Baubô

Baubo

Dans la tradition orphique de la mythologie grecque, Baubo (en grec ancien Βαυϐώ / Baubố est une figure féminine liée aux mystères d'Éleusis et à l'histoire de Déméter et Coré.

Sommaire

Mythe

La scène prend place alors que Perséphone a été enlevée par Hadès. Déméter, sa mère, la cherche par toute la Terre. À Éleusis, elle est accueillie par Baubo. Plongée dans son chagrin, elle refuse le cycéon (mixture d'orge et d'herbes) qu'on lui offre. Baubo retrousse alors son péplos et, « découvrant ses parties, les montre à la déesse »[1]. Le jeune Iacchos, qui se trouve là, agite la main sous le sein de Baubo. Réjouie par le spectacle, Déméter accepte finalement la boisson.

Le récit provient du fragment d'un hymne orphique[2] préservé par Clément d'Alexandrie dans son Protreptique[1] et, sous une forme différente et probablement corrompue[3], par Arnobe dans sa traduction latine du texte de Clément[4]. Il trouve son parallèle dans l’Hymne homérique à Déméter où une certaine Iambé, dans des circonstances similaires, fait rire la déesse par des plaisanteries grossières[5].

Ces deux récits correspondent à un rituel précis des mystères d'Éleusis, les Γεφυρισμοί / Gephurismoí, littéralement les « railleries grossières »[6]. Quand les mystes en procession atteignent le pont à la frontière entre Athènes et Éleusis, à la tombée de la nuit, des figures masquées les accueillent par des plaisanteries et des gestes obscènes[6]. Dès que les premières étoiles apparaissent, à l'instar de Déméter chez Baubo, les mystes rompent le jeûne[6]. On a également suggéré que le rituel de l'exposition indécente (ἀνάσυρμα / anásurma) remontait originellement aux Thesmophories, festivités en l'honneur de Déméter[7].

Le nom de Baubo est un doublet de celui de Iambé ; il se rattache vraisemblablement au verbe βαυϐάω / baubáô, « dormir, endormir »[8]. Il évoque donc naturellement une nourrice ; le mot désigne également le sexe féminin[8].

Représentations artistiques

On appelle des « Baubos » des figurines en terre cuite représentant une femme exposant son sexe.

Notes

  1. a  et b Clément d'Alexandrie, Exhortation aux Grecs (Protreptique) [lire en ligne] (II, 20-21). Traduction de Claude Mondésert.
  2. Frag. 52 Kern.
  3. M. Marcovich, « Demeter, Baubo, Iacchus, and a Redactor », Vigiliæ Christianæ, vol. 40, no3 (septembre 1986), p. 294-301.
  4. Contre les Gentils, V, 25-26.
  5. Hymnes homériques [détail des éditions] [lire en ligne] à Déméter, vers 198-205.
  6. a , b  et c (en) Walter Burkert (trad. John Raffan), Greek Religion [« Griechische Religion des archaischen und klassichen Epoche »], Blackwell, Oxford, 1985 (éd. orig. 1977) (ISBN 978-0-631-15624-6) , p. 287.
  7. Graf, p. 170 et suivantes.
  8. a  et b Pierre Chantraine, Dictionnaire étymologique de la langue grecque, Klincksieck, Paris, 1999 (édition mise à jour) (ISBN 2-252-03277-4) à l'article « βαυϐάω ».

Voir aussi

Bibliographie

  • G. Devereux, Baubô, la vulve mythique, J.-C. Godefroy, Paris, 1983.
  • (de) F. Graf, Eleusis und die orphische Dichtung Athens in vorhellenisticher Zeit, Berlin, De Gruyter, 1974.
  • M. Orlender, « Aspect de Baubô », in Revue de l'histoire des religions, no 202 (1985), p. 3-55.

Liens externes

  • Portail de la mythologie grecque Portail de la mythologie grecque
Ce document provient de « Baubo ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baubô de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baubo — ( el. Βαυβώ) is an old woman in Greek mythology who jested with Demeter when she was mourning the loss of her daughter Persephone.In his Greek Myths , Robert Graves writes that Demeter (in disguise) was the guest of King Celeus in Eleusis. The… …   Wikipedia

  • Baubo — Saltar a navegación, búsqueda En la mitología griega, Baubo (en griego antiguo Βαυϐώ o Βαϐω) es una mítica mujer de Eleusis, a la que Hesiquio llama niñera de Deméter, si bien la historia más común es como sigue: en su deambular buscando a su… …   Wikipedia Español

  • BAUBÔ — Dans sa course errante à la recherche de sa fille, c’est dans le bourg d’Éleusis que l’inconsolable Déméter, métamorphosée en vieille femme, rompt son deuil en se mettant à rire. Une double tradition raconte comment des mots et des gestes… …   Encyclopédie Universelle

  • BAUBO — mulier quaedam, quae cum Ceretem hospitiô suscepisset, ei nescio quam obtulit potionem, quam ipsa tota colliquata lacrimis, ob filiae mortem, bibere nolens, respuit. Baubo illud moleste ferens, et non tantae auctoritatis Deam esse putans,… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • baubo — refr.: Pabaubokit, jauteliai, – baubo, ralio, papustykit ragelius – baubo, ralio (d.) Kp …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • Baubo — Baubo,   griechisch Baubo, griechischer Mythos: nach orphischer Tradition eine alte Frau, die die trauernde Demeter mit obszönen Gesten erheitert, eine wohl aus Kleinasien eingedrungene Personifikation der weiblichen Fruchtbarkeit.   …   Universal-Lexikon

  • Baubo — {{Baubo}} Ein häßliches altes Weib, das die um ihre Tochter trauernde Demeter* zu erheitern suchte, indem es sich unzüchtig entblößte. Ursprünglich vielleicht eine dämonische Sexualgottheit, wurde Baubo später bisweilen mit Hekate* gleichgesetzt …   Who's who in der antiken Mythologie

  • Baubo — (Myth.), so v.w. Misma …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Baubo — Baubo, Gemahlin des Dysaules in Eleusis, Mutter des Eubuleus und Triptolemos, welche die bei ihr eingekehrte trauernde Demeter durch derbe Späße erheiterte (wie sonst Jambe); auch Beiname der Hekate; dann Bezeichnung eines alten gespenstischen… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Baubo — Baubo, eine Gottheit, deren Kult auf Paros nachweisbar ist; in der orphischen Dichtung Gattin des Dysaules, die die trauernde Demeter aufnimmt und durch niedrige Späße erheitert; tritt in Goethes Faust als Hexe auf …   Kleines Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”