connaître des projets ayant apporté une contribution majeure au développement des pays du Sud ou à la solidarité entre pays industrialisés et ceux en développement. Anciens lauréats : Dr Walter Plawright (développement d'un vaccin contre la peste bovine), Paulo Freire (alphabétisation au Brésil), la Grameen Bank du Bengladesh (micro-crédit), Aids Support Organisation (lutte contre le sida en Ouganda), Mouvement des Paysans Sans Terre au Brésil, la commission des droits de l'homme au Pakistan, etc.

La Fondation Roi-Baudouin gère de nombreux fonds d'entreprise et fonds nominatifs, comme le Fonds Reine-Fabiola pour la santé mentale, le Fonds Prince-Albert, le Fonds Prince-Philippe et le Fonds Princesse-Mathilde.

Lien : Fondation Roi-Baudouin Site du Prix International Roi Baudouin pour le Développement : www.kbprize.org

Décès

Le 31 juillet 1993, le roi meurt d'un arrêt cardiaque lors de vacances à Motril, en Espagne. C'est son frère, Albert II, qui lui succède sur le trône de Belgique le 9 août 1993. De nombreux Belges lui rendront hommage en venant s'incliner devant sa dépouille. Ses funérailles rassemblent un grand nombre de chefs d'État du monde entier : de la reine Élisabeth II du Royaume-Uni à l'empereur Akihito du Japon, en passant par le président français François Mitterrand. La reine Fabiola, très pieuse, souhaitant une messe de gloire et d'espérance, était habillée de blanc, couleur de la résurrection (également couleur de deuil des reines catholiques).

Ils ont dit de lui

  • Maurice Béjart : "C'est un être très humain. Il n'y a pas tellement d'êtres humains à un aussi haut niveau. Il y a des robots, des machines, des gens pleins de désirs... Mais de véritables êtres humains, on en trouve peu. Dans le milieu des dirigeants et des personnes haut-placées que mon métier m'a amené à fréquenter, je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui a gardé tant de fraîcheur, d'humanité et de profondeur. C'est un être très rare et la Belgique a beaucoup de chance d'avoir un Roi comme celui-là."
  • Jacques Delors : "Une personnalité remarquable, très soucieuse des autres, attentif à la misère et à tout ce qui peut dégrader l'homme."
  • Konstantínos Karamanlís : "Un homme aux vertus humaines et royales."
  • Helmut Kohl : "Un grand homme d'Etat européen qui a contribué de façon significative à la réconciliation entre les peuples après la seconde guerre mondiale."

Biographies

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  • Portail de la Belgique Portail de la Belgique
Ce document provient de « Baudouin de Belgique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baudouin De Belgique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baudouin de belgique — Pour les articles homonymes, voir Baudouin. Baudouin …   Wikipédia en Français

  • Baudouin de Belgique — Pour les articles homonymes, voir Baudouin de Belgique (1869 1891) et Baudouin. Baudouin Le roi Baudouin en 1969 …   Wikipédia en Français

  • Baudouin De Belgique (1869-1891) — Baudouin de Belgique Baudouin Léopold Philippe Marie Charles Antoine Joseph Louis Baudouin de Belgique (3 juin 1869 23 janvier 1891), Prince de Belgique, Duc de Saxe, Prince de Saxe Cobourg Gotha …   Wikipédia en Français

  • Baudouin de belgique (1869-1891) — Baudouin de Belgique Baudouin Léopold Philippe Marie Charles Antoine Joseph Louis Baudouin de Belgique (3 juin 1869 23 janvier 1891), Prince de Belgique, Duc de Saxe, Prince de Saxe Cobourg Gotha …   Wikipédia en Français

  • Baudouin de Belgique (1869-1891) —  Pour l’article homonyme, voir Baudouin de Belgique.  Baudouin de Belgique Pays Belgique …   Wikipédia en Français

  • Baudouin Ier de Belgique — Baudouin de Belgique Pour les articles homonymes, voir Baudouin. Baudouin …   Wikipédia en Français

  • Baudouin De Ligne — Baudouin Marie Lamoral de Ligne, 12e prince de Ligne et du Saint Empire, prince d Amblise et d Epinoy, Grand d Espagne est né à Ostende en 1918 et est décédé à Cannes en 1985. Il est chef de la Maison princière médiatisée de Ligne de 1960 à 1985 …   Wikipédia en Français

  • Baudouin de ligne — Baudouin Marie Lamoral de Ligne, 12e prince de Ligne et du Saint Empire, prince d Amblise et d Epinoy, Grand d Espagne est né à Ostende en 1918 et est décédé à Cannes en 1985. Il est chef de la Maison princière médiatisée de Ligne de 1960 à 1985 …   Wikipédia en Français

  • Baudouin de Ligne — Baudouin Marie Lamoral de Ligne, 12e prince de Ligne et du Saint Empire, prince d Amblise et d Epinoy, Grand d Espagne est né à Ostende en 1918 et est décédé à Cannes en 1985. Il est chef de la Maison princière médiatisée de Ligne de 1960 à 1985 …   Wikipédia en Français

  • Baudouin de Condé — est un ménestrel et un poète du XIIIe siècle,il est un trouvère. Sommaire 1 Œuvre 2 Bibliographie 2.1 Editions 2.2 Etudes …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”