Battle of Britain

La Bataille d'Angleterre

La Bataille d’Angleterre
Titre original Battle of Britain
Réalisation Guy Hamilton
Acteurs principaux Harry Andrews
Michael Caine
Trevor Howard
Curd Jürgens
Kenneth More
Laurence Olivier
Nigel Patrick
Christopher Plummer
Michael Redgrave
Ralph Richardson
Robert Shaw
Susannah York
Scénario Wilfred Greatorex
James Kennaway
d'après Derek Dempster
et Derek Wood
Genre Guerre
Pays d’origine Royaume-Uni Royaume-Uni

La Bataille d'Angleterre (Battle of Britain) est un film de guerre britannique de Guy Hamilton, sorti en 1969.

Le film retrace la plus importante bataille aérienne de l'histoire, la bataille d'Angleterre.

Sommaire

Synopsis

En 1940, après l'écroulement de la France, le Royaume-Uni est la cible suivante des Allemands et la RAF constitue un maigre barrage avec à peine 600 chasseurs à opposer aux milliers d'appareils de la Luftwaffe. Après une courte scène sur la débâcle en France, le film débute sur les préparatifs de défense sur les terrains d'aviation de la RAF dans le sud de l'Angleterre tandis que, de l'autre côté de la Manche, en France, les Allemands préparent l'invasion.

Les Allemands organisent un débarquement d'invasion et prennent pour cibles les navires dans la Manche. En prélude à cette invasion, la décision est prise d'attaquer les stations radars et les aérodromes du sud de l'Angleterre afin d'obtenir la supériorité aérienne. La RAF compte alors dans ses rangs de nombreuses jeunes recrues inexpérimentées et des étrangers. Les pertes en matériel et surtout en pilotes sont terribles pour le Royaume-Uni et son aviation s'affaiblit de jour en jour.Mais des pilotes polonais (et autres nationalités, comme les Tchèques et un discret français) sont lancés dans la bataille. Mais une escadrille de bombardiers allemands se perd et prend pour cible Londres et espérant toucher quelques cibles d'occasion avant de se retirer vite vers ses bases.

Cette erreur conduit au bombardement vengeur de Berlin par la RAF. Hitler, furieux, veut alors réduire à néant la capitale britannique et ordonne à ses bombardiers de prendre les villes britanniques pour cible. Cette décision relâche la pression sur les aérodromes britanniques et permet ainsi à la RAF de se réorganiser et de s'attaquer aux escadrilles de bombardiers avec davantage de succès. Les Spitfire et Hurricane remportent de grandes victoires et le débarquement allemand est remis à plus tard. Hitler a d'autres projets en tête. Les attaques s'estompent et le Royaume-Uni est sauvé.

Commentaire

Source de ce commentaire : Dans le DVD, le film avec le commentaire du réalisateur.
Les images sur la droite sont des types d'avions présents dans le film et la bataille réelle, mais ne sont pas tirés du film.

Heinkel He-111
L'avion espagnol "Buchon" utilisé à la place des Bf-109
Messerschmitt Bf 109E
Le "Buchon" et un Bf 109G
Hawker Hurricane
Spitfire

Entièrement consacré aux escadrilles de chasse britanniques, ce film est en soi exceptionnel car il a exclusivement pour vedettes les pilotes de chasse. Ce conflit est le premier à mettre en scène uniquement la puissance aérienne. Le film se veut réaliste pour l'époque, et les avions se veulent fidèles, les Supermarine Spitfire et Hawker Hurricane étant des appareils d'époque en état de vol, la reconstitution des combats conforme aux évènements historiques et aux stratégies d'époques tandis que l'usage de maquettes fidèles à ces appareils font illusion dans les scènes de crash.

La production du film a embauché le capitaine Hamish Mahaddie, ancien commandant d'un groupe de bombardement, pour rassembler les avions nécessaires. Il réussit à en trouver une centaine, ce qui en faisait "la 35e force aérienne du monde".

La production a réussi à trouver et acheter 27 Spitfires, dont 12 en état de voler. La plupart étaient de version plus récente (Mk IX ou XIV) aux Mk I et Mk II utilisés en 1940. Ils durent être maquillés ou utilisés en arrière plan. Les avions au sol était des modèles réalisés en studio ou des spitfire non opérationnels.

Il n'y avait dans le monde que six Hawker Hurricanes qui furent récupérés par la production, dont trois en état de voler. C'était un problème, car pendant la bataille d'Angleterre, les Hurricanes, bien que moins performants que les Spitfire étaient plus nombreux. Certains faux Hurricanes furent reconstitués pour le film à partir des avions espagnols semblables au Me-109 (notamment pour trois "Hurricanes" d'arrière plan dans la scène où les pilotes polonais attaquent).

La production ne trouva qu'un seul Stuka Junkers Ju 87 disponible. Les séquences d'attaque avec de nombreux Stukas ont été réalisés avec des maquettes radio commandées. Avec un œil attentif, on peut voir que les avions sont de plus petites tailles et réalisent des figures trop brusques pour des avions de taille réelle.

Elle trouva les avions allemands auprès de l'armée de l'air espagnole qui possédait encore à l'époque 50 Heinkel He 111 construits sous licence. Ils étaient utilisés pour la formation des pilotes, le parachutage et le remorquage. L'Espagne a prêté 17 HE-111

Pour simuler les Messerschmitt Bf 109E (chasseur en service dans la Luftwaffe durant cette bataille), la production a acheté 28 Hispano 1112 "Buchon", dérivé espagnol du Messerschmitt Bf 109G à moteur Rolls-Royce Merlin (le moteur du Spitfire et du Hurricane!). Ils furent en service jusqu'aux années 1960. Les ailes ont été raccourcies de 30 cm pour ressembler davantage aux avions originels ce qui les rendait plus difficiles à piloter. Mais le capot reste celui du Bf 109G De même, l'insigne d'unité des chasseurs allemands est complètement fictif.

La production reçut l'autorisation de repeindre les avions avec les couleurs et les croix noires allemandes, car les marques amovibles initialement envisagées s'arrachaient en vol.

Par contre elle ne disposa que d'un seul transport Junkers Ju 52 en état de marche.

Et elle ne trouva aucun chasseur bimoteur Messerschmitt Bf 110. De ce fait le vol de He-111 venant de Norvège pour attaquer le nord de l'Angleterre est sans escorte dans le film. Alors qu'en réalité, il était escorté par des Me-110 d'ailleurs peu efficaces dans la pratique en tant que chasseur.

Les spitfires étaient pilotés par des pilotes anglais, les Me par des pilotes espagnols (de la base de Tablada près de Séville) dont certains avaient fait la guerre d'Espagne en 1936 du côté des nationalistes en pilotant des avions allemands. Il y avait aussi 4 pilotes privés du Texas (dont 2 vétérans de la guerre) de la Confederate Air Force possédant leur propre avion historique et pilotant tout ce qui vole. Notamment l'attaque spectaculaire de Me-109 en rase mottes au début du film.

Les scènes avec les spitfires ont été filmées en Angleterre et celles avec les He-111 en Espagne : Seuls 2 He-111 et 17 Me-109 sont allés en Angleterre pour filmer le survol de Londres. C'est le montage qui a permis de réaliser les séquences avec l'ensemble des avions. On voit des différences de nébulosité entre des séquences successives.

Les scènes avec des allemands supposées se dérouler sur la Manche face à l'Angleterre ont été tournées près de Saint Sebastien en Espagne. En amenant les voitures d'époque nécessaires. Notamment celles montant les préparatifs du débarquement allemand et celles avec Hermann Goering. La production évoque ses difficultés à trouver des figurants espagnols susceptibles de passer pour des allemands. De même la séquence du bombardement de Berlin a été tournée à Saint Sébastien qui à l'époque ressemblait encore à une grande ville des années 1940. La locomotive à vapeur du train de Goring n'est pas un modèle français, mais un modèle des chemins de fer espagnol, mais qui ne fut mis en service qu'en 1951. La production raconte que dans l'histoire réelle, Goring était tellement furieux de ne pas avoir éliminé les avions anglais qu'il donna l'ordre au train de partir immédiatement pour Paris, en arrachant les câbles électriques et de communications qui le reliaient à la gare locale. Mais la production n'a pas osé reprendre cette scène qui aurait paru irréaliste.

Une partie des scènes aériennes a été tournée en France, à Dinant et au Touquet, car la mauvaise météo en Angleterre empêchait de filmer.

Une partie des scènes aériennes a été tourné à partir d'un hélicoptère, qui avait l'avantage de constituer un point fixe, facilement repérable par les divers avions. Une autre partie a été tournée à partir d'un bombardier North American B-25 Mitchell modifié pour héberger des caméras dans son nez et dans la tourelle de queue. Il était particulièrement destiné à filmer les formations de He-111 en les accompagnant. Le B-25 était peint de couleurs vives pour être bien identifié. Il avait été baptisé "le monstre psychédélique".

Une grande partie des séquences anglaises a été tournée à l'aérodrome de Duxford au nord de Londres qui datait de l'époque et était encore à peu près en état.

Les séquences du blitz à Londres ont été réalisées en faisant sauter et incendiant des immeubles promis à la démolition dans le quartier populaire des St Katharine Docks de l'East End. Paradoxalement, c'est aujourd'hui le quartier ultra chic de Canary Wharf. Des habitants de l'East End, dont les plus âgés avaient connu le blitz, ont servi de figurant et ont revécu cette période avec beaucoup d'émotion.

La critique a également reproché à ce film son doublage en français parfois douteux et sa succession indifférenciée de combats aériens, aux scènes parfois plusieurs fois reprises, scènes restant néanmoins cultes et ayant été partiellement reprises et remasterisées pour le film Tchèque Dark Blue World réalisé par Jan Sverak en 2001.

Événement particulier

Le milieu aéronautique britannique reproche à ce film la scène de destruction d'un hangar sur un aérodrome de la RAF. Pour les besoins de cette scène, un des précieux hangars datant de la première guerre mondiale de l'aérodrome de Duxford y fut réellement et volontairement détruit.

Fiche technique

  • Titre : La Bataille d’Angleterre
  • Titre original : Battle of Britain
  • Réalisation : Guy Hamilton
  • Scénario : Wilfred Greatorex et James Kennaway d'après le livre de Derek Dempster et Derek Wood, The Narrow Margin
  • Images : Freddie Young
  • Musique : Ron Goodwin
  • Décors : Maurice Carter, Bert Davey, William Hutchinson, Jack Maxsted, Gil Parrondo et Lionel Couch (non crédité)
  • Montage : Bert Bates
  • Production : Benjamin Fisz, Harry Saltzman et John Palmer pour Spitfire Productions
  • Pays d'origine : Royaume-Uni
  • Format : Couleur (Technicolor)
  • Genre : Guerre
  • Durée : 151 minutes (originellement)
  • Date de sortie : 15 septembre 1969

Distribution

Récompense

  • le film fut nommé pour le prix de la BAFTA du meilleur son, 1970 pour Teddy Mason et Jim Shields

Voir aussi

Articles connexes

Vidéographie

  • Dvd icon.svg zone 2 : Battle of Brittain. La Bataille d'Angleterre, 20th Century Fox Home Entertainment, 2005, EAN 8-712626-028154.

Bibliographie

  • (en) Monthly Film Bulletin, no 430

Lien externe

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail du Royaume-Uni Portail du Royaume-Uni
  • Portail des années 1960 Portail des années 1960
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
Ce document provient de « La Bataille d%27Angleterre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Battle of Britain de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Battle of Britain — This article is about the Second World War battle. For other uses, see Battle of Britain (disambiguation). Battle of Britain Part of the Second World War …   Wikipedia

  • Battle of Britain — Luftschlacht um England Teil von: Zweiter Weltkrieg Datum je nach Quelle: Mitte 1940–Anfang 1941 Ort Vereinigtes Königreich …   Deutsch Wikipedia

  • Battle of britain — Luftschlacht um England Teil von: Zweiter Weltkrieg Datum je nach Quelle: Mitte 1940–Anfang 1941 Ort Vereinigtes Königreich …   Deutsch Wikipedia

  • Battle of Britain — Battle of Brit|ain, the the name used for the fights between German and British aircraft in 1940, when British aircraft tried to prevent German aircraft from dropping bombs on British cities …   Dictionary of contemporary English

  • Battle of Britain — World War II air battle in 1940 between the British Royal Air Force and the Luftwaffe in the skies over Britain (sparked by a German attempt to invade Britain) …   English contemporary dictionary

  • Battle of Britain — (in World War II) the series of aerial combats that took place between British and German aircraft during the autumn of 1940 and that included the severe bombardment of British cities. * * * …   Universalium

  • Battle of Britain — noun A series of air engagements between the British Royal Air Force (RAF) and the German Luftwaffe during World War II for air superiority over the United Kingdom prior to any German invasion of the islands …   Wiktionary

  • Battle of Britain —    Voir La Bataille d Angleterre …   Dictionnaire mondial des Films

  • Battle of Britain Day — ➡ Battle of Britain * * * …   Universalium

  • Battle of Britain Memorial Flight — A typical formation: Hawker Hurricane, Avro Lancaster and Supermarine Spitf …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”